En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 33Bannière 37Bannière 20Bannière 2

 TCD6 de Punta Bagna I et II

Valfréjus

Skirail

T3 HS
Description rapide :
En première partie, un reportage publié en 2016, plusieurs années après le remplacement en 2009 des 2 sections de cette télécabine par de nouvelles remontées. Dans la deuxième partie, un reportage réalisé en 2008, alors que cette télécabine était encore en service, qui s'intéresse plus particulièrement aux aspects techniques de l'installation qui présentait des caractéristiques intéressantes.

Mise en service en : 1983
Fin de service en : 2009

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Partie 1
Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 30/08/2016 et mise à jour le 24/09/2016
(Mise en cache le 30/09/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Valfréjus
  2. Historique : du télésiège des Souches à l'aménagement du sommet de Punta Bagna
  3. Punta Bagna, l’épine dorsale du domaine
  4. Ligne et infrastructures des télécabines de Punta Bagna
  5. Punta Bagna, l'image de Valfréjus s'en est allée...


Valfréjus

Valfréjus est une station de ski située en vallée de Haute Maurienne, au-dessus de la ville de Modane. Implantée entre 1550 mètres d'altitude à la station et 2737 mètres d'altitude au sommet de Punta Bagna, on y trouve 10 remontées mécaniques desservant 23 pistes dont 3 noires, 6 rouges, 11 bleues et 3 vertes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : du télésiège des Souches à l'aménagement du sommet de Punta Bagna

En 1968, la ville de Modane décide d'installer deux télésièges en chaîne afin de créer un centre de ski sur le plateau d'Arrondaz. Le télésiège de Charmaix, premier tronçon vers le plateau d'Arrondaz, permettait de relier le village de Fourneaux (situé en vallée à proximité de Modane) jusqu’au hameau ayant donné son nom au téléporté. Ce hameau, future station de Valfréjus, est le départ du second appareil : le télésiège des Souches. Il permettait de rejoindre le plateau d’Arrondaz ainsi que ses nombreuses pistes de ski sur plus de 600 mètres de dénivelé.
En même temps, 4 téléskis à enrouleurs sont installés sur le plateau d'Arrondaz. Parmi eux, on retrouve le téléski du Col qui ouvre une piste bleue partant du col d'Arrondaz, à environ 2330 mètres d'altitude. Notons que tout ces appareils sont construits par l'entreprise italienne Graffer.

Image
L'arrivée du télésiège de Charmaix (D.R - collection office du tourisme de Modane-Valfréjus).

Image
Retour sur le départ du télésiège des Souches (D.R - collection office du tourisme de Modane-Valfréjus).

Image
L'arrivée du télésiège des Souches sur le plateau d'Arrondaz (D.R).

Image
Vue éloignée de la partie haute de la ligne du téléski du Col depuis les pistes du plateau d’Arrondaz (D.R).


En 1983, la station de Valfréjus ouvre au hameau de Charmaix. Pour l'occasion, deux télécabines en chaîne sont installées afin de rejoindre rapidement et confortablement le sommet de Punta Bagna depuis la station naissante de Valfréjus. Le premier tronçon doublait sur un tracé un peu plus long le télésiège des Souches afin de desservir directement le plateau d'Arrondaz et le téléski du Col. Ensuite, un second tronçon permettait de gagner le sommet de Punta Bagna, à 2700 mètres d'altitude.
La même année, Skirail a implanté le télésiège du Pas du Roc, desservant les faces sud-ouest du sommet de Punta Bagna, vers le col d'Arrondaz. Cet appareil permet d'étendre le domaine skiable sur un nouveau versant très bien enneigé disposant de magnifiques pentes, où 6 pistes sont tracées. Notons que le télésiège du Pas du Roc était aussi accessible par le téléski du Col.

Image
Les départs de la télécabine de Punta Bagna 1 et du télésiège des Souches au
milieu des résidences de tourisme (D.R).

Image
Survol des pistes du plateau d'Arrondaz à bord de la télécabine de Punta Bagna 1. A droite, on remarque le début de la ligne du
téléski du Col (D.R).

Image
La gare aval du télésiège du Pas du Roc (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cette installation).


Deux ans plus tard, le télésiège du Col 1 & 2 est construit. Ce dernier, avec un tracé très particulier qui s’étendait sur deux versants, permettait d’assurer une redondance pour l’accès au versant du Pas du Roc en parallèle de la télécabine de Punta Bagna 2, tout en remplaçant le téléski du Col. Sur l'autre versant, le tronçon de télésiège du Col 2 permettait de remonter directement au col d’Arrondaz, en s’affranchissant de la montée plutôt longue sur le téléporté du Pas du Roc.

Image
La gare intermédiaire du télésiège du Col 1 & 2, au col d'Arrondaz (cliquez sur l’image pour afficher le reportage dédié à cette installation).


En 2004, le télésiège des Souches est remplacé par le télésiège fixe de la Ramoure sur un tracé totalement différent en partant du secteur de Charmasson et arrivant sur les hauteurs du plateau d’Arrondaz. Malgré un confort amélioré par rapport à son prédécesseur, le temps de montée était très long et moins compétitif que la télécabine de Punta Bagna. Ainsi, cet appareil était peu utilisé.

Image
La gare amont du télésiège de la Ramoure (cliquez sur l'image pour afficher le reportage dédié à cette installation).



Punta Bagna, l’épine dorsale du domaine

La télécabine de Punta Bagna 1 était située sur la place du Thabor et donnait directement accès au plateau d'Arrondaz. Cette place était la porte d'entrée principale sur le domaine skiable depuis la station car une grande partie des résidences de tourisme de la station se regroupaient autour. C'est ainsi pour éviter la saturation de la télécabine de Punta Bagna 1 que le télésiège de la Ramoure fut construit en 2004. En effet celui-ci était accessible depuis la station via le téléporté du Charmasson formant ainsi une chaîne secondaire pour rejoindre le plateau d'Arrondaz.
La télécabine de Punta Bagna 1 permettait donc l'accès au plateau d'Arrondaz, à ses espaces débutants, à son restaurant, à sa boucle de ski de fond ainsi qu'à de nombreuses pistes de différents niveaux entre 2220 et 1550 mètres d'altitude.

Quant à la télécabine de Punta Bagna 2, elle assurait la desserte de la partie haute du domaine skiable de Valfréjus. Ainsi, elle donnait accès à de très nombreuses pistes tant sur le versant d'Arrondaz (avec deux noires et deux bleues) que sur l'adret du Pas du Roc avec 4 pistes (dont 2 rouges et 2 bleues).
Enfin, notons que la télécabine de Punta Bagna 2 était aussi accessible aux piétons pour accéder au restaurant d'altitude de Punta Bagna ainsi que pour observer le paysage offert depuis son arrivée.

Revenons sur les pistes desservies par ces appareils :

→ Tronçon Punta Bagna 1 :

  • La piste bleue des Bovenières. Piste de liaison qui desservait la partie basse du plateau d’Arrondaz jusqu’au départ du téléski du Seuil. Puis, elle continuait sa route dans la forêt qui constituait la partie basse du domaine skiable. Elle terminait son parcours à l’arrivée du télésiège de Charmasson. Le retour sur le centre de la station s’effectuait par la piste verte de l'Escargot.
  • La piste rouge des Souches 1 qui était une variante assez courte de la bleue des Bovenières à partir du départ du téléski des Pigniers.
  • La piste rouge des Souches 2.
  • La piste noire du Bois Brûlé.

→ Tronçon Punta Bagna 2 :

Versant Plateau d'Arrondaz :

  • La piste bleue de la Crête. Jolie piste évoluant sur les crêtes de Punta Bagna, assez vallonnée avec des murs puis des replats. La descente pouvait être continuée jusqu’au plateau d'Arrondaz via la piste bleue du Col, ou vers le départ du télésiège du Col 2 grâce à la piste bleue de l'Argentier.
  • La piste bleue du Col, qui permettait de revenir sur le départ du télésiège du Col 1 et de la télécabine de Punta Bagna 2. Elle était accessible depuis le sommet de Punta Bagna par la piste bleue de la Crête.
  • La piste rouge du Stade de Slalom, réservée à l’ESF pour les entraînements de ses élèves. Elle partait du col d'Arrondaz et fusionnait avec la piste bleue du Col avant d’arriver sur l’espace débutant des Chalets et son téléski.
  • La piste noire de Punta Bagna.
  • La piste noire de la Corniche.

Versant Pas du Roc :

  • La piste bleue de la Combe. Magnifique piste évoluant à l'écart du domaine skiable. Le début était un chemin très plat sur le premier tiers de son parcours, mais après quoi son tracé était très sympathique et varié.
  • La piste bleue du Lac. Variante moins longue que la précédente mais elle était tout aussi sympathique avec un tracé varié.
  • La piste bleue du Jeu. Très long itinéraire (12 kilomètres) qui assurait le retour sur la station depuis le lieu-dit du Pas du Roc. Elle était directement accessible depuis le sommet de Punta Bagna par les pistes du Lac ou de la Combe.
  • La piste bleue de l’Argentier.
  • La piste rouge du Pas du Roc.

Image
Situation des télécabines de Punta Bagna sur le plan des pistes de Valfrejus (© Plan Atelier Pierre Novat).


En été, la télécabine de Punta Bagna 1 était aussi ouverte du lundi au jeudi pour permettre aux vacanciers séjournant dans la station de pouvoir rejoindre le plateau d'Arrondaz et les nombreux sentiers pédestres qui y partaient.


Voici les caractéristiques techniques de ces deux installations :

Caractéristiques administratives

TCD – Télécabines à pinces débrayable : PUNTA BAGNA 1 | PUNTA BAGNA 2
Maître d’œuvre : DDE 73
Maître d'ouvrage : COMMUNE DE MODANE
Exploitant : STVF (Société des Téléphériques de Valfréjus)
Constructeur : SKIRAIL
Année de construction : 1983
Année de démontage : 2009

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été | Hiver
Capacité : 6 personnes
Débit à la montée : 1029 personnes/heure
Débit à la descente : 1029 personne/heure
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Sens de montée : Par la gauche

Caractéristiques géométriques

Altitude gare aval : 1553 m | 2221 m
Altitude gare amont : 2221 m | 2731 m
Dénivelé : 668 m | 510 m
Longueur développée : 2325 m | 1580 m
Portée la plus longue : 160 m | 200 m
Pente maximale : 45 % | 75 %
Temps de trajet : 9 minutes 42 secondes | 6 minutes 35 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement gare motrice : Amont | Aval
Type de motorisation : Électrique
Puissance développée : 326 kW
Emplacement gare de tension : Aval | Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de pylônes : 22 | 18

Caractéristiques des véhicules

Type de véhicules : Cabines 6 places Agudio
Nombre de véhicules : 65 | 49
Masse à vide : 387 kg
Charge utile : 480 kg
Espacement : 21 secondes
Dispositif d'accouplement : Double pince débrayable


La gare aval

La gare aval de la télécabine de Punta Bagna 1 était située à 1553 mètres d’altitude, au cœur de la station de Valfréjus et à l’arrivée de la piste verte de l’Escargot.
Il s’agissait de la station retour-tension de la télécabine de Punta Bagna 1.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste verte de l'Escargot.

Image
Vue de profil.

Image
La sortie de la gare aval.

Image
L'entrée de la gare aval se trouve sur la face opposée du bâtiment.

Image
L'arrière de la gare aval, où un plan des pistes était apposé.

Image
L'entrée de la gare aval.

Image
Le lanceur côté montée.

Image
Un pupitre de commande déporté dans le contour.



La ligne du tronçon Punta Bagna 1

La ligne de la télécabine de Punta Bagna était très longue, avec ses 2325 mètres. Le pylône 1 permettait à la ligne de prendre rapidement de l’inclinaison pour sortir du décaissement où se trouvait la gare aval. Après le pylône 2, la ligne survolait une route desservant des résidences de vacances. Puis la montée était pentue et régulière jusqu’aux pylônes 7 et 8 qui remettaient le câble à plat. Ensuite, le pylône 10 imprimait une nouvelle forte pente, radoucie quelque peu par les ouvrages 13 et 14. Juste après le pylône 15, la ligne survolait la piste bleue des Bovenières. La pente décroit progressivement après le passage du pylône 16 et la ligne sortait de la forêt. Entre les pylônes 17 et 18, on survolait la piste rouge des Souches 1. A l’approche du plateau d’Arrondaz, la pente était encore décroissante et après le passage du pylône 20, le câble était à plat jusqu’à la gare intermédiaire.

Skirail avait équipé la ligne de la télécabine de Punta Bagna 1 de 22 pylônes, dont 20 supports et 2 compressions :
  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 6S/6S
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : NC
  • P6 : NC
  • P7 : 8S/8S
  • P8 : 8S/8S
  • P9 : NC
  • P10 : 12C/12C
  • P11 : 6S/6S
  • P12 : NC
  • P13 : NC
  • P14 : NC
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 8S/8S
  • P17 : NC
  • P18: NC
  • P19 : 12S/12S
  • P20 : 12S/12S
  • P21 : 8S/8S
  • P22 : 4S/4S

*Non connu.

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
Retour sur le pylône 2.

Image
Vue arrière de la tête du pylône 3.

Image
P4.

Image
P7.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P15.

Image
Vue arrière du pylône 15.

Image
P16.

Image
Portée vers le pylône 18.

Image
Portée vers le pylône 19.

Image
P19.

Image
P20.

Image
Tête du pylône 20.

Image
Portée vers le pylône 21.



La gare intermédiaire

Aspect extérieur

La gare intermédiaire des télécabines de Punta Bagna 1 & 2 était située à 2221 mètres d’altitude, au cœur du plateau d’Arrondaz et au-dessus de l’arrivée du téléski des Pigniers ainsi que des départs du télésiège du Col 1 et du téléski débrayable des Chalets.
Elle était ainsi accessible depuis le sommet des téléskis du Seuil, de la Challe et de la Roche Bleue ainsi que du télésiège de la Ramoure par la piste bleue des Bovenières. On pouvait aussi la rejoindre depuis la fin de la piste bleue du Col par une petite montée où de nombreux skieurs la remontait à pied, surtout pour les débutants ayant skiés sur le téléski des Chalets.

Image
La gare intermédiaire dans son environnement.

Image
Zoom sur la gare intermédiaire.

Image
La gare intermédiaire vue depuis le stade de slalom de la station.

Image
La sortie de la gare intermédiaire.

Image
L'entrée dans la gare intermédiaire, séparée pour la descente sur la station et la montée vers le sommet de Punta Bagna.


Aspect intérieur

Toute la mécanique en gare était d’origine, les véhicules étaient trainés grâce à des chaînes qui poussaient les suspentes des cabines. La gare intermédiaire était équipée d’un transfert, qui permettait de faire fonctionner les deux appareils en même temps en permettant ainsi aux véhicules de circuler sur les deux lignes. Néanmoins, pour des raisons de débit, ce transfert n’était pas utilisé en exploitation afin d’avoir le plus de débit au départ du plateau d’Arrondaz pour rejoindre le sommet de Punta Bagna.
C’est ici que l’on retrouvait le garage des deux installations, situé à droite des gares.

Image
Une cabine en approche du quai de débarquement et la cabane des commandes de Punta Bagna 1.

Image
Le contour de la gare amont de Punta Bagna 1.

Image
Le transfert des véhicules entre les deux tronçons, non utilisé en exploitation.

Image
Le garage de Punta Bagna 2 vu depuis l'extérieur du bâtiment.

Image
Vue sur le garage du second tronçon avec le véhicule de tests.

Image
Dans le lanceur pour la ligne de Punta Bagna 2.



La ligne du tronçon Punta Bagna 2

La ligne de la télécabine de Punta Bagna 2 était plus courte que celle du premier tronçon, mais aussi plus pentue.
À la sortie de la gare intermédiaire, le câble était à plat jusqu’au pylône 2. Ce dernier permettait à la ligne de survoler la fin de la piste bleue du Col. La montée était constante jusqu’à l’ensemble des pylônes 9 à 11 qui imprimait la pente maximale de l’appareil. Cette dernière était accentuée après dans la portée entre les pylônes 12 et 13 où l'on survolait une falaise. Le pylône 14 radoucissait la pente mais restait assez importante et régulière jusqu’aux pylônes 17 et 18 qui remettaient le câble sur le plan horizontal pour l’entrée en gare amont.

Skirail avait équipé la ligne de la télécabine de Punta Bagna 2 de 18 pylônes, dont 15 supports et 3 compressions :
  • P1 : 4S/4S
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 8S/8S
  • P4 : 6S/6S
  • P5 : 6S/6S
  • P6 : 6S/6S
  • P7 : 6S/6S
  • P8 : 6S/6S
  • P9 : 6S/6S
  • P10 : 12C/12C
  • P11 : 12C/12C
  • P12 : 4S/4S
  • P13 : 6S/6S
  • P14 : 12S/12S
  • P15 : 8S/8S
  • P16 : 8S/8S
  • P17 : 12S/12S
  • P18 : 12S/12S


Image
Ligne depuis la gare intermédiaire.

Image
Retour sur le pylône 1.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Fin de la portée vers le pylône 6.

Image
L'enchaînement des pylônes 8, 9 et 10 qui imprimaient la pente maximale de la télécabine de Punta Bagna 2.

Image
P12.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
Vue arrière du pylône 13.

Image
P14.

Image
Vue arrière du pylône 14.

Image
Tête du pylône 15.

Image
Les pylônes 16, 17 et 18 précédant la gare amont.

Image
Les pylônes 17 et 18 vus en contre-plongée.



La gare amont

La gare amont était située à 2731 mètres d’altitude, au sommet de Punta Bagna et à proximité d’un restaurant d’altitude ainsi que de l’arrivée du télésiège du Pas du Roc.
Il s’agissait de la station retour-tension de la télécabine de Punta Bagna 2.

Image
L'avant de la gare amont.

Image
Le côté du bâtiment avec la sortie au bout.

Image
Nouvelle vue de la gare amont où l'on remarque bien la fosse du contrepoids du second tronçon.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le télésiège du Col 1.

Image
Vue de plus bas.



Véhicules et pinces

Les télécabines de Punta Bagna 1 et 2 étaient équipées de 114 cabines 6 places Agudio. L’ouverture et la fermeture des portes étaient assurées par un système de vis sans fin intégré dans le toit des cabines et qui actionnait les portes au passage d’un contact situé sous les pinces.
Elles étaient reliées au câble par une double pince débrayable.

Image
Une cabine Agudio dans la dernière portée avant la gare amont.

Image
Croisement de deux cabines au niveau du pylône 16 de Punta Bagna 2.

Image
Deux cabines en ligne.

Image
Croisement de deux cabines.

Image
Une cabine sortant de la gare intermédiaire.

Image
Une cabine dans le contour de la gare aval de Punta Bagna 2.

Image
Vue partielle d'une banquette faite de lattes en plastique, pouvant accueillir jusqu'à 3 personnes.

Image
Fermeture automatique des portes.

Image
Les portes automatiques d'une cabine, n'ayant pas eu assez de temps pour se fermer correctement.



Les télécabines de Punta Bagna vues depuis les pistes

Image
Ligne depuis la gare amont.

Image
La ligne jusqu'au pylône 15.

Image
Les trois derniers pylônes avant la gare amont.

Image
La toute fin de la ligne.

Image
Les pylônes 14 et 15 depuis la piste noire de Punta Bagna.

Image
Vue opposée depuis le télésiège du Col 1.

Image
La partie sommitale de la ligne.

Image
La partie basse de la télécabine de Punta Bagna 2 et l'arrivée du premier tronçon depuis la piste rouge du Stade.

Image
La ligne au niveau du pylône 6.

Image
Les trois premiers pylônes de Punta Bagna 2.

Image
Zoom sur le haut du tracé de la télécabine de Punta Bagna 2 depuis le plateau d'Arrondaz.

Image
Ligne depuis la gare intermédiaire.

Image
Zoom sur la fin de la ligne de la télécabine de Punta Bagna 1.

Image
Zoom sur les pylônes 13 et 14 depuis la fin de la piste verte de l'Escargot.

Image
Zoom sur les pylônes 8 et 9.

Image
La partie boisée de la ligne après la sortie de la station.

Image
Le pylône 3 de profil.



Punta Bagna, l'image de Valfréjus s'en est allée...

Les télécabines de Punta Bagna formaient l'épine dorsale du domaine skiable de Valfréjus. Installées en même temps que la construction de la station de Valfréjus, l'exploitant a toujours opté pour le doublement de ses appareils phares pour pallier d'éventuelles défaillances de ceux-ci.
En effet, Punta Bagna étaient des télécabines qui avaient mal vieilli dans leurs dernières années de fonctionnement. Avec l'amélioration notable du confort, de la vitesse et de la fiabilité face aux conditions météorologiques difficiles des télécabines actuelles, Punta Bagna 1&2 avaient pris un sérieux coup de vieux.
En 2009, l'exploitant a donc décidé de retirer ces télécabines du paysage afin de les remplacer par une télécabine 8 places sur le premier tronçon et un télésiège débrayable sur la seconde section. Cette disposition permet de garder un accès piétonnier au plateau d'Arrondaz tant en hiver qu'en été et de faciliter les rotations sur la partie supérieure du domaine avec un télésiège.

Image
Punta Bagna, une image de la station de Valfréjus aujourd'hui disparue.



Merci à l'administrateur du site stationsdemaurienne.fr pour le partage de ses images et Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : Matval (stationsdemaurienne.fr).

Partie 2
Auteur de ce reportage : Thomas
Section écrite le 08/03/2008 et mise à jour le 10/03/2008
(Mise en cache le 30/09/2016)

Bonjour,

je vous présente un reportage sur la télécabine 6 places de Punta Bagna à Valfréjus.

Image


La station de Valfréjus est une des dernières nées des stations de ski française. Cette station se situe aux portes de la Haute Maurienne sur la commune de Modane. On skie à Valfréjus entre 1550 mètres d'altitude et 2737 mètres sur 65 km de pistes de tous niveaux. On trouvera deux télécabines (que je vous présenterais), 5 télésièges à pinces fixes et 5 téléskis.

La télécabine de Punta Bagna est la colonne vertébrale du domaine de Valfréjus. depuis cette installation on accède à toutes les pistes ou presque du domaine.
La station a été créée début des années 1980 ainsi que la plupart des installations du domaine, ces télécabines en font partie. Comme tous les téléportés construits à l'origine, ces deux télécabines ont été construites par Skirail.
Cela n'est pas étonnant et est du à M. Pierre Schnebellen, fondateur de la station de Valfréjus qui a à l'époque énormément de relations avec Skirail, et également avec la station de Tignes (qui a également elle aussi construit beaucoup d'appareils Skirail). Comparez les logos anciens de Tignes, Valfréjus et Skirail, c'est flagrant.

Cette télécabine est donc une Skirail, seul problème, Skirail n'avait à l'époque pas de pince débrayable (et ça a toujours été le cas en fait).
Skirail a donc utilisé la technologie italienne d'Agudio.
Particularité, Il a été imposé lors de la construction que 80% des pièces de l'installation soient de fabrication française. Beaucoup de pièces ont donc été fabriquées selon les plans d'Agudio, en France, chez des sous-traitants de Skirail en particulier.

Voici le tracé de l'installation sur le plan des pistes du domaine :
Image

La gare aval est située au cœur de la station. Cette gare est située dans un bâtiment en tôle bleue. L'intégration n'est pas parfaite mais la gare n'est pas très grosse.

Image

Cette gare est retour tension ce qui limite le bruit (quoique ..)
Je ne rentrerais pas dans le détail de la mécanique de gare, nous verrons tout cela en gare intermédiaire.
Cependant, il est intéressant de s'arrêter sur les poulies de déviations et sur le système de tension.

La tension, comme sur l'ensemble des télécabines Agudio est réalisé par des contrepoids. Certes en 1983 on savait déjà faire des tension hydrauliques depuis longtemps, cependant, cette télécabine est de technologie italienne, et l'italie a autorisé que très tardivement les tensions hydrauliques ce qui justifie la tension par contrepoids.
Le parcours du câble est assez complexe. En effet, le contrepoids est placé à l'avant de la gare.
Nous avons à l'arrière de la gare deux poulies de déviations dont une équipée d'un frein. ceux deux poulies renvoient vers la poulie de tension qui est placée à l'avant de la gare. Pourquoi la poulie de tension est placée à l'avant de la gare ? pour deux raisons :
Tout d'abord pour une question de place.
Il n'y a pas beaucoup de place en aval, et, si la poulie de tension avait été à l'arrière de la gare d'après la conception de la gare, cela aurait entraîné une gare plus longue, or, derrière la gare il n'y a pas beaucoup de place avant les immeubles.
La seconde raison est la conception de l'appareil. Le câble reste le plus longtemps possible sous la pince sans déviation.
En cas de non débrayage, les dégâts apportés à la structure seront donc moins importante.
Le schéma des poulies est celui là :
Image

La poulie de tension est placée sur un lorry relié au contrepoids par des chaînes :
Image

voici les deux autres poulies de déviation à l'arrière de la gare :
Image

Les pinces utilisées sont des pinces Agudio avec une position verrouillée ouverte.
La puissance de serrage est obtenue grâce à deux ressorts hélicoïdaux par pince. La pince reste ouverte en gare. les mors sont actionnés par deux leviers situé sur le côté de la pince.
Une chaîne traîne les cabines sur tout le parcours à vitesse lente dans la gare, de l'ouverture des portes à la fermeture.
Pour le reste, ce sont des pneus qui assure le ralentissement et l'accélération des véhicules.
Les pneus sont de petit diamètre.

Pince dans le contour :
Image

Pince en début de lanceur :
Image

Les cabines sont des cabines typiques Agudio avec des portes électriques qui ferment quand elles ont le temps. C'est un système de vis sans fin intégré sur le toit des cabines qui ferme les portes grâce à des contacts qui sont installés sur la suspente près de la pince.

Voici les caractéristiques du premier tronçon :
* Nom : Punta Bagna 1
* Station : Valfréjus
* Année de construction : 1983
* Maître d'ouvrage : Commune de Modane
* Maître d'oeuvre : DDE 73
* Constructeur : Agudio
* Exploitant : Transmontagne Valfréjus
* Altitude gare aval : 1553 mètres
* Altitude gare amont : 2221 mètres
* Dénivelée : 668 mètres
* Longueur suivant la ligne : 2325 mètres
* Pente maximale : 45%
* Débit : 1029 p/h
* Nombre de pylônes : 22 (20 supports et 2 compressions)
* Portée maximale : 160 mètres
* Vitesse maxi en ligne : 4m/s
* Diamètre du câble porteur-tracteur : 39mm
* Nombre de véhicules : 65
* Emplacement motrice : Amont
* Emplacement tension : Aval

Sans plus attendre partons vers la ligne du premier tronçon.

le premier tronçon est en majeure partie dans la forêt sauf la fin. Il est assez raide dans ses deux premiers tiers. La ligne est relativement haute.
La ligne du premier tronçon comprend 22 pylônes, 20 supports et 2 compressions. un en sortie de gare et l'autre vers le milieu.

Image
Première partie de la ligne

Début de la ligne avec vue sur la station de Valfréjus
Image

Image

P11, compression
Image

sortie de la forêt
Image

Arrivée sur le plateau intermédiaire ou on trouvera la gare intermédiaire de l'installation :
Image

Gare intermédiaire
Image

La gare intermédiaire est motrice pour les deux tronçons. Voici un panorama à l'intérieur de la gare inter :
Image

Les deux tronçons sont indépendants mais il est possible de faire basculer des véhicules d'un tronçon à l'autre.
Les deux tronçons sont exploités de manière indépendante pour éviter que des gens souhaitant débarquer à l'intermédiaire (débutants) se retrouvent en G4. la haut, les pistes ne sont pas les mêmes...

Ralentisseur en G2
Image

En entrant en gare, une came vient actionner les deux leviers de la pince. la pince s'ouvre et monte via les poutres. le câble reste horizontal.
Les pneus ainsi que la chaîne de traînage principale sont entraînés via la poulie motrice.
une couronne dentée est placée sur celle-ci et entraîne un pignon qui donnera mouvement à tous les pneus ainsi qu'a la chaîne.

Image

Les deux treuils sont identiques.
On retrouvera également en gare intermédiaire le garage à véhicule.
Les garages sont indépendants pour les deux tronçons et semi automatiques. Il y a des chaînes dans les parties sensibles du garage : virages, portions montantes...
Image

Aiguillages manuels vers le garage
Image

Poulie motrice et arbre de transmission vers le treuil :
Image

Le treuil est donc situé sous la gare dans une salle commune aux deux tronçons.
Les deux treuils sont sensiblement identiques : mêmes puissances, même organisation.

On trouvera deux moteurs électriques de relativement faible puissance (environ 320kW)
Image
Alors, pourquoi deux moteurs ? tout simplement par question de standardisation, mais, avec quoi ?
et bien avec les autres appareils de Valfréjus. Tous les appareils de Valfréjus (téléportés) d'origine possèdent les mêmes moteurs, ce qui rend plus facile la maintenance et la gestion des pièces de rechange.

Le réducteur est énorme, 1m20 de large, 3m de long ...
Image

Entre les deux moteurs et le réducteur on trouvera un disque de frein avec un frein de service hydraulique.

Image

Système de circulation d'huile du réducteur
Image

Centrale hydraulique des freins :
Image

La marche de secours est hydraulique : un moteur thermique actionne une pompe hydraulique qui fait fonctionner un moteur hydraulique qui entre dans le réducteur par l'intermédiaire d'un réducteur intermédiaire :

Moteur thermique et pompe hydraulique
Image

Moteur hydraulique et réducteur intermédiaire
Image
Il y a deux thermique, un par tronçon, mais on peut inverser les circuits hydrauliques pour évacuer le premier tronçon avec le thermique du second par exemple.

Enfin voici une vue quasi générale sur un des deux treuils :
Premier tronçon
Image

Second tronçon
Image

Remontons donc en haut

Concernant les voies, elles sont relativement simples, le contrôle de cheminement est basique.
Le pesage des pinces est effectué en sortie de gare. comment ? par vérification du non glissement des pinces.
Une fois les pinces embrayées sur le câble, on fa appliquer une force résistive sur la pince qui aura tendance a faire glisser un des deux mors de la pince. Un des deux mors étant articulé, cela va provoquer un pivotement de la pince, et c'est ce pivotement que nous détecterons grâce à 3 capteurs :
Image

Image

Vue sur les voies depuis le haut :
Image

Je ne peut malheureusement pas faire la liste de toutes les particularités de l'installation ...

juste quelques unes :
Image
Galet avec bandage en cuivre massif pour mettre le câble à la terre.
L'usure de ce pseudo bandage est très très rapide, les photos ont été prises le 8 Mars, le galet a été changé en début de saison.

Pince au niveau du galet de mise à la terre
Image
On remarque aussi les contacts de fermeture des portes.


Voila pour le tour du propriétaire de la gare intermédiaire, G2-G3

Transfert entre les deux tronçons, pas utilisé en exploitation normale :
Image

Partons vers le second tronçon qui est un peu plus impressionnant que le premier :

En voici les caractéristiques :
* Nom : Punta Bagna 2
* Station : Valfréjus
* Année de construction : 1983
* Maître d'ouvrage : Commune de Modane
* Maître d'oeuvre : DDE 73
* Constructeur : Agudio
* Exploitant : Transmontagne Valfréjus
* Altitude gare aval : 2221 mètres
* Altitude gare amont : 2731 mètres
* Dénivelée : 510 mètres
* Longueur suivant la ligne : 1580 mètres
* Pente maximale : 78%
* Débit : 1029 p/h
* Nombre de pylônes : 18 (15 supports et 3 compressions)
* Portée maximale : 200 mètres
* Vitesse maxi en ligne : 4m/s
* Diamètre du câble porteur-tracteur : 39mm
* Nombre de véhicules : 49
* Emplacement motrice : Aval
* Emplacement tension : Amont

Sortie de gare :
Image

Ligne complète de Punta II :
Image

La ligne passe donc au dessus de falaises sur des portées très raides.
Image

Image

Image

La fin de la ligne du second tronçon :
Image

Image

Image

Image

La gare amont est sur le sommet avec une arrivée assez aérienne :
Image

Image

La G4 est retour tension.
la tension est encore différente par rapport à la G1.
C'est toujours un contrepoids mais le câble porteur-tracteur passe par ce contrepoids.
On a donc 5 poulies de déviation :
deux à l'arrière de la gare :
Image

deux à l'avant de la gare pour la déviation vers les contrepoids :
Image

Et une dans la fosse à contrepoids qui est sous la gare, qu'on ne peut évidement pas voir.

La fosse à contrepoids est situé à l'avant de la gare.
Image
La raison est simple, ça évite de devoir creuser la fosse dans le rocher

Voila pour ce qui est de ce reportage sur la télécabine de Punta Bagna de Valfréjus.

Image

Un projet de remplacement a relativement court terme est en cours, le premier tronçons erait remplacé par une télécabine 8 places tandis que le second serait peut être remplacé par un télésiège sur un tracé différent. Enfin, le projet peut évoluer (et évoluera), mais sera assez rapide (2 ans peut être, dépendant des disponibilités financières principalement), en effet, en 2008 c'est une grande visite très couteuse sur l'appareil, et ça serait l'occasion...

Je tiens à remercier très vivement le personnel d'exploitation de ces télécabines pour leur disponibilités, les informations et la visite.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas :)

Thomas



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13102 secondes. 41 requete(s).
76 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés