En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 8Bannière 30Bannière 5Bannière 40

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques Hall Lift


Retour à la liste des constructeurs

Hall Lift

logo

Nationalité : Américaine
Informations :

Hall Ski-Lift Company est une ancienne entreprise de remontées mécaniques, basée dans l’état de New York (USA), qui construisit entre 1954 et 1985 plus de 800 appareils de types télésièges et téléskis à travers tous les Etats-Unis et le Canada. De part ce succès et ce nombre important de réalisations, Hall reste de fait, l’un des plus importants constructeurs de l’histoire en Amérique du Nord.

L’aventure a commencé en 1945, lorsque Victor E. Hall, ingénieur de formation, est venu à aider un ami à construire un télécorde à Snow Ridge. A cette époque, Victor E. Hall travaillait en tant que chef de projet pour une grande société d'équipements industriels à Syracuse (New York). Suite à cela, il développa une petite structure commercialisant de simples télécordes prêt-à-l’emploi.

Victor E. Hall s'intéressa au marché de ce secteur naissant, notamment en étudiant précisément les différents brevets existants. Très vite, Victor E. Hall repéra le brevet d’un téléski T-bar d'Ernest Constam, ingénieur suisse installé au Colorado. En 1954, le brevet avait expiré et n’avait pas été renouvelé par son auteur. Ainsi, Victor E. Hall construisit, durant l’été 1954, deux téléskis de principe similaire à Highmount et Snow Ridge dans l’état de New York, inspirés du brevet de Constam.

Hall Lift Company était née (même si l'entreprise ne fût officiellement enregistrée qu'en 1963). Toutefois, la fabrication de ces deux premiers téléskis avait été largement sous-traitée. Victor E. Hall décida que, pour maintenir la qualité de ses installations et améliorer sa marge, il devait contrôler entièrement la fabrication de ses appareils. En 1955, un petit entrepôt à Turin, New York, fut loué et un « génie de la mécanique » nommé Clarence Curtis embauché.

Le succès fût rapide, car les besoins d’installations de ce type, à l’époque, étaient très importants. En 1962, Hall, ayant besoin de s’agrandir, s’installa définitivement à Watertown. Les premiers télésièges de l’entreprise furent construisent dans les états du Maine et de la Californie.

En 1963, Hall connut une année exceptionnelle et installa 14 télésièges, 32 téléskis T-bars et 8 téléski J-bars ! A la fin de l‘été 1968, l’entreprise avait déjà installé 418 appareils sur 266 domaines skiables à travers tous les USA.

Durant ces années fastes, Hall Ski-Lift Co proposa quelques innovations intéressantes : la première construction d’une passerelle de débarquement pour les télésièges, les premiesr interrupteurs de déraillement du câble, l’ajout de bulles d’airs dans les tubes des perches des téléskis, la première utilisation de l’aluminium dans la construction de télésièges, la première utilisation de balanciers réglables en hauteur pour s’adapter à l’enneigement, la première adaptation des zones de départ des téléskis à enrouleurs pour une utilisation en « self-service »...

Image
Téléskis T-bar à Mont-Biencourt (photo Penseur)


En 1970, Victor E. Hall céda son poste de directeur général à Rand Timmerman, un avocat qui a épousé sa fille unique, et est devenu président du directoire de la société. Toutefois, cette succession ne fût pas une réussite, et les ventes furent en baisse régulière. D’une part Timmerman était novice dans l’industrie et venait de terminer ses études de droit. De plus, les liens familiaux qui unissaient les deux hommes empêchaient une réforme de l’entreprise : le beau-père fondateur qui contrôlait toutes les opérations faites, n’était pas des plus efficaces. A cela s’ajouta une période économique difficile dû au premier choc pétrolier de 1973 et à une récession qui suivit.

L’entreprise évita la faillite grâce à une diversification : elle commercialisa de poêles à bois afin de répondre à de nouveaux besoins liés à la crise énergétique que traversait le pays.

Image
Télésiège à Mountain Hight (photo Rodo_Af)


Au début des années 1980, ayant évité le pire, Hall Ski-Lift Co fut confronté à la concurrence de plus en plus forte des entreprise européenne. Avec le ralentissement du marché, les constructions de remontées mécaniques en Amérique du Nord sont en baisse mais les entreprise européennes s’installent et proposent des forfaits de financement très attractifs.

Afin de rester compétitif et d’élargir sa gamme de produits, Hall Ski-Lift Co commença a travaillé avec l’allemand PHB spécialiste de gros appareils de type téléphérique.
Toutefois, cette coopération ne dura pas longtemps, car en mars 1983 Hall Ski-Lift Co accepta la proposition de rachat de l’entreprise suisse Von Roll qui souhaitait se développer en Amérique du Nord.

Indirectement, et au fil successif de la concentration du secteur des remontées mécaniques, on peut dire qu’aujourd'hui, Hall Ski-Lift fait partie du groupe Doppelmayr/Garaventa. Evidemment, un grand nombre d’appareils Hall sont toujours en activités et certain ont d’ailleurs été achetés et réinstallés en Amérique du Sud.

Image
Télésiège réimplanté en Colombie (photo Rodo_Af)


Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction