En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 40Bannière 15Bannière 22

 TCD4 du Grand Alpe

Chantemerle - Saint-Chaffrey (Serre Chevalier Vallée)

Poma

T3 HS
Mise en service en : 1974

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Flanby
Section écrite le 22/03/2005 et mise à jour le 23/01/2015
(Mise en cache le 23/01/2015)

Une journée à la Télécabine du Grand Alpe (Serre-Chevalier 1350)

Au départ de Serre-Chevalier 1350, 3 téléportés sont accessibles : le télésiège débrayable du Bletonet (6 places, 2003), le téléphérique de Serre-Ratier (60 places, 1984) et la télécabine du Grand Alpe (4 places, 1974). Et c'est sur ce dernier appareil que je travaille. J'ai donc voulu vous faire partager une journée type à cette télécabine.

Avant de dérouler le fil de cette journée, quelques données sur la remontée mécanique en question. La Télécabine du Grand Alpe se présente en 2 tronçons, le premier partant de la station à 1350 m pour arriver au plateau de Serre Ratier à 190 0m d'altitude. Le second enchaîne pour arriver sur le secteur du Grand Alpe à un peu moins de 2200 m.

Image
Le plateau de Serre-Ratier vu depuis la sortie de la Télécabine

Pour plus de facilités, la gare de départ est nommée G1, la gare d'arrivée du premier tronçon G2, la gare de départ du deuxième tronçon G3 et la gare sommitale G4. Une équipe de 13 personnes est nécessaire au bon fonctionnement de l'appareil, à raison de 9 par jour qui se répartissent comme suit : 2 en G1, 5 en G2/G3 et 2 en G4. A la gare intermédiaire les 5 personnes ont chacunes leur poste à savoir une personne s'occupant du débarquement du premier tronçon, une deuxième à l'embarquement du deuxième tronçon, une troisième en tant que conducteur du deuxième tronçon (les moteurs se trouvant en gare de départ de chaque tronçon), une quatrième s'occupant de la descente et une cinquième dite "volante" en cas de surcroit d'activité sur un quai.

Image
Lorsque la file d'attente atteint le lecteur de forfait, on considère qu'il y a affluence pour embarquer sur le deuxième tronçon

Image
il n'y a pas de changement de cabine en gare intermédiaire. Un feu est donc à la disposition du personnel pour informer les clients du temps d'attente pour embarquer sur le deuxième tronçon

Données techniques :

Année de mise en service : 1974
Constructeur : Poma

1er tronçon
Longueur : 1676 mètres
Dénivelée : 528 mètres
Nombre de pylônes : 15
Débit : 960p/h
Motrice : aval
Nombre de cabines : 75
Espace entre véhicules en ligne : 43
Diamètre du câble : 33 mm

2e tronçon
Longueur : 1187 mètres
Dénivelée : 309 mètres
Nombre de pylônes : 12
Débit : 960p/h
Motrice : aval
Nombre de cabines : 60
Espace entre véhicules en ligne : 43
Diamètre du câble : 33 mm

La ligne "débit " merite une petite explication. En effet 3 débits différents sont possibles selon la fréquentation de la station. Officiellement (données constructeur) ces débits sont de 600p/h, 800p/h et 1200p/h. Pour des problèmes pratiques le débit de 1200p/h est impossible, de plus des cabines supplémentaires seraient nécessaires. Les 2 autres débits sont officieusement de 740p/h (au lieu de 600p/h) et de 960p/h (au lieu de 800p/h). Selon le débit choisi, 32 cabines restent en gare pour le 740p/h et 4 cabines pour le 960p/h sur les 127 cabines que comptent l'installation. Cette différence s'explique par le fait qu'à l'origine la Télécabine avait une vitesse de 3.2m/s alors qu'aujourd'hui (après modifications) sa vitesse est de 4m/s.

Maintenant que vous savez tout (ou presque) de la Télécabine, voici une journée type...


Tous les matins le même rituel, certains arrivent à 8h15 et vont rejoindre la café du Centre Commercial voisin, d'autres arrivent 5 minutes plus tard et s'installent dans la gare de déparet après avoir salué les collègues attendant la benne de service du Télépherique de Serre-Chevalier.
Tous les employés rejoignent leur appareil de montée, les moins frileux au TSD du Bletonet, les autres au Télépherique. A la Télécabine il n'y a que les employés de la Télécabine mais ils sont quand même accompagnés par les mécaniciens du garage (dameuses) et par l'équipe du restaurant d'Altitude du Grand Alpe.

Image
Par le TSD montent les moins frileux et surtout les pisteurs qui eux, ont déjà les skis aux pieds (coucou spécial à ma soeur en bas à droite de la photo)

Image
Une partie de l'équipe Télécabine

8h25, la benne de service du Télépherique emporte ses passagers, c'est le signal de début de journée. Regroupés au bord du quai, les "Telecabmen" s'installent dans leurs cabines, seul le conducteur du premier tronçon restera en bas.

Image
La benne de service annoncant le départ

Et c'est parti, 7 minutes de montée pour rejoindre la gare intermédiaire de Serre-Ratier (1900m d'altitude). La première cabine emène le chef de service Télécabine et/ou son adjoint ainsi que le responsable de la gare sommitale et le conducteur du deuxième tronçon. La cabine qui suit emporte avec elle les surveillants de gare (dont je fais parti) de la station intermédiaire et de la gare de départ. Derrière nous se sont les employés du garage puis tout ceux du restaurant avec leur plateau de service pour monter la marchandise. Seules 7 cabines (+ 1 ou 2 plateaux de services) partent de la gare de départ. Tous les autres véhicules sont garés en gare intermédiaire.
Le temps de poser les sacs à dos et il faut ouvrir toutes les portes de la gare (chacun la sienne), retenir les cabines qui partent dans le contour du 1er tronçon et s'occuper du plateau de service pour ne pas qu'il ne cogne contre les cabines.

Image
Portes (sortie G2 en haut et descente en bas)

Image
Le plateau de service

Pendant ce temps le responsable de la gare sommitale est parti avec 3 cabines pour ouvrir la ligne du 2ème tronçon. En attendant tout le monde discute et prend la température de la journée qui s'annonce. Une fois la ligne déclarée ouverte le traînage du 2ème tronçon s'active et les équipes du restaurant montent. A nous de suivre pour dégarer les 60 cabines nécessaires au 2ème tronçon.

Image
Les cabines garées du 2ème tronçon

Un de nous se place au cadencement (1 cabine toutes les 15 secondes en 960p/h et 1 toutes les 20 secondes en 740 p/h) et les autres se répartissent aux endroits stratégiques du garage.

Image
Schéma tentant d'expliquer le décyclage des cabines


Image
G3 : montée à droite

A cette heure là en gare intermédiaire nous sommes 6. Puisque seulement 4 personnes sont nécessaires pour dégarer, les 2 autres profitent de ces quelques minutes pour les vérifications quotidiennes de la mécanique et préparer le decyclage du premier tronçon.
En dégarant attention à ne pas faire dérailler les cabines de leur rail!!! L'amende n'est pas chère (1 euro) mais on peut perdre beaucoup de temps à la remettre en place. Alors pour éviter cela, chacun se met à un virage pour freiner les cabines.

Image
Si la cabine n'est pas freinée, elle risque de dérailler !!

Une fois que l'un des personnels est libre, le premier tronçon se remet en route et il faut commencer à dégarer pour cette ligne.

Image
Décyclage du 1er tronçon


Voici quelques photos pour essayer de comprendre un peu mieux quelque chose qui est difficile à expliquer par les mots :

Image
Un ascenceur

Image
Les rails de circulation des cabines

Image
Mise en circulation des cabines sur le premier tronçon

Image
Le rail noir se bascule pour permettre aux cabines de sortir du garage (position en virage, le reste du temps il est droit pour permettre aux cabines de circuler entre les 2 tronçons)

Image
La ciruclation des cabines en gare intermédiaire pendant l'exploitation

Image
Le rail basculant permettant d'engager les cabines sur le 2ème tronçon depuis le garage

Image
Le rail d'engagement des cabines sur le premier tronçon depuis le garage (le rail noir vu ci-dessus s'y trouve en bout)

Le 2ème tronçon est fini d'être dégaré quand les 3 premières cabines sont rentrées en gare. Les cabines en trop qui n'ont pas été dégarées sont transférées sur le premier tronçon (cf. schéma ci-dessus). Le deuxième tronçon est alors arrêté.
Pendant ce temps le décyclage du premier tronçon est en cours. Quand il est terminé, le rail noir est basculé pour permettre aux cabines arrivant du deuxième tronçon de passer sur le premier. Dans la première cabine arrivant de G1 se trouve le deuxième personnel de G4 qui, lui, commence à 9h. En cours de décyclage du premier tronçon, le sureveillant de quai de G1 est redescendu pour préparer l'ouverture au public.
A ce moment là, le deuxième tronçon se remet en route et c'est parti pour la journée.

Image
Le second tronçon avant son ouverture au public

Image
Arrivée des premiers clients à 9h10 en gare intermédiaire

L'heure est venu d'aller boire son café. Les "vieux" d'abord et les "jeunes" ensuite. Le reste de la journée consiste à surveiller le bon transfert des cabines entre les 2 tronçons et d'aider et de guider les clients.

Image
Aider les clients consiste à leur ouvrir les portes et les aider à mettre leurs skis dans les portes-skis (merci à Reneld d'avoir posé)

Image
En période creuse, des décors sont imaginés et crées, pour la plus grande joie des clients en transit

A 12h les premiers commencent à manger. Les modes de remplacement des uns et des autres diffèrent selon les jours mais, en gros, 5 personnes mangent à 12h (3 de G2/G3, 1 de G1 et 1 de G4). En G1 reste obligatoirement un conducteur, qui mangera lui a 13h quand un conducteur de G2/G3 descendra le remplacer.
L'après midi reste comme le matin (embarquement et débarquement des clients) jusqu'à 16h25, heure de fermeture du deuxième tronçon (16h15 pour le premier). Il faut à présent nettoyer les quais et sortir la neige rentrée par les clients. La télécabine est l'appareil d'évacuation des clients retardataires par les pisteurs. La descente a donc une heure de fermeture officielle mais les clients sont accueillis jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus.
Une fois le passage du personnel du restaurant d'altitude avec le plateau de service (rempli des poubelles de la journée) et des derniers clients officiels, les deux tronçons sont désacouplés et on commence à garer le deuxième tronçon (le premier continuant à tourner).

Image
Le rail de garage tombe et les cabines du second tronçon sont amenés vers le garage, tirées par la cordeline

Image
Cabine empruntant la montée vers le garage

Image
En entrée de gare les cabines sont tirées par le cordeline

Image
En sortie de gare (embarquement des clients) les cabines sont cadencées par ce traînage à cliquets

Le garage des cabines reprend le même schéma que pour le décyclage, je ne vais donc pas m'étendre sur le sujet.

Image
Le rail permettant de garer le second tronçon (en virage au dessus)

Une fois le deuxième tronçon garé, c'est parti pour le premier. Seules 4 cabines vont rester sur le quai d'embarquement de la descente pour que le personnel et les clients retardataires puissent descendre.
Pendant ce temps, en G4, le personnel attend le feu vert des pisteurs pour pouvoir fermer la gare. Ils ont garder 3 cabines dans le traînage pour pouvoir évacuer les derniers clients si nécessaires. Arrivés en G3 ils garent leur 3 cabines et la journée est terminée pour le deuxième tronçon. Ils finissent de nous aider pour garer le premier et une fois le feu vert des pisteurs, tout le monde descend en G1.
17h30, tout le monde est descendu, le moteur (très bruyant) du premier tronçon s'arrête et tout recommecera le lendemain.....!!

Quelques photos en complément :

Image
La gare de départ G1

Image

Image
La gare intermédiaire

Image
Ligne du premier tronçon depuis G1

Image
Moteur thermique du premier tronçon

Image
Pupitre deuxième tronçon

Image
Pneus de transfert entre les 2 tronçons

Image
Vue de G2/G3 depuis le fond du garage G2

Image
La pince



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.20012 secondes. 39 requete(s).
183 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés