TSD6 de la Tête des Verds

Flaine (Le Grand Massif)

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Quatrième télésiège débrayable de la station de Flaine ouvrant un nouvel accès, rapide et confortable, au domaine skiable.






Auteur de ce reportage : Tony
Section écrite le 02/05/2008 et mise à jour le 01/01/2010
(Mise en cache le 23/08/2013)

Image




Description :

Avec près de 4500 lits supplémentaires prévus d'ici à 2012 ou 2013, soit une augmentation de près de 50% de sa capacité d'hébergement, la station de Flaine a établi un Plan Neige pour la période 2006 > 2010. La construction du TSD6 de la Tête des Verds fait bien entendu parti de ce Plan Neige et correspond à la seconde étape en ce qui concerne les remontées mécaniques, la première étape étant la rénovation de la TCD de l'Aup de Véran, qui devrait d'ailleurs s'achever cet été.
La construction de ce télésiège débrayable, le 4ème de la station, durant l’inter saison 2007 marque ainsi le renouement de Flaine avec les investissements en terme de remontées mécaniques en réitérant à cette occasion sa confiance au constructeur autrichien Doppelmayr, sept ans après le TSD des Grands Vans.

Suivi de la construction du TSD


Alors que la plupart des stations construisent de nouvelles remontées mécaniques pour en remplacer d'anciennes ou pour étendre leur domaine, la construction du TSD6 de la Tête des Verds a un objectif tout autre: celui de créer une nouvelle porte d'entrée au coeur du domaine flainois. En effet, de part sa position à cheval sur deux secteurs, à savoir les Grandes Platières et l'Aup de Véran, il permet de seconder le DMC des Grandes Platières, la TCD de l'Aup de Véran et également les TK du Grand Balacha 1 & 2.

Outre l’optimisation de l’accès aux secteurs des Grandes Platières et de l’Aup de Véran, le TSD6 de la Tête des Verds a également pour but de garantir au maximum un accès aux pistes lorsque le DMC et la télécabine sont contraints de fermer pour cause de conditions météorologiques défavorables (vent) et ce afin d’offrir une plus grande diversité de pistes qu'auparavant.

D’un point de vue technique, il s’agit d’un télésiège débrayable équipé de gares de type UNI-G «Autriche» dont la couleur, relativement proche de celle du milieu dans lequel elles sont implantées, leur permet de se fondre dans la masse en période estivale. La configuration de l’appareil est de type retour/tension en gare aval et motrice en gare amont. La mise en mouvement de la ligne en marche normale est effectuée par un moteur électrique de 890 kW accouplé à un réducteur épicycloïdal Lohmann. La marche de secours quant à elle est effectuée par deux moteurs hydrauliques qui engrènent directement sur la couronne dentée montée sur la poulie motrice. Ces moteurs sont alimentés en énergie par un groupe hydraulique mû par un moteur thermique.



Situation sur le domaine :

Ce télésiège a donc pris place au coeur de l'immense cirque naturel de Flaine. Il transporte les skieurs depuis le Front de Neige (1585 m) jusqu'à la Tête des Verds (2110 m).

Du côté des pistes, ce télésiège permet un accès direct à des pistes de niveaux variés:

  • La piste TANZANITE qui nous mène au départ du TSF du Col de Platé et le TSF des Perdrix.
  • La piste IOLITE qui dessert le TSF du Diamant Noir pour celles et ceux qui désirent monter aux Grandes Platières. Pour les autres qui préfèrent continuer leur descente, la défunte piste DIAMANT NOIR BAS, devenue au courant de l’été 2007 le prolongement de la piste ALMANDINE, permet soit de basculer sur le secteur de l’Aup de Véran (via la piste SAPHIR), soit de redescendre en station ou au bas de l'appareil.


Plan des pistes :

Vue générale...

Image


D'un peu plus près...

Image



Caractéristiques de l'installation:

- Caractéristiques administratives

  • Maître d'ouvrage : DSF
  • Maître d'oeuvre : DCSA
  • Terrassement : Marjollet
  • Génie civil : TA3V
  • Montage : TA3V
  • Installation électrique : Seirel Automatismes
  • Exploitant : DSF
  • Constructeur : DOPPELMAYR
  • Année de construction : 2007
  • Coût : 5,1 M€ HT

- Caractéristiques d'exploitation

  • Période d'exploitation : hiver
  • Débit : 3100 personnes/heure
  • Temps de trajet : 5min 45s
  • Vitesse d'exploitation : 5,25 m/s
  • Tapis d'embarquement : non

- Caractéristiques géométriques

  • Altitude de départ : 1585 m
  • Altitude d’arrivée : 2110 m
  • Dénivelée : 525 m
  • Longueur développée : 1814 m
  • Longueur horizontale : 1736 m
  • Pente maximale : 98 %
  • Pente moyenne : 31 %

- Caractéristiques techniques

  • Type de gare : UNI-G "Autriche"
  • Sens de la montée : gauche
  • Sens de l'embarquement : parallèle à la ligne
  • Tension : aval
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérin(s) : 2
  • Motrice : amont
  • Motorisation : MCC
  • Puissance développée : 890 kW
  • Dispositif d'accouplment : pince A108-C
  • Nombre de pylônes : 18
  • Largeur de la voie : 6,1 m
  • Nombre de sièges : 108
  • Type de siège : 6E98

- Caractéristiques du câble

  • Fabricant : Arcelor Mittal / Tréfileurope
  • Diamètre : 45 mm
  • Type de câble : Lang à droite à âme compacte



Photos de l'installation :


  • Gare aval
La gare aval se trouve en bordure du Front de Neige, en lisière de forêt. C’est ici qu’est effectuée la tension du câble par deux vérins hydrauliques. On y trouve également un petit rail de stockage intégré à la gare.

Image
Vue générale sur la gare aval

Image
La gare aval vue sous différents angles...

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Zone d'embarquement



  • Ligne
Le début de la ligne se passe en milieu forestier suivant un tracé relativement calme. Arrivée au P6, la pente s'accentue et la ligne aborde la difficulté majeure du tracé, à savoir le croisement avec la ligne du DMC. Le télésiège passant sous le DMC, il a été nécessaire d'entailler la montagne de telle sorte à respecter une distance de sécurité entre les deux appareils. Par ailleurs, une limitation de la capacité des cabines a été instaurée en vue de limiter la flèche des câbles entre le P1 et le P2 (du DMC). Désormais, chaque cabines accueillent 18 passagers au lieu de 23 auparavant. A noter également la mise en place d'un dispositif de sécurité commun aux deux appareils surveillant tout déraillement éventuel de l'une des deux lignes dans cette zone critique (en cas de déraillement de l'une des deux lignes, les deux appareils seraient immédiatement stoppés). Une fois passé le P10, la ligne s’adoucit. A partir du P12 elle entame à nouveau une partie un peu plus raide. Passé le P15, la pente s'adoucit à nouveau et reste régulière jusqu’à l’arrivée en gare amont.

La ligne compte 18 pylônes dont : 2 pylônes "compression" , 4 pylônes "support-compression" , 12 pylônes "support"


Dans l'ordre de la montée, cela donne:

  • P1 : 14C/14C
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 10S/8S
  • P4 : 10S/6S
  • P5 : 4SC/4SC
  • P6 : 4SC/4SC
  • P7 : 8S/6S
  • P8 : 16C/16C
  • P9 : 12S/10S
  • P10 : 12S/8S
  • P11 : 12S/8S
  • P12 : 4SC/4SC
  • P13 : 10S/8S
  • P14 : 4SC/4SC
  • P15 : 12S/10S
  • P16 : 10S/8S
  • P17 : 10S/8S
  • P18 : 12S/12S


Image
Début de ligne...

Image
...en milieu boisé

Image
Vue sur la zone de départ

Image
Passage au-dessus de la piste CALCITE

Image

Image

Image

Image
Passage au-dessus de la piste PIN

Image
Entame d'une portion un peu plus raide

Image
Approche du croisement avec la ligne du DMC

Image

Image
P6

Image
Survol du mur final de la piste ALMANDINE

Image

Image
Le P8 assurant le maintien d'une distance de sécurité entre les deux lignes

Image
Diverses vues du croisement

Image

Image

Image
P8

Image

Image
La portion comprise entre le P8 et le P9 est la plus raide de la ligne

Image
Vue sur la partie basse de la ligne

Image

Image
Après le P11, la pente s'adoucit légèrement

Image
Vue sur la ligne, après le passage sous le DMC

Image

Image

Image
P14

Image

Image
Petit coup d'oeil en arrière...

Image

Image
Dernière partie de la ligne

Image
L'arrivée approche

Image
Nous voici arrivés à la Tête des Verds



  • Gare amont
La gare amont est située légèrement en contrebas du sommet de la Tête des Verds (2128 m), à 2110 mètres d’altitude. C’est ici que se trouve la partie motrice. Tout comme en gare aval, on y trouve un petit rail de stockage intégré à la gare.

Image
La gare amont vue sous plusieurs angles

Image

Image

Image

Image

Image

Image
Vue de profil d'où l'on peut voir...

Image
...le moteur électrique de 890 kW,...

Image
...le réducteur Doppelmayr-Lohmann...

Image
...et le groupe hydraulique utilisé pour la marche de secours



  • Véhicules et pinces


Image
Un siège 6 places Doppelmayr de type 6E98

Image

Image
Une pince débrayable A108-C

Image

Image
Passage d'un pylône "support"

Image
Passage d'un pylône "support-compression"

Image
Passage d'un pylône "compression"


Pour conclure, le TSD6 de la Tête des Verds est vite devenu pour de nombreuses personnes (au bout d'une saison d'exploitation seulement) comme un moyen incontounable de part sa rapidité et son confort pour atteindre la partie haute du domaine, permettant ainsi de soulager d'autres installations.



Je tiens à remercier Geofrider pour sa contribution à l'illustration du reportage.


Fin du reportage