En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 6Bannière 35Bannière 4Bannière 23

 TCD4 de la Gorge

Les Contamines-Montjoie (Les Contamines-Hauteluce)

Poma

T2 ES
Description rapide :
L'une des télécabines les plus pentues de France. Elle relie le hameau du Pontet à l'Étape, point de départ des pistes d'altitude.

Mise en service en : 1976

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 02/07/2014 et mise à jour le 04/07/2014
(Mise en cache le 04/07/2014)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. Les Contamines-Montjoie
  2. Les débuts des Contamines : direction l'Étape et Montjoie
  3. 2009-2010 : L'importante modernisation
  4. Gorge : ascenseur secondaire destiné aux skieurs à la journée
  5. Ligne et infrastructures de la télécabine de la Gorge
  6. La Gorge : un appareil impressionnant à plus d'un titre



Les Contamines-Montjoie

Les Contamines-Montjoie est une station à taille humaine de Haute-Savoie, reliée à celle d'Hauteluce en Savoie skis aux pieds. Elle fait également partie du grand domaine Evasion Mont-Blanc même si elle n'est pas directement reliée aux stations de Saint-Gervais-Les Bains ou encore aux Portes du Mont-Blanc (Megève-Jaillet, Combloux, La Giettaz).
Entre 1160 et 2450 mètres, le domaine offre 48 pistes dont une majorité de descentes pour bons skieurs desservies par vingt-quatre remontées mécaniques.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



Les débuts des Contamines : direction l'Étape et Montjoie

Quelques années après la construction du téléski du Nivorin, la station des Contamines-Montjoie veut s'étendre en direction du col du Joly. Bien avant d'y arriver, la première étape est la construction du télésiège fixe 2 places du Lay qui relie le village des Contamines au hameau de l'Étape. En 1952, ce développement est suivi par la mise en service du téléski biplace de Montjoie.

Image
Le départ du télésiège du Lay.

Image
Le deuxième tronçon par le téléski de Montjoie.

Petit à petit, de nombreux clients se pressent dans la station des Contamines-Montjoie pour profiter des plaisirs de la neige. Le petit télésiège du Lay ne suffit plus : il est ainsi remplacé en 1960 par une télécabine 2 places SAMVA (sous licence Müller). Afin de limiter les coûts, la nouvelle ligne reprend les ouvrages de l'ancien appareil. Enfin en 1965, cette télécabine est allongée par un second appareil SAMVA (toujours sous licence Müller) nommé Signal. La station telle qu'on la connaît aujourd'hui peut enfin commencer à se développer.

Image
La télécabine de Montjoie en arrivant à l'Étape.

Image
Une vieille cabine SAMVA (sous licence Müller) récupérée de l'une des deux télécabines Montjoie ou Signal.

Afin de désengorger la télécabine partant du hameau du Lay, un second ascenseur est créé sur le site du hameau du Pontet, à proximité de Notre-Dame de la Gorge. Pour cela, Pomagalski est appelé afin de construire un télésiège fixe 3 places dont l'exploitation a été très brève avec moins de trois ans au total. Aujourd'hui encore, le pylône 5 porte les marques de cette époque révolue. On peut ainsi voir que la ligne de la télécabine a été rehaussée par rapport à celle du télésiège. Il est également probable que les sièges à lattes aient rejoint après le démontage en 1976 le télésiège du Nant Rouge construit la même année !

Image
On voit encore le fut de l'ancien pylône même si la tête a été déposée. Les fixations des arbalétriers le long du fut sont encore visibles.

En effet, en 1976, les Contamines-Montjoie décident de moderniser cet appareil en construisant en lieu et place de l'ancienne ligne une télécabine débrayable 4 places. À l'époque, celle-ci est particulièrement confortable et rapide, en somme ayant tous les atouts d'un ascenseur vers le domaine skiable.


2009-2010 : L'importante modernisation

En 2009, après 33 ans de bons et loyaux services, la SECMH (Société d'Exploitation des Contamines-Montjoie Hauteluce) a décidé de remplacer les 57 cabines SP76 blanches par de nouveaux véhicules Diamond4. Ainsi, un meilleur confort, une plus grande facilité d'embarquement et débarquement permettant plus facilement d'atteindre le débit théorique et une remise à niveau technique bienvenue. Grâce à ces nouveaux véhicules, la télécabine de la Gorge s'impose aujourd'hui comme un ascenseur confortable, pratique et rapide.

Image
Une montée dans les cabines SP76 blanches originales, en 2006.

Les nouvelles cabines Diamond4 on été conçues à Veyrins-Thuellin en Isère dans l'usine Sigma Composite. Quelques photos à présent ces différentes étapes de la fabrication gracieusement fournies par la SECMH (Société d'Exploitation des Contamines-Montjoie Hauteluce) :

Image
La mise en place de la structure en matériaux composites.

Image
Dernières finitions sur la structure même de la cabine.

Image
Ponçage et préparation des matériaux avant peinture de la cabine.

Image
Deux cabines finies d'être peintes.

Image
Le montage des vitres teintées est presque terminé !

Image
Dernières vérifications et présentation de la cabine n°1 à l'exploitant.

Image
La même cabine 1 fraîchement terminée, prête à être livrée aux Contamines-Montjoie.

L'année suivante, en 2010, c'était au tour des gares de recevoir un coup de jeune. Ainsi, afin d'améliorer l'accès aux personnes à mobilité réduite (PMR), deux rampes à faible pente ont pris place en aval comme en amont. Grâce à nouvelles cabines de plain pied, ces passagers vulnérables peuvent rejoindre le domaine skiable. La couverture bois a été complètement refaite pour les deux bâtiments et une nouvelle sérigraphie a été mise en place pour une meilleure visibilité de la télécabine.

Image
La gare aval avant rénovation.

Image
Le même bâtiment après la rénovation de 2010.

Aujourd'hui, ces travaux permettent à la SECMH d'assurer un avenir radieux à l'exploitation de la télécabine de la Gorge.


Gorge : ascenseur secondaire destiné aux skieurs à la journée

La télécabine de la Gorge relie le hameau du Pontet à celui de l'Étape en ligne directe. Cette télécabine a permis à la station des Contamines-Montjoie de disposer d'un nouveau départ pour le ski-journée en pouvant y installer un très grand parking. En effet, la place manquait en bas de la télécabine de Montjoie puisqu'elle est placée en bordure du village. Notons la présence à proximité du Pontet de l'église baroque de Notre-Dame-de-la-Gorge, véritable joyau du vallon.

Image
Le hameau du Pontet, départ pour le ski-journée à l'écart du village principal.

Lorsque la piste Retour Gorge est fermée, la télécabine de la Gorge devient un véritable ascenseur vers le domaine skiable et est donc très empruntée en début de matinée comme en fin de journée. Il suffit ensuite d'emprunter au choix la télécabine du Signal ou le télésiège débrayable de Montjoie pour se répartir sur les pistes du secteur des Tierces/Nant Rouge ou de Roselette.
En été, la télécabine de la Gorge est également extrêmement importante. Seule à être ouverte pour l'accès au plateau de l'Étape, elle permet l'accès à un petit espace ludique de VTT et aux autres pistes de VTT via l'accès à la télécabine du Signal. Le plateau de l'Étape abrite également des jeux pour les enfants, un lac d'altitude et un petit snack-restaurant. En été, la télécabine de la Gorge prend tout son sens autant pour les piétons que pour les VTTistes.

Au sommet de la télécabine de la Gorge, seule la piste rouge du Retour Lay est accessible. Celle-ci permet de revenir dans le village des Contamines-Montjoie en bas de la télécabine de Montjoie. Néanmoins, une variante de cette piste permet également de revenir vers le hameau du Pontet et la télécabine de la Gorge.

Image
Situation de la télécabine de la Gorge sur le plan des pistes des Contamines-Montjoie.


Cette télécabine est donc l'une des dernières SP76 de France même si elle n'est plus exploitée avec les cabines originelles. Elle présente surtout la particularité d'avoir une forte pente tout au long de la ligne et une configuration motrice-tension en aval, que l'on retrouve uniquement sur la télécabine du Courbet à Cauterets. Ce choix peut s'expliquer sur la télécabine des Contamines par la faible hauteur de survol à l'arrivée en gare amont ce qui empêchait l'installation d'un contrepoids pouvant développer une force de tension suffisante ou par le fait qu'il n'était pas possible de créer une fosse suffisante à l'Étape (causes géologiques : la roche affleure). Une dernière hypothèse d'explication peut être tout simplement technique : la forte pente de la ligne permet au poids du câble de se tendre, ce qui rend plus intéressant d'installer une tension en aval (la télécabine du Courbet présente elle aussi une pente moyenne d'environ 48 %, suffisante pour une tension aval ?).


Voici donc les caractéristiques de cette télécabine :


Caractéristiques administratives

TCD-Télécabine à pinces débrayable : LA GORGE
Maître d'ouvrage : S.A. Equipement Contamines Montjoie
Exploitant : SECMH (Société d'exploitation des Contamines-Montjoie Hauteluce)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1976

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 1210 personnes/heure (initialement 1500 personnes/heure après l'augmentation de débit de 1980)
Vitesse d'exploitation maximale : 4 m/s
Embarquement : Dans le sens de la ligne

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1186 m
Altitude amont : 1486 m
Dénivelée : 300 m
Longueur développée : 610 m
Pente maximale : 99 %
Pente moyenne : 57,69 %
Temps de trajet : 2 minutes 33 secondes

Caractéristiques techniques

Sens de montée : Gauche
Type de gare amont : TC4 S
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance du moteur principal : 169 kW (avant rénovation 230 kW)
Emplacement tension : Aval
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 9
Dispositif d'accouplement : Pince débrayable S
Type de véhicules : Diamond 4 places (en remplacement de cabines SP76)
Nombre de véhicules : 45 (57 avant 2009)

Caractéristiques du câble

Année de pose : 1999
Fabricant : TREFILEUROPE
Composition : 6 × 36 fils
Diamètre du câble : 30 mm
Type d'âme : Mixte
Type de câblage : Lang


Ligne et infrastructures de la télécabine de la Gorge


La gare aval

La gare aval de la télécabine de la Gorge est située à 1186 mètres d'altitude au hameau du Pontet. C'est un grand bâtiment bardé de bois qui a été rénové en 2010 afin d'assurer l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. On y trouve également les forfaits puisque c'est un départ été comme hiver pour les activités sportives du domaine skiable.
Cette station est une gare de télécabines 4 places à pinces S un peu spéciale car elle assure la mise en mouvement du câble mais aussi sa tension !

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de face depuis le parking.

Image
Vue de trois-quarts avec la ligne qui se profile devant.

Image
Dans l'axe de la ligne.

Image
Vue en partant de l'autre côté.

Image
Vue opposée.

Image
Zoom sur l'avant de la gare avec les lanceurs-ralentisseurs.

Image
Le contour de la gare aval avec les taquets.

Image
De même en se positionnant dans l'axe de la ligne. On remarque le poussard avec ses huit poulies de déviation.

Image
La zone d'embarquement pour la montée.



La ligne

La ligne de la télécabine de la Gorge est particulièrement impressionnante et raide malgré sa courte distance. Dès la sortie de gare, les deux premiers pylônes impriment une pente très prononcée. Elle faiblit néanmoins légèrement après le passage du sixième pylône avant que les deux derniers pylônes viennent à bout de cette folle montée en forêt.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de neuf pylônes dont 1 support-compression, 1 compression et 7 supports :

  • P1 : 12C/12C
  • P2 : 16C/16C
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 2C+8S+2C/2C+8S+2C
  • P6 : 12S/12S
  • P7 : 12S/12S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 16S/16S



Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Vue de profil des pylônes 1 et 2. On remarque bien la très importante pente imprimée sur seulement quelques mètres.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Tête du pylône 5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Au niveau du pylône 7 dans le sens descente. On distingue encore mieux la forte pente de la ligne et la rupture de pente au pylône 6.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
Les pylônes 8 et 9.

Image
Vue sur les pylônes 8 et 9 avant l'arrivée en gare amont. On peut voir le profilé de liaison entre les deux ouvrages de ligne.



La gare amont

La gare amont est située à 1486 mètres d'altitude au hameau de l'Étape, à proximité de l'intermédiaire des télécabines Montjoie et Signal. Pour une meilleure intégration au paysage, le bâtiment de la télécabine de la Gorge est bardé de bois afin de revêtir une apparence « chalet traditionnel » du plus bel effet.
Elle assure le retour-fixe du câble porteur-tracteur de l'installation.

Image
Arrivée en gare amont.

Image
Violent débrayage d'une cabine.

Image
Le contour.

Image
L'embarquement à la descente.

Image
La sortie de la gare, soit par les escaliers, soit par une pente douce accessible aux personnes à mobilité réduite.

Image
Vue de trois-quarts de la gare amont.

Image
Vue de profil du bâtiment.

Image
Vue arrière.

Image
Vue rapprochée en léger contre-plongée.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers le centre de loisirs de l'Étape.



Véhicules et pinces

La télécabine de la Gorge était initialement équipée de cabines 4 places SP76, couramment appelées par les vacanciers « œufs ». Celles-ci étaient de couleur blanche, avaient des racks à ski extérieurs. À noter que pour toutes les cabines du type ainsi que les SP6 et SP77, il n'y a pas de portes : ce sont les parois de la cabine qui coulissent pour laisser entrer les passagers.
Ces cabines sont reliées au câble par les mythiques pinces débrayables de type S.

Image
Une cabine SP76 à quai avec les portes ouvertes. On remarque bien la présence des racks à ski et des tubulaires de protection en cas de choc entre deux cabines.

Image
Vue arrière de la cabine. On peut situer la présence du levier d'ouverture et de fermeture de la cabine.

Depuis 2009, ces cabines ont été déposées au profit de cabines plus récentes, de type Diamond 4 et construites par le cabinier français Sigma, filiale de Pomagalski. Celles-ci offrent une plus grande place grâce à un intérieur clarifié et un confort accru grâce aux banquettes larges. Étant donné que la place est réduite en cabines, le stockage des skis se fait toujours à l'extérieur dans des racks ce qui augmente l'impression de place à l'intérieur.

Image
Zoom sur une cabine arrivant en gare amont.

Image
Une cabine Diamond 4 en gare.

Image
L'assise.

Image
Un rack à skis directement incorporé sur une porte.

Image
Suspente avec le levier d'ouverture/fermeture des portes et la pince débrayable de type S.

Image
Une pince S en gare.

Pour les opérations de maintenance, Pomagalski a également fourni un plateau de service. Un ancien véhicule des télécabines du Lay-Montjoie a également été modifiée avec l'installation d'une pince S pour servir de véhicule fermé de service.

Image
Le véhicule de service et la très vieille cabine SAMVA (sous licence Müller) récupérée.



Au cœur de la télécabine de la Gorge

En tant que représentante de la technologie SP76 développée par Pomagalski, la télécabine de la Gorge est un appareil aux particularités assez intéressantes, à commencer par la configuration motrice-tension aval.

La mise en mouvement du câble

La poulie motrice est située en gare aval sur un bloc moteur coulissant afin d'effectuer la tension (nous aurons le temps d'y revenir). Elle est fermement maintenue dans un encagement et entraînée par un moteur électrique situé directement dessous. Afin de limiter les nuisances sonores, la SECMH a fait installer des panneaux anti-bruit tout autour du treuil. Seul le moteur thermique assurant la marche de secours est encore visible et permet d'imaginer la structure du réducteur et de la redirection de l'arbre lent vers la poulie motrice.

Image
La poulie motrice peinte en bleue et maintenue dans un encagement très serré.

Image
De l'autre côté.

Image
Le moteur thermique, à l'avant de la poulie motrice.

La gare amont joue donc uniquement le rôle de retour-fixe.

Image
La poulie retour-fixe en gare amont.



La tension du câble

Étant donné la configuration motrice-tension de la télécabine, le bloc moteur est directement monté sur deux très longs tubulaires maintenus à l'avant et à l'arrière de la gare. Ainsi, le contrepoids tire via 4 câbles en boucle sur le bloc moteur plus ou moins fort et le fait reculer plus ou moins. Notons que les 8 poulies de redirection du poussard sont issues de la gamme des téléskis Pomagalski. Le contrepoids est placé sous les voies dans une fosse au rez de chaussée de la gare.

Image
Vue extérieure de la fin de la gare. On peut voir l'extrémité des deux tubulaires sur lesquels coulissent le bloc moteur.

Image
Vue d'ensemble des câbles de tension entre leur attache sur le bloc moteur et la redirection vers la fosse.

Image
L'impressionnant poussard. On ne peut en voir que la partie émergée, sachant qu'il est fixé directement au sol du bâtiment au fond de la fosse.

Image
Vue arrière du poussard.

Image
Afin d'augmenter la force de tension, chaque câble effectue une boucle au niveau de l'attache au bloc moteur.


L'ouverture des portes

Le changement des cabines SP76 en Diamond4 a également entraîné une modification de la technologie d'ouverture des portes. Ainsi, en gare aval comme en gare amont, de nouvelles cames ont été installées pour être compatibles avec le système d'ouverture et fermeture de Sigma.

Image
La came d'ouverture des portes en gare amont.


Les voies

La télécabine de la Gorge est équipée de voies standard adaptées aux pinces débrayable de type S. Les ralentisseurs et lanceurs sont équipés de petites chaînettes qui remontent ou aident les cabines à descendre dans les portions en pente avant les cames de débrayage embrayage. On notera aussi la présence d'un pneu en support sous les ralentisseurs afin de contrôler la vitesse du câble en instantané.


Image
Le contour à taquets souple, permettant de cadencer les véhicules. On repère également le vérin permettant d'abaisser la liaison avec le garage.

Image
Le ralentisseur de la gare amont.

Image
Zoom sur la came d'embrayage en gare amont.


Le garage (gare aval)

La télécabine de la Gorge dispose de trois voies de garage en gare aval. L'exploitant peut ensuite abaisser le profilé de liaison entre le contour et le rail amenant au garage via un vérin hydraulique de commande. Le déplacement des véhicules vers le garage est manuel depuis le contour. Seule une chaîne de trainage permet de remonter les véhicules depuis le rail de liaison vers la première voie de garage.

Image
La première partie du rail de liaison avec le vérin permettant d'abaisser le profilé de liaison avec le contour.

Image
L'accès aux différentes voies de garage.

Image
La chaîne permettant de remonter les véhicules sur la voie la plus à gauche du garage.

Image
Vue d'ensemble des voies de garage.

Image
Autre vue d'ensemble du garage.



La Gorge : un appareil impressionnant à plus d'un titre

La Gorge est un appareil majeur des Contamines-Montjoie puisque c'est l'ascenseur des skieurs à la journée. Au-delà de cette simple vocation, cette télécabine est particulièrement impressionnante et étonnante : c'est bien sûr la télécabine la plus pentue de France avec ses 57,69 % de pente moyenne et 99 % de pente maximale ! Mais c'est aussi une télécabine résistante, qui après bientôt quarante années de service été comme hiver transporte ses passagers confortablement et rapidement, grâce notamment au changement des cabines et à la rénovation de la gare aval. Enfin d'un point de vue strictement technique, elle l'est aussi par sa configuration motrice-tension aval et l'équipement de la ligne en pylônes tubulaires.
Aujourd'hui, cette télécabine est un atout pour la station qui devrait rester en l'état encore de longues années.

Image
La télécabine de la Gorge, liaison indispensable été comme hiver qui continue d’impressionner toujours et encore ses passagers.


Photos : remontees et rodo_af
Texte, bannière et mise en page : remontees



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09871 secondes. 34 requete(s).
150 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés