En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 2Bannière 10Bannière 21Bannière 31

 TCD4 du Mélezet

La Norma

Poma

T3 ES
Mise en service en : 1972

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 24/12/2014 et mise à jour le 24/12/2014
(Mise en cache le 24/12/2014)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Norma
  2. Mélezet, épine dorsale du développement de la station de la Norma
  3. La grande modernisation de 2006
  4. Mélezet, l'axe principal de la Norma
  5. Ligne et infrastructures de la télécabine du Mélezet
  6. Mélezet, une télécabine remise à niveau mais qui a atteint ses limites



La Norma

À environ 1350 mètres d'altitude, sur le territoire de Villarodin-Bourget, la station de ski de la Norma est située sur un plateau en balcon face à Aussois. Elle s'étend donc de 1350 m à 2750 m d'altitude au niveau de l'antécime de la Norma et est desservie par quatorze remontées mécaniques. Le niveau des pistes est très varié avec une moitié de pistes faciles (7 pistes vertes et 7 pistes bleues) ainsi qu'une autre moitié de pistes plus difficiles (11 rouges et 2 noires). L'enneigement est également souvent très bon puisque le domaine est orienté Nord-Ouest, contrairement par exemple à Aussois qui a plus de mal à conserver son manteau neigeux en orientation Sud.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Mélezet, épine dorsale du développement de la station de la Norma

La station de la Norma ouvre pour la saison 1971/1972 avec les téléskis de la Fontaine aux Oiseaux et du Coulomb, desservant le bas de la station en bordure du village naissant. C'est la première pierre du développement de la station, continué l'année suivante avec la construction de la télécabine 4 places du Mélezet par Pomagalski : le développement de la station est lancé.
Néanmoins, c'est bien le téléski de la Fontaine aux Oiseaux qui a entre autres permis de dynamiser le front de neige, véritable porte d'entrée du domaine skiable. Toutes les résidences se sont développées autour du front de neige structuré par les deux premières remontées mécaniques de la station.

Image
Le front de neige en 1972 sans la télécabine.

Après la construction de la télécabine du Mélezet au cours de l'été 1972, l'exploitant a continué à développer son domaine skiable en altitude. En 1973, Pingon-Transcâble a ainsi livré le téléski du Carrelet sur le tracé de l'actuel télésiège, suivi du téléski de la Norma afin d'accéder à l'antécime du sommet éponyme.
La télécabine de la Norma est donc l'épine dorsale du développement de la station. C'est la "seconde pierre" portée à la station, après les téléskis du Coulomb et de la Fontaine aux Oiseaux installés l'année d'avant. La télécabine a ainsi été construite avant même les premiers logements de la station. Voici donc d'abord quelques photos de la télécabine au tout début de l'ouverture de la station, dans la première partie des années 1970.

Image
Construction de logements devant la gare aval de la télécabine du Mélezet.

Image
On aperçoit la gare aval recouverte de tôle en haut à droite de la photo, derrière les téléskis du Coulomb et de la Fontaine aux Oiseaux.

Image
Vue du début de la ligne depuis les abords du pylône 2. On remarque qu'il n'y a quasiment aucune construction sur le front de neige.

Image
L'arrivée de la télécabine, au milieu de rien !

Mélezet est à l'époque le fleuron de la gamme SP4 de Pomagalski, c'est la première télécabine de Maurienne, et a l'avantage d'être automatique, tant pour l'ouverture des portes que l'embrayage ou le débrayage, ce qui offre une grande souplesse d'exploitation. Au début des années 1970, la station de la Norma est ainsi à la pointe de l'innovation, offrant à sa clientèle naissante un confort optimal à la montée.
Voici quelques photos d'époque de la télécabine, notamment avec ses anciennes cabines 4 places Sigma aujourd'hui mythiques.

Image
Carte postale montrant le front de neige de la Norma avec le départ de la télécabine du Mélezet avant la construction du télésiège de la Repose.

Image
Carte postale montrant l'arrivée de la télécabine du Mélezet ainsi que les lignes des téléskis Carrelet et Norma 2. La flèche en bas à gauche montre la piste « Route de la Repose » tandis que la flèche en haut montre l'arrivée du téléski de la Norma 2.

Image
Départ d'une cabine depuis la gare amont.

Image
Arrivée d'une cabine en gare amont.

Image
Cabine SP4 verte arrivant au niveau de l'espace débutant de la Combe.

Image
Entretien des balanciers d'un pylône à l'aide du véhicule de service. On remarquera l’absence de passerelles de repos ou de « Poma-Pass ».



La grande modernisation de 2006

Après près de 35 ans d'exploitation, la télécabine du Mélezet devenait de plus en plus vétuste et inadaptée. Il a donc été décidé, avec le concours de Pomagalski, de procéder à une rénovation complète en 2006. Au programme : remplacement des lanceurs, ralentisseurs, armoires électriques, moteurs, poulie retour-fixe, et le système de contrepoids. Voici des photos illustrant ces impressionnants travaux :

Image
Décâblage de la ligne.

Image
Maintien du système de décâblage en aval de la tête du pylône 0.

Image
Zoom sur un TIRFOR.

Image
À l'intérieur, les voies ont été totalement démantelées.

Image
Il ne reste guerre plus que le poussard et les rails de liaison avec le garage.

Image
Démontage de l'ancien contrepoids.

Image
Dehors, les gravats augmentent au fur et à mesure du démontage de la gare aval.

Image
L'ancienne poulie motrice est mise à terre devant les gravats des voies…

Image
… tandis que la nouvelle poulie motrice rouge vient d'arriver.

Image
Nouveau ralentisseur prêt à être monté.

Image
Les voies sont à présent entièrement montées.

Cette importante modernisation a permis à la télécabine de prendre techniquement un coup de jeune afin d'être bien plus facilement exploitable. Elle était également nécessaire pour limiter les coûts d'entretien notamment liés aux multiples inspections à mener après plus de trente années d'exploitation.


Mélezet, l'axe principal de la Norma

La télécabine du Mélezet a donc été construite juste après l'ouverture de la station, en 1972. C'est l'axe majeur et structurant de tout le domaine skiable. Elle joue le rôle d'ascenseur vers les pistes, autant à la montée qu'à la descente lorsque la neige vient à manquer pour le retour skis aux pieds. À son sommet, il est d'ailleurs possible de continuer à monter vers la pointe de la Norma grâce au télésiège du Carrelet, faire des rotations sur l'espace débutant en se dirigeant vers le téléski de la Combe, ou bien descendre au plateau de la Repose puis même continuer en redescendant jusqu'au front de neige principal de la station. La télécabine du Mélezet offre donc une très grande diversité de parcours à son sommet.

Image
Vue d'ensemble du début de la ligne de la télécabine du Mélezet.


La télécabine du Mélezet dessert donc une large offre de ski en hiver, que ce soit de liaison ou même de ski propre que voici :

  • La piste verte de la route de la Repose qui permet d'accéder aux remontées mécaniques du front de neige du plateau de la Repose.
  • La piste bleue des Gentianes, petite piste qui descend au niveau du départ du téléski de la Combe et du télésiège du Carrelet.
  • La partie basse de la piste rouge du Carrelet, qui permet d'accéder rapidement au télésiège éponyme.
  • La piste rouge de la Forêt qui permet de redescendre au front de neige de la Norma. Elle est équipée d'enneigement artificiel afin de fiabiliser au plus possible le retour skis aux pieds.


Image
Situation de la télécabine du Mélezet sur le plan des pistes de la Norma.


En été, la télécabine du Mélezet offre une desserte de nombreux sentiers de randonnée, comme celui menant au plateau de la Repose puis à la chapelle Sainte-Anne, ou encore celui menant à la pointe de la Norma.
Il ne faut néanmoins pas oublier l'offre d'itinéraires de descente en VTT. Les plus engagés, comme les itinéraires rouges des Sangliers (n°33) ou de la Vipèrine (n°35) sont situés surtout entre le télésiège de la Repose et la télécabine du Mélezet. Il y a aussi possibilité de descendre au plateau de la Repose pour utiliser le Bike Park situé sous le téléski des Mélèzes, puis après continuer à descendre via une piste bleue ou une piste verte, les deux seules pistes faciles du domaine VTT d'altitude de la Norma.

Image
Situation de la télécabine du Mélezet sur le plan des pistes de la Norma.


La télécabine du Mélezet est la première télécabine construite dans la vallée de la Maurienne. C'est donc un appareil de la première heure, utilisant la technologie de la pince S. Originellement, on trouvait même des cabines SP4, première technologie de télécabines 4 places développée par Pomagalski. Pour plus d'informations sur les cabines SP4 Sigma, je vous conseille fortement la lecture du dossier de Laurent Berne à ce propos.
Avec la rénovation complète de 2006, les technologies originelles ont été remises à niveau afin de permettre à la télécabine de continuer à être exploitée convenablement sans être remplacée.

Voici les caractéristiques techniques de la télécabine :

Caractéristiques administratives

TCD-Télécabine à pinces débrayable : MÉLEZET
Exploitant : SOGENOR
Maître d'œuvre : CETARM 73
Maître d'ouvrage : SOGENOR
Constructeur : POMAGALSKI
Installation électrique : SEMER
Année de construction : 1972
Année de rénovation complète : 2006

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 4 personnes
Débit à la montée : 800 personnes/heure (320 personnes/heure en été)
Débit à la descente : 800 personnes/heure (320 personnes/heure en été)
Vitesse d'exploitation maximale : 3,65 m/s
Embarquement : Dans l'axe de la ligne
Sens de montée : Droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1375 m
Altitude amont : 2000 m
Dénivelée : 625 m
Longueur développée : 1475 m
Longueur horizontale : 1349 m
Portée la plus longue : 180 m
Hauteur de survol maximale : 30 m
Temps de trajet : 6 minutes 45 secondes
Pente moyenne : 46,33 %
Pente maximale : 81 %

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Amont
Type de motorisation : Courant continu
Puissance développée : 240 kW
Emplacement tension : Aval
Diamètre des poulies motrice et tension : 3800 mm
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 10 350 kg
Tension nominale : 5000 daN
Nombre de pylônes : 12
Type de pinces : Double pince S
Nombre de véhicules : 50
Type de véhicules : SP4 remplacées en 1998 par des cabines CWA avec des suspentes Études de Transports
Espacement : 20,2 s (73,73 m)

Caractéristiques des câbles

* Câble porteur-tracteur (2006)

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 31,60 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Compacte
Composition : 6×6
Résistance à la rupture : 630 000 daN
Section du câble : 376 mm²
Pas de câblage : 222 mm

* Câble de tension (1972)

Fabricant du câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 29,20 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Métallique
Composition : 13 torons de 55 fils
Résistance à la rupture : 46 699 daN



Ligne et infrastructures de la télécabine du Mélezet


La gare aval

Aspect extérieur

La gare aval est située à 1375 mètres au centre du front de neige de la Norma, entre les téléskis de la Fontaine aux Oiseaux et des Avenières. C'est un très grand bâtiment paré de bois pour une meilleure intégration paysagère. On accède aux quais via des escaliers, l'accès aux personnes à mobilité réduite n'ayant pas été étudié à l'époque de la construction de la télécabine.

Image
Vue d'ensemble de l'environnement autour du bâtiment de la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts depuis le téléski de la Fontaine aux Oiseaux.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de profil.

Image
L'avant de la gare.


Intérieur de la gare

L'accès à l'embarquement est assez exigu et se fait via un couloir qui mène directement aux cabines. L'entrée des cabines se fait alors sur une zone d'environ deux mètres de long et supervisée par le préposé. Le débarquement se fait dans une zone légèrement plus longue dans l'axe de la ligne, juste avant le contour.
Tout au long de leur progression en gare, les cabines sont guidées par une bande métallique placée à l'intérieur de la voie.

Image
La zone d'embarquement. On remarque déjà très bien le poussard en treillis, la boucle du câble relié au contrepoids, et la poulie tension en rouge.

Image
Le contour, avec les bandes de guidage des cabines.

Image
La zone de débarquement. On voit en outre très bien la poulie motrice et son encagement, ainsi que les redirections des platines de traînage.


Comme nous l'avons vu sur les précédentes photos, la tension du câble de l'installation est effectuée en gare aval. Un contrepoids est relié via une boucle de câble au lorry maintenant la poulie tension. Afin de réaliser la redirection de cette boucle de câble, un poussard en treillis composé de quatre poulies est positionné à l'intérieur de la gare avant le contour. Notons que la poulie tension a été changée de la rénovation en 2006.

Image
Vue de la partie droite de la poulie tension depuis une cabine avant l'embrayage.

Image
Vue d'ensemble du poussard.

Image
Vue arrière du poussard. On peut voir le contrepoids qui dépasse légèrement.

Image
Le nouveau contrepoids datant de 2006 dans sa fosse.


Le traînage des cabines en gare aval est effectué via une platine de traînage installée en 2006 par Poma en remplacement d'anciens taquets plastiques. Cette chaîne métallique est mise en mouvement au centre de la gare et permet le cadencement des véhicules. le lancement des cabines est quant à lui effectué via un système de pneus avançant à une vitesse de plus en plus rapide ou de plus en plus lente. Cette variation progressive est réalisée via un système de courroies qui relie chaque pneu à son suivant.
Comme sur toutes les télécabines à pinces S, l'embrayage se fait en pente afin de profiter de la force conférée par la gravité.

Image
Portion de la platine de traînage.

Image
Une portion de poutre à pneus. Le système de courroies est ici bien mis en évidence.

Image
La poutre à pneus est mue grâce à une prise de mouvement sur le câble réalisée grâce à la poulie située sous la poutre. Celle-ci entraîne ensuite un pneu de la poutre grâce à la courroie, qui entraîne ensuite tous les autres.


Garage

La télécabine du Mélezet est équipée de quatre voies de garage situées à l'écart des voies principales d'exploitation. Les cabines doivent être poussées à la main pour être transportées dans le garage. Notons que ces voies de garage sont reliées au contour via deux rails, l'un côté montée et l'autre côté descente.

Image
Les rails de liaison contour-garage.

Image
Vue d'ensemble du garage.



La ligne

La ligne de la télécabine du Mélezet se décompose en deux sections majeures. La première est une longue et intense montée, et ce dès les premiers mètres de la ligne avant se s'enfoncer dans un étroit layon forestier. De longues portées s'enchaînent avec une pente de plus en plus marquée et des hauteurs de survol atteignant jusqu'à 30 mètres. Il faut attendre le pylône 7, puis le pylône 8 et le survol de la zone débutante desservie par le téléski à enrouleurs de la Combe pour que la pente devienne moins prégnante. En effet, les portées finales sont beaucoup moins inclinées, même si elles restent toujours assez longues.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de la télécabine du Mélezet de 12 pylônes dont un compression et onze supports :

  • P0 : 12C/12C
  • P1 : 6S/6S
  • P2 : 8S/8S
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 8S/8S
  • P6 : 8S/8S
  • P7 : 12S/12S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : 8S/8S
  • P10 : 8S/8S
  • P11 : 16S/16S


Image
Vue de la ligne de la télécabine du Mélezet depuis la gare aval.

Image
P0.

Image
Vue de profil de l'impressionnant pylône 1, de part sa hauteur et son inclinaison.

Image
P1.

Image
Demi-tour sur le pylône 1 et vue sur le front de neige de la Norma.

Image
Longue portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Zoom sur le pylône 3 qui clôt ce survol très impressionnant.

Image
P4.

Image
P5.

Image
Demi-tour au niveau de la portée entre les pylônes 5 et 6.

Image
P6.

Image
P7.

Image
La pente est à présent bien plus faible au niveau de la portée vers le pylône 8.

Image
Arrivée au niveau du pylône 8. On aperçoit derrière le téléski de la Combe.

Image
P9.

Image
Portée vers le pylône 10 avec le télésiège du Carrelet sur notre droite.

Image
P10.

Image
P11.

Image
Zoom sur la tête du pylône 11.

Image
Portée quasi-plane jusqu'à la gare amont.



La gare amont

Aspect extérieur

La gare amont de la télécabine du Mélezet est située à 2000 mètres d'altitude au hameau du Mélezet, à l'extrémité supérieure de la route de la Repose (qui est en hiver la piste verte éponyme). C'est un grand bâtiment qui a été paré de bois lors de la rénovation de la télécabine en 2006 afin de mieux s'intégrer dans le paysage forestier. En effet, auparavant, la gare était habillée en tôle grise assez laide par rapport au paysage naturel environnant.

Image
L'ancien habillage en tôle gris clair de la gare amont.

Image
Vue en plongée de la gare amont.

Image
Vue de trois-quarts. On peut voir quelques sièges du téléporté du Carrelet au premier plan.

Image
Vue de trois-quarts avec la rampe de sortie.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue de face avec une cabine sortant de la gare amont.


Intérieur de la gare

La gare amont est relativement moins encombrée que la gare aval, notamment parce que le bloc moteur est situé à la mi-longueur du bâtiment.
La sortie des cabines se fait ainsi sur une zone beaucoup plus longue, de l'ordre d'une dizaine de mètres, avant le contour. L'embarquement se fait quant à lui juste après le contour, sur une zone encore une fois assez longue.

Image
Aire de débarquement. On repère déjà les moteurs des chaînes et des poutres à pneus.

Image
Le contour, avec à l'opposé l'embarquement pour la descente.

La mise en mouvement est effectuée en gare amont via un moteur caché dans une structure métallique insonorisante. La poulie motrice est quant à elle installée dans un encagement juste au-dessus. Derrière se situe le moteur thermique pour la marche de secours.

Image
Vue d'ensemble du bloc moteur.

Image
On peut remarquer en rouge le moteur de secours et la cheminée pour l'échappement des gaz.

Le traînage des cabines en gare amont est effectué via une platine de traînage installée en 2006 par Poma en remplacement d'anciens taquets plastiques, tout comme en gare aval, de même que les poutres à pneus. Rien de nouveau à signaler, voyons en photos comment cela s'applique dans cette station supérieure.

Image
Chaîne de traînage au niveau de la limite avec les poutres à pneus. On peut justement voir que la chaîne de traînage commence à être déviée.

Image
À l'avant de la gare, on voit très bien les trompettes.

Étant la gare motrice, on retrouve logiquement ici les armoires électriques et le pupitre de conduite tous deux signés SEMER.

Image
Vue d'ensemble du pupitre.

Image
Tableau synthétisant toutes les données en gare, en ligne ainsi que la vitesse instantanée de l'appareil.

Image
Écran du contrôle du cadencement.

Image
Écran permettant la supervision des batteries.


Véhicules et pinces

Entre 1972 et 1998, la télécabine du Mélezet était équipée des mythiques cabines SP4 Sigma, pouvant accueillir 4 personnes à la fois. Elles étaient de nombreuses couleurs, les voici en photos :

Image
Livrée rouge.

Image
Arrivée d'une cabine rouge en gare amont.

Image
Livrée verte.

Image
Passage d'une cabine SP4 verte sur le pylône 11.

Image
Cabine bleue.

Image
Cabine jaune.

Ces cabines, surnommées « œufs », ont été remplacées en 1998 par des cabines CWA à portes pivotantes, offrant une ouverture plus grande pour entrer en cabine. Ainsi, cela a permis d'augmenter le confort et l'espace à l'intérieur des cabines, mais aussi le débit théorique de l'installation en facilitant un embarquement et débarquement optimal.

Image
Croisement de deux cabines.

Image
Vue en plongée sur deux cabines.

Image
Zoom sur une seule cabine.

Image
Vue en plongée d'une cabine en ligne.

Image
Vue de face d'une cabine. On aperçoit bien l'intérieur de la cabine, mais aussi les racks à skis et le système de support des VTT.

Image
Le véhicule de service est stocké sur un rail en gare amont.

Image
Une suspente.

Image
Zoom sur le système hydraulique d'ouverture/fermeture des portes.

Image
Zoom sur une double-pince S.


Autres vues…


Image
La fin de la ligne avec le pylône 11.

Image
Deux cabines face à la vallée de la Maurienne.

Image
Vue sur toute la fin de la ligne de l'autre côté de la gare amont en été.

Image
Vue en contre-plongée du pylône 11.

Image
Vue en plongée sur les pylônes 9 et 10. On peut voir la gare aval du télésiège du Carrelet sous le pylône 10.

Image
Vue sur la ligne depuis la piste bleue des Gentianes.

Image
Vue vers l'aval depuis la piste verte de la Combe.

Image
Vue du le pylône 5 depuis la piste rouge de la Forêt.

Image
Depuis la piste verte des Avenières sur le front de neige.



Mélezet, une télécabine remise à niveau mais qui a atteint ses limites

La télécabine du Mélezet a été pendant des décennies un appareil innovant et fleuron de la station de la Norma. Avec son rôle majeur d'accès unique au Carrelet puis à la pointe de la Norma, mais aussi la desserte de l'espace débutant de la Combe ou la liaison secondaire avec le plateau de la Repose, elle jouait tous les rôles possibles d'ascenseur depuis la station. Mais elle avait et a encore aujourd'hui plusieurs gros points noirs : sa vitesse limitée, son faible débit dû aux petites cabines, d'où des queues parfois longues et un confort très moyen malgré le changement des cabines. Si au niveau technique, la télécabine du Mélezet est repartie pour de nombreuses années, elle reste un très gros handicap pour l'exploitation du secteur de la pointe de la Norma. En effet, pour emprunter le télésiège de la Norma 2, il faut préalablement emprunter la télécabine du Mélezet et le télésiège du Carrelet, deux appareils très longs et inconfortables. Depuis 2012, le télésiège de la Repose déleste un peu plus la télécabine du Mélezet grâce à sa modernisation et permet de mieux répartir les flux en attendant un jour un remplacement de la remontée mécanique majeure de la Norma.

Image
Mélezet, une télécabine pionnière aujourd'hui dépassée malgré son utilité qui n'est plus à démontrer.


Je tiens à remercier le webmaster de ski-lanorma.net pour m'avoir laissé utiliser de nombreuses photos de l'appareil.

Photos : Scolette (ski-lanorma.net), Roland Finandino, Bernard Rigard et remonteees
Texte, bannière et mise en page : remontees



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11159 secondes. 33 requete(s).
153 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés