TSD4 Big Red Express

Whistler Blackcomb Mountain

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Le plus long télésiège débrayable de Whistler

Mise en service en : 1997
Suivre la discussion sur le forum


Big Red Express


Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 25/10/2010 et mise à jour le 26/10/2010
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


Whistler, station olympique

Whistler est une petite ville canadienne située dans la province de la Colombie Britannique. L’hiver, l'endroit est une station de ski réputée. Son domaine skiable, considéré comme le meilleur d’Amérique du Nord, se répartit sur 2 massifs : Whistler Mountain et Blackcomb Mountain, qui culminent respectivement à 2182 et 2240 mètres d’altitude. Cette renommée plus une longue expérience dans l’organisation d’étapes de Coupe du Monde FIS lui a permis d’obtenir l’organisation des épreuves de ski alpin des Jeux Olympiques 2010 de Vancouver. A travers ce reportage, nous vous invitons à prendre place sur le télésiège Big Red Express, le plus long télésiège débrayable de Whistler.


Les premiers télésièges « Red Chair »

C’est en 1965 que se réalisent les premières remontées mécaniques à Whistler. Cinq appareils dont une télécabine du fabricant GMD sont construits pour une ouverture en février 1966. Parmi ces cinqs appareils, est réalisé un télésiège double également fourni par GMD. Baptisés Red Chair, ils permettent depuis le sommet de la télécabine de prendre de l’altitude et de rejoindre les deux téléskis à enrouleurs construits la même année. Ils sont considérés comme le second tronçon de la télécabine puisqu’ils partent d’un point du domaine situé à 1300 mètres d’altitude baptisé « mid-station » , terme qui littéralement signifie « gare du milieu ».


La compétition entre Whistler et Blackcomb

Toutefois le domaine de Whistler n’allait pas rester longtemps le seul massif exploité. En 1978, l’aménagement de la montagne de Blackcomb débute avec la mise en chantier de trois télésièges triple et d’un télésiège double. En décembre 1980, les aménagements entrepris sont achevés et le domaine de Blackcomb peut ouvrir. Débute alors une compétition sévère entre les deux massifs alors indépendants et gérés par des entreprises différentes. Cette concurrence mènera à une sorte de bataille entre celui qui construira le plus de remontées et celui qui atteindra le point le plus haut. C’est Blackcomb qui à ce petit jeu, atteint le plus vite le plus haut point en atteignant la zone glaciaire à 2284 mètres d’altitude.

La réponse de Whistler interviendra en 1986. Cette année là, la station va faire installer un télésiège triplace qui va atteindre le sommet de Whistler Mountain. Même si le sommet atteint est moins haut que celui de Blackcomb, cette remontée mécanique fera rentrer Whistler parmi les grandes stations. En effet, en atteignant ce sommet, la station donne accès à un vaste cirque encore non aménagé : celui de l’Harmony. Ce cirque qui fait face à Blackcomb Mountain et au secteur du 7th Heaven est assez vaste et offre de multiples descentes. L’aménagement de ce secteur va permettre à Whistler de devenir à l’époque le plus grand domaine skiable d’Amérique..

Une page se tourne également en 1986. Le domaine de Blackcomb est racheté par la société Canadienne Intrawest. Cette dernière, va poursuivre la compétition entre les deux massifs en mettant en service trois télésièges débrayable quadriplaces Doppelmayr venus remplacer une partie des vieux télésièges fixes. Whistler ne tardera pas à répondre avec une installation choc, à savoir, la télécabine de Whistler Village. Cet appareil long de plus de cinq kilomètres est mis en service en 1988. Dans le cadre de cette compétition entre les deux massifs, Whistler continue sa réplique avec l’installation de son premier télésiège débrayable l’année suivante.

Le télésiège Redline Express

Ce sont les deux télésièges « Green » qui vont faire les frais de cette opération de modernisation. Ils vont être remplacés par un télésiège débrayable Liftengineering. En 1991, Whistler complète son offre avec deux nouveaux télésièges débrayable : le Redline Express et le Quicksilver Express. Le Quicksilver Express vient remplacer la télécabine GMD qui part de Creekside tandis que le télésiège Redline Express vient remplacer le double télésiège « Red Chair ». Cet appareil double étant très long (plus de 2 kilomètres), le trajet pouvait vite devenir guère supportable notamment avec les températures très froides qui peuvent régner à Whistler. Ajoutant débit et temps de trajet nettement plus rapide, la rénovation de la chaine historique de Whistler était alors vécue comme une véritable révolution. Ce télésiège Redline en est vraiment le point d’orgue car avec sa venue disparaissait enfin les mauvais souvenirs des longues montées sur les anciens télésièges.

Cependant la vie des ses appareils sera vite entachée par un accident dramatique. En effet le 23 décembre 1995, un opérateur en poste sur le Quicksilver express interagit sur le bouton d’arrêt afin d’aider un client tombé sur l’aire de débarquement. Les freins d’urgences se déclenchent et envoient des ondes de choc sur le câble. Ces ondes finissent par faire glisser un siège sur le câble. Ce dernier va venir s’encastrer sur le précédent en aval qui s’encastre à son tour dans un pylône. Au total cet incident va provoquer la chute quatre sièges. Il en résulte un lourd bilan humain avec huit blessés et deux personnes décédées.

Ce terrible accident a engendré la faillite de Liftengineering et quand Whistler fut racheté par Intrawest en 1996, la société canadienne entama rapidement le replacement des deux autres appareils Liftengineering encore en exploitation afin de ne plus avoir ce genre d’accident.


Le télésiège Big Red Express

En 1997 en même temps que le Greenline Express, le télésiège Redline Express est démonté. Il sera remplacé par un appareil Doppelmayr baptisé Big Red Express pour toujours avoir une notion de rouge sur ce tracé. Pas de gros changements sur le tracé qui est conservé en l’état. Partant donc du lieu-dit Mid-Station , il forme avec la télécabine de Creekside, appareil ayant remplacé le Quicksilver Express, le second tronçon depuis ce point d’entrée sur le domaine skiable.

Il va permettre de rejoindre un point suffisamment haut en altitude pour assurer une desserte des différentes remontées stratégiques du domaine de Whistler. A proximité de son sommet, il va permettre de rejoindre les téléskis GMD datant des débuts de Whistler. Malgré leurs grand âge, ces appareils sont toujours présents sur le domaine et mis en service en cas de besoin. De ce coté du domaine, l’intérêt principal de cet appareil est de desservir le télésiège Peak Express menant au sommet de Whistler Mountain avec ces nombreuses descentes raides et techniques. Toutefois Whistler n’est pas qu’une station sportive. Nombreuses sont les familles se rendant dans la station pour profiter du plus grand domaine skiable d’Amérique du Nord. Le Big Red permettant de basculer sur le Roundhouse Lodge, il dessert directement la Family Zone desservie par l’Emerald Express. Il permet également la bascule vers le télésiège Harmony et son large cirque qui possède de multiples itinéraires de descente. Durant les périodes de forte fréquentation, ce télésiège est doublé sur sa partie haute par le télésiège « Franz’s chair » qui le double sur son dernier tiers. Il est également accessible depuis le sommet du télésiège Garbanzo Express permettant d’obtenir une seconde chaine d’accès vers le Roundhouse Lodge depuis Whistler pour désengorger la télécabine de Whistler Village. En enchainant les appareils Fitzsimmons Express, Garbanzo Express et Big Red Express, on obtient les mêmes possibilités de ski que depuis le sommet de la télécabine.

Depuis 2008, le Big Red Express est le moyen le plus rapide en arrivant de Creekside pour rejoindre le 3S Peak 2 Peak et accéder aux pentes de Blackcomb Mountain. Mais le Big Red Express ne fait pas que de la desserte de remontées stratégiques. En effet de nombreuses pistes relativement longues sont à dévaler depuis son sommet. De multiples pistes vertes et bleues rejoignent sa gare aval l’ouvrant également à la clientèle familiale. Pour les skieurs les plus avides de sensations, quelques variantes plus ardues sont à leur disposition. Tout un ensemble qui fait du Big Red Express un appareil idéal pour multiplier les rotations tout en ne passant pas deux fois par le même chemin. Bien évidement depuis son sommet, on accède par gravité aux pistes menant à Creekside, soit une descente de plus de 1200 mètres de dénivelée.

Au niveau des pistes, il dessert directement trois pistes, les variantes menant au pied de cet appareil étant placées plus en aval :
- La piste bleue Headwall menant aux téléskis « T-Bars » et au télésiège Peak Express. La descente sur le Big Red Express se fait via la piste bleue Old Man
- La piste bleue Ridge Run menant au Roundhouse Lodge et à la plupart des variantes qui mènent à ce télésiège.
- La piste bleue Little Red Run qui débouche soit sur la piste Franz’s ou la piste verte Bear Cub.


Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

TSD-Télésiège à attache débrayable : BIG RED EXPRESS
Exploitant : WHISTLER BLACKCOMB
Constructeur : DOPPELMAYR
Année de construction : 1997

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 2800 personnes/heure (100%)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis d'Embarquement : Non
Temps de Trajet : 8min15


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1300 m
Altitude Amont : 1855 m
Dénivelée : 555 m
Longueur développée : 2478 m
Pente Moyenne : 22 %


Caractéristiques Techniques

Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : Pince DT104
Embarquement : Sens de la ligne
Nb Pylônes : 33
Type de Sièges : 4 places
Nb Sièges : 195
Espacement : 25.75 m



Infrastructures et Ligne du télésiège débrayable Big Red Express

L’installation a été fournie par Doppelmayr qui a réalisé la grande majorité des installations récentes sur le domaine de Whistler dont le fameux 3S Peak 2 Peak. Le télésiège est dimensionné pour un débit montant de 2800 personnes par heure à la vitesse nominale de cinq mètres par seconde. De ce fait l’espacement entre deux véhicules est assez réduit et l’embarquement est un peu sportif. Malgré la vitesse de cinq mètres par seconde, il faut plus de huit minutes pour rejoindre son sommet. Le télésiège présente la particularité tout comme l’Emerald Express de ne pas avoir une ligne 100% Doppelmayr. En effet mis à part le P1 et les deux derniers ouvrages de ligne, tous les pylônes de l ‘ancien télésiège débrayable Liftengineering ont été réutilisés.


  • La Gare Aval

La gare aval est située à 1300 mètres d’altitude à proximité immédiate de la gare amont de la télécabine de Creekside. Elle intègre une voie de stockage permettant de ranger une partie des sièges de l’installation. C’est cette gare qui assure la tension du câble de l’installation grâce à un système hydraulique. Baptisé Big Red Express la gare arbore une couleur rouge symbole également des anciens Red Chair.

Vues sur la gare
Image

Image

Image

Image

Image

L’embarquement
Image


  • La Ligne

La ligne monte rapidement dès la sortie de la gare aval. En effet la première partie de la ligne doit d’abord survoler une piste passant au pied de la gare et ensuite aborder un terrain quelque peu difficile. Après le passage du P5, le P6 est placé uniquement sur le brin descendant. En effet de part la topographie du terrain, sans cet ouvrage de ligne, les sièges viendraient taper dans le flanc de montagne qui longe le tracé. Cette partie continue encore un petit moment puisqu’elle se termine au P15. Le trajet devient dès lors quasiment plat et le terrain devient plus facile. Après P19, la ligne va même entamer une descente pour passer un petit vallon dans lequel passe deux pistes. Au pied de ce petit vallon, deux pylônes support-compression vont imprimer l’inclinaison pour la dernière partie du tracé. La montée est moins soutenue que durant la première partie. La ligne croise de nombreuses pistes et rejoint sans encombres le sommet de cet appareil.
Au total la ligne comporte 33 pylônes répartis comme suivant : 1 compression, 2 supports-compression et 30 supports.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : 10C/10C
P2 : 4S/4S
P3 : 4S/4S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/4S
P6 : - /4S
P7 : 4S/4S
P8 : 4S/4S
P9 : 6S/4S
P10 : 6S/4S
P11 : 6S/4S
P12 : 4S/4S
P13 : 4S/4S
P14 : 6S/4S
P15 : 8S/6S
P16 : 6S/4S
P17 : 6S/4S
P18 : 8S/6S
P19 : 8S/6S
P20 : 6S/4S
P21 : 4SC/4SC
P22 : 4SC/4SC
P23 : 2C6S/4S
P24 : 4S/4S
P25 : 6S/6S
P26 : 6S/4S
P27 : 6S/6S
P28 : 6S/6S
P29 : 8S/6S
P30 : 6S/4S
P31 : 4C8S/2C6S
P32 : 8S/8S
P33 : 8S/8S


La ligne depuis le bas
Image

En avant sur la ligne
Image

Le P2
Image

Le P3
Image

La pente diminue un peu
Image

Image

Le P6
Image

On poursuit avec P7
Image

La piste Pony Trail passe juste derrière ces deux ouvrages de ligne
Image

On continue
Image

Image

Image

On arrive au terme de la première partie
Image

Sur la gauche, le long du télésiège, la piste Bear Cub. Derrière P16, la piste bleue Banana Peel et la piste noire Jimmy’s Joker
Image

P18
Image

Derrière P20,la piste verte Porcupine
Image

Au pied de la dernière partie
Image

Sur la gauche, la piste Bleue Fisheys alors que sur la droite passe la piste Little Red Run
Image

Le sommet de la télécabine de Whistler visible sur la gauche
Image

On passe au dessus de la piste Pony Trail
Image

Juste derrière P29, de nouveau la piste Pony Trail
Image

Croisement avec la piste Little Red Run
Image

Les deux derniers pylônes
Image

Arrivée en gare amont
Image


  • La Gare Amont

La gare amont se trouve à coté du sommet du télésiège Franz’s Chair non loin de l'aire de stationnement des dameuses officiant sur Whistler Mountain. Cette gare assure l’entrainement du câble de l’installation. Elle arbore la même couleur rouge que la gare aval.

Vues sur la gare amont
Image

Image

Image

Image

Image


Véhicules et Pinces

Pince DT104
Image

Passage de la pince sur un balancier support
Image

Siège 4 places Doppelmayr
Image


Depuis les pistes

Depuis le haut
Image

Ligne depuis la piste Little Red Run
Image

Depuis la même pîste
Image


Pour conclure

Le télésiège Big Red Express est un appareil très important sur cet axe qui remonte aux débuts de Whistler dans l’aventure du ski. Dernier appareil en date, il assure parfaitement la relève du Redline Express qui avait ouvert la voie à la vitesse et à la performance sur ce tracé.Un appareil qui offre une desserte des différentes remontées stratégiques de Whister tout en offrant une large gamme de pistes, le rendant quasiment incontournable si vous vous venez skier dans ce beau domaine de Colombie Britannique.

Image




Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt

Suivre la discussion sur le forum