En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 40Bannière 3Bannière 34

 TCD15 Télécabine de Skikda

Skikda

Garaventa

T3 ES
Mise en service en : 2008

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : rodo_af
Section écrite le 27/01/2012 et mise à jour le 03/08/2012
(Mise en cache le 24/08/2013)

Image

Skikda

Skikda est une grande ville portuaire, à l’est de l’Algérie, située à 90 kilomètres au nord de Constantine.
Cette ville méditerranéenne, qui fût fondée durant l’antiquité est entourée d’une région à forte vocation agricole et touristique. Toutefois, Skikda demeure aujourd’hui spécialisée dans l'industrie pétrolière du pays, la grande richesse nationale. En effet, cette ville de 250 000 habitants accueille une vaste plateforme pétrochimique comprenant notamment deux raffineries de pétrole, deux centrales électriques, et un terminal de gazoduc faisant du port un haut lieux stratégique dans l’exportation de ces précieuse ressources.
L'industrie privée est également très importante à Skikda : elle se concentre notamment dans l'agro-alimentaire, l’artisanat et les B.T.P.
La ville possède un vaste front de mer, et un centre-ville animé où se retrouve l’architecture de l’ancienne Philippeville qui déborde d'arcades où s'abritent restaurants, terrasses, et kiosques.

Image

L’hôtel de ville :
Image

La télécabine de Skikda

La télécabine de Skikda est un appareil de transport en commun, destiné à relier efficacement deux quartiers périphériques de la ville à la gare routière, nœud névralgique de la cité.
Compte-tenu du dénivelé, et du fait que les quartiers desservis ne nécessitent pas un très fort débit, l’option du transport par câble était la meilleure solution économique.

Cet appareil a été construit entre 2008 et 2009, par l’entreprise suisse Garaventa. C’est l’un des trois téléportés similaires qui ont été installés dans ce pays à la même période. A noter que tous les projets de remontées mécanique en Algérie sont gérés directement par le ministère des transports et que le maître d'œuvre est systématiquement l’entreprise publique la plus qualifiée en la matière : l'EMA - Entreprise du Métro d'Alger.
Ces trois appareils « jumeaux », de type Uni-G avec une gare intermédiaire et des cabines Conus, sont construites dans un but de transport public pour trois villes différentes du pays (Constantine, Tlemcen et Skikda). Leur construction à travers l’Algérie fait suite à une commande commune, répondant à un vaste appel d’offre.

Comme pour les autres appareils du même type en Algérie, la télécabine de Skikda dispose d’une gare intermédiaire qui permet à la ligne de changer de direction. L’appareil est conçu en forme de « V » avec deux stations en hauteur et une station intermédiaire au point aval.
Techniquement, même si la configuration de l’appareil laisse supposer qu’il y’a deux tronçons séparés, nous avons bien un appareil unique disposant d’une gare intermédiaire. L’installation est donc équipée d’un unique câble, d’une station motrice, et d’une station tension.

L’utilisation de la télécabine s’effectue dans le sens de la gare intermédiaire vers les quartiers Bouabaz ou Bouyala, ou vice et versa.
Il n’est pas prévu que le public effectue un trajet sur le parcours intégral de l’installation. En effet, le débarquement est obligatoire en gare intermédiaire, et le titre de transport n’est valable que pour un tronçon. A noter, que bien sûr, l’ensemble de l’installation a été conçu pour faciliter l’utilisation aux personnes à mobilité réduite.

Au bout de deux ans d’exploitation, le constat est que l’installation ne remporte pas le succès public attendu. En effet, la gare routière peut être jugée trop loin du centre-ville commerçant de Skikda et nécessite aux utilisateurs une fois arrivés, de prendre un taxi collectif -faute d’autre moyen de transport en commun.
De plus les deux quartiers en hauteur desservis par la télécabine sont pour l’instant peu peuplés.
En vue de remédier à ceci, il est l’étude de prévoir à proximité de chaque stations une zone commerçante attractive, avec cafés et restaurants, en vue d’inciter le public à utiliser la télécabine. Dans ce cas, la télécabine de Skikda deviendra également un acteur du développement touristique de la ville.

Bien sûr, ce type de moyen de déplacement contribue à atténuer les difficultés de transport de Skikda.

Le titre de transport : 20 Dn
Image

Les photos ont été prises le 19 novembre 2011

Localisation de l’installation :

Image

Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TCD - Télécabine à pinces débrayables : Télécabine de Skikda
Exploitant : ETS (Entreprise de transport public de Skikda)
Constructeur : Garaventa
Année de construction : 2008
Coût de l’investissement : 1,3 milliard de Dn (soit 13 millions d’€)
Tarif d’un trajet en 2011 : 20 Dn (Env. 0,20 €)

* Caractéristiques d’exploitation :
Jours d’exploitation : Quotidien (sauf le vendredi)
Horaire d’exploitation : 11h à 18h
Vitesse maximale: 6 m/s
Durée du parcours : 8 min
Débit : 2000 p/h
Capacité : 15 Personnes

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare motrice (G1) : 141 m
Altitude gare intermédiaire (G2-G3) : 10 m
Altitude gare tension (G4): 107 m
Longueur - 1er tronçon : 940 m
Longueur - 2em tronçon : 1026 m

* Caractéristiques techniques :
Type de gare : Uni-G
Gare motrice : Station Bouabaz
Gare tension : Station Bouyala
Electronique : Sisag
Réducteur : Rexroth GPW270
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 10
Sens de la ligne : Gauche

* Caractéristiques des véhicules :
Constructeur : :cwa:
Type de véhicules : Conus15
Année de construction : 2007
Capacité : 15 Personnes
Nombre de véhicules : 22
Nombre de véhicule spécial : 1 (nacelle de service)
Type de pinces : DT-215
Garage : Station Bouabaz

La gare tension : station « Bouyala »

La station Bouyala est positionnée sur une colline qui domine la ville dans un quartier résidentiel. Cette gare est équipée de deux vérins hydrauliques qui effectuent la tension du câble.
La ligne du 1er tronçon, qui survol une zone fortement urbaine, est longue de 930 mètres, et dispose de 5 pylônes. Le survol d’une zone urbaine explique la forte hauteur de certain pylône.

Vue d’ensemble de la gare,
Image

La sortie du bâtiment,
Image

L’entrée du bâtiment,
Image

Le poste de conduite,
Image

L’armoire de contrôle du poste,
Image

Différentes vues du quai,
Image

Une cabine dans le contour,
Image

Image

Le quai de départ,
Image

Les deux vérins hydrauliques effectuant la tension du câble,
Image

Au second plan, l’armoire hydraulique,
Image

La ligne : 1er tronçon

* Caractéristiques de la ligne :
P1a :
8S / 8S
P1b : 8S / 8S
P2 : 12S / 12S
P3 : 8S / 8S
P4 : 6S / 6S
P5 : 12C / 12C

Le départ,
Image

P1, disposant des balanciers 8S/8S x2,
Image

Image

Survol de la partie la plus urbaine de la ligne,
Image

Image

P2,
Image

Balancier 12S/12S,
Image

Image

Image

P3,
Image

Balancier 8S/8S,
Image

Survol de la gare routière, zone des taxis « long-courts »,
Image

P4,
Image

Balancier 6S/6S,
Image

P5,
Image

Image

La gare intermédiaire : station « Gare routière »


La station « Gare routière » également nommée « Mohamed-Boudiaf », est une station de déviation, permettant à l’installation d’effectuer un virage à 45° sur sa gauche.

Balancier 12C/12C,
Image

Image

Le lanceur,
Image

Vues d’ensemble de la station « gare routière »,
Image

Image

Image

L’entrée de la télécabine,
Image

Vue arrière de la gare, les rampes,
Image

Intérieur de la station « Gare routière »


Hormis les deux lanceurs d’accélération et de décélération, nous y trouvons 2 poulies de déviations et deux poulies normales "empilées" l'une au dessus de l'autre et qui sont contra-rotatives.

Les « prochains » portillons,
Image

La poulie de déviation et le ralentisseur,
Image

Différentes vues du quai,
Image

Le virage,
Image

Image

Image

Les poulies contra-rotatives,
Image

Image

Le départ,
Image

Dans le lanceur,
Image

La ligne :


Le second tronçon de la ligne, survol le cimetière chrétien de Skikda (ex-Phlippeville), puis un vaste bidonville situé sur le flanc de la colline de Bouabaz. Long de 1000 mètres, ce tronçon dispose de 5 pylônes.

* Caractéristiques de la ligne :
P6 :
12C / 12C
P7 : 8S / 8S
P8 : 8S / 8S
P9 : 8S / 8S
P10 : 12S / 12S

P7,
Image

Balancier 8S/8S,
Image

Survol du cimetière chrétien de l’ex-Philippeville,
Image

Image

P8,
Image

Balancier 8S/8S,
Image

Image

Survol d’un vaste bidonville,
Image

P9,
Image

Image

Image

P10,
Image

L’arrivée progressive de la cabine…
Image

Image

La gare motrice : station « Bouabaz »


La station « Bouabaz » est positionnée sur une colline dominant la ville, le port et la Méditerranée. Cette gare est la station motrice de l’appareil. Vous remarquerez également la présence d’un vaste garage pouvant accueillir les 22 cabines Conus de l’installation, ainsi qu’un atelier pour effectuer les opérations de maintenance sur les pinces.

La station Uni-G vue de face,
Image

L’arrivée progressive d’une cabine,
Image

Image

Vue d’ensemble du quai d’arrivée,
Image

Image

Le quai de départ,
Image

La partie mobile du quai permettant aux cabines de rejoindre le garage,
Image

Trois cabines stockées dans le garage,
Image

Vue d’ensemble du garage, et présence de la nacelle de service,
Image

L’atelier, pour effectuer l’entretien des pinces,
Image

La machinerie :


L’ensemble de la machinerie est situé à l’étage de la gare. Classiquement, l’appareil est entrainé par un moteur électrique dont la force passe par un réducteur avant d’entrainer la poulie motrice. On note la présence d’un frein sur le volant d’inertie, et d’un frein d’urgence sur la piste périphérique de la poulie motrice. En cas de problème, un moteur thermique permet de faire fonctionner l’installation.

Image

Le réducteur Rexroth,
Image

Le volant d’inertie,
Image

Le moteur principal,
Image

Vue opposée de l’ensemble de la machinerie,
Image

Le frein 1, agissant sur le volant d’inertie,
Image

La centrale hydraulique des freins,
Image

La nacelle permet d’accéder au frein 2, agissant sur la piste périphérique de la poulie motrice,
Image

Image

Le moteur thermique de secours,
Image

Vue générale de l’intérieur de la gare,
Image

La centrale hydraulique de levage des convoyeurs à pneus,
Image

Vue depuis le quai, la poulie motrice,
Image

L’entrée dans le ralentisseur,
Image

Station « Bouabaz » : extérieur

La sortie de la station,
Image

Vues d’ensemble de la station,
Image

Image

L’entrée du garage,
Image

Vue sur la Méditerranée : un restaurant disposant d’une vue panoramique permettrais de développer une offre touristique autour de la télécabine !
Image

Les véhicules :


Comme sur les autres télécabines « jumelles » d’Algérie, l’installation de Skikda est équipée de 22 cabines de type Conus construites par l’entreprise suissesse Cwa. A noter que c’est la première fois que ce type de cabines est installé en milieu urbain et plus globalement dans une zone au climat chaud.
Ces cabines sont conçues pour accueillir théoriquement 15 personnes, grâce à une large banquette assise en forme de « fer à cheval » pour 8 personnes qui laisse assez d’espace pour 7 places en position debout. En pratique les cabines accueillent 8 à 10 personnes au maximum.
Sur le toit vous remarquerez la présence de panneaux photovoltaïques qui alimentent la cabine en énergie pour faire fonctionner une ampoule plafonnière, une radio, et une caméra de surveillance.
Concrètement ces cabines rondes aux vitres spacieuses, ont l’avantage d’avoir un grand espace central, permettant à une famille de rentrer avec une poussette, ou de transporter des bagages volumineux. Ce qui est très utile en milieu urbain, dans le cadre d’un transport en commun.
Toutefois, les cabines Conus, pourvues de fenêtres qui ne s'ouvrent pas, sont faiblement aérées. Ceci devient un handicap à Skikda, située au bord de la mer Méditerranée où le climat est chaud. Bien sur, les trajets cours limitent l’impact de cette gène.

Les cabines Conus en ligne,
Image

Une cabine à quai,
Image

L’intérieur d’une cabine comprenant 8 places assises,
Image

Au plafond la trappe d’aération, la ventilation, et la surveillance vidéo,
Image

La porte fermée, et les pictogrammes de sécurité,
Image

La plaque du constructeur,
Image

Sur le toit un panneau photovoltaïque alimentant la cabine en énergie,
Image

Autre photo :

Image


:)

Texte & Photos : Rodo_Af
Lien vers le forum de discussion : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=14195



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.12408 secondes. 24 requete(s).
174 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés