En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 15Bannière 31Bannière 13Bannière 9

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques GMD Müller


Retour à la liste des constructeurs

GMD Müller

logo

Nationalité : Suisse
Informations :

L'ingénieur Gerhard Müller (1915-1985) commença sa carrière au service de Henri Sameli Huber avant de fonder en 1947 sa propre fabrique de machines à Dietlikon, près de Zürich : GMD ou Gerhard Müller Dietlikon. Les premiers appareils produits furent des téléskis à archets à pylônes portiques.

Image
Téléski à enrouleurs de la Croix de Culet, à Planachaux, construit en 1947 (DR collection Nanouk).


La production s'étendit aux télésièges fixes monoplaces, qui adoptaient la même disposition que les appareils Von Roll avec un embarquement latéral. Reprenant l'idée dévelopée par Sameli Huber, Gerhard Müller créa des installations réversibles, exploitables avec des sièges en été et des arbalètes en hiver.

Image
Télésiège Mostelberg - Hochstuckli à Sattel en été.
(DR collection monchu)
Image
Même appareil en hiver
(DR collection monchu).


Abandonnant progressivement les portiques, GMD introduisit des pylônes treillis à voie étroite pour télésièges monoplaces, puis à partir de 1961 à voie large pour la nouvelle gamme de télésièges biplaces équipés de la double pince fixe EX.

Image
Pince fixe de télésiège monoplace. (Office Fédéral de la Culture)
Image
Pince fixe EX de télésiège biplace. (Office Fédéral de la Culture)


Image
Télésiège de Solacyre, à Leysin, construit en 1961. (DR collection monchu)


Gerhard Müller développa aussi une pince débrayable basée sur le principe du serrage à vis, comme les pinces Pohlig utilisées pour le transport de matériaux, puis pour les 2S primitifs Wallmannsberger. Dans le système initial, une came provoquait la rotation d'un levier entraînant le serrage de la vis. Le mouvement de rotation était toutefois limité à environ 120 degrés. Gerhard Müller perfectionna ce système avec un serrage en plusieurs tours et non plus en un tiers de tour, afin d'augmenter la sécurité de la pince. Le serrage s'effectuait par une crémaillère placée après le lanceur. Une roue dentée placée au centre de la pince venait s'y engrener, et son mouvement de rotation était transmis par le biais d'un accouplement élastique à une vis provoquant la fermeture du mors mobile. Le débrayage s'effectuait de manière symétrique, avec la crémaillère placée au-dessus de la pince et non plus en dessous, ce qui provoquait la rotation de la roue dentée en sens contraire.

Gerhard Müller améliora le modèle initial, de type A, en introduisant à partir de 1955 une version plus robuste, le type C, munie de rondelles Belleville destinées à empêcher le déverrouillage et à renforcer le serrage du pas de vis.

Image
Coupe d'une pince de type C, avec la roue dentée au centre
et l'empilement de rondelles Belleville à droite (monchu)
Image
Crémaillère de serrage en bout de lanceur.
(Office Fédéral de la Culture)


Le premier appareil équipé des pinces A fut le télésiège biplace de Hochstuckli à Sattel (canton de Schwyz), mis en service en 1950. Comme toutes les autres installations du même type, il fut modifié à partir de 1955 : les suspentes coudées remplacèrent les modèles droits pour éviter le contact avec les galets, et les pinces C furent installées pour améliorer la sécurité.

Image
Télésiège des Avattes, à Sainte-Croix, avec les suspentes d'origine
et les pinces A. (DR collection monchu)
Image
Télésiège des Avattes, avec les suspentes modifiées
et les pinces C. (DR collection monchu)


Le système fut adapté pour les télécabines, avec un modèle 4 places équipé de deux pinces par véhicule. Müller installa ainsi la première télécabine monocâble quadriplace au monde, en 1954, dans la station de Ried, avec des bennes en aluminium.

Image
Télécabine de Rosswald, à Ried (DR collection monchu).


Le modèle de télécabine fut ensuite légèrement adapté, avec des suspentes treillis notamment. Müller produisit en série une vingtaine d'appareils pour le marché suisse jusqu'en 1972. Le système de pinces C se propagea à l'étranger grâce aux licences accordées à la SAMVA et à Weber en France, Girak en Autriche et Taihei Sakudo au Japon. Sur le continent nord-américain, GMD commercialisa ses appareils à pinces fixes et débrayables via sa filiale Mueller Lifts fondée en 1968.

Image
Télécabine Emmetten - Stockhütte. (DR collection monchu)
Image
Télécabine Les Mosses - Pic Chaussy. (DR collection monchu)


En trois décennies, Müller ne fit évoluer que marginalement ses télécabines. Le traînage fut amélioré, et les lanceurs gravitaires secondés par des pneus. En 1978 apparut un nouveau modèle de cabines dotées de portes automatiques. Mais la pince resta inchangée et devint obsolète dans les années 80, ne permettant pas de vitesses en ligne supérieures à 3,5 m/s, alors que les exploitants demandaient des installations plus performantes.

Image
Gare intermédiaire de la télécabine Rougemont - Videmanette,
profondément rénovée en 1984 (SnowLoup).
Image
Télécabine de Hohsaas à Saas Grund, dernier exemplaire neuf
construit en 1983 (DR collection Nanouk).


Plutôt que d'investir dans de nouveaux modèles de pinces, Gerhard Müller avait tout misé à partir de 1969 sur le développement d'un système de transport urbain à câbles, l'Aérobus, mettant en œuvre des rames autotractées , circulant sur des rails en aluminium suspendus par des haubans. GMD installa un exemplaire au Canada, à Sainte-Anne en 1974 et une ligne temporaire en Allemagne, à Mannheim en 1975.

Image
Aérobus de Mannheim (DR collection monchu).


Après le décès de son fondateur en 1985, l'entreprise fut reprise par deux de ses cadres et devint Rowema.


-> sujet consacré à Müller sur le forum


Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction