En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 36Bannière 12Bannière 1Bannière 17

 TCD15 Gletscherbahn

Lauchernalp/Lötschental

Garaventa

T3 ES
Description rapide :
Première télécabine 15 places de Suisse!

Mise en service en : 2003
FE Ce reportage possède 3 fonds d'écrans



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : kilano18
Section écrite le 26/02/2010 et mise à jour le 11/06/2012
(Mise en cache le 13/07/2014)

Je vous présente un reportage sur le la télécabine débrayable 15 places "Gletscherbahn", à Lauchernalp/Lötschental

Image

Lauchernalp – Terrasse ensoleillée du Lötschental

La station de Lauchernalp est située en Valais, plus précisément dans le Lötschental, une vallée latérale à la vallée du Rhône et s’étend de Gampel à la « Lötschenlücke » sur une longueur de 27 kilomètres. La vallée est dominée par le Bietschhorn qui culmine à 3934 mètres. Lauchernalp est plus précisément implanté sur une terrasse ensoleillé, à une altitude de 2000 mètres au dessus du village de Wiler, accessible uniquement par un téléphérique.

Son domaine skiable, de taille moyenne s’étend entre 1419 mètres et 3111 mètres et propose 33 kilomètres de pistes variées et de différents niveaux de difficultés. Toutefois, les familles et surtout les enfants ne sont pas oubliés et un domaine adapté leur est proposé avec des activités ludiques. Le domaine skiable est desservi par six remontées mécaniques, dont deux télésièges, une télécabine et un téléphérique.

En été, Lauchernalp se transforme en un eldorado de la randonnée avec des sentiers qui évoluent au milieu d’un paysage alpin et glacier authentique et dominé par le Bietschhorn.


Situation dans le domaine skiable

Image
-Sur le plan des pistes

Lauchernalp: Développement progressif

L’aménagement des champs neige dans le Lötschental débute dans les années 50 avec la réalisation d’un premier téléski entre Kippel et le lieu dit « Haispil ». Après seulement quelques années d’exploitation, ce téléski est remplacé en 1960 par un télésiège fixe monoplace. Le téléski est réimplanté comme seconde section entre « Haispiel » et « Stafel ». Le développement du plateau de Lauchernalp débute réellement en 1964 avec la réalisation du téléski « Holz – Stafel » toujours exploité aujourd’hui.

L’extension du secteur d’altitude se poursuit en 1970 avec la construction d’un téléski entre « Stafel » et « Märwig ». Cette extension a sensiblement amélioré l’attractivité du domaine skiable de Lauchernalp en proposant notamment des pistes plus longues et pentues. Cette popularité grandissante nécessite la réalisation d’une nouvelle porte d’accès au domaine skiable qui est toujours assurée par le télésiège fixe 1 place « Kippel – Haispiel ». Une nouvelle porte d’entrée sous forme d’un téléphérique est ainsi réalisée en 1972 entre Wiler, le village voisin de Kippel et le plateau de Lauchernalp. L’ouverture de ce téléphérique a sonné le glas des appareils « Kippel – Haispiel » et « Haispiel – Stafel ». En effet, une seule concession était délivrée pour assurer l’accès au plateau de Lauchernalp. Une concession attribuée aux remontées mécaniques de Lauchernalp. La société Petersgrat AG s’est ainsi retrouvée face au mur et sans concession pour notamment exploiter son télésiège fixe.

Après l’ouverture de cette nouvelle porte d’accès, l’équipement du secteur d’altitude se poursuit en 1973 avec la réalisation du téléski « Märwig – Gandegg » dans le prolongement de la première section « Stafel – Märwig ». Un nouveau point culminant est ainsi atteint ! Toujours pour faire face à l’augmentation de la clientèle, un télésiège fixe 2 places est réalisé sur le plateau de Lauchernalp en 1982 pour doubler le téléski « Holz – Stafel » datant de 1965.

Pour améliorer l’accès au secteur d’altitude et à la piste bleue « Wisses Täli », la société des remontées mécaniques décide en 1986 d’investir dans la construction d’un télésiège débrayable 3 places sur un tracé direct entre « Stafel » et « Gandegg » pour remplacer le téléski « Stafel – Märwig » dont le tracé était difficile et redouté par les débutants. La seconde section est en revanche maintenue pour la desserte du secteur d’altitude. Un investissement certainement osé pour la taille du domaine skiable mais néanmoins indispensable.

TCD15 Gletscherbahn : Direction Hockenhorngrat 3111m

Le projet de la construction d’une remontée mécanique en direction l’« Hockenhorngrat » est officiellement lancé en 1996. Plusieurs variantes de tracés sont étudiées avec différents emplacements pour l’implantation de la gare aval. En effet, au-delà de « Gandegg », le lieu finalement choisi pour l’implantation de la gare aval, deux emplacements supplémentaires étaient également envisagés pour la construction de la gare aval, à savoir « Stafel » et « Märwig ».

En dehors des différents sur l’emplacement de la gare aval, certaines variantes prévoyaient la réalisation d’un télésiège débrayable pour rejoindre le sommet. Ce type d’installation a cependant été rapidement rejeté car la région est régulièrement balayée par de forts vents. En effet, la résistance au vent d’un siège à bulles est plus faible qu’une cabine. Au final, les remontées mécaniques de Lauchernalp ont retenu le projet d’une télécabine entre « Gandegg » et « Hockenhorngrat » pour des raisons financières et de faisabilité. Pour répondre à la problématique du vent, les exploitants ont opté pour l’utilisation de cabines de la gamme « Conus » qui par leur forme ovale, bénéficient d’une tenue au vent supérieure.

Lancé en 1996, la société exploitante des remontées mécaniques prévoyaient une ouverture au public pour la saison 1999/2000. Le projet s’est cependant heurté à de nombreuses et tenaces oppositions des associations pour la protection de l’environnement et pour la protection du paysage. De plus, la plainte d’une personne privée a également retardé à plusieurs reprises le début du chantier. Après plus de 5 ans d’attente, le permis est finalement obtenu en 2002.


TCD15 Gletscherbahn : Construction contre la montre

Les travaux préparatoires débutent en automne 2002 au niveau de la gare aval. Les pylônes du téléphérique de chantier « Gandegg - Hockenhorngrat » sont également montés durant cet automne. Les travaux sont interrompus durant la saison d’hiver pour ne pas perturber l’exploitation du domaine skiable et garantir une sécurité maximale pour les skieurs. Les travaux reprennent à la mi- avril de l’année suivante dans des conditions difficiles avec une couche de neige épaisse de trois mètres de neige au niveau de la gare aval et plus de six mètres au sommet à 3111 mètres. Un deuxième téléphérique de chantier est mis en service entre « Stafel » et « Gandegg », spécialement pour les éléments à destination de la gare aval. Pour permettre cette reprise du chantier prématurée, le domaine skiable a terminé la saison d’hiver avec deux semaines d’avance.

Pour diminuer l’impact sur l’environnement alpin, respectivement l’impact à la faune et à la flore, les responsables ont renoncé à l’utilisation de l’hélicoptère pour le transport des différents éléments nécessaires à la réalisation de la télécabine. Tout le matériel nécessaire est donc acheminé par les deux téléphériques de chantier. Au total, plus de 4000 tonnes de matériel ont transité par lesdits téléphériques de chantier pour rejoindre les différents emplacements du chantier. Après six mois de construction dans des conditions difficiles avec notamment des rafales de vents mesurée à plus de 200km/h, ce projet estimé à 11 millions de francs suisses se termine le 29 Novembre 2003 avec la première mise en service pour le public.

Image
-Gare aval avec le téléphérique de chantier « Stafel- Gandegg » (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
Gare aval vue depuis le téléphérique de chantier (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Construction du garage adjacent à la gare aval (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Montage des pylônes 6, 7 et 8 (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Idem (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Fondation de la gare amont (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Gare amont en construction (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Montage des différents éléments de la gare amont (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Gare amont, vue depuis le téléphérique de chantier (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Montage de la couverture (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
Gare amont sans sous- face (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Arrivée des employés par le téléphérique de service (Lauchernalp Bergbahnen)

Image
-Cabine sur le parking du téléphérique au niveau de Wiler (Lauchernalp Bergbahnen)

Plus de photos de la construction sont disponibles à l’adresse suivante : Zingrich Seilbahnen

TCD15 Gletscherbahn : Accès au domaine skiable d’altitude – Neige Garantie

Implantée sur la partie supérieure du domaine skiable, cette télécabine constitue l’artère principale pour rejoindre le point culminant du domaine skiable à 3111 mètres. Ce téléporté est accessible depuis le front de neige par le télésiège bi- place « Holz- Stafel » suivi par le télésiège débrayable 3 places « Stafel- Gandegg ». Cet appareil est également accessible par le téléski « Märwig » pour les skieurs se trouvant déjà sur la partie supérieure du domaine skiable.

Cette télécabine donne accès à plusieurs pistes de tous niveaux de difficultés, au plus haut chemin de randonnée hivernale d’Europe et à un panorama grandiose sur plus de 40 sommets culminants à plus de 4000 mètres et une vue plongeante sur le Lötschental et le Gasteretal. Cet appareil offre également de multiples possibilités de ski en rotation en combinaison avec le téléski « Märwig » ou avec le télésiège débrayable « Stafel – Gandegg ». Un atout qui attire une clientèle fidèle tout au long de la journée !

Ce téléporté dessert les pistes et chemin de randonnée suivants:
-Piste bleue « Schilthorn », cette piste rejoint la gare aval de la télécabine « Gletscherbahn » et donne également accès aux différentes pistes du secteur situé entre « Gandegg- Märwig et Stafel ».
-Piste rouge « Millibach », cette piste est le prolongement de la piste noire « Petersgrat » et regagne la gare aval du téléski « Märwig » en empruntant un itinéraire intéressante et varié. Sur la partie finale, elle fusionne avec la piste bleue « Wisses Täli »
-Piste noire « Petersgrat », cette piste évolue entièrement sur le glacier du « Millibach » et croise la ligne de la télécabine entre les pylônes 5 et 6. Au bas du glacier, la piste se transforme en piste rouge « Millibach » décrite ci- dessus.
-Chemin de randonnée hivernale « 3020m », ce chemin d’environ deux kilomètres offre aux promeneurs oisifs un panorama grandiose sur les différents sommets, du Massif du Mont- Rose au massif du Trient/Mont- Blanc !

Ces différentes pistes bénéficient d’un enneigement optimal durant toute la saison (de Novembre à Avril/Mai) évoluant à haute altitude (3111m-2500m) et sur le glacier du « Millibach ».


Caractéristiques techniques

Administratif:


  • Station: Lauchernalp - Lötschental
  • Type d'installation: Télécabine débrayable 15 places
  • Exploitant : Lauchernalp Bergbahnen AG
  • Constructeur: GARAVENTA
  • Année de mise en service: 2003
  • Ouverture au public : 29/11/2003
Géographie:

  • Altitude aval: 2722m
  • Altitude amont: 3092m
  • Dénivelé: 370m
  • Longueur horizontale: 882m
  • Longueur oblique: 963m
  • Pente moyenne: 42%
  • Pente maximale: 59.62%
Technique:

  • Nombre de pylônes: 8
  • Largeur de voie: 6.1m
  • Station motrice: Aval
  • Station tension: Aval
  • Système de tension: Hydraulique
  • Diamètre du câble: 52mm
  • Poids total du câble: 20’518kg
  • Fabriquant du câble: FATZER AG Romanshorn
  • Commande électronique de: Frey AG Stans
  • Puissance du moteur (au démarrage): 583 kW
  • Puissance du moteur (en service): 402 kW
  • Puissance du moteur (de secours): 132 kW
  • Type de pince: DT108X2
  • Constructeur des cabines: CWA
  • Type de cabines: CONUS 15pl
  • Nombre de cabines: 11 (au final 14) + 1 nacelle de service
  • Personnes/cabines: 15
  • Espacement entre les sièges: 248m actuellement à 100 % (185 m au final)
  • Cadencement : 45 secondes actuellement à 100 % (33 secondes au final)
  • Débit maximal à la montée: 1200 p/h (1600 p/h au final)
  • Débit maximal à la descente: 100% du débit montant
  • Temps de trajet: 2.82 min.
  • Vitesse maximale: 5.5 m/s
  • Sens de la montée: Gauche


Infrastructures et ligne de la télécabine 15 places « Gletscherbahn »

Pour la construction de cette première télécabine 15 places à l’échelle Suisse, la société d’exploitation des remontées mécaniques de Lauchernalp a attribué le marché au manufacturier Doppelmayr- Garaventa. Construit en 2003, soit une année après la fusion officielle entre Garaventa et Doppelmayr, cet appareil est équipé de gares à couverture intégrale de la gamme UNI-G. Les cabines sont fournies par CWA et appartiennent à la gamme « Conus ». Une première pour la Suisse en 2003 ! Les cabines sont portées par une imposante double pince DT108X2.

La configuration motrice- tension de ce téléporté est peu courante pour un appareil de ce type. Contrairement à une configuration classique avec la chaîne cinématique en amont et le système de tension en aval, sur cet appareil les deux fonctions, soit l’entraînement et la tension sont regroupés au niveau de la gare aval. Exploitée à 5,5 m/s, cette télécabine assure actuellement un débit provisoire de 1200 p/h. L’appareil est cependant configuré pour un débit définitif de 1600 p/h par l’ajout de 3 cabines.


Gare aval et garage

La gare aval est située au lieu- dit « Gandegg » à une altitude de 2722m. Elle est implantée à proximité immédiate de la gare amont du télésiège débrayable 3 places « Stafel- Gandegg ». La gare aval dispose d’une couverture intégrale dont un côté est intégrée à la structure du garage pour les cabines et pour la nacelle de service. Le garage est constitué de deux rails dont l’un est équipé d’une plateforme de maintenance pour les pinces. Techniquement, la gare aval est motrice- tension. L’entraînement est assuré par un moteur asynchrone développant une puissance maximale de 583 kW.

Image
-Gare aval et pylônes de compression 1 et 2

Image
-Pylônes de compression 1 et 2

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval et sa particularité de reposer sur deux piliers en béton

Image
-Gare aval

Image
-Gare aval et vigie pour les opérateurs

Image
-Lanceurs

Image
-Zone de débarquement avec une cabine Conus 15 places

Image
-Contour

Image
-Rail de garage


Motrice et fonctionnement

L’entraînement de cette télécabine débrayable est implanté sous la couverture de la gare aval. Classiquement, la chaîne cinématique est située en amont mais dans le cas de cet appareil elle est implantée en aval, tout comme le système de tension, pour des raisons d’accessibilité et de praticité.

Le treuil principal reprend globalement la configuration standard des télésièges et télécabines débrayables proposés par le constructeur bi- national Doppelmayr et Garaventa. Il se compose classiquement d’un moteur électrique asynchrone, d’un arbre rapide (cardan), de volants d’inertie, d’un réducteur à trois niveaux (Doppelmayr Lohmann), d’un arbre lent et d’une poulie motrice.

L’exploitation de cette remontée mécanique est réalisée par l’intermédiaire d’un unique moteur asynchrone de la marque ABB développant une puissance maximale de 583 kW. La sécurité de cette télécabine est assurée par un frein de service également appelé frein de sécurité 1 dont la pression s’exerce sur le volant d’inertie et par un frein de sécurité 2 au niveau de la poulie motrice.

La marche de secours se réalise par l’intermédiaire d’un moteur thermique couplé à une pompe hydraulique. Le moteur thermique développe une puissance maximale de 132 kW. Cette pompe hydraulique transmet la puissance nécessaire à un moteur hydraulique qui s’accouple directement au réducteur. Cette configuration n’est d’accoutumée plus utilisée sur les appareils modernes où le/les moteur(s) hydraulique(s) s’accouple(nt) directement sur la poulie motrice par l’intermédiaire d’une couronne dentée. Cette dernière configuration à l’avantage de permettre une évacuation même en cas d’avarie sur le réducteur.

Image
-Aperçu général du lorry

Image
-Moteur thermique

Image
-Agrégat hydraulique pour la tension. La seconde centrale hydraulique pour les freins, l’entraînement de secours et le réducteur se trouve juste en face (en rouge)

Image
-Réducteur Rexroth et moteur hydraulique pour la marche de secours. L’entraînement de secours s’accouple directement au réducteur

Image
-Moteur asynchrone ABB

Image
-La configuration standard avec le moteur asynchrone, le volant d’inertie couplé au réducteur

Image
-Moteur thermique avec la pompe hydraulique (en noir)

Image
-Vérins de tension


Ligne

La ligne est relativement courte et mesure 963 mètres (longueur oblique). Elle compte 8 pylônes à raison de deux pylônes compression (2x16C) et de 6 pylônes support. La seconde partie de la ligne se caractérise par de longues portées et par la présence d’imposants pylônes à l’image du pylône 5, posé sur un massif en béton.

En sortie de gare aval, la ligne débute par une forte ascension (pente maximale) jusqu’au pylône 3. Le profil de la ligne adopte ensuite une pente régulière jusqu’au niveau des pylônes 6, 7 et 8. Au-delà de ce pylône et jusqu’à la gare amont, la pente s’approche de l’horizontalité.

Image
-Pylônes de compression 1 et 2 (2x 16C)

Image
-Portée

Image
-Pylône 3

Image
-Pylône 4

Image
-Portée entre le pylône 4 et l’imposant pylône 5

Image
-Pylône 5 qui repose sur un imposant socle en béton

Image
-Dernière longue portée

Image
-Pylônes 6, 7 et 8


Gare amont

La gare amont est implantée au pied de l’Hockenhorn, à une altitude de 3092 mètres ! Par souci de cohérence, la gare amont adopte la même couverture et un schéma de couleur identique à la gare aval, c’est-à-dire une teinte grisée sur les côtés et la sous- face. Cette teinte crise est accompagnée sur les côtés et sur l’avant de la gare par un lisserai de couleur bleue. La gare amont repose à l’avant sur un imposant pilier métallique en forme de « Y » pour une meilleure stabilité. .En terme technique, la gare amont est retour.

Image
-Arrivée en gare amont

Image
-Zone de débarquement et d’embarquement

Image
-Contour et court rail de garage

Image
-Gare amont

Image
-Face arrière

Image
-Gare amont avec le Bietschhorn

Image
-Gare amont, vigie pour l’opérateurs et les trois derniers pylônes

Image
-Gare amont

Image
-Gare amont

Image
-Extrémité de la gare amont

Image
-Jeu de lumière entre la gare amont, les cabines et le soleil

Image
-Gare amont et rail de garage


Cabines

Les cabines sont fournies par le constructeur helvétique CWA. Elles appartiennent à la gamme Conus. Cette gamme de cabines est peu répandue en Suisse. En effet, à côté de cet appareil, seule la télécabine 8 places « Stuckli Rondo » en est équipée.

Image
-Cabine CWA de la gamme Conus

Image
-Cabine sur fond de paysage alpin

Image
-Croisement de deux cabines au niveau du pylône 5

Image
-Cabine au niveau des trois pylônes

Image
-Cabine Conus avec le Bietschhorn en fond

Image
-Cabines respectivement au niveau des ralentisseurs et lanceurs

Image
-Chaque cabine est équipée d’un panneau solaire pour les annonces aux haut- parleurs dans les cabines

Image
-Véhicule de service


Pinces

Image
-Pince DT108X2

Image
-Vue générale sur la pince de service

Image
-Le levier de la pince

Image
-Détail sur le mors de la pince et les aiguilles flexibles


Photos diverses

Pour terminer ce reportage, voici quelques photos de cette télécabine capturée sous différents angles à partir des pistes présentent sur la partie supérieure du domaine skiable.

Image
-Ligne depuis la gare aval

Image
-Pylône 5 et partie finale de la ligne

Image
-Croisement de cabines sur fond de Bietschhorn

Image
-Les deux symboles du Lötschental côte à côte !

Image
-Croisement « aérien » de deux cabines Conus 15 places

Image
-Longue portée avant l’imposant pylône 6

Image
-Pylône 5 ! Une œuvre d’art !

Image
-Les trois derniers pylônes


Panorama

Image
-Panorama de la gare amont et de son environnement alpin


Conclusion

Avec la réalisation de cette télécabine 15 places, une première à l’échelle de la Suisse, le domaine skiable de Lauchernalp a rejoint le groupe fermé des stations disposant d’un glacier et se place ainsi parmi les cinq stations les plus élevées de Suisse en terme d’altitude du domaine skiable. De plus, cette extension de l’espace ski est la dernière connue par la Suisse. La mise en exploitation de cet appareil se résume également par une augmentation de l’étendue du domaine skiable avec à la clé la création de plusieurs pistes variées et dont l’enneigement est garantit (altitude + glacier). Au final, le nouveau téléporté est un succès car il répond parfaitement aux attentes imposées, tant par l’exploitant que par les skieurs, puisque il associe performance, rapidité, sécurité et confort.


Remerciements

Je tiens à remercier les différents employés de la société d’exploitation des remontées mécaniques de Lauchernalp pour la visite de la gare aval et pour la mise à disposition des photos de la construction.

Fin du reportage, à bientôt !





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09714 secondes. 30 requete(s).
126 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés