En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 28Bannière 38Bannière 33Bannière 25

 TCD4 de l'Aravet

Villeneuve - La Salle-les-Alpes (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T2 ES
Mise en service en : 1975



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : dj_jean_jean
Section écrite le 22/07/2013 et mise à jour le 01/09/2013
(Mise en cache le 01/09/2013)

Image



I/Présentation

La station de Serre Chevalier

La station de Serre Chevalier comporte un domaine skiable comptant 250 km de pistes qui s'étendent sur 4 secteurs, entre 1200 et 2800 mètres d'altitude :
- Briançon (Puy-Saint-André, Puy-Saint-Pierre)
- Chantemerle (Saint-Chaffrey)
- Villeneuve (La Salle-les-Alpes)
- Le Monêtier-les-Bains

La première remontée fût le téléphérique de Serre Chevalier, inauguré en 1941. Dans les années 1965 à 1975 la station connut un développement soutenu, suivi d'une pause jusqu'au milieu des années '80 qui virent la liaison Fréjus-Monetier avec l'apparition des télésièges Yret, Cucumelle, Balme, Fréjus, et du DMC20 Pontillas. L'autre fait marquant fut, à la fin des années '80, la création du domaine de Briançon avec la création de la télécabine du Prorel.

Depuis 2004, la CDA (Compagnie Des Alpes) gère le domaine de Serre Chevalier Vallée et le premier grand investissement de l'entreprise a été la réalisation, dès 2005, des trois télésièges débrayables Grand Serre, Forêt et Clôt Gauthier. Depuis, les investissements sont réguliers et la station modernise et réaménage son parc d'appareils datant, pour la plupart des remontées, des années '70 et '80.


La télécabine de l'Aravet


La télécabine de l'Aravet a été réalisée par le constructeur français Poma en 1975 sur Villeneuve, une des portes d'accès au domaine de Serre Chevalier, située sur la commune de La Salle-les-Alpes. Cette remontée permet de monter les usagers sur le plateau de l'Aravet, d'où le télésiège de la Forêt permet aux skieurs d'accéder sur les hauteurs du domaine skiable.

Elle est venue remplacer une télécabine quadriplace de 1957, construite sur le même tracé par la Samva sous licence Müller, sur l'impulsion Léon Agel, créateur de la SASTB, société d’exploitation originelle du secteur. La gare aval a d'ailleurs en partie été réutilisée. Avec cette télécabine, les skieurs montent au plateau de l'Aravet avec un appareil au rendement efficace. Avant le seul accès possible rapidement était via le versant ouest de la crête du Châtelas. A présent grâce à la télécabine le versant Est est bien mieux desservi.

Image

Image

Image

Image

L'appareil actuel fait partie de la première génération de télécabines débrayables construites par Poma depuis 1966, dont le premier prototype fut la télécabine de la Daille à Val D'Isère. A l'origine, l'installation était équipée des cabines SP4 fabriquées par l'entreprise Sigma Plastique et développées entre 1965 et 1967. Les cabines initiales étaient un mélange de plusieurs couleurs. Les cabines actuelles sont celles de l'ancienne télécabine Grand Alpe. Elles ont été récupérées de l'ancienne télécabine Grand Alpe car étaient en meilleur état que les anciennes cabines de l'Aravet. Seules les cabines blanches ont été conservées pour être raccord avec les cabines de Grand Alpe.


Voici un dossier complet sur la première gamme de télécabine SP4 Poma rédigé par lolo42
Image


L'appareil aillant avant tout un rôle d'ascenseur, peu de pistes sont desservies en direct. On notera toutefois la piste verte de l'Aravet, ainsi que la piste bleue du marteau, qui permet aussi de rejoindre la piste noire Casse du Bœuf. Ces pistes permettent de rejoindre la gare de départ et le télésiège de la Casse du Bœuf, ainsi que la télécabine de Fréjus.



II/Situation

Image



III/Caractéristiques techniques

Caractéristiques administratives :
Type d'installation : télécabine débrayable
Nom de l'installation : Aravet
Exploitant : Serre Chevalier Valley
Constructeur : Poma
Année de construction : 1975

Caractéristiques d'exploitation :
Période d'exploitation : Saison d'hiver
Temps de trajet : 8 min 27 sec
Débit maximal : 900 p/h
Débit montant : 100 %
Débit descendant : 100 %
Vitesse d'exploitation : 4 m/s

Caractéristiques géométriques :
Altitude G1 : 1395 m
Altitude G2 : 1991 m
Dénivelée : 596 m
Longueur développée : 2027 m
Longueur horizontale : 1940 m
Pente maximum : 64 %
Pente moyenne : 31 %

Caractéristiques de la G1 :
Type de gare : TC4 S
Configuration : Motrice - Fixe
Type de quai : Axe de la ligne

Caractéristique de la G2 :
Type de gare : TC4 S
Configuration : Retour - Tension
Type de quai : Axe de la ligne

Caractéristique de la motorisation :
Emplacement de la motorisation : G1
Type de motorisation : Moteur électrique
Contrôle de la vitesse : Jeu de résistances
Puissance développée : 536 kW
Nombre de moteur : 1

Caractéristique des freins :
Emplacement du frein 1 : Arbre rapide moteur
Fonctionnement du frein 1 : Électrique
Type de frein 1 : Électromagnétique
Emplacement du frein 2 : Poulie motrice
Fonctionnement du frein 2 : Hydraulique
Type de frein 2 : Frein de poulie

Caractéristique de la tension :
Emplacement de la tension du câble tracteur : G2
Type de tension du câbles tracteur : Contrepoids

Caractéristiques du câble :
Diamètre : 33,5 mm
Date de pose : 1994
Constructeur : Trefileurope

Caractéristiques des véhicules :
Dispositif d'accouplement : Double S
Capacité : 4 personnes
Nombre de véhicules : 76 (64 (1975) + 12 (1978))
Type de véhicules : SP76

Caractéristique de ligne :
Nombre de pylônes : 18
Nombre d'équipements support : 12
Nombre d'équipements compression : 3
Nombre d'équipements support/compression : 3
Type de détection de déraillement : Barrettes cassante
Type de structure porteuse : Mono-fut / Treillis


IV/La gare aval (G1)

Vues d'ensemble de la gare aval
Image

Image

Image

Pylônes en sortie de gare
Image

Arrière de la gare
Image

Files d'accès au télécabine
Image

Nous sommes totalement plongés dans les années '70
Image

Le garage est situé en gare aval, à l'arrière du bâtiment
Image

On y trouve le véhicule de service, ainsi que la pince rouge


La pince rouge est une attache dont le couple de serrage est volontairement inférieur au seuil de déclenchement afin de tester le bon fonctionnement du dispositif de contrôle du couple de serrage des attaches présent dans chaque gare.

Image


Les traînages de gare sont eux assez simple :

La pince rentre en gare et se met en contact avec le rail de roulement portant la cabine, et le rail d'équilibrage, maintenant bien horizontal la pince. Un jeu de came vient alors désaccoupler la pince du câble, et 5 pneus mis en mouvement par le câble synchronise la vitesse de la pince au câble. La pince va alors rouler par son élan sur les rails, afin de ralentir la cabine à la vitesse réglementaire autorisée à quai. Les rails portant la cabine sont inclinés vers le haut afin de créer une rampe de décélération qui, par l'action de la gravité, va ralentir la cabine. Le long de cette rampe une chaîne de trainage va tracter la cabine au sommet de cette rampe au cas où la cabine n'avait pas put atteindre le sommet de la rampe de décélération. Si la pince ne parviendrait pas à s'accoupler à cette chaîne, 3 cliquets anti-retour présent le long de cette rampe viennent empêcher que la pince reparte en arrière dans les cames de débrayable de la pince.

Une fois à quai une came vient ouvrir les portes et une chaîne de traînage vient tracter les cabines en prenant appuis sur des petites griffes présentes sur chaque pince. Les voies à quai sont légèrement inclinée vers le haut. Une fois arrivée au bout de la ligne droite la pince va quitter la chaîne et passer le contour en avançant grâce à la gravité. Une fois le contour fini la cabine va reprendre la chaîne de trainage côté embarquement. Cette chaîne est cadenceuse car les pinces peuvent prendre appuis dessus uniquement à l'espacement nominal des cabines.

Une fois à la fin du quai la pince quitte la chaîne de trainage et par gravité descend une rampe gravitaire de lancement, qui va lancer la cabine. Au niveau de l'embrayage de la pince sur le câble un jeu de came vient accoupler la pince sur le câble, et un jeu de 5 pneus mis en mouvement par le câble synchronise la vitesse de la pince au câble.

Le contour gravitaire, avec au centre les armoires électriques et derrière le pupitre de commande
Image

Image

Image

Le treuil avec la voie le long du quai d'embarquement
Image

De gauche à droite, le moteur thermique, le dispositif d'accouplement du moteur thermique, le réducteur avec dessus la poulie motrice et son dispositif d'encagement. Le volant rouge est le frein à main. Le moteur électrique est placé au sous-sol et est accouplé au réducteur par le jeu de courroies.
Image

Le quai d'embarquement
Image

La pince avec sa chaîne de trainage
Image

La pince dans le lanceur gravitaire
Image

La pince en sortie de gare

Image




V/La ligne


Équipements de ligne
G1
P1 : 16C
P2 : 12C
P3 : 12S
P4 : 8S
P5 : 6S
P6 : 4S/C
P7 : 12S
P8 : 16C
P9 : 8S
P10 : 8S
P11 : 12S
P12 : 12S
P13 : 12S
P14 : 4S/C
P15 : 12S
P16 : 4S/C
P17a : 16S
P17b : 16S
G2


Le lanceur
Image


P2
Image

P3
Image

Portée P3 - P4
Image

P4
Image

Portée P4 - P5
Image

P5
Image

Portée P5 - P6
Image

P6
Image

Portée P6 - P7
Image

Image

Image

P7
Image

Portée P7 - P8
Image

P8
Image

P9
Image

Vue arrière sur la ligne
Image

Portée P9 - P10
Image

P10
Image

P11
Image

Portée P11 - P12
Image

P12
Image

Portée P12 - P13
Image

P13
Image

Portée P13 - P14
Image

P14
Image

Portée P14 - P15
Image

Image

Image

P15
Image

Portée P15 - P16
Image

P16
Image

Portée P16 - P17
Image

Image

P17
Image

Image

Arrivée en G2

Image



VI/La gare amont G2

La poulie retour montée sur un lorry de tension. Le lorry est raccordé au contrepoids, placé au niveau du pylône P17, par un jeu de câble qui passe sous la gare.
Image

Image

La gare est en tout point identique à la station aval. Mis à part le garage qui est plus petit.
Image

Image

Tout comme en gare aval, un dispositif de contrôle du couple de serrage des attaches est placé.
Image

Image

Image

La gare amont est installée sur le plateau de l'Aravet

Image

Image


VII/En détail

La pince sur sa chaîne de trainage
Image

Image

Les griffes où les chaînes viennent prendre appuis
Image

Les cames de débrayage des pinces

Image

Image


VIII/Vue depuis les pistes

Les cabines avec derrière les aiguilles d'Arves
Image

Dernière portée avec la G2
Image

Tête P16
Image

Le départ de la télécabine avec le village de Villeneuve
Image

Le bas de la ligne
Image

Tête P3
Image



Ainsi se termine ce reportage. En espérant qu'il vous a plu ...


Image




Sujet de discussion du forum

Texte & Photos : Dj jean jean
Date des photos : 05 avril 2013





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09618 secondes. 38 requete(s).
149 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés