En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 25Bannière 5Bannière 30Bannière 4

 FUNI de la Santa Cova

Montserrat

Von Roll

T3 ES
Description rapide :
Le petit funiculaire qui conduit à la grotte de la Vierge Noire, encore exploité avec son treuil de 1929 !

Mise en service en : 1929



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 21/05/2009 et mise à jour le 21/07/2011
(Mise en cache le 23/08/2013)

    Image

C'est un reportage anniversaire que www.remontees-mecaniques.net vous invite à découvrir aujourd'hui au travers de la présentation du pittoresque petit funiculaire de la Santa Cova, un appareil situé en Espagne dans le massif de Montserrat. Une remontée qui fête cette année ses 80 ans d'existence, et dont le fonctionnement actuel, doit encore beaucoup à ceux qui le conçurent dans la première moitié du siècle précédent.

Au sommaire

  • ¡ Benvinguda a Montserrat !
  • Un accès facilité à la Santa Cova
  • La nouvelle vie du funiculaire
  • La gare motrice de Montserrat Monastir
  • La ligne du funiculaire en détails
  • La gare-musée de la Santa Cova


¡ Benvinguda a Montserrat !

Montserrat est un surprenant ensemble montagneux espagnol situé en Catalogne à quelques 30 kilomètres de Barcelone. La chaîne culmine à 1 236 mètres au sommet du Sant Jeroni et se présente sous la forme de monolithes, hautes parois abruptes que le temps à fini par éroder et polir. La verticalité de l'ensemble et l'aspect ciselé général contrastent de près avec la rondeur des roches qui s'amoncellent, offrant une dissemblance visuelle étonnante.

L'endroit est une excursion touristique catalane très prisée, y compris même par les habitants de Barcelone qui trouvent là, à quelques dizaines de kilomètres de l'agglomération, un cadre majestueux, point de départ de nombreuses balades pédestres et randonnées au milieu de panoramas magnifiques s'étendant des Pyrénées à la Méditerranée.

Au cœur de cette montagne, se situe également le monastère bénédictin du même nom, haut lieu du Catholicisme, constituant un ensemble remarquable de par sa position nichée à flanc de falaises. Le lieu tire sa notoriété de sa célèbre Vierge Noire, patronne de la très croyante Catalogne, affectueusement appelée La Moreneta (La petite Brune ) par les pèlerins. Celle-ci aurait été découverte dans une grotte toute proche : La Santa Cova.

    Le monastère de Montserrat, niché au coeur d'un incomparable massif montagneux
    Image



Un accès facilité à la Santa Cova

L'histoire légendaire de la Santa Cova

La légende raconte qu' en l'an 880, des bergers qui gardaient leur troupeau au pied du massif de Montserrat aperçurent une vive lumière descendant du ciel et aboutissant au milieu de la montagne. Ce phénomène se répéta encore quatre fois à une semaine d'intervalle, et ce en présence du recteur d'Olesa.  Les hommes, guidés par la lumière, découvrirent finalement dans une grotte, une statue de la Vierge Noire. En son honneur, une chapelle sera construite sur l'emplacement même de la découverte .
Le mythe de Montserrat est ainsi né, il y a plus de 1000 ans, et cette Santa Cova (ou Sainte Grotte en Français) en est le berceau.

    La chapelle de la Santa Cova, construite à l'entrée de la grotte, domine la vallée du Llobregat
    Image


Une liaison par funiculaire

La notoriété religieuse acquise par le site au fil des siècles, conjuguée à la beauté incomparable du massif montagneux, vont faire de Montserrat une des excursions parmi les plus courues de Catalogne. Devant l'affluence que connaît l'endroit, un véritable petit réseau de transport va se développer rapidement, parmis lesquels un chemin de fer à crémaillère ( A ) de 5300 mètres de long, inauguré dès 1892, puis, en doublement, un téléphérique en 1930  ( E ) . Ils conduisent les nombreux touristes et pèlerins depuis la vallée jusqu'au monastère.

Dans le même ordre d'idée, on imagine également un moyen de faciliter l'accès à la chapelle de la Santa Cova, qui s'avérait jusqu'alors peu pratique de par sa situation sur un flanc déporté de la montagne à 597 mètres d'altitude, en contrebas du monastère.
Inspirée par le succès de son funiculaire de Sant Joan ( B ) conduisant les touristes sur les sommets de la montagne déjà opérationnel depuis 1918, la Ferrocarrils de Muntanya a Grans Pendents (FMGP) décide de commander un second funiculaire à la Fonderie de Berne Louis de Roll, qui avait déjà réalisé la construction du précédent appareil.
Grâce à un tracé direct de 260 mètres dans les gorges formées par le torrent de Santa Maria, la remontée, inaugurée en 1929, permet de s'affranchir de la dénivellation de 120 mètres d'un sentier serpentant dans la montagne, et dépose le visiteur directement au départ du  « Rosaire Monumental », un large chemin relativement plat, facilement accessible à tout un chacun, conduisant directement à la Santa Cova.

La promenade offre par ailleurs, tout au long du parcours, d'impressionnantes vues plongeantes sur la vallée du Llobregat, qu'elle domine directement. Elle propose également la découverte d'œuvres à caractère religieux de grands artistes espagnols parmi lesquelles la « Misteri de Gloria » réalisée en 1916 par le célèbre architecte Antoni Gaudí.

    Vue d'ensemble des remontées du site
    Image
    ©Google Earth

    Le funiculaire et le chemin conduisant à la Santa Cova
    Image
    ©Google Earth

    La construction du funiculaire en 1929, et les premières années d'exploitation de la remontée
    Image
    Archives FGC / Photo DR

    Le funiculaire et ses anciennes cabines dans les années 90
    Image
    Archives FGC

    Image
    Funimag

    Image
    Funimag



La nouvelle vie du funiculaire

La catastrophe du 10 juin 2000

Si, durant des décennies, l'appareil a vécu une existence paisible, son histoire récente, demeure, quant à elle, pour le moins agitée...
Après la dissolution de la FMGP, qui assurait son exploitation depuis 57 années, le funiculaire intègre en 1986 le giron de la FGC (Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya), la puissante compagnie publique de chemins de fer de Catalogne. La remontée, qui n'avait pas subi de travaux d'entretien conséquents depuis 1963, va bénéficier d'une réhabilitation en 1991, à l'occasion de laquelle les véhicules seront rafraîchis et la disgracieuse caténaire, qui servait jusqu'alors à leur alimentation électrique, supprimée. Cette rénovation devait leur permettre de poursuivre, pour plusieurs années encore, leur carrière déjà importante. Celle-ci va malheureusement s'arrêter de façon brutale le 10 juin 2000.

Des pluies soutenues s'abattent sur Montserrat depuis la nuit. En 45 minutes, entre 5h30 et 6h15, le pluviographe de l'abbaye mesure déjà 103 mm. L'entonnoir que constitue les gorges de la Santa Maria, sur lesquelles est construit le funiculaire, contribue à réunir en un point les ruissellements éparses de la montagne. Le niveau d'eau monte rapidement. Jamais l'appareil n'aura connu un tel déluge en 71 ans d'exploitation. Un torrent de boue de plus de 2 mètres finira par endommager gravement la gare aval et aura raison du véhicule n°1 stationné à son quai. Il n'en restera, au final, que le châssis, solidement arrimé au câble.

La FGC va, cependant, rapidement procéder à la remise en état du funiculaire : en parallèle de la réfection des bâtiments, est lancée la construction de nouveaux véhicules, similaires à ceux de Sant Joan, remplacés en 1997. Ceux ci sont livrés en avril 2001 et permettent au funiculaire de rouvrir au public le 1er juin de la même année.

    La cabine en gare aval, avant et après la catastrophe
    Image

    La FGC entame la reconstruction du funiculaire. Une première cabine est mise sur rails le 20 juin 2001.
    Image

    Ces illustrations sont issues du site, malheureusement aujourd'hui disparu, de Joan Arús.


Caractéristiques principales du funiculaire de la Santa Cova

  • Nom de l'installation : Funiculaire de la Santa Cova (Sainte Grotte)
  • type : funiculaire pendulaire
  • configuration : monovoie à évitement central Abt
  • Constructeur : Von Roll - Fonderie de Berne
  • Année de construction : 1929
  • Rénovation : 2001
  • Exploitant : FGC (Ferrocarrils de la Generalitat de Catalunya)
  • Saisons d'exploitation : Eté / Hiver


  • Véhicule : 60 personnes + 2 conducteurs
  • Nb véhicules : 2
  • Sens d'exploitation : montée et descente
  • Temps de Trajet : 2min30s
  • Débit à la montée : 900 personnes/heure
  • Débit à la descente : 900 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 2 m/s


  • Altitude Aval : 582 m
  • Altitude Amont : 700 m
  • Dénivelée : 138 m
  • Longueur développée : 262 m
  • Pente Maxi : 56,5 %
  • Pente Moyenne : 51,5 %


  • Type de rails : Vignole
  • Écartement de la voie : 1 mètre
  • Câble tracteur : 38 mm
  • Emplacement motrice : amont
  • Type motrice : moteur courant continu

Des cabines panoramiques modernes

Les deux nouveaux véhicules sont d’un style désormais contemporain. Ils disposent d'une structure et de panneaux extérieurs en aluminim, et bénéficient d'une isolation en polyéthylène thermoacoustique. L'intérieur est, lui, en PVC ignifuge.
La livrée blanche et verte dont ils se parent, constitue désormais le signe distinctif des funiculaires de Montserrat comme du train à crémaillère, également exploité par la FGC.
On remarquera particulièrement la toiture panoramique qui permet, durant l’ascension, de profiter de la vue qui se dégage peu à peu sur la vallée.
La caisse est divisée en sept compartiments étagés. Cinq sont à destination du public et accueillent chacun 12 passagers, portant la capacité d'accueil d'un véhicule à 60 personnes hors conducteur. Elle permet au funiculaire d'assurer un débit de 900 personnes par heure et sens de circulation. Quelques strapontins sont disponibles pour un trajet assis.

    Un dessin moderne et une livrée verte et blanche aux couleurs des remontées touristiques de la FGC
    Image

    La toiture est équipée d'un vitrage panoramique intégral
    Image

    L'intérieur de la cabine est très lumineux, sur les côtés, se trouvent les éclairages fluocompacts et les bouches de ventilations
    Image

    Cinq compartiments de 12 places accueillent au total 60 personnes. Les portes sont motorisées et disposent pour la sécurité d'une détection de présence.
    Image


Enfin, aux extrémités, se situent les deux postes de conduite équipés d’un pupitre permettant de contrôler les fonctions de la cabine telles l’ouverture des portes, les différents éclairages ou encore la ventilation. L'ensemble des organes électriques fonctionne grâce à un convertisseur CC/CA relié à une batterie de 28 A. Celle-ci est rechargée via un patin situé sous la caisse, sur un côté du châssis, entrant en contact, en gare, avec un rail électrifié.

    Le poste de conduite haut
    Image

    Le poste de conduite bas
    Image

    Le pupitre de commande regroupe les fonctions d'ouverture et fermeture des portes de gauche et de droite, de ventilation,
    d'éclairage du poste de conduite, de la cabine et des phares extérieurs, et d'interphone de communication avec les passagers.
    Sur le schéma de la cabine, les voyants à led assurent un contrôle visuel de la bonne fermeture de chaque porte.
    Image

    Les freins parachutes de sécurité peuvent se déclencher par le pouton-poussoir situé au sol ou par action du volant.
    Image



La gare motrice de Montserrat Monastir

Départ au cœur du monastère

Une fois n'est pas coutume, la finalité du funiculaire étant clairement de « descendre » le visiteur pour le rapprocher de la Santa Cova, les infrastructures et le parcours vont vous être présentés d'amont en aval.
C'est donc la gare de Montserrat Monastir, point le plus haut du funiculaire, qui constitue le départ de l'excursion. La station est située à 700 mètres d’altitude, à proximité du monastère, sur la place de l’Abat Oliba. L'endroit constitue le point de convergence de toutes les infrastructures des remontées mécaniques de Montserrat. 

    La gare du funiculaire de Santa Cova ainsi que celles de Sant Joan et de la crémaillère, situées place de l’Abat Oliba
    Image

    Arrivée d'un train à crémaillère et gare amont du funiculaire en arrière plan
    Image

    La gare du funiculaire est située au dessus de celle, récente, de la crémaillère
    Image


Il faut savoir que seules quelques dizaines d’années séparent cette petite bâtisse de 80 ans des dernières constructions du monastère, en grande partie détruites durant les conquêtes napoléoniennes et reconstruites jusque début XXème dans un style néo-plateresque. Parfaitement intégrée, la gare amont du funiculaire de Santa Cova en reprend d’ailleurs largement, de par ses ouvertures en voute et ses coloris pastels, les codes visuels et architecturaux. Noyé dans une végétation verdoyante, un peu à l’écart, l’ensemble reste d’ailleurs d’autant plus discret.
L’accès au bâtiment nécessite de franchir quelques marches, mais, depuis la création du complexe intégrant la nouvelle gare amont de la crémaillère, un ascenseur permet aux personnes à mobilité réduite d’éviter la série d’escaliers. 

    Quelques marches permettent de rejoindre l'une ou l'autre des stations des funiculaires
    Image

    Image

    Arrivé sur la gare, demeurée inchangée depuis 80 ans
    Image

    L'entrée est située sur le côté gauche du bâtiment
    Image

    La gare est noyée dans la végétation
    Image


A l’intérieur, un hall d’attente, au sein duquel prend place le guichet, permet de s’acquitter de son titre de transport et de patienter. Au travers des vitrages, on peut apercevoir, jouxtant le hall, le quai d'embarquement où un véhicule attend le départ.

    Le hall d'attente d'époque et, au fond, son guichet. A droite, les vitrages laissent entrevoir le quai.
    Image

    De l'autre côté du mur, un véhicule est présent à quai
    Image


Un treuil de 1929
Avant d'aller plus loin, notre présence en gare amont impose bien évidement de visiter la machinerie. Et quelle machinerie : le funiculaire de la Santa Cova est animé par son treuil de... 1929, installé par Von Roll à l'origine !

Au principe classique du renvoi amont en double boucle réalisé par le duo double poulie et poulie motrice double gorge, vient s'ajouter ici une boucle supplémentaire, renforçant d’autant l’adhérence. La poulie motrice est donc à triple gorge. La cinématique de l’installation s’articule de la façon suivante : sont disposés en ligne la motorisation électrique à courant continu, suivie des freinages centrifuge, de service et de secours ; en sortie de l'arbre rapide, l'on trouve ensuite deux niveaux de réduction physiquement séparés ; le dernier engrenant directement la poulie motrice. Le câble, d'un diamètre de 38 mm, s'enroule par 3 fois autour de cette dernière. Bien évidemment, il n'est, lui, pas d'origine, tout comme les armoires électriques et les automates, de dernière génération.

    Vue générale de la salle des machines
    Image

    Les clés et la plaque d'époque du constructeur, religieusement conservées
    Image

    Vue du treuil, au premier plan le moteur, suivi des freins et tout au fond la poulie motrice
    Image

    Principe de fonctionnement du treuil
    Image

    Au premier plan le moteur, suivi de la série de freins centrifuge, service, et secours, puis en noir à gauche, le premier niveau de réduction
    Image
    Merci à Foudurail

    Gros plan sur le premier niveau de réduction. Sur le côté gauche au premier plan, on distingue le triple enroulement du câble autour de la poulie
    Image
    Merci à Foudurail

    En sortie de la salle des machine, la poulie qui assure la déviation et les renvois vers la poulie motrice
    Image

    Les armoires électriques et les automates sont, eux, de dernière génération
    Image

La gare amont n'ayant desormais plus de secrets, il nous reste maintenant à présenter nos billets pour embarquer...

    Image


La ligne du funiculaire en détails

La configuration de la ligne du funiculaire de la Santa Cova est des plus classiques : une voie métrique à rails Vignoles fixés sur un support béton avec un évitement central sans aiguilles mobiles de type Abt.

Pour autant, évoluant dans la gorge enclavée de la Santa Maria, la ligne du funiculaire n'a pas d'autre choix que de suivre la percée curviligne formée par le relief du terrain. Les 262 mètres de voie se démarquent donc essentiellement par le caractère entièrement courbe de leur tracé, qui assume une déviation totale de 36°. Au milieu des voies, les galets de soutient sont donc fixés en biais de façon à ce que le câble puisse épouser la courbure de la ligne.

On notera que le trajet du véhicule 1, empruntant le section intérieure de l'évitement au regard de la courbe, est, de fait, légèrement plus court. Cela n'a, au final, que peut d'incidence, sinon le fait qu'en gare les cabines ne s'arrêtent pas précisément à même hauteur de quai.

Le profil en long reste, lui, relativement constant : la pente maximum de 56,5 % est relativement proche de la pente moyenne de 51,5 %. Le trajet s'effectue en 2min30 au rythme très paisible de 2 m/s et offre une dénivellation totale de 138 mètres.

    Vue aérienne du tracé et situation au sein de Montserrat
    Image
    ©Google Earth

    Détails de la ligne du funiculaire
    Image

    La voie métrique s'engouffre dans une petite gorge étroite
    Image

    Une ligne courte (262 mètres) et curviligne assumant un angle de 36°
    Image

    Les galets de support, positionnés en biais pour permettre au câble de suivre la courbe
    Image

    Arrivée sur l'évitement
    Image

    La section présente un nombre conséquent de galets
    Image

    Arrivée de la voiture 1 montant sur le brin droit (présence du câble)
    Image

    Image

    Image

    Image

    Croisement des deux véhicules
    Image

    Image

    Image

    Image

    Dernière section du trajet
    Image

    Arrivée sur la gare aval
    Image

    Image

    Entrée de la voiture en gare de la Santa Cova
    Image


La gare-musée de la Santa Cova

La gare aval de l'appareil est située à 582 mètres d'altitude, au bout de la gorge enclavée empruntée par la ligne. A cet endroit, le relief s'ouvre visuellement sur la vallée du Llobregat avant de plonger plus en contrebas. On descend quelques escaliers pour arriver à un calme petit jardinet, point de départ du « Rosaire Monumental » conduisant à la Santa Cova.
Le bâtiment reprend le même style que celui de la station aval et ne dispose pas d'équipements techniques conséquents puisque qu'aucun renvoi de câble n'est réalisé en aval. On remarquera tout de même, sur un côté de la voie, le rail caréné destiné à l'alimentation électrique de la batterie des véhicules.

    Vue générale de la gare de la Santa Cova
    Image

    Un environement verdoyant, au pied du monastère et de la gare d'arrivée du téléphérique
    Image

    Point de départ du "Rosaire Monumental" qui conduit à la "sainte grotte" de la Vierge Noire
    Image

    Arrivée du véhicule n°2
    Image

    Vue générale du quai
    Image

    A gauche de la voie, on note la présence du rail caréné destiné à l'alimentation des batteries des véhicules
    Image


Le petit musée du funiculaire

La gare aval revêt tout de même un intérêt particulier puisqu'elle héberge en son étage un petit musée gratuit qui revient sur l'histoire de la Santa Cova, mais surtout, demeure consacré aux funiculaires de Montserrat, et plus généralement, aux origines de ce moyen de transport par câble. Il ne faut donc pas hésiter à emprunter les petits escaliers relégués sur un côté de la gare qui conduisent à ce hall d'exposition.

Au travers d'affiches multilingues illustrées, le musée nous retrace l'histoire des funiculaires en Europe et évoque les grandes étapes depuis la « ficèle » de 1862 reliant la rue Terme à Croix Rousse à Lyon, au premier funiculaire électrique construit en 1888 au Bürgenstock en Suisse.

    L'histoire illustrée du funiculaire en Europe
    Image

    Image


L'exposition présente également une cartographie illustrée des 11 lignes de Catalogne, y compris celles qui ne sont plus en exploitation aujourd'hui, ainsi qu'un historique de toutes les remontées de Monsterrat, de la crémaillère aux deux téléphériques.
Surtout, elle s'intéresse de façon détaillée aux deux funiculaires du site, revenant sur leur histoire et leur fonctionnement au travers de photographies et schémas explicatifs. Au centre de la pièce, différents objets témoins du passé sont présentés aux visiteurs, comme un ancien frein-voiture manuel, une plaque collection « Usines Louis de Roll, Fonderie de Berne », ainsi que différents accessoires ayant appartenu aux premiers véhicules.

    Les lignes de funiculaires de Catalogne passées et présentes, et le fonctionnement d'un funiculaire à évitement Abt
    Image

    Ancien volant de frein au premier plan et, au mur, caractéristiques des deux funiculaires de Montserrat
    Image

    Plaque constructeur d'une ancienne voiture du funiculaire de la Santa Cova
    Image

    Différent objets du funiculaire témoins du passés
    Image


En conclusion

Vaillamment, le petit funiculaire de la Santa Cova transporte, depuis 1929, touristes et pèlerins du monastère au rosaire. 80 ans d'existence, et un treuil Von Roll entièrement d'époque !
La catastrophe naturelle survenue à Montserrat en 2000 et qui l'avait partiellement détruit est désormais loin : avec ses d'armoires électriques modernes et ses cabines panoramiques de dernière génération, le funiculaire poursuit désormais, sous l'égide de la FGC, une carrière pérenne que l'on lui souhaite, au moins encore aussi longue que son âge respectable !

Laurent Berne

    Image


Compléments

Discussion
Liens internet :

Remerciements et crédits photos particuliers :





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.27151 secondes. 34 requete(s).
70 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés