TSD6 Gaislochbahn

Nauders (Reschenpass Skiparadies)

Doppelmayr

T2 ES S1
Description rapide :
Troisième télésiège débrayable de Nauders






Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 18/08/2011 et mise à jour le 21/07/2013
(Mise en cache le 22/08/2013)

Je vous présente un reportage sur le télésiège débrayable 6 places « Gaislochbahn », à Nauders – Skiparadies Reschen

Image

Nauders : Région du col du Reschen

Le village Nauders est implanté à 1394 mètres, sur un haut plateau, surplombant la vallée de l’Inn. Un plateau qui s’étire entre le col du Finstermünz et le col du Reschen (1504m). Situé à proximité des frontières italiennes et suisses, le village de Nauders se démarque par ses activités sportives et culturelles qui s’étendent au-delà des frontières avec en hiver un domaine skiable « international » et en été, des sentiers de randonnées et VTT qui se développent à l’échelle des trois pays. Nauders accuse également un riche patrimoine historique liée à la forteresse de Finstermünz.

Le domaine skiable de Nauders est une entité de l’espace Skiparadies Reschenpass ; un espace composé par la station autrichienne de Nauders et les domaines skiables sud tyroliens de Schöneben/Belpiano, Haideralm/Malga S. Valentino et Maseben/Melag. Ensemble ces quatre stations proposent un domaine skiable transfrontalier de 117 kilomètres de pistes de ski alpin, desservis par 24 remontées mécaniques modernes. Les pistes s’étendent entre 1394 mètres (altitude de Nauders) et 2850 mètres (altitude du téléski « Panorama » à Nauders).


Situation dans le domaine skiable

Image


TSD6 Gaislochbahn : Un télésiège débrayable pour une liaison optimisée

Avec l’aménagement des pentes sur le versant sud du col du Reschen, plus précisément à Schöneben/Belpiano, Nauders était dans l’obligation de réagir pour ne pas passer à coté du tourisme hivernal. Dans cette optique, une première télécabine 4 places est construite en 1973 pour accéder au plateau de « Zirm », situé au pied du Bergkastel. Une première réalisation suivie une année plus tard par l’ouverture de deux téléskis, à savoir « Zirmlift 1 » et « Goldseelift ». Deux téléskis qui desservent le large plateau « Zirm ». Le domaine skiable est exploité dans cette configuration jusqu’en 1980. Avec une croissance progressive de la fréquentation, la société Nauders Bergbahnen entreprend durant l’été 1980 la transformation du téléski « Zirmlift 1 » en un double téléski avec l’installation de pylônes commun. Ce doublement est également réalisé dans la perspective d’une extension des champs de neige vers l’Est, soit les secteurs « Tscheyeck » et « Gaislochbahn ».

Une extension qui prend forme durant l’été 1982, avec l’ouverture de deux nouveaux téléskis « Gaisloch » et « Ganderbidlift » et du nouveau télésiège biplace « Tscheyeck » donnant accès au nouveau point culminant à 2662 mètres. Le retour sur le secteur « Zirm – Bergkastel » est assuré par le téléski « Ganderbidlift », dont la ligne se développe en parallèle au téléski « Goldseelift » mais avec une ligne allongée vers le bas pour garantir une liaison par gravité depuis la gare amont du téléski « Gaisloch ». Cette extension double la superficie du domaine skiable et offre l’accès à des champs de neige dont l’altitude est comprise entre 2000 et 2700 mètres. Ces aménagements sont suivis quatre ans plus tard, par l’ouverture d’une seconde portée d’accès au plateau « Bergkastel » pour faire face à l’attente au niveau de la télécabine 4 places. Une porte d’entrée formée par le télésiège « Lärchenhang 1 », toujours exploité et le téléski « Lärchenhang 2 ».

Avec l’ouverture en 1987 du téléski « Almlift », desservant le versant Ouest du plateau « Zirm » et de la télécabine débrayable 6 places « Bergkastelbahn » en lieu et place de l’ancienne télécabine 4 places, une modernisation de l’infrastructure du domaine skiable devient inévitable. En effet, les axes principaux du domaine skiable, à savoir les téléskis « Zirm I & 2 » et « Gaisloch » et le télésiège fixe « Tscheyeck », sont confrontés à une fréquentation en progression constante avec à la clé des temps d’attente toujours plus long. La modernisation débute en 1999 avec l’ouverture du premier télésiège débrayable 8 places des Alpes pour remplacer les téléskis « Zirm 1 & 2 ». Le télésiège fixe « Tscheyeck » est remplacé à son tour en 2000 par un télésiège débrayable 6 places. Le téléporté fixe est réimplanté sur le secteur « Lärchenhang » pour remplacer le long téléski « Lärchenhang II ». Les deux points culminants du domaine skiable sont ainsi accessibles par des appareils modernes et performants. La priorité est ensuite donnée au remplacement du téléski « Gaisloch » qui assure la liaison par le haut entre les deux secteurs. La liaison par le bas, plus précisément par le front de neige est garantie par la télécabine « Bergkastel ». Pour ce faire, ledit téléski est remplacé durant l’été 2005 par un télésiège débrayable six places. Les trois axes principaux sont ainsi modernisés en moins de six ans, permettant à Nauders de maintenir une desserte de qualité de ses pistes.


TSD6 Gaislochbahn : Un trait d’union entre « Tscheyeck » et « Zirm/Bergkastel »

Ce télésiège débrayable 6 places est installé sur le versant Nord du Piengkopf qui culmine à 2789 mètres. Un secteur intermédiaire entre les deux secteurs phares « Tscheyeck » et « Zirm/Bergkastel ». L’accès à la gare aval de cet appareil est assuré par le haut et par gravité plus précisément depuis le complexe de la gare amont de la télécabine « Bergkastel » ou encore depuis le sommet du plateau « Zirm ». L’accès y est garanti par la piste bleue Waldabfahrt (11). L’accès est également assuré depuis le sommet de « Tscheyeck » étant donné que les deux gares aval des deux télésièges « Gaisloch » et « Tscheyeck » sont situées à proximité.

Situé entre les deux secteurs principaux de « Zirm/Bergkastel » et « Tscheyeck », ce téléporté est principalement voué à un rôle de liaison dans le sens « Tscheyeck – Zirm/Bergkastel ». En effet, ce télésiège assure une liaison par le haut vers le plateau de « Zirm » et ses larges pistes desservies par le télésiège débrayable 8 places « Zirmbahn ». Une liaison qui nécessite cependant d’emprunter à la suite du télésiège « Gaislochbahn » le téléski « Ganderbildlift » pour accéder à la partie supérieure du secteur « Bergkastel ». La liaison par le bas passe par le front de neige de Nauders et le retour vers le plateau « Zirm » est assuré soit par la télécabine « Bergkastel » ou par les deux télésièges « Lärchenhang I » et « Lärchenhang II ». En dehors de ce rôle de liaison, cet appareil dessert également quatre pistes rouges offrant ainsi à la clientèle la possibilité d’enchainer les rotations sur cet appareil.

Quatre pistes rouges et une piste de liaison bleue sont accessibles depuis le sommet de ce télésiège débrayable. La piste rouge Gampenabfahrt (19) est la plus longue desservie par ce télésiège et se développe sur la partie finale en parallèle à la piste Wiegenabfahrt (19) qui débute à « Tscheyeck ». Les pistes Gaislochabfahrt (14) et Piengabfahrt (15) regagnent directement les gares aval des appareils « Tscheyeck » et « Gaislochbahn ». Les deux pistes débutent respectivement de part et d’autre de la ligne du télésiège pour ensuite fusionner plus bas sur le versant. La piste Jägerhüttlabfahrt (24) est une courte alternative aux deux pistes précédemment citées et rejoint la piste de liaison Waldabfahrt (11) qui assure la liaison par gravité vers « Tscheyeck » depuis le plateau de « Zirm ». Finalement, la piste bleue Ganderbildabfahrt (16) assure l’accès au téléski « Ganderbildlift ».


Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: Nauders – Ski Paradies Reschen
  • Type d'installation: Télésiège débrayable 6 places
  • Exploitant : Nauders Bergbahnen
  • Constructeur: DOPPELMAYR
  • Année de mise en service: 2005
  • Ouverture au public : Décembre 2005
Géographie:

  • Altitude aval: 1874m
  • Altitude amont: 2268m
  • Dénivelé: 394m
  • Longueur horizontale: 1146m
  • Longueur oblique: 1216m
  • Pente moyenne: 34.04%
  • Pente maximale: 78%
Technique:

  • Nombre de pylônes: 12
  • Largeur de voie: 6.10m
  • Station motrice: Aval
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Vérin hydraulique
  • Fabriquant du câble: Fatzer
  • Diamètre du câble: 46mm
  • Commande électronique de: Doppelmayr
  • Puissance du moteur (au démarrage): 555 kW
  • Puissance du moteur (en service): 465 kW
  • Puissance du moteur (de secours): 130 kW
  • Puissance au freinage: -520 kW
  • Type de pince: DT108
  • Constructeur des sièges : Doppelmayr
  • Type de sièges: 6E98
  • Nombre de sièges: 50 + 1 panier de service
  • Personnes/sièges: 6
  • Espacement entre les sièges: 42.52 m
  • Cadencement : 8.50 sec
  • Débit maximal: 2540 p/h
  • Temps de trajet: 4 min 46 sec
  • Vitesse maximale: 5 m/s
  • Sens de la montée: Droite


Infrastructures et ligne du télésiège débrayable « Gaislochbahn »

Pour la réalisation de son troisième télésiège débrayable, la société Nauders Bergbahnen a poursuivi sa collaboration avec le manufacturier Doppelmayr. Ce constructeur avait notamment assuré la construction du télésiège débrayable « Zirmbahn », premier appareil 8 places de la chaine alpine. Livré en 2005, cet appareil est issu de la gamme « UNI-G » et équipé de deux gares à couverture intégrale. Les sièges, sans bulles, découlent de la gamme E98. Ils sont portés par la pince Doppelmayr Torsion 108.

En l’absence de source d’alimentation et pour limiter les frais, la chaine cinématique de ce télésiège débrayable est située en aval tout comme le système de tension. Classiquement, la chaine cinématique est placée en gare amont pour une meilleure efficacité. Propulsé à 5 m/s et comptant 50 sièges, cet appareil assure un débit de 2540 personnes par heure. L’entrainement est assuré par un moteur électrique asynchrone développant une puissance maximale de 555 kW.

Gare aval et garage

La gare aval est située au lieu-dit « Piengalpe », à une altitude de 1886 mètres, non loin de la gare aval du télésiège débrayable « Tscheyeckbahn ». Elle est implantée sur un embâcle en béton qui abrite le garage pour les sièges. L’accès au garage est garanti par une rampe située sur le côté de la gare, accessible par un aiguillage situé dans le contour. La couverture intégrale « UNI-G » adopte l’identité visuelle classique adoptée par les remontées mécaniques de Nauders, à savoir une couverture de couleur bleue accompagnée par le nom du télésiège en blanc. L’embarquement est situé dans le contour et est assuré sans tapis de positionnement.

Image
-Vue plongeante sur la gare aval et la rampe d’accès au garage

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval et pylône compression 1 et 2

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval et zone d’attente

Image
-Gare aval dans son entier

Image
-Zone d’attente

Image
-Zone d’embarquement

Image
-Rampe d’accès


Ligne

Ce télésiège débrayable développe une longueur de 1.216 kilomètres et franchit sur cette distance un dénivelé de 394 mètres. La ligne est supportée par seize pylônes, parmi lesquels deux pylônes compression et deux pylônes support-compression. Avec le passage des pylônes compression 1 et 2, respectivement équipés de dix et douze galets de compression, les sièges s’élèvent rapidement pour sortir de la dépression dans laquelle est implantée la gare aval. Une fois le pylône 3 passé, la pente diminue et maintient une valeur régulière jusqu’au pylône support-compression 7. Sur ce tronçon, la ligne survole à plusieurs reprises la piste rouge Gaislochabfahrt (14). Avec le passage du pylône 7, la ligne entame la dernière ascension vers la gare amont avec une pente plus soutenue et un tracé plus exposé à partir du pylône 9.

Image
-Retour sur la gare aval

Image
-Pylône 3

Image
-Portée

Image
-Pylône 4

Image
-Portée

Image
-Pylône 5

Image
-Zoom sur la portée

Image
-Pylône 6

Image
-Portée

Image
-Pylône support-compression 7

Image
-Pylône 8

Image
-Pylône 9

Image
-Portée

Image
-Pylône support-compression 10

Image
-Pylônes 11-12


Gare amont

La gare amont est située au pied du « Piengkopf », à cheval entre les vallées Gaisloch et Ganderbild, à une altitude de 2268 mètres. Elle adopte également une couverture intégrale mais se distingue par un schéma de couleur totalement différent. En effet, la couleur prédominante est noire avec un liseré bleu des plus réussis sur les deux côtés. Le débarquement est assuré dans le sens de la ligne.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont et vigie

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont et les deux derniers pylônes de ligne. D’un côté, comme…

Image
-…de l’autre

Image
-Gare amont

Image
-La gare amont dans son contexte


Siège

Image
-Siège (en gare)

Image
-Siège (en ligne)

Image
-Tenons de sécurité « Retrofit Kit »


Pince

Image
-Pince DT108

Image
-Pince DT108


Photos diverses

Image
-Les premières portées avec le « Tscheyeck » à l’arrière plan

Image
-Portée « volante »

Image
-Contraste blanc/vert

Image
-Survol de la piste

Image
-Dernières portées

Image
-Les deux derniers pylônes avec en fond la basse Engadine

Conclusion

Avec l’ouverture de ce troisième télésiège débrayable, le domaine skiable de Nauders a franchi une étape supplémentaire dans la mise à niveau et l’optimisation de son parc des remontées mécaniques. Une étape qui marque la création d’une liaison rapide et efficace entre les deux secteurs clés « Zirm » et « Tscheyeck » et une desserte renforcée des pistes propres à cet appareil.

Merci pour votre lecture ! A bientôt

©2003-2014 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés