En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 28Bannière 26Bannière 13Bannière 12

 TCD6 de la Cote 2000

Villard-de-Lans (Espace Villard-Corrençon)

Poma

T3 HS
Description rapide :
Première télécabine débrayable 6 places au monde, construite par Poma en 1973.

Mise en service en : 1973
Fin de service en : 2010

Remplace l'appareil suivant : Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 06/09/2008 et mise à jour le 17/01/2016
(Mise en cache le 17/01/2016)

Image


Villard de Lans station iséroise, est située dans le massif du Vercors. Son domaine skiable est relié à celui de Corrençon. Le domaine relié offre 125 kilomètres de pistes entre 1111 mètres d’altitude et 2050 mètres d’altitude. La Télécabine Débrayable de la Cote 2000 est la plus vieille Télécabine que comporte Villard de Lans. Cette télécabine vient remplacer la première télécabine construite au monde par Pierre Mancini.

Villard de Lans est la plus grande station du massif de Vercors, massif chargé d’histoire et haut lieu de la résistance durant la Seconde Guerre Mondiale. L’activité alpine commença au début du XXème siècle avec l’organisation de l’une de toutes premières courses de ski. Malgré les conséquences des deux guerres mondiales Villard de Lans, le village continue son expansion. Villard de Lans se penche sur le développement de son domaine skiable afin de pouvoir concurrencer les stations qui commencent à émerger comme Megève. En 1951, Pierre Mancini qui possède une société basée à Grenoble, viendra réaliser sur les pentes de la Cote 2000 la première télécabine de France. L’appareil d’une longueur de 1850 mètres possède une dénivellation positive de 600 mètres. Cette télécabine biplace offre un débit de 325 personnes par heure avec ses 56 cabines peintes soit en rouge soit en jaune. La forme ronde des cabines leur value d’être rebaptisées « les œufs ». Cette télécabine est donc à l’origine du surnom encore donné de nos jours à ce type d’appareil.

Voici quelques images de cette télécabine mises à disposition par lolo42 :

Image

Image

Image

Image


La télécabine de Mancini est sans aucun doute une avancée majeure dans le monde des remontées mécaniques mais le débit offert par ce type d’appareil était toutefois limité. Avec l’évolution du matériel de ski et la démocratisation de ce sport de glisse, les constructeurs ont du innover afin de trouver des solutions pour obtenir des débits bien plus importants sur leurs appareils afin de satisfaire les demandes des exploitants de domaine skiable. Vers la fin des années 1960, la société iséroise Pomagalski met au point la Pince Débrayable S qui lui permettra de réaliser des téléportés débrayables. Villard de Lans va encore bénéficier d’une première. En effet en 1973, suite à la demande de l’exploitant, Pomagalski va réaliser dans cette station la toute première télécabine débrayable six places du Monde.

Cette télécabine tout comme la télécabine de Mancini part du Balcon de Villard – Cote 2000 pour rejoindre le domaine d’altitude. En effet, Villard de Lans ne possède pas vraiment de petites remontées au plus proches des lieux de résidence des clients de la station. Toutes ces petites remontées se situent en altitude, les fronts de neige de Villard de Lans étant situés assez bas et la neige pouvant se montrer déficiente. Pour accéder à ces remontées d’altitude depuis cet endroit, à cette époque il n’y avait qu’un seul moyen qui était d’emprunter cette télécabine.
La télécabine va remprunter le tracé de l’ancien appareil qui trouve son sommet non loin du lieu-dit el Pré de l’Achard. La télécabine joue donc un rôle d’ascenseur vers le domaine skiable. Au sommet de cet appareil, plusieurs remontées à vocation débutantes sont donc présentes sur cette partie du domaine permettant même en altitude de bénéficier d’un espace idéal pour l’apprentissage du ski. Toutefois si la télécabine possède un débit important pour l’époque cela n’empêchera pas la réalisation d’une seconde télécabine à proximité afin de doubler la chaine d’accès vers le domaine d’altitude. En effet en cas de panne sur la Télécabine de la Cote 2000, l’accès au domaine d’altitude aurait quelque peu été paralysé. Cependant la télécabine garde un avantage par rapport à sa petite sœur du Pré des Preys réalisée en 1981. La télécabine de la Cote 2000 est la seule à garantir un accès direct depuis le Balcon de Villard aux remontées situées dans le secteur de Moucherolle. C’est avantage se révélera important en 1984 puisque le domaine voisin de la commune de Corrençon en Vercors sera relié à celui de Villard de Lans. La télécabine de la Cote 2000 permet de bénéficier d’un accès direct vers les remontées qui donnent accès au secteur Corrençon. Ainsi malgré le débit la télécabine sera toutefois bien chargée tout au long de la journée.

De nos jours cette télécabine permet toujours de rejoindre les remontées qui donnent accès au secteur de Corrençon. Depuis sont sommet les Télésièges des Crêtes et du Grand Buisson sont directement accessibles. L’accès direct par cette télécabine est toujours un avantage même si la SEVLC fait de son mieux pour décharger cette télécabine avec notamment la modernisation en 2006 de l’accès aux remontées donnant accès à Corrençon depuis le Pré des Prés. Depuis cette télécabine, on peut rejoindre facilement les différentes remontées mécaniques du Pré des Prés et ses pentes douces idéales pour l’apprentissage des sports de glisse. En plus de servir d’ascenseur le matin, cet appareil va tout au long de la journée être empruntée par les clients de Villard de Lans et de Corrençon qui arrivent sur la longue piste verte Retour Station qui amène au bas de la Cote 2000. Pas le choix pour les personnes arrivant là que de remonter pat la Télécabine de la Cote 2000 ou par la Télécabine du Pré des Prés pour rejoindre de nouveau le domaine d’altitude et ces différentes remontées. Cette télécabine assure également le retour à ski depuis la Cote 2000 pour les clients résidant dans le quartier des Glovettes en enchaînant différentes pistes. La télécabine dessert essentiellement des pistes de faible niveau toutefois les amateurs de pente ne seront pas en reste une fois arrivés au sommet de cet appareil

Au niveau des pistes desservies, deux pistes dont une noire et deux vertes sont accessibles depuis le sommet de cet appareil :

- La piste noire Chamois, piste qui redescend directement au bas de la Cote 2000 via le bas de la piste rouge Cerf. Le tracé est équipé d’enneigeurs. Cette piste donne accès à une autre noire appelée Emile Allais.
- La piste verte Marmotte, pisté équipée d’enneigeurs qui donne accès aux remontées partant du secteur du Pré des Prés ainsi qu’aux pistes desservies par la télécabine du Pré des Preys.
- La piste verte Salamandre qui permet de rejoindre le départ des Télésièges Crêtes et Grand Buisson. En poursuivant son tracé on tombe sur la piste retour station qui termine son parcours au bas de la Cote 2000. Son tracé est également équipé d’enneigeurs.

Le bas de pistes pouvant être déneigé, une exploitation à la descente est prévue permettant ainsi tout de même de monter et de redescendre les clients au domaine d’altitude. La télécabine est ouverte en hiver aux piétons afin qu’ils puissent profiter de la vue au sommet sur le Vercors et se restaurer en altitude. La télécabine est également exploitée l’été pour que les randonneurs et vététistes puissent rapidement accéder en altitude.

Pour cette Télécabine, la SEVL a donc fait appel aux services de Pomagalski qui avait déjà réalisé plusieurs installations sur le domaine skiable. Les véhicules montés en 1973 sont des cabines six places dos à dos de première génération et sont portés par deux Pinces S montées sur chariot, la Pince S étant dimensionnée pour porter un véhicule triplace. Les premières cabines étaient peintes en jaune et bleu ce qui n’est pas sans rappeler les couleurs présentes sur le logo de la société Pomagalski.

Voici quelques images de lolo42 montrant la télécabine avec ses premières cabines six places.

Image

Image

Au départ Le lancement et le ralentissement des véhicules se font en majorité par gravité. Seulement quelques pneus sont présents en tout début de ralentisseur et en fin de lanceur. En gares les véhicules sont tractés par différentes chaînes. L’emploi de ces lanceurs/ralentisseurs gravitaires bride la vitesse d’exploitation à quatre mètres par seconde ce qui est un peu gênant vue la longueur de cet appareil. Pour cette télécabine, la SEVL a opté pour un débit de 1500 personnes par heure. Toutefois la télécabine est prévue pour un débit de 1800 personnes par heure mais n’a jamais été poussé à ce débit. La tension de cet appareil située en amont est effectuée par un contrepoids situé à l’extérieur de la gare amont. Le contrepoids relié par des câbles à la poulie motrice, se trouve dans une structure entre les deux derniers pylônes de la télécabine. En 1997, une rénovation importante a eu lieu sur cet appareil. L’adjonction d’une poutre à pneu dans les lanceurs et le changement des véhicules pour des cabines de type Espace 6 seront les principales modifications apportées sur cet appareil. Pour plus de détails, sur la technique de cet appareil, je vous laisse vous reporter au reportage de Céhache.

Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques de l’installation

Caractéristiques Administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : COTE 2000
Maître d’Ouvrage : SEVL
Maître d’Oeuvre : MANCINI
Exploitant : SELVC
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1973

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et Eté
Capacité : 6 personne(s)
Débit à la montée : 1500 personnes/heure (100%)
Débit à la descente : 1500 personnes/heure (100%)
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Temps de Trajet : 7min37

Caractéristiques Géométriques :

Altitude Aval : 1160 m
Altitude Amont : 1722 m
Dénivelée : 562 m
Longueur développée : 1830 m
Pente Maxi : 70 %
Pente Moyenne : 32 %

Caractéristiques Techniques

Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 345 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d’accouplement : Double Pince S
Nb Pylônes : 13
Nb Véhicules : 90
Espacement : 56 m

Caractéristiques du câble

Fabricant du Câble : TREFILEUROPE
Diamètre du câble : 38 mm
Type de Câblage : Lang à droite
Ame : Textile


Les photos de l’installation

La Gare Aval

La gare aval située au lieu dit Le Balcon de Villard – Cote 2000 se trouve à proximité des bâtiments réalisés lors de la construction de la Télécabine du Pré des Preys. Non loin de la se situe un immense parking servant principalement pour les clients venant skier à la journée. La télécabine est au niveau du sol et l’accès à cet appareil est donc aisé. C’est ici que se trouve toute la chaine cinématique assurant l’entrainement du câble ainsi que toute la partie conduite de l’appareil.

Vues de la gare depuis l’extérieur :
Image

Image

Image

Image

Image

A l’intérieur vue vers le garage et les voies menant à l’atelier :
Image

Vue depuis le contour :
Image

La poulie motrice :
Image

Vue vers le lanceur depuis la zone d’embarquement :
Image



La Ligne

La ligne monte rapidement dès le début afin de passer au dessus de la piste verte retour station. La ligne qui monte de façon prononcée va longer le tracé de la piste Cerf puis coupé ce tracé afin de monter à travers la forêt. La ligne va recroiser le tracé de la piste Cerf. La pente reste soutenue mais régulière. Après avoir passée une portée qui dépasse les 160 mètres entre le P7 et le P8, le profil de la ligne va commencer à se raplatir légèrement. La ligne va ensuite rapidement croiser les pistes situées en altitude et longer une variante de la piste Marmotte. La ligne arrive sans peine aux deux derniers pylônes qui donnent un profil horizontal à la ligne avant le terme du parcours. La ligne est entièrement symétrique.

Au total la ligne comporte 15 pylônes répartis comme suivant : 2 compressions et 13 supports.


Dans l’ordre de la montée cela donne :

P0: 12C/12C
P0B 12C/12C
P1: 8S/8S
P2 : 8S/8S
P3 : 12S/12S
P4 : 8S/8S
P5 : 12S/12S
P6 : 8S/8S
P7 : 8S/8S
P8 : 12S/12S
P9 : 12S/12S
P10 : 12S/12S
P11 : 12S/12S
P12 : 12S/12S
P13 : 8S/8S

En avant sur la ligne:
Image

On se retourne :
Image

P1 et la piste rouge Cerf sur la gauche :
Image

En ce début de parcours on suit le tracé de la piste Cerf :
Image

Portée entre P2 et P3 :
Image

On continue :
Image

Partie bordée par la forêt :
Image

On recroise le tracé de la piste Cerf :
Image

On poursuit :
Image

Portée entre P7 et P8 :
Image

Le tracé de la piste noire Chamois sur la gauche :
Image

Le sommet est en vue :
Image

La piste verte qui rejoint les pistes Marmotte Salamandre et Chamois sur la droite :
Image

Derniers pylônes avec la ligne du Télésiège Débrayable Le Grand Canyon qui est visible :
Image

Arrivée en gare amont :
Image


La Gare Amont

La gare amont est donc située à 1722 mètres d’altitude et non à 2000 mètres comme l’entend une plaque située sur le restaurant d’altitude situé à coté de la gare. La gare est encastrée entre dés équipement de télécommunications et ce restaurant d’altitude. Le restaurant étant collé à la gare et l’extrémité de la gare étant couverte d’une structure en béton cela forme un ensemble assez imposant. En plus de cela, au niveau de cette gare amont est intégré une salle hors-sac.

La poulie de retour :
Image

Vue sur le contour et les poulies de renvoi des câble allant vers le contrepoids :
Image

Les voies de stockage en gare amont :
Image

La gare amont depuis l’extérieur :
Image

Image


Véhicules et pinces

Cabine Espace 6 en ligne :
Image

Image

Cabine Espace 6 en gare :
Image

Double Pince S montée sur chariot :
Image


Diverses Photos
Le double pylône avec le contrepoids depuis l’extérieur :
Image

Vue sur la ligne depuis la piste Cerf :
Image

Idem :
Image

Vue sur le bas de la ligne et le Balcon de Villard depuis la piste Cerf :
Image

Vue sur le départ des pistes depuis le parking :
Image


En conclusion un appareil qui porte en son nom, la tracé de l’œuvre d’un pionnier dans le domaine des remontées mécaniques. La nouvelle télécabine malgré la rénovation de 1997 commence à se faire vieille et le débit offert n’est plus assez important pour garantir des temps d’attentes faible. Cette télécabine devrait d’ici quelques années être remplacée par un appareil plus performant.

Ainsi se termine le reportage sur cette installation. Encore merci à lolo42 pour les différentes photos d’archives.
A Bientôt.

Partie 2
Auteur de ce reportage : Céhache
Section écrite le 12/11/2006 et mise à jour le 29/01/2012
(Mise en cache le 17/01/2016)

La Télécabine de Cote 2000 a été construite en 1973 et cette TC est la première TC 6 places d?Europe. Elle remplace une TC2 construite en 1951 par Pierre Mancini qui fut la première TC au monde.

Lors de sa construction en 1973 la TC avait des cabines bleues et des cabines jaunes elles étaient du même type que celles de la TC de Bellecote à La Plagne. La TC a été rénovée en 1997 où il y a eu un changement des cabines, l?ajout de poutre a pneus dans les lanceurs et également installation d?un variateur de vitesse et rénovation des armoires électriques.

Cette TC est sûrement la remontée mécanique la plus importante du domaine de Villard de Lans Corrençon elle est très utilisé car c?est une des 2 seuls remontées mécaniques qui part du front de neige de Villard de Lans (le balcon de Villard). Aujourd?hui son débit est insuffisant car il y a de l?attente tout le temps à toutes les heures. De 5 minutes en heures creuses des journées où il n?y a pas grand monde à environ 1 heure les après midi des vacances scolaires. Cette TC sera sûrement remplacé dans quelques années par une remontée à plus grand débit.

Cette TC est accessible aux piétons et aux vététistes en été.

Cette TC est exploité par 6 personnes 1 contrôleur 2 aides 1 conducteur pour la gare aval et 2 Vigies en amont.

Caractéristiques techniques.
Télécabine à attache débrayable : COTE 2000
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1973
Saison d'exploitation : Hiver et Eté
Capacité : 6 personne(s)
Dénivelée : 562 m
Longueur développée : 1830 m
Pente moyenne : 32%
Pente Maxi : 70%
Débit : 900,1200 ou 1500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Nombre de Cabines espace 6 : 90
Stockage : ½ a chaque gare plus 6 cabines en contours aval
Motrice : Aval (1160 mètres)
Retour : Amont (1712 mètres)

Passons maintenant aux photos. Elles ont été prises en février 2005 et en novembre 2005 lors de mon stage à la SEVLC (Société d?Equipement Villard de Lans Corrençon) où je devais lavé les cabines au départ qui était stocké en gare amont avec 2 agents d?entretient et d?exploitation de Villard de Lans.

Image
La TC en jaune sur le plan des pistes.

Image

Une cabine avant d?entrer en gare aval.

Image

La ligne vu de la gare aval.

Image

La partie basse de la ligne.

Image
Image
Lavage d?une cabine.

La poulie motrice.
Image
Image

Le système de traînage du ralentisseur. Avec tout d?abord une petite poutre a pneu puis une chaîne de traînage qui fini de remonter les cabines en haut du ralentisseur.
Image
Image
La suite avec la chaîne de traînage du coté descente.

Image
La suite avec la chaîne de traînage du contour.

Image
Ensuite la cabine est reprise coté montée par une autre chaîne de traînage.

Image
La chaîne de traînage coté montée qui réalise le cadencement on voit un maillon en haut de la photo. Désolé pour la photo mal prise.

Image
Une pince S traîné par la chaîne cadenceuse.

Image
Ensuite dans le lanceur la pince est prise en charge par une poutre a pneu qui a été rajouter à l?occasion de la rénovation de 1997.

Image
Une pince en passage sur la came d?embrayage.

Image
Le moteur électrique.

Image
Le moteur électrique vue du garage en dessous de la gare.

Image
Des cabines dans le garage aval.

Image
Le pupitre de commande.

Image
Commande de la marche de secours

Image
Une vue depuis une fenêtre de la gare aval.


Désolé mais je n?ai pas plus de photos de la gare amont :
Image
Poulie retour

Schéma des garages de la gare aval et de la gare amont :
Image

Image

Je tien tout particulièrement à remercier Messieurs Bernard Argoud Puy le chef d?exploitation (de l?époque) de la station Villard de Lans Laurent Brunet et Jean Marc Girard (nouveau chef d?exploitation) les 2 agents d?entretient et d?exploitation de Villard de Lans qui m?ont accueillis pendant mon stage.


Voila pour cette TC.


A+. Céhache.

(PS, désolé pour les bugs des photos .. les images sont mal passées dans le doc Word et je ne sais pas d'ou ça vient ... (Thomas))



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.14214 secondes. 41 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés