En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 30Bannière 12Bannière 3Bannière 39

Reportages : "Au Cœur des remontées mécaniques"



Liste des remontées mécaniques VÖESt Alpine


Retour à la liste des constructeurs

VÖESt Alpine

logo

Nationalité : autrichienne
Informations :

Le complexe militaro-industriel de Linz (Haute-Autriche), comprenant des hauts-fourneaux, des aciéries et des fabriques d'armement, est reconstruit et reconverti à des fins civiles après la Seconde Guerre Mondiale. Il devient un géant de l'acier autrichien : VÖESt ou la Vereinigte Österreichische Eisen- und Stahlwerke AG, littéralement la « Société Anonyme des Aciéries et Fonderies Autrichiennes Réunies ». Le conglomérat participe à la reconstruction du pays et se diversifie dans l'aval de la production d'acier : fabrication d'engins de levage, construction de ponts, charpentes métalliques, rails, carénages de navires...

La division de VÖESt spécialisée dans les ponts roulants se lance dès 1950 dans la construction et le montage de remontées mécaniques, principalement des téléphériques à va-et-vient et des funiculaires.

Image
Le premier tronçon du téléphérique Dachstein-Krippenstein, à Hallstatt (Haute-Autriche) fut le premier appareil construit par VÖESt en 1950-51. (photo DR)


Image
Gravissant près de 1000 mètres de dénivelé en une seule portée, le téléphérique du Dachstein sud, à Ramsau (Styrie) constitue l'un des chefs-d'œuvre de VÖESt. (photo Monchu)


Renommé Voest Alpine après fusion avec les aciéries Alpine Montan (Styrie) en 1973, le conglomérat continue la construction d'appareils neufs tout comme la rénovation de téléphériques existants, notamment à Kitzbühel, où il modernise le téléphérique du Hahnenkamm, ou à Innsbruck, où il rénove les téléphériques de la Chaîne du Nord et construit le funiculaire olympique.

Image
Les téléphériques de la Chaîne du Nord, à Innsbruck (Tyrol) constituent un exemple de rénovation réussie par VÖESt (photo DR)


Image
L'Olympiabahn, à Axamer Lizum, fut construit pour desservir le site des principales épreuves alpines des Jeux Olympiques d'Innsbruck de 1976 (photo Monchu)


Le conglomérat public affronte dans les années 80 la crise européenne de la sidérurgie, ce qui le conduit à rationaliser puis privatiser ses activités. La construction de remontées est arrêtée en 1988, et la filiale Austria Draht est cédée en 2001 au câblier Teufelberger. L'entreprise reste un leader mondial des aciers spéciaux, des équipements ferroviaires, dess câbles, ou des constructions métalliques. Elle a notamment fourni la spectaculaire arche d'arrivée du stade de Schladming pour les Championnats du Monde de 2013.

Image
L'arche d'arrivée de Schladming (Styrie) abrite la tour de chronométrage. (photo Monchu)


Légende
  • Reportage photographique
  • Reportage photographique avec bonne description l'accompagnant
  • Reportage technique, photos, descriptions avec aspects mécaniques mis en avant
  • Appareil démonté ou hors service définitivement
  • , , Fond d'écran, Vidéo, PDF...
  • Appareil pour les sports d'hiver
  • Appareil pour le transport Urbain
  • Appareil pour le tourisme / Attraction