En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 22Bannière 37Bannière 21Bannière 2

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques SAMVA


Retour à la liste des constructeurs

SAMVA

logo

Nationalité : Française
Informations :

Pionnier du câble dans la région du Mont-Blanc, le Sallanchard Charles Viard l’utilisa d’abord au service de ses exploitations forestières, avant de se lancer dans les installations touristiques. Le ski alpin, en plein essor à Megève, Saint-Gervais ou Chamonix, voyait en effet émerger une clientèle à la recherche d’un ski de piste souhaitant s’épargner le labeur d’une montée à peaux de phoques. C’est exclusivement pour cette clientèle que Charles Viard commanda à Heckel un premier téléphérique reliant Megève à Rochebrune, en 1933. Charles Viard fut également à l'origine du domaine skiable du Bettex à Saint-Gervais, et des Houches les années suivantes.

Image
Premier téléphérique pour skieurs, reliant Megève à Rochebrune, commandé par Charles Viard à Heckel


Le vif succès rencontré l'incita à fonder à Sallanches avec son associé Léon Curral, la Société d'Equipement des Stations de Sports d'Hiver (SESSH) et à acquérir la licence Constam pour la France avec laquelle il équipa notamment les pentes du Col de Voza.

Viard ne devint cependant un constructeur à part entière qu'avec la création de la Société des Ateliers de Mécanique de la Vallée de l'Arve (SAMVA), toujours à Sallanches.

Grâce à l'acquisition de la licence du Suisse Müller ses ateliers construisirent ou modernisèrent plusieurs remontées ; des télésièges fixes ou téléskis, comme celui du Col de Voza aux Houches en 1954, mais aussi, plusieurs téléportés débrayables biplaces, en particulier dans la région du Mont-Blanc et du Chablais.

Image
TKE du Col de Voza aux Houches reconstruit en 1954 par SAMVA avec des portiques sous licence Müller en remplacement de l'appareil historique Bleichert/Constam (Nicolebo)


Dès le début des années 1950, Charles Viard aménagea le domaine des Contamines-Montjoie et développa entre 1957 et 1958 le domaine chamoniard de Balme avec l'installation de deux tronçons débrayables mixant sièges et cabines, toujours à pinces Müller, au départ du hameau du Tour.

Image
Cabine et siège sur le 2e tronçon de la ligne de Balme à Chamonix (coll. Laurent Berne)


Image
Télécabine des Tappes aux Contamines-Montjoie (coll. Monchu)


Avec leur licence Müller, les ateliers SAMVA ont également équipé en 1964 les stations d'Abondance (L'Essert) et de Chatel (Conches). Enfin, en 1965, l'entreprise mettait en service la télécabine du Signal aux Contamines. Ce fut le dernier marché pris par la SAMVA comme constructeur. La production de remontées sous licence Müller en France fut dès lors poursuivie par Weber.

Image
Télécabine de l'Essert à Abondance (coll. Monchu)


Image
Télécabine de Conches à Chatel (coll. Monchu)


Pour autant la famille Viard poursuivit ses activités d'exploitant de remontées mécaniques. Elle entretenait d'ailleurs des relations privilégiées avec Henri E. Weber a qui elle commanda la transformation de la ligne de Balme en télécabine quadriplace en 1967 ou encore la construction de la télécabine du Bettex au Mont d’Arbois en 1971.


Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction