En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 7Bannière 16Bannière 18Bannière 14

 FUNI Scenic Railway (The Mountain Devil)

Katoomba - Scenic World

Autres constructeurs

T2 ES
Description rapide :
Cet appareil australien du Scenic World détient le record mondial du funiculaire de montagne possédant la plus forte pente. Un appareil à l'histoire riche, et au fonctionnement original.

Mise en service en : 1878



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 21/10/2009 et mise à jour le 07/04/2013
(Mise en cache le 23/08/2013)

Scenic World Katoomba Blue Mountains funicular

    Image

C'est en Australie, au cœur des Blue Mountains, que www.remontees-mecaniques.net vous invite à partir aujourd'hui, avec la découverte d'un appareil qui cumule les particularités : le Scenic Railway ; ce funiculaire, initialement transporteur industriel, détient, après les appareils "ascenseurs" escaladant un édifice (comme celui de la tour de Montréal) le record de la plus forte pente au monde et dispose par ailleurs d'une ligne retour de type téléphérique destinée au contrepoids.

Au sommaire :

  • Le Scenic World de Katoomba
  • Du transporteur de mine au funiculaire touristique
  • Embarquement à bord du Scenic Railway
  • 122 % de pente
  • Funiculaire et téléphérique à la fois


Le Scenic World de Katoomba

Katoomba est une petite ville australienne de 9000 habitants située à à 110 kilomètres à l'ouest de Sydney, au milieu de la chaine des Blue Mountains.
La ville tire son nom de l’aborigène Ka Toom Ba, littéralement « la chute d’eau brillante », une cascade qui se jette dans la Jamison Valley, vaste plaine à la végétation luxuriante surplombée par d’impressionnants à-pic rocailleux, parmis lesquels se distinguent les fameux rochers des Trois Sœurs (the Three Sisters). Un paysage spectaculaire qui, comme en témoignent les inscriptions en japonais que l'on trouve ça et là, a assis la réputation de cette petite bourgade bien au delà des frontières australiennes.

    Image
    © Google

    Les Trois Sœurs
    Image
    CC Wikipedia


C'est au centre de ce tableau luxuriant qu'est implanté le Scenic World, un complexe touristique qui plonge le visiteur au cœur de la nature. Les trois remontées-mécaniques qui équipent le site en constituent sans conteste, les principaux points d'attrait.
Effectivement, le transport par câble est ici roi ! Il faut dire qu'il s'avère être le moyen de déplacement le plus adapté à ce site au relief contrarié, en respectant la nature par son faible impact sur la flore et une consommation énergétique maitrisée, et en offrant au visiteur des sensations et des panoramas spectaculaires.
Scenic World propose un survol du site en téléphérique, le Scenic Skyway, mais également une promenade dans la forêt de la Jamison Valley via un sentier aménagé, accessible par un second téléphérique, le Scenic Cableway, et un impressionnant funiculaire : le Scenic Railway, également appelé « the Mountain Devil », un appareil à l'originalité sans pareil, que remontees-mecaniques.net vous propose de découvrir au travers de ce reportage.

    Plan du Scenic Wolrd
    Image

    Vue aérienne du Scenic World et tracé des trois remontées-mécaniques
    Image
    ©Google


Du transporteur de mine au funiculaire touristique

Il y a près de 130 ans, la richesse principale de Katoomba était la houille. Historiquement l'actuel Scenic Railway est en fait un funiculaire de transport industriel faisant partie prenante d'un vaste réseau destiné a acheminer le schiste provenant des mines situées en contrebas, jusqu'à la ligne de chemin de fer de Katoomba située sur le plateau.

Tout commence en 1872 avec la création de société "Katoomba Coal Mine" par John Britty North. En 1882, la station de chargement de North’s Siding est créée à proximité de la ligne de train. De là, un petit réseau est progressivement construit.
L’ensemble est équipé de wagonnets qui répartissent sur le trajet à intervalles réguliers et sont mus par un câble à mouvement continu. Une voie est destinée à l’aller, l’autre au retour.
Ce qui constitue maintenant le Scenic Railway est donc initialement une portion de ligne entamée en 1878 située dans le prolongement de la voie rectiligne qui prend son départ à la station de North’s Siding, un tracé toujours visible de nos jours puisque désormais transformé sur en route sur une grande longueur.

    L'ancien réseau des transporteurs des mines de Katoomba
    Image
    © Google



Devant des difficultés financières, l’industrie minière est abandonnée en 1903, mais de façon transitoire uniquement, puisqu’en 1925, on décide d’exploiter la mine de charbon de Katoomba située directement en contrebas de la falaise pour alimenter la centrale électrique de la ville. La voie inclinée reliant le plateau à la vallée est alors remise en état en 1928 sur un tracé de quelques 410 mètres correspondant à celui du funiculaire actuel.

L’histoire raconte que, déjà, vers les années 20, un groupe de randonneurs fatigués, auraient, les premiers, été transportés dans un wagonnet à charbon, donnant l’idée à la compagne d’aménager quelques vrais places assises.

Avec la fermeture de la centrale électrique, l’exploitation est abandonnée définitivement en 1945. Mais un homme, Harry Hammon, croit au potentiel touristique du site. Il va reprendre l'exploitation du funiculaire pour les visiteurs, chaque année plus nombreux. En raison de sa pente et de son caractère artisanal visuellement peu engageant, l'appareil est très officiellement surnommé « the Mountain Devil ».

    Du transporteur de matériaux au funiculaire de tourisme
    Image
    Photo de droite DR

    Le premier véhicule au milieu des années 40
    Image


Caractéristiques principales 

  • Nom de l'installation : Scenic Railway - "The Mountain Devil"
  • type : funiculaire à voie retour par téléphérique-contrepoids
  • configuration : monovoie

  • année de construction : 1878 (transporteur de matériaux)
  • rénovations principales : 1928, 1935 (funiculaire touristique), 1994
  • constructeur principal de l'équipement actuel : Australian Winch & Haulage
  • Exploitant : Scenic World
  • Saisons d'exploitation : Eté / Hiver


  • Véhicule : 3x28 places + 1 conducteur
  • Nb véhicules : 1 train de 3 wagons
  • Sens d'exploitation : montée et descente
  • Temps de Trajet : 2min
  • Débit à la montée : 720 personnes/heure
  • Débit à la descente : 720 personnes/heure
  • Vitesse d'exploitation : 4 m/s


  • Altitude Aval : 714 m
  • Altitude Amont : 920,5 m
  • Dénivelée : 206,5 m
  • Longueur développée funiculaire : 415 m
  • Pente Maxi : 122 %
  • Pente Moyenne : 84 %
  • Longueur développée téléphérique-contrepoids : 432 m (+ 150 m de G2 à P1 pour le câble tracteur)


  • Moteur : 150 kW DC
  • Emplacement motrice : amont
  • Type treuil : double tambour


  • Câble tracteur funiculaire : 2x28 mm
  • Câble tracteur téléphérique-contrepoids : 24 mm
  • Câble porteur téléphérique-contrepoids : 55 mm


Embarquement à bord du Scenic Railway

Le but de l'appareil étant clairement de descendre les visiteurs au cœur de la Jamison Valley, une fois n'est pas coutume, nous allons découvrir la remontée d'amont en aval.
La gare de départ est située à 920 mètres d'altitude, au sein d'un vaste complexe hébergeant les services d'accueil du Scenic World, des points de restauration (parmi lesquels un restaurant panoramique), un cinéma, une boutique de souvenirs ainsi que les accès aux deux téléphériques.
Le station d'embarquement du funiculaire est accolée au bâtiment principal ; celle-ci se présente comme un simple quai incliné surmonté d'une toiture légère à un pan. Sur le devant, une seconde plateforme avec une autre voie est également présente : c'est celle du «Orphan Rocker », une attraction de type montagnes russes construites dans les années 80 mais jamais mise en exploitation publique.

    Le complexe d'accueil du Scenic World regroupe tous les services du site et intègre le départ de toutes les remontées.
    Image

    Le station d'embarquement du funiculaire est accolé au bâtiment.
    Le quai situé au premier plan ainsi que la voie de couleur blanche est celle, laissée à l'abandon, du Orphan Rocker.
    Image

    Le quai du Scenic Railway
    Image

    Arrivée du véhicule à quai
    Image

    Le conducteur accueille les passagers
    Image


C'est un unique train circulant en va et vient qui est chargé d'acheminer les visiteurs à bon port. Il s'articule autour de trois wagons disposant chacun de 28 places assises (7 rangées de 4 places). On remarque immédiatement est l'inclinaison des sièges, qui laisse présager de celle de la ligne. Le wagon le plus en amont dispose, en arrière, d'un poste de conduite monoplace et date de 1953 (il a bien entendu été rénové depuis). Le débit s'avérant insuffisant, l'exploitant lui adjoint en 1974 un premier wagon supplémentaire, qui sera rejoint à son tour par un troisième en 1994, portant le débit total à 720 personnes/heures par sens de circulation.
L'ensemble reste de conception artisanale : le châssis est constitué d'un assemblage de poutrelles industrielles métalliques en I à ailes parallèles et la toiture, extrêmement basse, est réalisée avec un grillage à simple torsion qui permet aux passagers de profiter de la vue plongeante.

    Le véhicule est composé de 3 wagons
    Image

    L'inclinaison des sièges laisse présager de celle de la ligne.
    Image

    Chaque rangée peut accueillir 4 personnes
    Image

    Le poste du conducteur, à l'arrière du dernier wagon
    Image

    Le départ est donné.
    Image

    Image



122 % de pente

La ligne du Scenic Railway est plutôt courte, mais les 415 mètres de trajet n'en sont pas moins démonstratifs pour autant : les 206,5 mètres de dénivelée sont avalés avec une longueur horizontale de 243 mètres.
Directement en sortie de gare, le ton est donné : la ligne plonge et se perd dans un sombre tunnel de 80 mètres à l'allure plutôt frêle. La pente atteint alors 122%. Le train accélère progressivement jusqu'à la vitesse de croisière de 4 mètres/secondes.

    Image

    Un impressionnant changement de pente
    Image

    Entrée dans un tunel de 80 mètres à l'allure plutôt frêle
    Image

    Accélération à 4 mètres/secondes
    Image

    Sortie du tunnel et record de pente de 122 %
    Image


De retour à l'air libre la voie se fraye un chemin au milieu de la végétation luxuriante de la Jamison Valley, et la pente s'adoucit très légèrement (et très relativement puisque restant au dessus des 100%). Les rails s'engagent alors dans un passage rocheux très enclavé pour replonger à nouveau.
On peut constater que, bien qu'étant soutenu en de nombreux points du tracé par des galets, les câbles tracteurs du véhicule frottent par plusieurs fois les traverses des rails à leur passage comme en témoignent les traces noires laissées sur le bois !

    Passage au milieu d'une végétation luxuriante
    Image

    Léger adoucissement de la pente
    Image

    Image

    Nouvelle plongée
    Image

    Depuis l'intérieur du véhicule
    Image

    Passage très enclavé
    Image

    Partie finale
    Image

    A plusieurs endroits, les câbles touchent parfois les traverses
    Image

    Le véhicule dans la pente vu de face
    Image
    Simon Lieschke lic. CC

    Arrivée en station aval
    Image


Arrivée en douceur au cœur de la vallée à 714 mètres d'altitude... La pente s'adoucit au niveau du quai pour permettre un embarquement et débarquement plus aisé.
La station d'arrivée offre quelques beaux points de vue et donne directement accès au Scenic Walkway, une série de parcours aménagés en forêt permettant par la même de rejoindre la station basse du téléphérique Scenic Cableway.

    Changement de pente au niveau du quai
    Image

    Arrivée en bout de voie
    Image

    Véhicule entrant en station
    Image

    Image

    Vue d'ensemble de la station aval
    Image

    'The stepest incline railway in the world"
    Image

    La pente vue de la ligne vue depuis la station
    Image



Funiculaire et téléphérique à la fois

Le Scenic Railway est un appareil particulier, et ce, jusque dans son fonctionnement, pour le moins atypique. En effet, nous n'avons pas simplement à faire ici à un simple funiculaire monovoie mais à un engin se rapprochant d'une remontée au fonctionnement pendulaire, à savoir avec deux véhicules. Si ce choix se comprend facilement du fait de la pente de la ligne, l'autre véhicule n'est cependant pas un train classique mais un téléphérique-contrepoids qui fonctionne en va et vient avec le train transportant les passagers !

La ligne du téléphérique ne longe pas la voie du funiculaire mais est déportée côté ouest. Elle dispose d'un câble porteur de 55 mm amarré à un pylône situé sur le plateau, à l'aplomb de la falaise et qui court sur une longueur de près de 450 mètres jusqu'à un point d'ancrage dans la vallée.

Un chariot de 8 tonnes y est suspendu, tracté par un câble de 24 mm qui, après son passage par le pylône sommital, poursuit son trajet en direction de la gare amont du Scenic Railway. Il est remis dans l'axe de la ligne du funiculaire par une poulie de déviation puis continue sa route sur un même alignement jusqu'au local abritant la motorisation.

Comme sur un funiculaire équipé de deux véhicules classiques, le poids de l'un compense donc celui de l'autre, optimisant par la même l'énergie nécessaire au fonctionnement.

    Image

    Vue aérienne sur la ligne du funiculaire et du téléphérique-contrepoids
    Image

    Le chariot-contrepoids sur sa ligne
    Image

    Le véhicule dispose d'un contrepoids cylindrique de 8 tonnes
    Image

    Vue d'ensemble de la ligne du téléphérique-contrepoids (à droite), longeant celle du téléphérique Scénic Cableway (à gauche)
    Image

    Vue sur le chariot-contrepoids
    Image

    Juste devant la gare amont, la poulie assure la déviation du câble tracteur du téléphérique pour le remettre dans l'axe des câbles du funiculaire
    Image



Bien que l'ensemble funiculaire-téléphérique fonctionne en va-et-vient, les deux typologies ne partagent pas les même câble pour autant : alors que le téléphérique est mu par un unique câble de 24 mm, le funiculaire est quant à lui mu par deux câbles de 28 mm.
En gare amont chacun possède son treuil tambour dédié, l'un s'enroule par le bas, l'autre par haut. Les deux treuils sont solidaires, ainsi tandis un câble s'enroule, l'autre se déroule.

    L'attache des deux câble sde 28 mm au dos du véhicule
    Image

    En arrière du quai, les deux câbles du funiculaire pénétrant dans le local d'entrainement
    Image


La configuration de l'entrainement actuellement en place date de 1993 et a été conçue par la société Australian Winch & Haulage. Elle se compose de :

  • Un moteur à courant continu Reliance Electric de 150 kW (une puissance faible rendu possible par l'emploi du téléphérique-contrepoids)
  • Un réducteur David Brown à double entrée
  • Un treuil tambour de 2,5 mètres de diamètre pour le funiculaire
  • Un treuil tambour de 2,4 mètres de diamètre pour le téléphérique-contrepoids (monté en série sur l'arbre lent avec le treuil tambour du funiculaire)

Chaque treuil tambour est équipé d'une couronne périphérique de 3 mètres avec deux freinages par étriers capable d'arrêter sans soucis le véhicule à pleine charge sur la plus forte pente.

Les freins sont commandés par un processeur Toshiba. Cet appareil fonctionne sur batterie afin de pouvoir assurer un fonctionnement même en cas d'absence de tension. L'appareil contrôle l'arrêt d'urgence du treuil en fournissant les différents taux de décélération selon que le train va vers le haut ou vers le bas, et où il est sur la pente. En cas d'avarie, le système peut également être contrôlé directement par le conducteur.

D'une manière général, tout le pilotage du funiculaire est directement assuré depuis le poste de conduite du véhicule par ondes radios. Par défaut, le fonctionnement (accélération, ralentissement, arrêt) est entièrement automatique, le conducteur se contente de donner le signal de départ.

Le funiculaire dispose également de dispositifs de secours, à savoir :

  • Un groupe électrogène Caterpillar 3412 de 500 KVA destiné à assurer l'alimentation de l'entrainement en cas de défaillance du réseau principal.
  • Un second moteur Reliance Electric de 150 kW connecté sur l'entrée auxilaire du réducteur David Brown. Il peut, à tout moment, prendre le relais du moteur principal.

    Image

    Le poste de conduite regroupe les fonctions de commandes principales
    Image


En conclusion

L'entrainement du funiculaire et son téléphérique contrepoids aura tout de même coûté 2 Millions de Dollars. Même rien ne le laisse paraitre, le Scenic Railway, est un appareil au fonctionnement moderne et sûr. L'aspect artisanal de la construction est volontairement entretenu par la famille Hammon, exploitant du site depuis l'origine, et confère au voyage un caractère aventureux. Et c'est en effet cette mise en scène et, au delà, les sensations offertes par cette inclinaison record, que viennent chercher depuis 1935 les visiteurs qui empruntent ce bien nommé Mountain Devil.

Crédits

Texte, schémas, mise en page : Laurent Berne
Photographies : Rodo_Af

Site internet du Scenic World : www.scenicworld.com.au
Site internet de Katoomba : www.katoomba-nsw.com
Informations historiques et techniques intéressantes : lien www.infobluemountains.net.au
Vidéo du trajet sur YouTube : lien www.youtube.com





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11962 secondes. 30 requete(s).
149 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés