En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 11Bannière 26Bannière 32Bannière 33

 TCD6 de l'Ariondaz

Courchevel (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Première télécabine six places de Courchevel et des 3 Vallées

Mise en service en : 1974

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 01/08/2010 et mise à jour le 26/09/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Courchevel 1650 est une station située en Tarentaise dans la Vallée du Bozel. Cette station au caractère plus familiale que sa grande sœur Courchevel 1850 compose le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds les 3 Vallées. La télécabine de l’Ariondaz est la première télécabine six places à avoir vu le jour dans la vallée de Courchevel et de façon plus large dans les 3 Vallées.


Courchevel au temps des pionniers

En 1947, se crée la première remontée mécanique de Courchevel 1850 sur le plateau des Tovets. L’aménagement de Courchevel se fera principalement par le bais de la société publique dénommée SPTV. Toutefois plusieurs autres petites sociétés privées aménageront quelques secteurs de Courchevel. L’équipement du hameau de Moriond commencera par une petite entreprise locale menée par Jean Blanc. En 1945 ce pionnier du ski à Courchevel installa un téléski artisanal baptisé Saint Agathe. Son appareil comme beaucoup d’autres rencontra divers problèmes techniques et la société de Jean Blanc fit faillite.

L’aménagement de Courchevel 1650 dit « Moriond l’ensoleillée » va dès lors être supervisé par la commune de Saint Bon. Au niveau des remontées mécaniques c’est la STM (Société des Téléskis de Moriond) dirigée par Laurent Boix-Vives qui est en charge de la gestion de cette partie du domaine skiable. Le premier téléski installé de Sainte Agathe fut dès lors modernisé en 1951 par un appareil en métal issu du constructeur français Montaz Mautino. Fort de cette modernisation, la STM va procéder rapidement à l’implantation de deux nouvelles remontées. Il s’agit des téléskis du Marquis et du Signal tout deux mis en service durant l'hiver 1953.

Le développement se poursuivra en 1961 avec la réalisation du premier télésiège de Moriond, le télésiège de l’Ariondaz aujourd’hui rebaptisé 3 Vallées. En 1962 Moriond alors séparé du reste du domaine de Courchevel est enfin relié à sa grande sœur grâce à l’aménagement du vallon de Praméruel, vallon séparant les deux domaines. Plusieurs téléskis seront mis en service entre 1962 et 1970 parmi eux ont peut citer les appareils Pyramide, Granges et Petite Bosse encore en fonctionnement de nos jours.


La révolution Ariondaz

L’accès au domaine d’altitude de Moriond se faisait donc soit par le télésiège 3 Vallées soit par le téléski du Marquis qui fut un temps doublé. Toutefois le débit offert par ces appareils n’était pas suffisant pour absorber la clientèle de plus en plus nombreuses à Moriond et d’une manière plus générale à Courchevel. Afin de résoudre ce problème, la STM va employer les grands moyens et lancer les travaux d’un grand téléporté permettant de transporter des clients en masse le tout rapidement et confortablement.

En 1974, sort de terre la télécabine de l’Ariondaz. Cette remontée mécanique longue d’environ 2.5 kilomètres part du front de neige de Courchevel 1650 pour rejoindre le sommet du Mont Bel Air. Débitant 1500 personnes par heure sa venue a permis d’apporter une bouffée d’oxygène importante aux appareils Marquis et 3 Vallées. Fini désormais le long trajet sur le télésiège 3 Vallées ou le périlleux voyage sur le redoutable téléski du Marquis, désormais le transport se fait bien assis confortablement dans les quelques 100 cabines installées sur cette installation. Une fois au sommet les clients pourront rejoindre les téléskis Grandes Bosses ou celui de la Petite Bosse qui sont également desservis par Marquis et 3 Vallées. Tout comme les appareils précédemment cités, Ariondaz permet de rejoindre les appareils Bel Air et Signal. Avec le téléski du Signal, les clients pourront rejoindre le sommet de Moriond.


De 1974 à nos jours

Ariondaz devient donc l’axe principal pour accéder au domaine d’altitude. Elle devient en 1985 le premier maillon de la chaine de remontées mécanique pour rejoindre le Col de Chanrossa via le télésiège du Roc Merlet, télésiège desservant le nouveau point culminant de Moriond. Toutefois son rôle ne se cantonne pas à remonter les clients en altitude. Elle donne également accès à plusieurs pistes faciles idéales pour les familles et l’apprentissage du ski. Les écoles de ski et les familles vont donc pouvoir monter leurs enfants en toute sécurité au sommet du Mont Bel Air.

Desservant des remontées stratégiques cette télécabine est relativement chargée malgré les appareils Marquis et 3 Vallées qui sont là pour la délester. Toutefois cette télécabine possède un grand inconvénient. Son tracé est exposé au vent ce qui contrant plusieurs jours de la saison de la fermer. De ce fait seuls les appareils Marquis, Belvédère peuvent suppléer à la télécabine. Cette exposition au vent du tracé à conduit une fois au déraillement en 2000 de la télécabine fort heureusement sans blessés graves.

De nos jours cette télécabine joue toujours son rôle d’ascenseur sur le domaine et les montent inlassablement. Elle donne accès depuis 2001 soit peu de temps après la reprise de l’exploitation par la S3V au télésiège débrayable du Signal qui a remplacé les téléskis des Grandes Bosses. Désormais elle forme le premier maillon d’une chaine d’accès rapide au sommet historique de Moriond. Depuis 2005 elle donne également accès au télésiège des Chapelets afin là aussi de gagner le sommet historique de Moriond par une autre voie. Le téléski de la Petite Bosse est toujours accessible donnant accès à des pistes faciles idéales pour les débutants mais également très pratique pour éviter la montée au Signal pour rejoindre Courchevel 1850. Cependant avec le développement important des logements sur 1650, la télécabine à vraiment du mal à absorber le flux et les queues en périodes de pointe peuvent vraiment devenir importantes.

A son sommet quatre pistes sont accessibles
- La piste verte Praline qui descend au bas hameau des Granges tout en donnant accès aux appareils Combe Petite Bosse, Signal et Chapelets. Sur son tracé elle donne accès aux pistes Gravelles, Grandes Bosses, Indiens, Marquis, Granges et Carabosse.
- Le bas de la piste bleue Ariondaz menant au téléski Petite Bosse et Signal tout en donnant accès aux pistes Indiens, Marquis, Praline et Granges
- Les pistes rouges Bel Air et Rochers descendant toutes deux au départ du télésiège des Chapelets

Situation sur le plan des pistes
Image


La télécabine est ouverte aux piétons. Au sommet de l’appareil, ils pourront profiter du restaurant d’altitude situé juste à coté de la gare amont. Ariondaz est donc exploitée à la descente pour pouvoir redescendre cette clientèle. Les skieurs pourront également profiter de cette exploitation pour redescendre tranquillement au bas de la station évitant ainsi la longue descente sur 1650. Avec cette exploitation, la station peut même être ouverte si la neige venait à faire défaut sur les pistes de retour.


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : ARIONDAZ
Maître d’Ouvrage : SAT MORIOND
Maître d’Œuvre : DCSA
Exploitant : S3V
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1974


Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 6 personne(s)
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1500 personnes/heure (100%)
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Temps de Trajet : 10min10


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1580 m
Altitude Amont : 2052 m
Dénivelée : 472 m
Longueur développée : 2440 m
Pente Maxi : 29 %
Pente Moyenne : 19 %


Caractéristiques Techniques

Sens de montée : Gauche
Tension : Aval
Type de Tension : Contre Poids
Motrice : Amont
Type de Motorisation : Courant Continu
Puissance Développée : 390 KW
Dispositif d'accouplement : Double Pince S
Nb Pylônes : 17
Nombre de véhicules : 100
Type de véhicules : OMEGA CWA
Espacement : 57.6 m


Caractéristiques du Câble

Fabricant du Câble : Trefileurope
Diamètre du câble : 36 mm
Câblage : Lang à droite
Ame : Compacte


Ligne et Infrastructures de la télécabine d’Ariondaz

Construite en 1974 , Ariondaz est la seconde télécabine six places à avoir été construite par Pomagalski en France. Les lanceurs/ralentisseurs sont gravitaires et limitent la vitesse d’exploitation à 4 mètres par seconde. Toutefois à cette époque les lanceurs/ralentisseurs intégralement à pneus n’existaient pas encore. Les véhicules sont accrochés par une double pince S. A l’origine les cabines étaient des œufs six places de première génération comme on peut encore en trouver sur la télécabine de Bellecôte à la Plagne. Suite au déraillement de 2000, les cabines ont toutes été remplacées par des cabines Omega de chez CWA. Les quelques 100 véhicules présents sur la ligne permettent à la télécabine d’afficher un débit théorique de 1500 personnes par heure dans chaque sens à la vitesse maximale d’exploitation.


  • La Gare Aval

La gare aval est située sur le front de neige principal de Courchevel 1650 dans le prolongement des immeubles longeant le départ des pistes provoquant quelques nuisances sonores aux habitations les plus proches. Aérienne les voies de l’installation sont situées au dessus des bâtiments de l’ESF de Courchevel 1650. L’accès au quai d’embarquement se fait par un escalier. La tension du câble est réalisée ici par un contrepoids. Elle intègre également un balancier 6C en entrée/sortie de gare.

Vues sur la gare aval
Image

Vous noterez les marques laissées sur le bois par le nom de l’ancienne société qui exploitait les remontées de Moriond
Image

D’autres vues depuis l’extérieur
Image

Image

Image

Une cabine dans le contour
Image

Le support des poulies de déviation des câbles du contrepoids
Image

La poulie de retour
Image

Lanceur gravitaire avec prise de mouvement pour les quelques pneus présents
Image


  • La Ligne

Une fois sortie de la gare aval, la ligne entame une montée douce et régulière le long des premières pentes qui s’opposent à elles. Évoluant dans un premier temps entre les tracés des appareils Marquis et Sainte Agathe, elle atteint progressivement le téléski du Stade. La ligne va même légèrement se raplatir peu avant ce téléski. Avant de croiser la piste et le téléski des Granges, le P13 va redonner un peu d’inclinaison à cette ligne. Progressivement la ligne va s’incliner d’avantage pour pouvoir accéder au sommet du Mont Bel-Air. Les deux derniers pylônes se chargent de remettre le câble sur un plan horizontal.

Tous les pylônes qui composent la ligne de cet appareil sont en treillis. Dans l’ordre de la montée, nous trouvons :

P0 : 6C/6C
P1 : 8S/8S
P2 : 8S/8S
P3 : 8S/8S
P4 : 6S/6S
P5 : 8S/8S
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 8S/8S
P9 : 8S/8S
P10 : 8S/8S
P11 : 8S/8S
P12 : 8S/8S
P13 : 2C8S2C/2C8S2C
P14 : 2C8S2C/2C8S2C
P15 : 2C8S2C/2C8S2C
P16 : 12S/12S
P17 : 12S/12S

En avant sur la ligne de cette télécabine
Image

De gauche à droite, les téléskis Sainte Agathe et Marquis
Image

On monte entre les deux lignes de ces appareils
Image

La piste « piste bleue » à droite
Image

On continue
Image

Le sommet du téléski Sainte Agathe
Image

La piste Marquis à gauche
Image

Croisement de cette piste
Image

On poursuit notre ascension
Image

On longe la piste Marquis
Image

Image

Le téléski du Stade de Courchevel 1650
Image

Croisement avec le stade de slalom de 1650
Image

Le sommet du télésiège 3 Vallées sur la droite
Image

Le téléski des Granges et la piste Ariondaz
Image

On aborde la montée finale
Image

P16
Image

Le télésiège du Signal sur la droite
Image

Dernier pylône
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située au sommet du Mont Bel-Air à 2052 mètres d’altitude. La gare est située dans un imposant bâtiment bardé de bois car en plus des voies, on y trouve l’imposant garage pour stocker les quelques cents véhicules de la ligne. C’est dans ce bâtiment que se trouvent les différentes chaines cinématiques servant aux différentes marches de la télécabine ainsi que le poste de conduite principal.

En entrée de gare se trouve l’ancienne poulie de la télécabine
Image

En rouge le moteur thermique de l’installation
Image

Poulie motrice et réducteur
Image

Radiateur d’huile et centrale pour les freins
Image

Contour
Image

Vue sur le quai de débarquement
Image

Le garage des véhicules
Image

Vues de l’extérieur de la gare
Image

Image

Image

Image


Véhicules et pinces

Double Pince S
Image

Cabine en ligne
Image

Cabine en ligne
Image

Cabine à quai
Image

Ancienne cabine servant désormais à tester les pesages de la télécabine
Image


Diverses photos

Haut de la ligne depuis la piste Ariondaz
Image

Vers l’aval depuis cette même piste
Image

Ligne avec le hameau des Granges
Image

Ligne depuis la piste Marquis
Image

Ligne avec la Roche de Mio (La Plagne) au fond
Image

Ligne au niveau du sommet du téléski Sainte Agathe
Image

Ligne avec Courchevel 1550 au fond
Image

Bas de la ligne
Image


Une télécabine en sursis

Ayant révolutionné l’accès au domaine de Moriond à sa construction, cette télécabine à été un plus indéniable pour cette station. Désormais le débit qu’elle propose ne suffit plus à absorber avec une certaine fluidité le flux qu’il lui est demandé de transporter en périodes de fortes affluences. Relativement peu pratique d’accès et bruyante, cette télécabine vit sans doutes sa dernière saison sur le domaine de Courchevel 1650. En effet son remplacement par un appareil plus performant et moins bruyant grâce au déplacement de la gare aval devrait se faire d’ici peu, tournant ainsi une page de l’histoire de Moriond.

Image

Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09933 secondes. 37 requete(s).
123 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés