TKE Record

Luchon - Superbagnères

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Un TKE1 qui a permis la réouverture d'une piste historique de la station.






Auteur de ce reportage : raoul31
Section écrite le 24/02/2007 et mise à jour le 26/07/2008
(Mise en cache le 23/08/2013)

Image

LA STATION :

Superbagnères est une station de ski (hiver) et VTT (été) de taille moyenne située dans le massif des Pyrénées dans le département de la Haute-Garonne (31), surplombant d'un dénivelé d'environ 1200m la ville de Bagnères-De-Luchon, la "Reine des Pyrénées".

La station se décompose en trois secteurs :
-Secteur Téchous orienté débutants s'étalant environ de 1500 à 1850 mètres d'altitude;
-Secteur du Lac orienté niveau moyen-bon s'étalant environ de 1450 à 1800 mètres d'altitude;
-Secteur du Céciré orienté bon niveau s'étalant environ de 1450 à 2260 mètres d'altitude.

La station compte aujourd'hui 14 remontées mécaniques en service, dont :
-7 téléskis à perches découplables;
-1 téléski à perches fixes;
-1 téléski à enrouleurs;
-4 télésièges fixes;
-1 télécabine débrayable.
Le domaine comprend 26 pistes totalisant 32km, dont :
-4 vertes;
-9 bleues;
-7 rouges;
-6 noires.

Concernant l'histoire : L'idée de développer une station de ski comme attraction supplémentaire à Luchon se manifeste après l'arrivée du chemin de fer dans la commune dans l'esprit d'un grand luchonnais, Ludovic Dardenne, vers la fin du XIXeme siècle.
Un premier pas dans la montagne est franchi par la construction d'un petit Hôtel-Restaurant de luxe surplombant Luchon d'un dénivelé d'environ 150m et relié à la commune par un petit funiculaire hydraulique. Mais le but suprême de Ludovic Dardenne est évidemment le plateau de Superbagnères, alors vierge, surplombant la commune de 1200m. Des études et projets sont alors lancées, tramways mixtes, prolongement du funiculaire de la Chaumière, pour relier mécaniquement le plateau. C'est finalement un projet de chemin de fer électrique à Crémailllère suivant un tracé en Z dans la montagne qui est retenu.
Les travaux, commencés en 1911, se terminent en 1912. Le plateau de Superbagnères comporte alors la "gare" amont de la Crémaillère, qui n'est alors qu'une petite cabane. Mais très vite, la construction d'une vrai gare, d'un petit chalet et surtout du superbe Grand Hôtel débute.
Interrompus par la guerre de 14-18, les travaux ne seront achevés qu'en 1922. Les pionniers du ski peuvent alors chausser leurs skis de bois sur le plateau de Superbagnères, logeant au Grand Hôtel pour les plus fortunés, ou empruntant la Crémaillère depuis Luchon, qui effectue le trajet en 45min. à raison d'une vitesse de 8km/h.
Après la seconde guerre mondiale, le domaine se développe et s'étend en se dotant progressivement de ses premiers téléskis, de deux télébennes dont un reliant le Céciré, puis de nouveaux appareils font leur apparition, dont quelques téléskis supplémentaires et deux télésièges Poma.
En 1966, la Crémaillère disparaît dans la montagne de Superbagnères, laissant la place à la route qui porte le coup de grâce à la rentabilité du chemin de fer.
L'année 1986 marque un tournant dans l'histoire de la station par le fait que le domaine skiable subit de profonds changements : certains télésièges ou télébennes sont remplacés ou supprimés, d'autres sont construits, des téléskis sont remplacés ou modifiés, et l'on trace de nouvelles pistes. C'est à peu de choses près ce nouveau domaine que l'on retrouve aujourd'hui.
En 1993 un progrès important est apporté par la remise en place d'un moyen mécanique de transport entre Luchon et Superbagnères, constitué par une télécabine débrayable 4 places Poma.
Pour le futur, plusieurs projets sont en cours, notemment installation d'un télésiège débrayable pour le Céciré, remplacement de certains télésièges qui commencent à se faire vieux... Mais des négociations sont toujours en cours.

LA REMONTEE : TKE1 RECORD

Après des années de délabrement, Altiservice avait enfin décidé que pendant l'été 2006, la piste légendaire de Superbagnères, la Record, serait réabilitée, reterrassée, l'ancien télésiège (voir le reportage correspondant : remontées abandonnées de Superbagnères) éliminé et remplacé par une nouvelle remontée.
Ce fut chose faite, et pour que tout soit prêt pour la saison 2006/2007, les engins et les hommes ont travaillé d'arrache-pied sous l'objectif bienveillant de Pierre31 qui vous offre le reportage de la construction de cette machine : construction du TKE1 Record

Une chose explique le choix d'un TKE, et une autre chose explique le choix d'un TKE1, plutôt que d'avoir remis un TS comme il y avait à l'origine : le choix d'un TKE découle des négociations avec les écolos, qui ont cédé mais à condition que l'appareil soit le plus discret et silencieux possible. Le choix de la place unique s'est fait plus pittoresquement, en fait il paraît que c'est parce que les skieurs pyrénéens n'ont pas l'habitude des archets à deux places !

Quoiqu'il en soit, cette année nous avons eu le plaisir de trouver la Record ouverte, avec son nouveau téléski, et ce plaisir on va le partager en photos :


Tout d'abord la situation de l'appareil sur le plan des piste :
Image

Les caractéristiques d'après le FIRM :

RAE-Téléski à enrouleur : LA RECORD
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 2006
Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Dénivelée : 334m
Longueur développée : 930m
Pente moyenne : 39%
Pente Maxi : 57%
Débit : 850 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3 m/s

Quelques infos glanées en plus :

Gare aval : motrice-tension.
Gare amont : retour fixe.
Embarquement : à droite.
Nombre de pylônes : 11, dont 1 compression, 2 support/compressions (si mes souvenirs sont bons), et un pylône 2SC sur le brin montant et 2C sur le brin descendant.
Puissance du moteur électrique principal : 110 KW.
Type de tension : 1 vérin hydraulique.
Pression hydraulique du système de tension : 146 Bar.

PHOTOS :

Les photos ont été prises à Pâques 2007 en compagnie de Pierre31, et en Février, Mars et Avril 2008.

GARE AVAL

La gare :
Image

Image

Image

Le vérin de tension :
Image

Image

La poutre coulissante :
Image

Image

Le groupe hydraulique pour la tension :
Image

Le moteur dans la bâche et le réducteur en bleu :
Image

Le balancier compression de sortie de gare :
Image

Le balancier compression d'entrée de gare :
Image

Passage de la pince sous le balancier compression d'entrée de gare :
Image

Les commandes en gare aval :
Image

L'armoire des sécurités en gare aval :
Image

La fiche des défauts en gare aval :
Image

Le TGBT (Tableau Général Basse Tension, merci lolo42) en gare aval :
Image

La télécommande en gare aval :
Image

La ligne vue depuis la gare aval :
Image

LIGNE

Diverses vues de la ligne :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

LIGNE EMBARQUEE

Photos de la ligne depuis la perche, dans le sens de la montée :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

GARE AMONT

La gare :
Image

Image

Image

Image

Image

La poulie retour fixe :
Image

Balancier 2S d'entrée de gare :
Image

Boîtier d'arrêt d'urgence :
Image

DETAILS

La tête du P10 :
Image

La tête du P11 :
Image

Une perche en ligne :
Image

Détail sur la pince :
Image

Passage d'une pince sur un pylône support :
Image

Capteur de déraillement sur un pylône : on peut remarquer que le système à barette cassante n'est pas employé traditionnellement dans l'optique où le câble lui-même viendrait casser la barette, mais ici c'est le balancier qui, privé de la force du câble, va pivoter et venir briser la barette :
Image

ANNEXES

Tout d'abord une petite série de photos de l'unique raison d'être de ce téléski, la piste Record :
C'est par là :
Image

Entrée de la piste, à gauche l'arrivée du TKD1 Renards et à droite l'arrivée du TKE1 Record :
Image

Petit passage de liaison entre le plateau et la piste proprement dite :
Image

Image

Image

Et allez on se descend la piste :
Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Et finalement on arrive au TKE :
Image

Et pour clôturer ce reportage voici une photo de soirée, avec une Leitwolf W qui dame la Record :
Image

Nous remercions, Pierre31 et moi-même, les exploitants en poste lorsque nous avons pris les photos des commandes, pour leur disponibilité et leur amabilité.


Voilà, en espérant que ça vous a plu...