En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 14Bannière 39Bannière 44

 FUN D du Grand-Fond

Val Thorens (Les Trois Vallées)

Poma

T3 ES
Description rapide :
Le second Funitel de Val Thorens, le premier par Poma.

Mise en service en : 2001
PDF Ce reportage possède 2 documents PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Thomas
Section écrite le 19/05/2005 et mise à jour le 14/01/2007
(Mise en cache le 21/08/2013)

Reportage sur le Funitel du Grand Fond à Val Thorens
Image

Le Funitel du Grand-Fond est le second Funitel de Val Thorens, et le premier construit par :ph34r: à ce jour (le seul de ce type en fait pour :ph34r:)
Le Funitel du Grand-Fond a pour but d'acheminer les skieurs vers le versant Orelle, par tous temps. La technique funitel fut choisie pour assurer le retour vers Orelle des skieurs qui avaient pris la télécabine des 3 Vallées Express le matin, même si le temps est défavorable, surtout du point de vue du vent. En effet, le funitel présente une stabilité au vent très largement supérieure à tous types d'autres remontées mécaniques. Voici le tracé du Funitel du Grand-Fond sur le plan des pistes de Val Thorens :
Image
et le tracé sur la carte IGN :
Image

Le Funitel du Grand-Fond a été mis en service en 2001. Il vient remplacer un télésiège à pince fixe 4 places. Dès 1972, pour monter au col de la montée du Fond, on pouvait emprunter un téléski : le téléski de la monteé du Fond justement. Ce téléski e"st double au départ mais l'un d'eux s'arrête avant le haut. Le grand téléski est doublé quelques années après. On avait également le choix dès 1972 également d'utiliser le téléski de Caron qui montait sur la crête. En 1984, le télésiège (à pince fixe) de la moutière est construit, et l'année suivante, les deux téléskis du Plateau sont construits ainsi que le télésiège à pince fixe 4 places du Fond 2. Ce télésiège était un ;) (motrice tension aval de type Tripode). Les deux téléskis qui servaient pour monter au col de la montée du Fond sont raccourcis, ils s'appellent désormais téléski du petit Fond. Le téléski de caron n'est alors plus en service. en 1988, Le télésiège du Fond 2 permet d'accéder à un nouveau domaine, sur un versant mauriennais cette fois-ci : avec le télésiège débrayable Montaz-Mautino de Rosaël. On peut y accéder également depuis le téléphérique de la cie de caron qui a déja quelques années. En 1991, les deux téléskis du petit Fond sont remplacés par un télésiège débrayable 4 places :GMM:, le Fond 1 (qui aurra pour nom également télésiège de la Montée au Fond 1), et qui s'apelle aujourd'hui télésiège de la Portette. la situation restera comme cela jusqu'en 2001. En 2001, le Funitel du Grand Fond est mis en service, l'année d'après, le télésiège :) du Fond 2 et les deux téléskis du Plateau sont démontés. un seul des deux téléskis subsistera sur un tracé différent.

Voici quelques photos maintenant pour illustrer tout cela :

Voici la configuration d'après la carte IGN avant l'installation du funitel du Grand-Fond :
Image

Pour finir, voici une animation très bien réalisée qui montre l'évolution du domaine skiable de Val Thorens jusqu'à la création du Funitel du Grand-Fond :
http://www.avalon-c.de/hist-fr.swf

Voici une vue générale du tracé :
Image

Le Funitel du Grand-Fond est donc le premier Funitel construit par :Doppel:. Voici les caractéristiques techniques de cette installation :

Altitude de la gare aval : 2462 mètres
Altitude de la gare amont : 3003 mètres
Dénivellation : 541 mètres
Longueur suivant la ligne : 1985 mètres
Débit : 3000 p/h
Vitesse en ligne : 7.0 m/s
Vitesse en marche de secours : 1.25 m/s
Nombre de véhicules : 20
Capacité des véhicules : 33 places (toutes debout)
Types de cabines : Spacio 33
Distance entre deux véhicules : 277 mètres
Largeur de la ligne (entre les deux voies) : 9m
Diamètre des câbles porteurs-tracteur : 45 mm
Sens de montée : Gauche

La gare aval est la gare retour de tension, elle est située à une altitude de 2460 mètres. Elle est desservie principalement par le télésiège débrayable 6 places de la Moutière. Voici une photo de la gare aval : (Photo Poma)
Image
Autre vue depuis la piste qui arrive depuis le TSD de la Moutière :
Image
la gare aval est très largement vitrée (ce n'était pas prévu à la base mais l'intérieur aurait été trop sombre). On remarque donc sur la photo précédente que tout l'avant de la gare est incliné vers le bas, ceci pour bénéficier de la gravité pour faciliter le lancement des cabines.
L'embarquement se fait dans le contour :
Image
Les cabines sont soutenues à la fois par les poutre qui tiennent la suspente, et permettent, via les pneus d'entraîner les cabines) et à la fois par le sol grâce à des rails sur lesquels la cabine vient rouler.
Voici la photo des poutres du contour, avec la suspente entraînée par les pneus (dont l'axe est vertical, tout comme sur le Funitel de Péclet)
Image

Image

Voici une photo ou on distingue très nettement les pneus, entraînés par des courroies. La suspente possède 4 pinces OmegaT (les mêmes que sur toutes les installations :Doppel: Modernes)
Image

Les cabines ne restent pas en ligne lors des période de non utilisation de la remontées. Elles sont alors stockées dans les contours et entre les lanceurs. en gare aval et en gare amont :
Image
Cette opération se fait en marche manuelle et est facilité par le mode d'entraînement des lanceurs à savoir des motoréducteurs qui entraînent tous les pneus à la même vitesse.
Un système d'aiguillage assez sophistiqué et breveté bien évidemment par Poma est installé en gare aval pour aiguiller les cabines dans la voie de garage en gare aval :
Image


Dans les lanceurs, les cabines sont accélérées (ou freinées) par deux séries de pneus qui viennent de par et d'autre la suspente :
Image
Ce principe composé de deux séries de pneus à été utilisé afin de ne pas réutiliser le système breveté par Funitel Development composé d'une seule série de pneus. Ce système est plus contraignant que celui installé sur le funitel de péclet, en effet, il faut synchroniser les deux rampes de pneus.


Pour ce qui est de la ligne : la ligne possède 7 pylônes : un pylône Compression (le premier) et le reste de pylône supports.
Voici une vue quasi générale de la ligne :
Image
Les pylônes sont relativement haut, et visibles. on voit sur la photo ci-dessus les pylônes 2,3, 4 et 5 (on aperçoit aussi la gare amont)
Image
(Photo Poma)

Voici le profil de la ligne du Funitel, ont peut deviner assez facilement ou sont placés les pylônes :
Image

Un pylône (le second de type 12S/8S) :
Image
Image

Les deux derniers pylônes :
Image
Image

On arrive donc en gare amont. la gare amont, située à 3000 mètres d'altitude est la gare motrice fixe. tout ce qui est lanceur, contours est similaire à la gare aval. Après le débrayage des pinces, le câble est dirigé vers la sale des machines par des grosses poulies, contrairement au funitel de Péclet pour lequel c'est des galets.
On notera cependant des bananes en gare aval.

Image
La machinerie comprends deux moteurs électriques reliés à deux poulies motrices, et deux moteurs thermiques de secours. Les moteurs fonctionnent en maître-esclave. un des deux moteurs pilote l'autre afin que les deux câbles avancent exactement à la même vitesse.
Le principe d'entraînement des deux câbles est identique au Funitel de Péclet :
Image

Image

Descendons en salle des machines :

Vue générale de la machinerie :
Image

Groupe moteur - réducteur - frein - secours
Image

Image

A noter que sur cette installation les marches de secours sont hydrauliques. On aperçoit sur les deux photos précédentes un moteur hydraulique qui entre dans le réducteur.
Un groupe électrogène ainsi qu'un moteur thermique accouplé à deux pompes hydrauliques sont présents au fond de la salle des machines.

Moteur hydraulique
Image

Groupe électrogène
Image

Un système d'accouplement mécanique est présent entre les deux moteurs.
Image

L'installation dispose de deux freins de poulie et deux freins de service par groupe moteur.
Image

Voici l'écran de contrôle des température dans les deux chaînes cinématiques :
Image

le cadenceur est installé en gare amont. il peut être automatique ou manuel. S'il est manuel, c'est au conducteur d'accélérer ou de freiner les cabines dans le contour (en fait, c'est utilisé lors du rangement des cabines le soir)
En fonctionnement normal, le cadencement est automatique. Voici l'écran de contrôle du cadencement des cabines :
Image
On remarque sur cette photo que les cabines ont un léger retard dans le contour et à l'entrée du lanceur, sinon, tout le reste est normal. On embarque (et débarque) à une vitesse de 0.25 m/s. la remontée est en V3 à 6 m/s.

Armoire de commande de la marche thermique, visualisation de la ligne de sécu et panneau des défauts :
Image

Écran du pesage. il y a deux boîtiers identiques. l'un contrôles les deux pinces intérieures, l'autre les deux pinces extérieures.
Image

Ligne de sécurité
Image

Panneau de commande qui permet de contrôler les poutres à pneus pour le rangement manuel des véhicules.
Image

voici pour finir une photo d'extérieur de la gare amont :
Image

Voila pour le reportage de cette remontée :)

Je tiens à remercier très vivement le personnel d'exploitation de ce Funitel pour les informations et les visites.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09757 secondes. 38 requete(s).
138 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés