TSD4 Solar Coaster Express

Whistler Blackcomb Mountain

Doppelmayr

T1 ES S1




Solar Coaster Express

Auteur de ce reportage : rodo_af
Section écrite le 14/11/2011 et mise à jour le 14/11/2011
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image

Whistler-Blackcomb

Whistler est une petite ville canadienne située dans la province de la Colombie Britannique. L’hiver, l'endroit est une station de ski réputée. Son domaine skiable, considéré comme le meilleur d’Amérique du Nord, se répartit sur 2 massifs : Whistler Mountain et Blackcomb Mountain, qui culminent respectivement à 2182 et 2240 mètres d’altitude. Cette renommée plus une longue expérience dans l’organisation d’étapes de Coupe du Monde FIS lui a permis d’obtenir l’organisation des épreuves de ski alpin des Jeux Olympiques 2010 de Vancouver. A travers ce reportage, nous vous invitons à embarquer au sommet de Whistler Mountain avec le télésiège débrayable Peak Express.

La première conquête du Peak de Whistler

C’est en 1965 que se réalisent les premières remontées mécaniques à Whistler. Cinq appareils dont une télécabine du fabricant GMD sont construits pour une ouverture en février 1966. Les années 1970 sont marquées par la mise en service de plusieurs télésièges fixes qui viendront agrandir l’espace skiable et améliorer l’accès au domaine d’altitude. Mais le domaine de Whistler n’allait pas rester longtemps le seul massif exploité dans le coin. En 1978, l’aménagement de la montagne de Blackcomb débute avec la mise en chantier de trois télésièges triple et un télésiège double. Ce site de Blackcomb est situé non loin du village de Whistler et les pentes aménagées se trouvent en face de celles de Whistler. En décembre 1980, les aménagements entrepris sont achevés et le domaine de Blackcomb peut ouvrir. Débute alors une compétition sévère entre les deux massifs alors indépendant et gérer par des entreprises différentes. Cette concurrence mènera à une sorte de bataille entre celui qui construira le plus de remontées et celui qui atteindra le point le plus haut. C’est Blackcomb qui a ce petit jeu atteint le plus vite le plus haut point en atteignant la zone glaciaire à 2284 mètres d’altitude.

La réponse de Whistler interviendra en 1986. Cette année là, la station va faire installer un télésiège triplace Poma long d'un peu plus d'un kilomètre qui va atteindre le sommet de Whistler Mountain. Même si le sommet atteint est moins haut que celui de Blackcomb, la conquête de ce sommet permet la desserte du large cirque de l’Harmony. Whistler devient dès lors le plus grand domaine skiable d’Amérique du Nord.

Whistler et Blackcomb réunis

Une autre page se tourne également en 1986. Le domaine de Blackcomb est alors racheté par la société Canadienne Intrawest. Cette dernière va poursuivre la compétition qu’il y’a entre les deux massifs en mettant en service trois télésiège débrayable quadriplace Doppelmayr venus remplacer une partie des vieux télésièges fixes. Blackcomb prend alors une longueur d'avance sur son rival car c'est le premier massif à bénéficier de la technologie débrayable moderne.

Whistler ne tardera pas à répondre avec une installation choc. Il s'agit de l'impressionnante télécabine de Whistler Village, appareil en deux tronçons long de plus de 5 kilomètres! Continuant de se développer et à moderniser son parc de remontées mécaniques chacun de son coté, cette politique a terme ne pouvait être judicieuse d’un point de vue stratégique et économique pour l’ensemble du massif. Onze ans après le rachat de Blackcomb par Intrawest, le domaine de Whistler est absorbé par l’entreprise Canadienne, ce qui donnera quelques années plus tard au nom de domaine que nous connaissons de nos jours, Whistler Blackcomb Mountain.

Image

Le télésiège Solar Coaster Express

Le télésiège Solar Coaster Express, situé à la suite du TSD Wizard Express, est le second maillon d’appareil effectuant une chaîne entre le front de neige du village et le front de neige d’altitude « Rendez-vous » où l’on retrouve l’arrivée de nombreux appareils et également le fameux «Peak 2 Peak» qui permet la liaison vers Whistler.
La gare aval, station de l’appareil, partage avec son voisin un long rail de garage permettant le rangement des véhicules à l’intersaison.
La ligne, qui survole les nombreuses pistes du secteur, est longue de 1920 mètres et composée de 21 pylônes, dont 5 disposant de balancier support-compression.
La gare amont, positionnée sur le front de neige d’altitude « Rendez-vous », est la station motrice de l’installation.
Une fois arrivés, les skieurs peuvent se diriger vers la majorité des pistes et des appareils du secteur de Blackcomb, et également en utilisant le célèbre 3S « Peak 2 Peak » rejoindre le secteur de Whistler.

Pour plus d’information : http://www.whistlerblackcomb.com/

Les photos ont été prises les 4, 5 et 6 décembre 2009

Le plan des pistes :

Image

Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TSD - Télésiège à pinces débrayables : Solar Coaster Express
Exploitant : Whistler Blackcomb Mountains
Constructeur : Doppelmayr
Année de construction : 1987

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Vitesse : 5 m/s
Durée du parcours : 6 min 25 sec
Débit : 2600 p/h
Capacité : 4 Personnes

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : 1248 m
Altitude gare amont : 1871 m
Dénivelé : 623 m
Longueur : 1920 m

* Caractéristiques techniques :
Gare motrice : Amont
Gare tension : Aval
Type de tension : Hydraulique
Nombre de véhicules : 160
Option des véhicules : Avec repose tête
Type de pinces : DS
Nombre de pylônes : 21
Sens de la ligne : Gauche
Equipement d’aide à l’embarquement : Non
Garage : Rail en G1

La gare aval :

Les télésièges Solar Coaster Express et Wizard Express,
Image

Image

Différentes vues de la gare aval,
Image

Image

Image

L’accès au télésiège,
Image

Le rail de garage, qui est commun avec celui du télésiège Wizard Express,
Image

Différentes vues de l’approche de la gare,
Image

Image

Un siège dans le contour, avec les portes VTT au dos et les repose tête,
Image

P1, en sortie de gare,
Image

Vue arrière sur la gare aval,
Image

La ligne :

* Caractéristiques de la ligne :
P1 :
8C / 8C
P2 : 6S / 6S
P3 : 4S2C / 4S2C
P4 : 4S2C / 4S2C
P5 : 6S / 6S
P6 : 6S / 6S
P7 : 8S / 8S
P8 : 8S / 8S
P9 : 6S / 6S
P10 : 6S / 6S
P11 : 8S / 8S
P12 : 6S / 6S
P13 : 4S2C / 4S2C
P14 : 8S / 8S
P15 : 6S2C / 6S2C
P16 : 4S2C / 4S2C
P17 : 6S / 6S
P18 : 8S / 8S
P19 : 6S/ 6S
P20 : 8S / 8S
P21 : 10S / 10S

P2,
Image

P3,
Image

Balancier 4S2C/4S2C,
Image

P4,
Image

P5,
Image

P6,
Image

Balancier 6S/6S,
Image

Image

P7,
Image

P8,
Image

Balancier 8S/8S,
Image

Survole de la piste « Springboard »,
Image

P9,
Image

P10,
Image

Balancier 6S/6S,
Image

P11,
Image

P12,
Image

Image

P13,
Image

P14,
Image

Balancier 8S/8S,
Image

P15,
Image

Balancier 6S2C/6S2C,
Image

P16,
Image

P17,
Image

Balancier 6S/6S,
Image

P18,
Image

P19,
Image

P20,
Image

P21,
Image

La gare amont :

La G2 vue de face,
Image

L’arrivée,
Image

L’axe de la poulie motrice,
Image

Le conducteur de l’appareil,
Image

Vues de la zone de débarquement,
Image

Différentes vues de la gare amont,
Image

Image

Autres photos :

La pince,
Image

Le siège en ligne,
Image

Différentes vues de l’appareil depuis les pistes,
Image

Image

Image

Début décembre, évidement « ça crache !! »
Image


Texte & Photos : Geoffroy DELABRE & Rodo_Af

Lien vers le forum de discussion : http://www.remontees-mecaniques.net/forums...showtopic=13884


:)