TKE de l´Alpage

Villeneuve - La Salle-les-Alpes (Serre Chevalier Vallée)

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Téléski desservant le snowpark de Serre-Chevalier

Mise en service en : 2008





Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 28/02/2013 et mise à jour le 15/03/2014
(Mise en cache le 15/03/2014)

Bonjour, je vous présente un reportage sur le...

Image

Au sommaire :


  • Serre Chevalier Vallée
  • Le téléski de l'Alpage : objectif snowpark
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Perches et pinces
  • Vue depuis les pistes
  • Conclusion et remerciements


Serre Chevalier Vallée

La station de Serre Chevalier Vallée est située dans les Hautes-Alpes, à environ 3h30 de route de Marseille et de Lyon.

Implantée dans la vallée de la Guisane, affluent de la Durance prenant sa source au Col du Lautaret, Serre Chevalier Vallée se compose de 3 ensembles de villages et d’une ville : Briançon, Chantemerle, Villeneuve et Le Monêtier-les-Bains. Le domaine s’étend sur 250 kilomètres de pistes tous niveaux. Celles-ci alternent murs en forêt, chemins avec vue imprenable sur la vallée de la Guisane et de la Durance et champs de bosses pour les skieurs les plus expérimentés.
Ces pistes sont desservies par 61 remontées mécaniques allant du tapis roulant à la nouvelle télécabine de Ratier. Le domaine compte d’ailleurs le premier DMC au monde, celui du Pontillas. Les remontées mécaniques de Serre Chevalier Vallée sont composées de 7 tapis et télécordes, de 26 téléskis, de 11 télésièges à pinces fixes, de 10 télésièges à pinces débrayables, de 5 télécabines, d’un DMC et un téléphérique exploité uniquement en été.

L’histoire de Serre Chevalier Vallée a commencé en 1941 avec l’inauguration du premier téléphérique, reprenant le nom du sommet qu’il atteint : le Serre Chevalier. Ensuite, le développement de la liaison avec Villeneuve et des secteurs de l’Aravet, du Prorel et des combes au-dessus de Serre Ratier s’est accéléré jusqu’à l’incendie du téléphérique en 1983. Cet événement fut un double tournant pour Serre Chevalier : en effet, la décision est prise d’ouvrir la liaison avec Le Monêtier-les-Bains avec l’installation de plus de 12 remontées mécaniques ! De plus, un nouveau téléphérique est construit sur le tracé de l’ancien. Celui-ci réutilise beaucoup d’éléments du premier appareil.
En 1989, le domaine de Briançon est créé avec l’installation de 9 remontées mécaniques dont le fameux télésiège de Puy Chalvin (qui n’a pas fait une saison et qui a été revendu par la suite). Depuis 2004, la station est gérée par la Compagnie Des Alpes (CDA) qui renouvelle progressivement le parc de remontées mécaniques de Serre Chevalier, la plupart des appareils datant des années 80. Le dernier investissement est en date de 2013 avec le remplacement du premier tronçon du téléphérique et de la télécabine de Grand Alpe par la nouvelle télécabine de Ratier.

Le téléski de l'Alpage : objectif Snowpark

Le téléski à enrouleurs de l'Alpage est un appareil situé sur le secteur de Villeneuve Aravet.

Revenons en arrière pour décrire un peu l'ancien téléski de l'Alpage. En 1965, la station de Serre Chevalier est en plein développement. Avec l'arrivée de la télécabine de l'Aravet (construite par Mueller et initiée par Leon Agel), des téléskis de la Forêt et de la Rouge, la desserte du plateau d'altitude et de liaison Villeneuve > Chantemerle était bien assurée. Cependant, le téléski de la Forêt I arrive plus bas que son confrère, Forêt II. La décision est prise pour la construction d'un court téléski à perches débrayables sur le plateau de la Rouge. Ce court téléski sera nommé Alpage. La gare aval est placée directement sous l'arrivé du téléski de la Forêt I. La ligne composée de quatre pylônes, croise deux pistes très fréquentées. La gare amont est implantée un peu en contrebas du col de l'Alpage. Les années passent et le téléski vieillit. En 2005, avec le remplacement des téléskis de Forêt I et II et de la Rouge par le télésiège débrayable six places de la Forêt, ce court téléski devient obsolète. A partir de la saison 2006/2007, la remontée a une nouvelle tâche : desservir la Snowpark de Serre Chevalier. Avec cette nouvelle responsabilité, le téléski est complètement dépassé. De plus, avec le croisement de deux pistes très empruntées, il devient alors dangereux de croiser la ligne de cet appareil. Le téléski à perches débrayables de l'Alpage sera démonté au cours de l'été 2007. Cependant, le nouveau téléski ne sera construit qu'au cours de l'automne 2008, imposant aux skieurs souhaitant faire le Snowpark de descendre jusqu'au Clos de l'Aravet.

Voici quelques photos de l'ancien téléski (Yann83) :

Image

Image

Image

Image

Le téléski de l'Alpage a donc remplacé pour la saison 2008/2009 l'ancien téléski, après quarante ans de bons et loyaux services. Cet appareil est situé sur le vaste plateau de la Rouge, sous le col de l'Alpage, d'où il est possible de rejoindre Chantemerle. La principale fonction du téléski est de desservir le Snowpark créé en 2006. L'exploitant a donc décidé de l'implanter au beau milieu de la zone ludique, entre les zones « Débutants » et « Intermédiaire ». L'entreprise autrichienne Doppelmayr a été choisie pour la conception de cet appareil. En 2011, la création de la Vidéo Zone, à la droite de la zone « Débutant » du Snowpark a augmenté la fréquentation de l'appareil. Ce qui fait qu'il peut y avoir une certaine attente au départ du téléski, lors des périodes de forte affluence.

On peut juste regretter que la gare amont ne soit pas placée un tout petit peu plus haut, afin de pouvoir desservir des pistes assez faciles, pour débutants. Mais ce choix d'une gare amont au niveau de l'entrée du Snowpark est peut-être dû à deux raisons : volonté de la part de l'exploitant de disposer d'un appareil uniquement pour le Snowpark, problèmes de place et de sécurité (car les pistes venant du col de l'Alpage et du télésiège de Côte Chevalier sont très fréquentées).
Outre la desserte du Snowpark, trois pistes bleues sont accessibles depuis les sorties des zones « Débutant » et « Intermédiaire » :
- Alpage : La piste de l'Alpage est assez courte. Elle longe d'abord la Vidéo Zone et la zone « Débutant » du Snowpark, puis, la piste descend le long du début de ligne du téléski de l'Alpage. Le croisement avec la piste de la Forêt marque la fin de la piste.
- Forêt : La piste de la Forêt descend depuis l'arrivée du télésiège de l'Orée du Bois, montant depuis Chantemerle (Serre Ratier). La piste passe sous le télésiège de la Forêt, puis, descend la long de la zone « Expert » du Snowpark pour se terminer à la gare aval du téléski de l'Alpage.
- Marteau : Piste accessible via les pistes Forêt ou Alpage, cette longue piste descend du plateau de la Rouge au front de neige de Villeneuve en passant par le Clos de l'Aravet.

Situation sur un plan des pistes :

Image

Zoom :

Image

Voici deux captures Google Earth montrant l'évolution du plateau de la Rouge :
Avant 2005...

Image

…Et de nos jours (Vous pouvez noter un grand changement.) :

Image

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

RAE – Téléski à enrouleurs : ALPAGE
Exploitant : Serre Chevalier Valley
Constructeur : Doppelmayr
Année de Construction : 2008

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 760 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,5 m/s
Tapis d'embarquement :

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2213 m
Altitude gare amont : 2230 m
Dénivelé : 117 m
Longueur développée : 466 m
Pente moyenne : 24,51 %
Pente maximale : 40 %
Temps de trajet : 4 min

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : MTDS
Type de gare amont : LSP (Lâcher Sous Poulie)
Emplacement gare de tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Sens de montée : Gauche
Type d'embarquement : A Plat
Nombre de pylônes : 7
Dispositif d'accouplement : Pinces fixes

La gare aval

La gare aval est la station motrice et tension de l'appareil. Elle est implantée au niveau du croisement entre les pistes Alpage et Forêt. De type MTDS, la gare est facilement accessible et est située au niveau d'un buisson d'arbres, la rendant assez discrète.
La station aval est donc à la fois motrice et tension. La mise en route de l'appareil est effectuée grâce à un moteur asynchrone relié à la poulie motrice via un arbre de transmission. La tension du câble de cet appareil est effectuée par un vérin de tension situé à l'aval de la poulie retour. La station aval intègre aussi quatre galets de compression en entrée et sortie de gare.

Image
La gare aval depuis le télésiège de la Forêt.

Image
Vue sur l’environnement de la gare depuis la piste bleue de l’Alpage.

Image
Vue générale sur la gare et le chalet de commandes.

Image
Zoom sur la gare.

Image
La gare aval de derrière.

Image
La gare aval depuis la file d’attente.

Image
Le moteur.

La ligne

La ligne de ce téléski n'est pas très longue : quatre-cent soixante-six mètres. Elle est composée de sept pylônes. On peut distinguer deux parties dans ce tracé : une partie pentue (de la gare aval au P3) et une partie quasiment plate (du P3 à la gare amont).
Les quatre galets de compression intégrés à la gare aval dévient le câble. La première portée est relativement peu pentue, alors que le pourcentage de pente augmente progressivement. Le premier pylône accentue la montée : entre les pylônes un et deux se trouve la pente la plus forte (40 %). A noter que la portée entre les pylônes un et deux est assez longue. Le pylône trois remet le câble quasiment à l'horizontale. A partir de cet endroit, la ligne longe le Snowpark et est au soleil, ce qui est agréable. Les ouvrages quatre et cinq ne produisent pas de changement de pente, la ligne progresse toujours sur le plateau de la Rouge. Le pylône six, de type support compression, annonce l'escalade de la butte d'arrivée, destinée au dégagement du skieur. Le dernier pylône (P7) est asymétrique et est réglable en hauteur. Il remet plus ou moins le câble à l'horizontale.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 1C 2S 1C/1C 2S 1C
P2 : 4S/4S
P3 : 6S/6S
P4 : 2S/2S
P5 : 2S/2S
P6 : 1C 2S 1C/1C 2S 1C
P7 : 4S/4S

S : galet support
C : galet compression


Image
La ligne depuis la zone d’embarquement.

Image
En avant sur la ligne.

Image
Le P1, qui accentue la pente.

Image
Le second ouvrage de la ligne, on sort de la partie boisée du tracé.

Image
Vue arrière. On peut observer par ailleurs le croisement entre les pistes Alpage (à gauche) et Forêt (à droite).

Image
Remettons-nous dans le sens de montée pour observer la portée entre le pylônes deux et trois.

Image
Le P3, on arrive sur la partie plus plate de la ligne.

Image
Une petite vue alentour.

Image
Le P4, la pente est presque nulle.

Image
La portée qui suit ce pylône.

Image
Le P5, le télésiège de Côte Chevalier et le portique d’entrée du Snowpark sur la gauche.

Image
Le P6, on est presque arrivé.

Image
L’avant dernière portée.

Image
Vue arrière. On peut voir le sommet du Chaberton, qui se détache par son sommet plat.

Image
Le P7, on est arrivé.

La gare amont

La gare amont ne fait qu'effectuer le retour des perches. Faute de place, celle-ci est de type lâcher sous poulie, ce qui se traduit par l'installation d'un filet de protection, sur lequel les perches tapent violemment. La gare arrivée est placée à l'entrée du Snowpark, sous la piste bleue de Fangeas. De la gare d'arrivée, les zones « Débutant » et « Intermédiaire » du Snowpark sont accessibles. La gare amont intègre, sur le brin montant, un balancier équipé de quatre galets de support afin de mettre le câble droit.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Vue sur la structure avec le filet pour protéger les skieurs des enrouleurs.

Image
La gare amont, avec en premier-plan, le filet.

Image
Vue sur la ligne depuis l’arrivée.

Image
Vue générale sur la gare amont et la zone de débarquement.

Perches et pinces

Le téléski de l'Alpage est équipé d'enrouleurs à sellettes pouvant accueillir jusqu'à une personne. Ces enrouleurs sont reliés au câble par l'intermédiaire de pinces fixes. A noter que depuis cette année, ce téléski est équipé de bas de perches Poma, sur certains enrouleurs. Ceci est dû à l'importante casse des perches au niveau de la gare amont et de l'usure à cause de skieurs utilisant les enrouleurs pas toujours de la bonne façon. On peut aussi remarquer que plusieurs enrouleurs ont leur sellette manquante

Image
Enrouleur Doppelmayr.

Image
Un enrouleur avec un bas de perche Poma.

Image
La pince.

Conclusion et remerciements

Le téléski de l'Alpage a autant de défauts que d'atouts : une desserte du Snowpark pratique, sans passer par le télésiège de la Forêt mais qui débite trop faiblement, assez lent et donc saturé pendant les périodes d'affluence. Cet appareil a permis aussi de moderniser le plateau de la Rouge et de nettoyer la forêt de pylônes. Le remplacement de l'ancien téléski a cependant été bien géré, car le nouvel appareil ne croise plus aucune piste.

Je remercie chaleureusement :
- Yann83 pour la présentation de Serre Chevalier.

Texte&bannière : Clément05 et Yann83
Photos : Clément05 (30 Décembre 2012‚ 31 Décembre 2013 et 24 Janvier 2014) et Yann83 (25 Avril 2007)

Sur ce, je vous dis à bientôt par l'intermédiaire de cette photo montrant la ligne depuis la piste bleue de l’Alpage.

Image

© Tous droits réservés – Clément05 – Janvier 2014