En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 22Bannière 14Bannière 40Bannière 27

 TCD6 Creekside

Whistler Blackcomb Mountain

Poma

T2 ES
Description rapide :
Télécabine Poma partant du village de Creekside.

Mise en service en : 1996

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 27/10/2010 et mise à jour le 06/11/2010
(Mise en cache le 13/10/2013)

Image


Whistler, station olympique

Whistler est une petite ville canadienne située dans la province de la Colombie Britannique. L’hiver, l'endroit est une station de ski réputée. Son domaine skiable, considéré comme le meilleur d’Amérique du Nord, se répartit sur 2 massifs : Whistler Mountain et Blackcomb Mountain, qui culminent respectivement à 2182 et 2240 mètres d’altitude. Cette renommée plus une longue expérience dans l’organisation d’étapes de Coupe du Monde FIS lui a permis d’obtenir l’organisation des épreuves de ski alpin des Jeux Olympiques 2010 de Vancouver. A travers ce reportage, nous vous invitons à prendre place dans la télécabine de Creekside.


Les origines de Whistler

C’est en 1913 que s’installe le premier habitant permanent sur la piste menant de Vancouver à Pemberton. Ce trappeur nommé John Millar avait établi sa petite cabine au pied de la montagne le long de la piste non loin du lac Alta (Alta Lake). En voyage à Vancouver pour vendre des fourrures, il s’arrête dans un restaurant. Se mettant à parler de la région dans laquelle il vit, le couple tenant le restaurant s’intéressa à cette partie de Colombie Britannique encore peu connue. Millar finit par inviter le couple à venir visiter la région dans laquelle il vit. Le couple tomba sous le charme et finit par acheter un terrain de 40.000 m² au bord du lac en 1913.

En 1914, le couple venu de Vancouver ouvrit un petit commerce, le Rainbow Lodge. Ce petit hôtel restaurant offrait quelques chambres à coucher et un salon faisant office de salle de restaurant. Whistler nom donné à la région à cause des sifflements de marmottes deviendra en tout premier lieu, un site où l’on pratiquait la pêche à l’arc dans le lac Alta. La même année, Whistler allait être désenclavé avec l’arrivée du Pacific Great Eastern Railway, train partant de Vancouver et rejoignant le lac. Désormais Whistler est à moins de deux jours de train depuis Vancouver. La station de pêche rencontra un véritable succès et lors de l’ouverture de la liaison et un premier groupe de 25 pêcheurs débarqua à Whistler pour pêcher lors du premier voyage commercial. Millar qui vivait jusqu’à présent dans un environnement tranquille déménagea pour fuir la civilisation qui gagnait la montagne. Le Rainbow Lodge se développa à une vitesse fulgurante et comporta rapidement 45 autres bâtiments pour accueillir cette nouvelle clientèle.

La venue du chemin de fer à permis également de développer en plus des activités liées à la pêche, des entreprises de traitement du bois. Une partie des revenus des habitants était aussi assurée par la vente de fourrures à l’image de John Millar, mais elle fut remplacée par l’exploitation minière menée par l’entreprise de John Fitzsimmons. On était encore loin d’imaginer à l’époque Whistler devenir une station de ski mondialement connue.


Rêves d’olympisme et l’ouverture de Whistler Mountain

En 1960, l'Association olympique canadienne visite la côte ouest à la recherche de sites potentiels pour les futurs Jeux olympiques d'hiver de 1968. Les membres se rendirent sur le site de Diamond Head qui venait tout juste de s’équiper d’un télésiège. Mais l’enquête menée conclura, que le terrain n’était pas idéal pour y créer une station de renommée mondiale. Franck Wilhelmsen, homme d’affaires local, convia le comité olympique Canadien de se rendre au pied du lac Alta afin de découvrir les pentes au dessus du village de Whistler. Son coup de poker marcha puisque le comité en revient impressionné. Ceci encourage l’homme d’affaires à créer l’association GODA (Garibaldi Olympic Developpement Association) et de faire une offre formelle pour candidater à l’organisation des Jeux Olympiques de 1968. Mais un gros handicap plombe la candidature de Whistler. Ni route, ni électricité, ni eau courante ne sont présents dans la région. La candidature fut rejetée et le Canada fut représenté par Calgary.

Toutefois Wilhelmsen, n’abandonna pas et décide de continuer son investissement avec le développement d’une station de ski. En 1962, il lance la société Garibaldi Lifts Ltd qui a en premier lieu deux objectifs principaux :
- Superviser l’obtention et le financement des terrains nécessaires et lancer les études commerciales
- Eriger et exploiter des remontées mécaniques
Peu expérimentée dans le monde des remontées mécaniques, la société fut accompagnée par un spécialiste pour l’étude de faisabilité. Cette personne détermina les tracés des pistes et des remontées sur les pentes non polluées par les mines qui donnaient sur le village.

En 1965, la société finit d’amasser la somme nécessaire pour lancer les constructions des remontées mécaniques sur les 232000 m² de terrain donnés par le gouvernement provincial. Mécontents du nom du sommet qui toisait le lac Alta, le pic baptisé London Mountain fut alors rebaptisé Whistler Mountain. Avec ce lancement des travaux, le gouvernement provincial finalise la création d’une petite route et amène enfin l’électricité à Whistler. Cinq appareils sont construits pour une ouverture en février 1966. Whistler rentre enfin dans le monde de l’or blanc.

Les cinq premières remontées mécaniques de Whistler ont toutes été fournies par Gerard Muller Dilektion, constructeur helvétique. En premier lieu, on trouve une télécabine quadriplace qui part du bas de la nouvelle station à 653 mètres d’altitude pour rejoindre un point baptisé Mid Station à 1300 mètres d’altitude. De cet endroit, part un long télésiège double menant en altitude. L’ascension se poursuit par deux téléskis à enrouleurs qui mènent à 1970 mètres d’altitude. Au total la station propose à son ouverture six pistes offrant tout de même une jolie dénivellation maximale de plus de 1300 mètres.

Cabine de la première télécabine de Creekside
Image

Avec ses nouvelles infrastructures en place, Whistler candidata de nouveau à l’organisation des Jeux Olympiques d’hiver de 1976. En s’associant avec Vancouver, ils gagnèrent leur place pour la candidature Canadienne. Cependant, Montréal gagna quelques années plus tard l’organisation des Jeux Olympiques d’été ce qui eut pour conséquence d’évincer Vancouver de la compétition au profit de Denver aux Etats-Unis. Denver rejeta cependant l’organisation des Jeux qui lui furent confiés. Le CIO offrit à la candidature canadienne d’accueillir les épreuves mais des troubles politiques liés à un changement récent de gouvernement finirent par exaspérer le CIO qui donna finalement les Jeux Olympiques de 1976 à Innsbruck.


Entre développement et compétition

Malgré tous ces échecs, le développement de la zone de Whistler resta une priorité pour un parti politique de Colombie Britannique. Après des études menées, vient la conclusion que le premier point d’entrée de Whistler était trop petit pour le développer y adjoindre des constructions supplémentaires. Il fut donc décider d’ouvrir un nouveau camp de base quelques kilomètres plus loin au pied des montagnes de Whistler et de Blackcomb. Whistler Village était née et ouvrit ses portes fin 1978. Rapidement le premier village de Whistler fut rebaptisé Whistler Creeks ou Creekside. Mais Whistler Mountain, n’allait pas rester longtemps le seul flanc de montagne exploité de la région. En effet, une autre société entrepris d’aménager Blackcomb Mountain afin de concurrencer le monopole de la Garibaldi Lifts.

Au niveau du domaine skiable après l’ouverture des cinq premières remontées, la société exploitant les remontées mécaniques entrepris dans le début des années 70, l’extension du domaine d’altitude avec la mise en service de nouveaux appareils. Bénéficiant d’une offre plus importante, cette dernière se verra concurrencer dès que Blackcomb fut en mesure d’ouvrir, c'est-à-dire en décembre 1980. S’en suit une longue compétition entre les deux domaines alors rivaux. Cette concurrence mènera à une sorte de bataille entre celui qui construira le plus de remontées et celui qui atteindra le point le plus haut. C’est Blackcomb qui à ce petit jeu, atteint le plus vite le plus haut point en atteignant la zone glaciaire à 2284 mètres d’altitude.

Une page se tourne lorsque le domaine de Blackcomb est racheté par la société Canadienne Intrawest. Cette dernière va poursuivre la compétition entre les deux massifs. Whistler et la Garibaldi Lifts continua malgré tout sa politique d’investissements en mettant en place une imposante télécabine de cinq kilomètres de long et en commençant à remplacer ses premiers appareils. En 1991, ce sera au tour du secteur de Creekside d’être chamboulé.

Cette année là, le télésiège double Red Chair et la télécabine de Creekside sont démontés. Ils vont être remplacés par deux télésièges débrayable Liftengineering. Le Redline Express remplace les télésièges partant de la Mid Station alors que le Quicksilver Express vient remplacer la vieillissante télécabine. Apportant plus de vitesse et de débit, ces nouveaux appareils étaient un renouveau pour le premier village qui avait vu le domaine de Whistler Mountain se créer et se développer. La station garda tout de même quelques cabines en souvenir de cet appareil lançant Whistler dans une nouvelle dimension. Malheureusement ; le renouveau sera vite entaché d’un évènement gravissime. En effet le 23 décembre 1995, un opérateur en poste sur le Quicksilver express interagit sur le bouton d’arrêt afin d’aider un client tombé sur l’aire de débarquement. Les freins d’urgences se déclenchent et envoient des ondes de choc sur le câble. Ces ondes finissent par faire glisser un siège sur le câble. Ce dernier va venir s’encastrer sur le précédent en aval qui s’encastre à son tour dans un pylône. Au total cet incident va provoquer la chute quatre sièges. Il en résulte un lourd bilan humain avec huit blessés et deux personnes décédées.


La télécabine de Creekside

Whistler est racheté en 1997 par Intrawest, rachat qui est sans doute l’une des conséquences de cet accident. Dès lors, sonne la fin de cette compétition entre les deux massifs. Signe de la fin de la bataille, le domaine est rebaptisé Whistler-Blackcomb Mountain. L’une des premières actions d’Intrawest est de poursuivre le mouvement initié en 1996 qui consista à remplacer les trois télésièges débrayable Liftengineering par du matériel plus fiable.

Le Quicksilver express va être le premier appareil Liftengineering remplacé. Il laisse sa place à une télécabine au contraire des deux autres lignes qui seront de nouveaux assurées par des télésièges. La ligne originelle exploitée en télécabine renaît quelque peu de ses cendres après ce terrible accident. C’est la société Pomagalski qui a obtenu ce marché et qui va donc installer la télécabine. Longue de plus de deux kilomètres elle remplace sur le même tracé l’ancien télésiège. Elle va de nouveau permettre aux clients depuis Creekside de gagner le Mid Station afin qu’ils puissent continuer en altitude notamment via le Big Red Express, appareil successeur du Redline Express. Toutefois par l’intermédiaire d’une piste verte, ils pourront également rejoindre la gare intermédiaire de la télécabine partant de Whistler Village afin de gagner le domaine d’altitude. Cette remontée est donc capitale pour assurer l’accès au domaine skiable depuis Creekside. Sans cette installation, aucun autre accès mécanique n’est possible. En cas de panne, il faut donc partir de Whistler Village pour accéder au domaine.

La télécabine offre l’avantage de faire monter en toute sécurité toutes les clientèles y compris les plus petits. En effet, Whistler bien que réputée comme étant une station sportive, est également une station où de nombreuses familles viennent en vacances. Avec cette chaine de remontées, ils pourront très facilement rejoindre le domaine d’altitude. Ils pourront également sans peine rejoindre la zone débutante de Whistler située au niveau de la gare intermédiaire de la télécabine. D’un coté pratique en plus du Big Red et de la télécabine de Whistler Village, le Garbanzo Express est également joignable directement depuis la télécabine de Creekside. L’accès au domaine de Blackcomb se fait également par gravité puisqu’on peut rejoindre par les pistes, Whistler Village et la télécabine Excalibur qui donne accès à ce secteur.

Creekside fut le secteur où se déroulèrent les épreuves de ski alpin lors des Jeux Olympiques de Vancouver. La télécabine permit donc de monter les clients afin qu’ils puissent assister aux performances des champions le long des deux pistes retenues. En temps normal, elle donne accès à des pistes faciles ainsi qu’au bas de la piste Dave Murray. Cette piste est la version la plus difficile pour rejoindre le bas de Creekside. Elle sert également pour les épreuves hommes de chaque compétition internationale organisée à Whistler. La télécabine donne accès à une seule piste verte qui est baptisée Expressway. Cette piste rejoint le télésiège Garbanzo ainsi que la gare intermédiaire de la télécabine de Whistler Village. Au début de l’Expressway, les clients pourront rejoindre Creekside par la piste bleue Cross Roads ou alors directement par la partie basse de la piste Dave Murray, piste qui est très agréable à descendre. Malgré tout si les clients ne veulent pas redescendre à ski, ils pourront emprunter la télécabine qui est ouverte à la descente. Ainsi les clients pourront rejoindre tranquillement Creekside. Ceci permet également d’assureur l’ouverture de la station si la neige venait à faire défaut au bas de la station.

Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : CREEKSIDE GONDOLA
Exploitant : WHISTLER BLACKCOMB
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1996

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Débit à la montée : 2370 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 2370 personnes/heure (100%)
Vitesse d'exploitation : 5 m/s
Tapis d'Embarquement : Non
Temps de Trajet : 6min50


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 653 m
Altitude Amont : 1297 m
Dénivelée : 644 m
Longueur développée : 2050 m
Pente Moyenne : 31 %


Caractéristiques Techniques

Tension : Aval
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Amont
Puissance Développée : 600 kW
Sens de montée : Gauche
Dispositif d'accouplement : Pince TB
Nb Pylônes : 24
Type de Cabines : Espace6
Nb Sièges : 97
Espacement : 46 m



Infrastructures et Ligne de la télécabine de Creekside

L’installation a été fournie par Pomagalski via sa filiale Américaine. C’est la troisième et dernière installation jusqu’à présent mise en service sur le domaine de Whistler par le constructeur Français. La télécabine est dimensionnée pour un débit montant et descendant de 2370 personnes par heure à la vitesse nominale de cinq mètres par seconde. Les gares sont une version longue de la gare en vigueur à l’époque aux Etats-Unis. La configuration est tout à fait classique avec la gare motrice en mont et la gare retour-tension en amont.

  • La Gare Aval

La gare aval est située à 653 mètres d’altitude sur le front de neige de Creekside. En 2009, cette gare était toute proche de celle du télésiège Timing Flats Express, appareil permettant aux piétons d’accéder à l’aire d’arrivée des courses alpines. A cause la proximité des habitations, cette gare n’assure que la tension du câble grâce à un dispositif hydraulique. Elle intègre un pylône suspendu composé de deux balanciers possédant chacun 12 galets en compression.

Vues sur la gare
Image

Image

Image

Image

Plaque spécifiant l’année de construction de la remontée
Image

Quai d’embarquement
Image

Image


  • La Ligne

La ligne prend rapidement de la hauteur afin de pouvoir survoler une piste, passant tout prêt des abords de la gare. La première partie de ligne est régulière et monte tranquillement. Elle nous amène au niveau de l’aire d’arrivée de la piste Dave Murray. Ensuite après un court passage plat, on entame les prémices de la partie la plus difficile de la ligne au niveau du P10. Après une portion plus pentue survolant quelques terrains en dévers, P17 va venir imprimer l’inclinaison de la montée finale. La ligne monte alors fortement pendant un certain temps pour atteindre le sommet de la crête qui est situé non loin de l’emplacement de la gare amont. Lorsque cette crête est atteinte, c’est un groupe de trois pylônes plus un quatrième un peu plus loin qui permettent de mettre le câble à l’horizontale avant d’entrer en gare amont.

Au total, la ligne comporte 24 ouvrages de ligne ancrés sur des massifs en béton. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0 : 12C/12C
P1 : 4S/4S
P2 : 4S/4S
P3 : 4S/4S
P4 : 6S/6S
P5 : 6S/6S
P6 : 6S /6S
P7 : 6S/6S
P8 : 8S/8S
P9 : 4S/4S
P10 : 8C/8C
P11 : 4S/4S
P12 : 4S/4SC
P13 : 4S/4S
P14 : 4S/4S
P15 : 2C4S/2C4S
P16 : 6S/6S
P17 : 12C/12C
P18 : 6S/6S
P19 : 6S/6S
P20 : 6S/6S
P21 : 8S/8S
P22 : 8S/8S
P23 : 6S/6S
P24 : 6S/6S


La ligne depuis le bas avec celle du Timing Flats Express
Image

En avant sur la ligne avec l’arrivée de la piste Lower Peak to Creek sur la droite
Image

On entre dans un petit passage bordé par des arbres
Image

P3
Image

Le bas de la piste Dave Murray et la ligne du Timing Flats Express sur la gauche
Image

La gare amont du Timing Flats Express
Image

On passe à coté de l’aire d’arrivée des épreuves de ski alpin
Image

La raquette d’arrivée sur la gauche
Image

On poursuit
Image

Au croisement de la Dave Murray sur la gauche et de la Lower Franz’s sur la droite
Image

Au niveau de P11
Image

On croise la Dave Murray
Image

En approche sur P14
Image

P15, le plus grand ouvrage de ligne de la télécabine avec juste derrière, la piste Dave Murray
Image

On aborde la partie difficile du tracé
Image

P16
Image

Au pied de la montée finale
Image

En se retournant, vue sur le village de Creekside, la piste Lower Franz’s ainsi que la piste Dave Murray au premier plan et sur la droite de la télécabine
Image

On se remet dans le sens de la marche
Image

La dernière partie est bien pentue
Image

L’arrivée est juste au sommet de cette crête
Image

Les trois pylônes de crête
Image

Dernier pylône et arrivée en gare amont
Image


  • La Gare Amont

La gare amont se trouve au lieu-dit Mid Station. Elle se trouve à proximité de la gare aval du télésiège Big Red Express. C’est ici que se trouve la chaine cinématique permettant de faire fonctionner l’appareil en marche normale ou de secours. Un garage attenant à la gare permet de ranger les véhicules de la ligne et d’effectuer des opérations de maintenance dessus.

Au débarquement comme à l’embarquement beaucoup de personnel pour aider la clientèle
Image

Voies menant au garage se trouvant au fond
Image

Vues sur la gare amont
Image

Image

Image


Véhicules et Pinces

Les cabines sont accrochées au câble par une pince TB. Les véhicules sont des cabines Espace6 fabriquées par Sigma Composite avec porte-skis à l’extérieur. Elles bénéficient à l’intérieur d’une assise légèrement rembourrée.

Cabines en ligne
Image

Cabine à quai
Image

Cabine Ambulance
Image


Depuis les pistes

Partie raide de la ligne depuis la piste Dave Murray
Image

Vers l’aval
Image

Vue sur la ligne avec la raquette d’arrivée des compétitions
Image

Ligne
Image


Pour conclure

Avec cette télécabine, il est loin le temps de la toute première remontée de Whistler qui remontait les premiers clients de la station. Remplaçante au pied levée du Quicksilver Express, elle donne entière satisfaction assurant une montée rapide et confortable aux remontées d’altitude. Avec elle, ce sont les origines de Whistler qui remontent à la surface permettant de garder en mémoire l’histoire de la première télécabine qui fit mettre Whistler sur les rails d’une destinée internationale.

Image




Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11491 secondes. 27 requete(s).
81 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés