En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 22Bannière 29Bannière 24Bannière 14

 TCD4 des Chenus

Courchevel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Seconde télécabine quadriplace moderne à avoir été installée sur le domaine de Courchevel

Mise en service en : 1969

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 01/08/2010 et mise à jour le 30/08/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Courchevel 1850, la célèbre station savoyarde huppée comporte un domaine skiable compris entre 1260 mètres et d’altitude et 2738 mètres d’altitude. Ce domaine compose avec l’ensemble des autres stations de la Vallée de Courchevel, le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds, les Trois Vallées. La télécabine débrayable quadriplace des Chenus est la seconde télécabine quadriplace à avoir été installée sur le domaine de Courchevel


Courchevel au temps des pionniers

Courchevel 1850, station située sur le plateau des Tovets voit sa première remontée installée en 1945 sur la commune de Moriond sous l’impulsion d’un pionnier local : Jean Blanc. La station se développera ensuite petit à petit plus en altitude sur le plateau des Tovets avec notamment la réalisation du premier téléski de la Loze en 1947, du premier téléphérique de la Saulire en 1952 et du télébenne des Verdons en 1954. Courchevel 1850 est alors partagé entre plusieurs sociétés d’exploitation qui aménagent différentes secteurs des pentes surplombant Courchevel 1850. La société du Lac Bleu aménage en partie les pentes situées sur le flanc de montagne des Chenus qui est situé au Sud Ouest de la station.

En 1956, le téléski artisanal de Loze, est remplacé par deux appareils neufs Dans ce même laps de temps, cette société installe le premier téléski du Bouc Blanc. Installé sur un secteur vierge, ce dernier à donc permis une extension importante sur le secteur Chenus de l’époque. Afin de soulager les téléskis de la Loze, la SPTV en charge de l’aménagement de Courchevel 1850 ouvre début 1969 une télécabine afin de les doubler.


Un accès rapide au domaine d’altitude

Cette télécabine baptisée Chenus en référence au sommet qu’elle atteint part du plateau des Tovets. Elle va donc permettre d’accéder facilement et confortablement au téléski du Bouc Blanc ainsi qu’à la descente sur le Praz qui était relié depuis 1951 par télébenne à Courchevel 1850. Partant de la Croisette, elle va devenir l’accès principal vers le sommet des Chenus délestant ainsi les téléskis de la Loze d’une partie de leur clientèle vu qu’elle plus pratique d’accès. En plus de l’accès à ce qui deviendra plus tard le secteur de la Tania, elle donne également accès au téléski du Lac Bleu. Elle permet aussi d’accéder aux remontées d’altitude en dessous du téléphérique de la Saulire avec les téléskis du Biollay et du Rocher de l’Ombre A et B. Desservant donc de nombreuses possibilités elle deviendra vite un axe majeur d’accès au domaine d’altitude de Courchevel.


Les Chenus un point de plus en plus stratégique

Déjà important à l’époque par les différentes possibilités qu’il offre le sommet des Chenus deviendra au fil du temps un point stratégique du domaine de Courchevel. En effet grâce à la réalisation en 1980 du télésiège du Col de la Loze partant à coté du sommet de cette télécabine, Courchevel ouvre un second point de liaison avec la vallée voisine de Méribel même si celui-ci deviendra pleinement opérationnel en 1987. Chenus depuis la Croisette est le seul appareil permettant de rejoindre cet appareil formant ainsi une chaine d’accès rapide vers la vallée de Méribel depuis la Croisette. Avec l’ouverture de cette nouvelle chaine, ceci va permettre de décharger l’axe Verdons-Saulire, axe principal et historique pour rejoindre la vallée de Méribel. Ainsi Chenus devient donc encore un peu plus un axe stratégique du domaine de Courchevel.

En 1989 cette télécabine va offrir la desserte directe de la nouvelle station de la Tania grâce à l’ouverture du téléski du Gros Murger. Toutefois l’ouverture officielle de cette station se fera l’année suivante en 1990. En 1991, est installé le télésiège débrayable du Dou des Lanches assurant un accès express au domaine de Méribel depuis la Tania qui est lui aussi directement accessible depuis la télécabine des Chenus. Désormais c’est avec le Dou des Lanches que Chenus forme la chaine d’accès secondaire à la vallée de Méribel même si le télésiège du Col de la Loze est toujours existant et en service.


Chenus de 1991 à nos jours

Au fil du développement de Courchevel, les Chenus reste un appareil stratégique sur le front de neige de 1850 pour accéder au sommet des Chenus. Même si depuis 1994, le télésiège des Coqs remplaçant un ancien télésiège a permis de la délester quelque peu cette télécabine, elle n’en reste pas moins très fréquentée pratiquement tout au long de la journée. Elle permet toujours un accès vers le Praz et aux deux télécabines partant de cette station grâce entre autre aux deux superbes pistes noires Jean Blanc et Jockeys. Dans le même coin, elle permet toujours un accès à la Tania et aux différentes remontées présentes sur ce secteur comme le Dou des Lanches et la télécabine de la Tania.

Elle permet toujours de rejoindre les appareils d’altitude en contrebas du téléphérique de la Saulire avec les appareils Rocher de l’Ombre et Sources. Elle permet également de rejoindre le télésiège du Biollay pour aller en direction du secteur Pralong et du domaine de Courchevel 1650. Le télésiège du Coqs est également accessible depuis le sommet. Elle dessert donc les pistes descendant au bas de Courchevel 1850 depuis les Chenus tout en doublant les téléskis de la Loze pour la desserte du stade de compétition. De part les pistes qu’elle dessert l’accès à 1550 est réalisable depuis son sommet ainsi que la desserte du télésiège du Plantrey.

Un large panel de pistes est disponible au sommet de télécabine aussi bien pour les débutants que pour les skieurs plus confirmés. Ainsi elle est accessible à toutes les clientèles l’amenant à transporter beaucoup de monde. De nos jours elle est même par moment relativement saturée lors des périodes de fortes fréquentations. Cependant en cas de vent elle est souvent amenée à être fermée reportant son flux sur les vénérables téléskis de la Loze.

Au sommet de cet appareil cinq pistes sont accessibles :

- La piste verte Loze Est donnant accès aux télésièges Biollay et Coqs tout en donnant accès au stade de copététion et aux pistes Crêtes, Loze et Dou du Midi.
- La piste bleue Lac Bleu qui débouchant sur la piste Loze Est
- La piste bleue Anémones qui redescend au bas de cet appareil
- La piste rouge Chenus qui descend au bas des appareils Biollay et Coqs tout en donnant accès aux pistes Anémones et Loze.
- La piste rouge Lanches qui permet d’accéder au secteur de la Tania.

Situation sur le plan des pistes
Image

La télécabine est ouverte aux piétons afin que ceux-ci puissent se restaurer au sommet de la télécabine où se trouve un restaurant d’altitude. Ils peuvent également grâce au télésiège du Col de la Loze aller manger à ce point de passage où un autre restaurant se trouve. De ce fait, la télécabine est prévue pour être exploitée à la descente avec un débit égal au débit montant. Même en cas de manque de neige sur le bas des pistes de Courchevel 1850, la station pourra être ouverte grâce à cette exploitation à la descente.


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : CHENUS
Maître d’Ouvrage : DDE
Maître d’Œuvre : CETARM 73
Exploitant : S3V
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1969


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et Eté
Capacité : 4 personne(s)
Débit à la montée : 1200 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1200 personnes/heure (100%)
Vitesse d'exploitation : 3.75 m/s
Temps de Trajet : 7min46


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1761 m
Altitude Amont : 2238 m
Dénivelée : 477 m
Longueur développée : 1748 m
Pente Maxi : 36 %
Pente Moyenne : 28 %


Caractéristiques Techniques

Sens de montée : Gauche
Tension : Aval
Type de Tension : Contre Poids
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 199 KW
Dispositif d'accouplement : Double Pince S
Nb Pylônes : 15
Nombre de véhicules : 100
Type de véhicules : Espace 4 (depuis 1995)
Espacement : 45 m


Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 31.5 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Textile


Ligne et Infrastructures de la télécabine des Chenus

Mise en service début 1969, Chenus est la seconde télécabine quadriplace places à avoir été construite sur le domaine. Construite par Pomagalski et reprenant la technologie de la télécabine de la Vizelle installée en 1968, les lanceurs/ralentisseurs sont donc gravitaires et limitent la vitesse d’exploitation à 4 mètres par seconde. Toutefois à cette époque les lanceurs/ralentisseurs intégralement à pneus n’existaient pas encore. Les véhicules sont accrochés par une double pince S. A l’origine les cabines étaient des œufs quadriplace places de première génération comme on peut encore en trouver sur la télécabine de la Forêt. En 1995 les cabines sont changées par des modèles Espace 4 afin d’apporter plus de confort. Les quelques 100 véhicules présents sur la ligne permettent à la télécabine d’afficher un débit théorique de 1200 personnes par heure dans chaque sens à la vitesse maximale d’exploitation.



  • La Gare Aval

La gare aval est située sur la Croisette à coté du départ de la télécabine des Verdons et non loin des départs des appareils Jardin Alpin et Loze. Les quais étant en hauteur, l’accès se fait par une rampe inclinée. Largement vitrée, la gare est très lumineuse. Elle intègre un balancier 6C en entrée sortie de gare.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Image

Quai d’embarquement
Image

Poulies de déviation des câbles du contrepoids
Image

Poulie de retour
Image

Came d’ouverture/fermeture des portes
Image


  • La Ligne

La ligne sort rapidement de la gare aval afin de prendre rapidement de la hauteur afin de survoler les lignes des téléskis Loze A et B. La montée ensuite est régulière et assez marquée le long de la piste Loze avec des portées plus ou moins longues. Cette inclinaison se maintient pratiquement jusqu’au terme du tracé ou le dernier pylône remet le câble sur un plan horizontal juste après le survol de la ligne du télésiège des Coqs.

La ligne comporte au total 15 pylônes. 14 des ouvrages de ligne sont en treillis alors que le P1 est tubulaire à facettes. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0 : 6C/6C
P1 : 8S/8S
P2 : 8S/8S
P3 : 12S/12S
P4 : 12S/12S
P5 : 8S/8S
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 12S/12S
P9 : 12S/12S
P10 : 8S/8S
P11 : 8S/8S
P12 : 12S/12S
P13 : 12S/12S
P14 : 12S/12S
P15 : 16S/16S

Ligne depuis le bas
Image

En avant sur la ligne
Image

Le P1 tubulaire à facettes
Image

P2
Image

Croisement avec les lignes des téléskis de la loze
Image

Le bas de la piste Loze
Image

On longe cette piste
Image

La piste Jantzen sur la gauche
Image

On continue
Image

On loge toujours la piste Loze
Image

Image

P10
Image

Croisement avec la piste Loze
Image

Détails sur P12
Image

Croisement avec la piste Chenus
Image

Passage au dessus du télésiège des Coqs
Image

Arrivée en gare amont
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située au sommet des Chenus .Située dans un grand bâtiment bardé de bois qui abrite en plus des voies, le garage. Elle se trouve juste à coté du sommet du télésiège des Coqs. Non loin se situent les sommets des appareils Praz-Juget et Crêtes et du départ du télésiège du Col de la Loze. Dans ce grand bâtiment se trouvent les différentes chaines cinématiques assurant les différentes marches de l’appareil ainsi que le poste de conduite principal.

Moteur thermique
Image

Poulie motrice
Image

Contour et voies
Image

Image

Vues depuis l’extérieur
Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Double Pince S
Image

Double Pince S
Image

Cabine à quai
Image

Cabine à quai
Image

Cabine en ligne
Image

Cabine en ligne
Image


Diverses photos

Ligne depuis la piste Chenus
Image

Ligne depuis la piste Chenus
Image

Ligne avec les appareils Loze A et B au fond
Image

Ligne avec Courchevel 1650 au fond
Image

Ligne depuis la piste Loze
Image

Bas de la ligne
Image


Un remplacement profitable ?

Cet appareil ancien assure depuis avec succès depuis de longues années l’accès au point stratégique des Chenus. Cependant victime du temps et ce malgré le changement des cabines en 1995, le débit limité qu’offre cette technologie ancienne ne suffise plus maintenant à assurer un accès avec fluidité à ce sommet important du domaine skiable de Courchevel. Son remplacement qui n’est pourtant pas encore à l’ordre du jour serait sans doutes un plus indéniable pour délester l’axe principal Verdons-Saulire afin d’avoir un second axe vers la liaison 3 Vallées digne de ce nom au départ de la Croisette.

Image

Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09508 secondes. 36 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés