TSD8 Zirmbahn

Nauders (Reschenpass Skiparadies)

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Premier télésiège débrayable 8 places de la chaine alpine!



Zirmbahn


Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 03/06/2011 et mise à jour le 31/07/2012
(Mise en cache le 22/08/2013)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 8 places « Zirmbahn », à Nauders – Skiparadies Reschen

Image

Nauders : Région du col du Reschen

Le village Nauders est implanté à 1394 mètres, sur un haut plateau, surplombant la vallée de l’Inn. Un plateau qui s’étire entre le col du Finstermünz et le col du Reschen (1504m). Situé à proximité des frontières italiennes et suisses, le village de Nauders se démarque par ses activités sportives et culturelles qui s’étendent au-delà des frontières avec en hiver un domaine skiable « international » et en été, des sentiers de randonnées et VTT qui se développent à l’échelle des trois pays. Nauders accuse également un riche patrimoine historique liée à la forteresse de Finstermünz.

Le domaine skiable de Nauders est une entité de l’espace Skiparadies Reschenpass ; un espace composé par la station autrichienne de Nauders et les domaines skiables sud tyroliens de Schöneben/Belpiano, Haideralm/Malga S. Valentino et Maseben/Melag. Ensemble ces quatre stations proposent un domaine skiable transfrontalier de 117 kilomètres de pistes de ski alpin, desservis par 24 remontées mécaniques modernes. Les pistes s’étendent entre 1394 mètres (altitude de Nauders) et 2850 mètres (altitude du téléski « Panorama » à Nauders).


Situation dans le domaine skiable

Image
-Situation sur le plan des pistes

Image
-L’emplacement du télésiège sur le terrain


TSD8 Zirmbahn : Une première pour un remplacement stratégique

Avec l’aménagement des pentes sur le versant sud du col du Reschen, plus précisément à Schöneben/Belpiano, Nauders était dans l’obligation de réagir pour ne pas passer à coté du tourisme hivernal. Dans cette optique, une première télécabine 4 places est construite en 1973 pour accéder au plateau de « Zirm », situé au pied du Bergkastel. Une première réalisation suivie une année plus tard par l’ouverture de deux téléskis, à savoir « Zirmlift 1 » et « Goldseelift ». Deux téléskis qui desservent le large plateau « Zirm ». Le domaine skiable est exploité dans cette configuration jusqu’en 1980. Avec une croissance progressive de la fréquentation, la société Nauders Bergbahnen entreprend durant l’été 1980 la transformation du téléski « Zirmlift 1 » en un double téléski avec l’installation de pylônes commun. Ce doublement est également réalisé dans la perspective d’une extension des champs de neige vers l’Est, soit les secteurs « Tscheyeck » et « Gaislochbahn ».

Image
-Les deux téléskis « Zirmlift 1 + 2 » avant le remplacement par le nouveau télésiège débrayable 8 places

Une extension qui prend forme durant l’été 1982, avec l’ouverture de deux nouveaux téléskis « Gaisloch » et « Ganderbidlift » et du nouveau télésiège biplace « Tscheyeck » donnant accès au nouveau point culminant à 2662 mètres. Le retour sur le secteur « Zirm – Bergkastel » est assuré par le téléski « Ganderbidlift », dont la ligne se développe en parallèle au téléski « Goldseelift » mais avec une ligne allongée vers le bas pour garantir une liaison par gravité depuis la gare amont du téléski « Gaisloch ». Une extension suivie quatre ans plus tard, par l’ouverture d’une seconde portée d’accès au plateau « Bergkastel » pour faire face à l’attente au niveau de la télécabine 4 places. Une porte d’entrée formée par le télésiège « Lärchenhang 1 », toujours exploité et le téléski « Lärchenhang 2 », aujourd’hui substitué par un télésiège fixe 2 places qui n’est moins que l’ex téléporté « Tscheyeck ».

Avec l’ouverture en 1987 du téléski « Almlift », desservant le versant Ouest du plateau « Zirm » et de la télécabine débrayable 6 places « Bergkastelbahn » en lieu et place de l’ancienne télécabine 4 places, la situation aux téléskis « Zirmlift 1 et 2 » ne cessait de se dégrader avec de long temps d’attente à la clé. Le remplacement de cet axe était dès lors devenu inévitable. Un axe de liaison par excellence pour rejoindre le secteur d’altitude et le téléski « Almlift ». Avec la réalisation du premier télésiège débrayable 8 places, en 1998 à Vradal en Norvège, la solution était toute trouvée. Durant l’été 1999, est ainsi lancé la construction du premier télésiège débrayable 8 places alpin, un chantier symbolique pour les Alpes.

TSD8 Zirmbahn : Desserte du secteur débutant – Liaison « Tscheyeck »

Implanté sur le plateau du « Zirmboden », au pied du massif rocheux « Bergkastel », ce téléporté bénéficie d’une accessibilité optimale. Profitant d’une situation dans le prolongement de la télécabine « Bergkastel », ce téléporté est facilement accessible depuis le front de neige. Un accès qui est également assuré par l’itinéraire bis, composé par les télésièges fixes « Lärchenhang 1 » et « Lärchenhang 2 ». Depuis le secteur d’altitude « Gaisloch- Tscheyeck », la gare aval de cet appareil est accessible par le téléski « Ganderbildlift ».

De part son implantation dans le prolongement de la télécabine, ce télésiège débrayable 8 places est confronté à deux types de flux de skieurs. Dans un premier temps, ce téléporté est la colonne vertébrale du « Kinderland Nauders », soit de la zone pour débutants et enfants. Desservant des pistes faciles et adaptée à l’apprentissage du ski, cet appareil est ainsi particulièrement emprunté pour du ski en rotation par les débutants et les écoles de ski. Dans un second temps, cette installation offre à la clientèle une liaison par gravité optimale vers le secteur d’altitude « Tscheyeck ». Une liaison qui est également possible directement la gare amont de la télécabine, mais elle impose aux skieurs de pousser sur les bâtons. Dans un dernier temps, l’emplacement de la gare amont permet aux skieurs de basculer sur le secteur desservi par le téléski « Almlift », le seul secteur qui propose des pistes noires d’une certaine longueur et déclivité. Au final, un appareil clé sur le domaine skiable de Nauders avec un rôle de desserte et de liaison importante

Depuis la gare amont, il est possible d’accéder aux pistes :
-Piste bleue « Zirmabfahrt West », cette piste qui se développe à droite de la ligne du télésiège regagne le front de neige de « Bergkastel »
-Piste rouge « Zirmabfahrt Ost » est une variante à la piste bleue. Elles sont désormais préparées en commun lorsque l’enneigement le permet
-Piste rouge « Almabfahrt Alpboden » se développe en parallèle à la piste bleue « Zirmabfahrt West » avant de gagner vers le secteur « Alm – Lärchenhang »
-Piste noire « Almtäler Abfahrt », cette piste bascule sur le secteur « Alm – Lärchenhang » et notamment la gare aval du téléski « Almlift »
-Piste noire « Almabfahrt Steilhang », est une alternative à la piste « Almtäler Abfahrt » et se transforme en piste rouge pour rejoindre le carrefour « Lärcheralm ».

Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: Nauders – Ski Paradies Reschen
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 8 places
  • Exploitant : Nauders Bergbahnen
  • Constructeur: DOPPELMAYR
  • Année de mise en service: 1999
  • Ouverture au public : Décembre 1999
Géographie:

  • Altitude aval: 2180m
  • Altitude amont: 2496m
  • Dénivelé: 316m
  • Longueur horizontale: 1108m
  • Longueur oblique: 1160m
  • Pente moyenne: 28.7%
  • Pente maximale: 62.9%
Technique:

  • Nombre de pylônes: 11
  • Largeur de voie: 7m
  • Station motrice: Aval
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Vérin hydraulique
  • Fabriquant du câble: Redaelli Tecna
  • Diamètre du câble: 45mm
  • Longueur du câble: 2376m
  • Commande électronique de: Doppelmayr
  • Puissance du moteur (au démarrage): 670 kW
  • Puissance du moteur (en service): 540 kW
  • Puissance de freinage: -291 kW
  • Type de pince: DT108
  • Constructeur des sièges: Doppelmayr
  • Type de sièges: 8E95
  • Nombre de sièges: 65
  • Personnes/sièges: 8
  • Espacement entre les sièges: 39.27 m
  • Cadencement : 8.73 sec
  • Débit maximal: 3300 p/h
  • Temps de trajet: 4 min 30 sec
  • Vitesse maximale: 4.5 m/s
  • Sens de la montée: Gauche


Infrastructures et ligne du télésiège débrayable « Zirmbahn»

Pour la construction de son premier télésiège débrayable, 8 places qui plus est, la société « Nauders Bergbahnen » s’est tournée vers le constructeur national Doppelmayr lequel avait déjà réalisé un appareil de ce type en 1998 à Vradal en Norvège, en première mondiale. Livré en 1999, cet appareil appartient à la gamme « UNI », à la gamme précédant la gamme à succès « UNI-G ». Les sièges découlent de la gamme 8E95 et les pinces appartiennent à la série DT-108. Les véhicules se manifestent cependant par l’ancien système de suspension entre le siège et la suspente. Un système revu pour les appareils livrés depuis 2000, avec une première apparition pour le télésiège débrayable 8 places « Grands Vents » à Flaine.

D’un point de vue technique, la configuration motrice-tension ne reflète pas la tendance actuelle. En effet, l’entrainement et le système de tension sont dissimulés sous la couverture de la gare aval. Classiquement, la chaine cinématique est placée en gare amont pour une efficacité meilleure. Propulsé à 4,5 m/s, cet appareil assure avec un total de 65 sièges un débit de 3300 p/h. Avec le passage de la gamme « UNI » à la gamme « UNI-G », la vitesse des télésièges débrayables 8 places est également passée à 5 m/s. Une augmentation de la vitesse permettant à Doppelmayr de concurrencer directement les télésièges débrayables 8 places de manufacture Poma.


Gare aval et garage

La gare aval est installée à proximité du complexe « Bergkastel », qui regroupe notamment la gare amont de la télécabine « Bergkastel » et un restaurant. Implantée à 2180 mètres, la gare aval dispose d’une couverture intégrale de la gamme « UNI ». La teinte bleue uniforme de la gare aval reflète la couleur officielle de la station. Seule la sous- face se présente sous une autre couleur, à savoir le blanc. Une couleur également adoptée par le local de l’opérateur. Dans le prolongement de la gare est installée la rampe d’accès au garage souterrain pour les véhicules. L’embarquement est réalisé dans le sens de la ligne, et une entrée spéciale est réservée aux enfants de petite taille.

Image
-Gare aval. A l’arrière, la gare amont de la télécabine « Bergkastel »

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval avec les deux premiers pylônes compression

Image
-Gare aval, avec les deux pylônes compression 1 et 2

Image
-Gare aval, de profil

Image
-Gare aval. Zone d’embarquement spécialement conçue pour les enfants

Image
-Gare aval et la ligne au complet

Image
-Zone d’attente

Image
-Contour, aiguillage pour le garage souterrain


Ligne

Ce télésiège débrayable développe une longueur de 1160 mètres et franchit un dénivelé de 316 mètres. La ligne repose sur 11 pylônes, à savoir deux pylônes compression, deux pylônes support- compression et sept pylônes support. En sortie de gare aval, les sièges s’élèvent progressivement jusqu’au pylône 3. Entre les pylônes 3 et 6, les sièges franchissent le snowpark et la large piste « Zirmabfahrt » tout en maintenant une pente régulière. A partir du pylône 6, la ligne descend légèrement jusqu’au pylône support- compression 7 qui marque le début de l’ascension finale jusqu’au niveau de la gare amont. Une ascension qui s e manifeste par une augmentation progressive de la pente pour atteindre une valeur maximale, peu avant le pylône 9. Les trois derniers pylônes de crête permettent aux sièges de retrouver l’horizontalité avant l’entrée en gare amont.

Image
-Embarquement

Image
-Retour sur la gare aval

Image
-Première portée

Image
-Pylône 3

Image
-Pylône 4

Image
-Survol de la piste bleue « Zirmabfahrt West »

Image
-Pylône 5

Image
-Longue portée

Image
-Zoom vers la gare amont

Image
-Pylône 6

Image
-Vue rapprochée vers la gare amont

Image
-Pylône support- compression 7

Image
-Portée entre les pylônes 7 et 8

Image
-Pylône support- compression 8

Image
-Dernière portée

Image
-Pylônes 9, 10 et 11


Gare amont

La gare amont est posée à 2496 mètres, au pied du Bergkastel, le sommet emblématique du domaine skiable de Nauders. La gare amont reprend en tout point la structure et le schéma des couleurs de la gare aval. Un bleu uniforme recouvre ainsi la couverture intégrale de la gare amont. Le débarquement est assuré dans le sens de la ligne, soit avant le contour.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Zone de débarquement

Image
-Contour

Image
-Arrière de la gare amont

Image
-Gare amont et vigie pour l’opérateur

Image
-Plateforme de débarquement

Image
-Gare amont dans sa globalité

Image
-Gare amont et les trois derniers pylônes

Image
-Gare amont au pied du Bergkastel


Sièges

Les sièges sont équipés depuis la saison 2010/11 d’un équipement spécialement conçus pour le transport des enfants. En dehors du garde- corps automatique, le nouvel équipement des sièges correspond en tout point à la série « Skippy ». Les places sont en effet matérialisées par des couleurs différentes (alternance rouge/noire) et des séparations sous forme de bossage prennent place entre les places pour éviter un placement incorrect de la clientèle. En plus, le garde- corps est équipé de tenons de sécurité, appelé « Retrofit Kit » pour éviter le glissement des personnes de petites tailles sous le garde- corps.

Image
-Siège dans le contour

Image
-Siège en ligne

Image
-Croisement de deux sièges

Image
-Fréquentation importante


Pinces

Image
-Pince DT108


Photos diverses

Image
-La ligne zoomée depuis la gare aval

Image
-Zirmbahn sur fond de paysage alpin de la Silvretta

Image
-La ligne survole les larges pistes du plateau « Bergkastel »

Image
-Succession de sièges pour un débit de 3300 p/h

Image
-Sur la partie intermédiaire, la ligne survole les deux pistes desservant le plateau supérieur du « Bergkastel »

Image
-La ligne se développe au pied du massif rocheux « Bergkastel »

Image
-Vue rapprochée de la gare amont

Image
-Les trois derniers pylônes de crête



Conclusion

Au final, l’ouverture de ce télésiège débrayable 8 places, le premier à l’échelle des Alpes a avantageusement remplacé les deux anciens téléskis avec un emplacement de la gare amont au sommet du plateau du « Bergkastel » pour une desserte optimisée du secteur. En dehors de la valeur publicitaire apportée par cet appareil, ce secteur est dorénavant accessible à toute la clientèle, un plus pour une station qui se destine principalement à une clientèle familiale.

Merci pour votre lecture ! A bientôt