En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 6Bannière 24Bannière 27

 TCD8 de Celliers

Valmorel (Le Grand Domaine)

Poma

T2 ES
Description rapide :


Mise en service en : 2008
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 04/10/2015 et mise à jour le 11/10/2015
(Mise en cache le 11/10/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Celliers
  2. Le ski à Celliers
  3. Le chantier de la télécabine de Celliers
  4. Celliers, un accès rapide sur le domaine de Valmorel
  5. Ligne et infrastructures de la télécabine de Celliers
  6. Celliers, une télécabine pour désenclaver une vallée


Celliers

Celliers est un petit village de montagne situé dans la vallée de l’Eau Rousse, entre 1250 et 1360 mètres d'altitude, qui est composé de deux hameaux : Celliers-dessus et Celliers-la Chapelle, où se trouve le départ de la télécabine.

Relié au domaine de Valmorel/Le Grand Domaine grâce à une télécabine débrayable, les clients peuvent ainsi skier sur un domaine composé de 48 remontées mécaniques desservant un total de 150 kilomètres de pistes.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station de Valmorel en cliquant sur le logo. ^^


Le ski à Celliers

Au cours des années 1960, deux des villages situés au-dessus du bassin d’Aigueblanche, Les Avanchers et Doucy, installent leurs premières remontées mécaniques. A la fin des années 1960, le village de Celliers, situé sur la route du Col de la Madeleine, décide lui aussi de développer le tourisme hivernal sur son territoire. Ainsi, une route est créée pour rejoindre en voiture la station de Doucy Combelouvière alors en pleine expansion, afin de faire profiter la vallée de l'Eau Rousse du développement touristique qu'engendre cette nouvelle station. Cette route partait du village de la Thuile, à seulement 1 kilomètre de Celliers-la Chapelle, et arrivait directement au pied des pistes de Doucy Combelouvière.
En 1967, le téléski des Teppes est construit entre les villages de Celliers-la Chapelle et Celliers-dessus, juste au-dessus d'un cimetière, afin de desservir une piste d'environ 350 mètres.

Image
Le téléski et la piste des Teppes depuis le village de Celliers-la Chapelle (D.R).

Image
Vue sur le téléski et la piste des Teppes (D.R).


En 1984, le téléski à câble bas Télé-Enfant est installé par Schippers sur la gauche du départ du téléski des Teppes. Il dessert le bas de la piste des Teppes, peu pentue et plus facile pour les débutants.

En décembre 1987, le téléski des Teppes est modernisé, avec notamment le remplacement de ses perches et de son armoire de commandes, afin de le mettre aux normes de l'époque.

→ Le téléski des Teppes en images :

Image
La gare aval du téléski des Teppes, de type H60.

Image
Le pylône 3 du téléski des Teppes.

Image
Vue de profil du pylône 4.

Image
La gare amont.


→ Le téléski à câble bas le Télé-Enfant en images :

Image
Vue sur la ligne du téléski du Télé-Enfant.

Image
La gare amont du Télé-Enfant était implantée entre les pylônes 1 et 2 du téléski des Teppes.


En 1997, le tronçon de la route de Combelouvière entre la Thuile et Doucy est soumis à de forts mouvements de terrain. La voie est fermée définitivement à la circulation le 5 septembre 1997 à la suite d'une accélération importante des glissements de terrain. La partie basse de la route disparaît totalement à la fin de l’année 1997, à la suite de gros éboulements. Cette fermeture impacte énormément la population de la vallée de l’Eau Rousse, car elle était une desserte très importante pour désenclaver le village de Celliers si la route D213 (seule route d'accès directe au village depuis la vallée) était coupée par des avalanches.

Image
Vue de l'éboulement de la route de Combelouvière en 2012.


-> Des informations complémentaires sur la route de Combelouvière : lien

Dix ans après la fermeture de la route de Combelouvière, des projets pour redynamiser la vallée de l’Eau Rousse sont étudiés. La réouverture de la route de Combelouvière est envisagée, mais les coûts pour sa remise en état sont importants, sans avoir la garantie qu’elle ne se fasse pas encore une fois emporter dans des éboulements.

C’est ainsi que les études se tournent sur la réalisation d’un téléporté pour rejoindre directement le domaine skiable de Valmorel. Le tracé choisi pour cette installation permet de relier le point bas du village de Celliers-la Chapelle aux départs des téléskis du Montolivet et de la Rochette.

D’un montant total de 4 380 000 €, cette télécabine a été financée à hauteur de 900 000 € par l’état, de 300 000 € par la Région Rhône Alpes, de 80 000 € par la commune de Bonneval-Tarentaise, de 500 000 € par le Département de la Savoie, et enfin de 2 600 000 € par la Communauté de communes des vallées d’Aigueblanche.

En 2009, les anciens téléskis de Celliers sont démontés car ils étaient devenus inutiles face à la télécabine de Celliers.


Le chantier de la télécabine de Celliers

Le chantier pour la construction de la télécabine de Celliers a débuté fin mai 2008 après le déboisement de la tranchée où est tracée la ligne, avec le coulage des premiers massifs en béton pour la gare aval.
Fin juin, les ferraillages de la gare amont sont terminés et les massifs des pylônes en cours de séchage. Dans le même temps, la gare aval est en cours de montage. Début août, les équipes de Joly et Philippe commencèrent à monter la gare amont, alors que la gare aval est terminée.

Image
Vue sur la gare aval depuis la Montagne de Tête (photo prise à la mi-juillet 2008).

Image
Les massifs de la gare amont en cours de séchage. Remarquez que la dalle du chalet des commandes était en cours de réalisation (photo prise à la mi-juillet 2008).


Le 1er août, les pylônes ont été héliportés par un hélicoptère Super Puma. Début septembre, le câble a été déroulé puis épissuré.

Image
La gare aval depuis le village de Celliers-la Chapelle (photo prise le 30 août 2008).

Image
Vue de profil de la gare aval (photo prise le 30 août 2008).

Image
Une cabine présente aux abords de la gare aval (photo prise le 30 août 2008).

Image
Zoom sur la fin de la ligne (photo prise le 30 août 2008).


-> Lien vers le suivi du chantier sur les forums : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=2379&view=findpost&p=34814


Celliers, un accès rapide vers le domaine skiable de Valmorel

La télécabine de Celliers relie le village de Celliers-la Chapelle au sommet du secteur de Doucy/Combelouvière, que l'on peut rejoindre par la piste verte de Chantemerle. Pour se rendre à Valmorel, il faut emprunter les téléskis de Montolivet et de la Rochette, situés à proximité de l'arrivée de la télécabine.

Cette installation a permis au village de Celliers de proposer un accès rapide au secteur de Doucy-Combelouvière et plus largement au Grand Domaine, accès uniquement possible jusqu’en 1999 par la route de Combelouvière. Au pied de cette télécabine, on retrouve un parking afin de proposer un départ ski-journée calme, loin de la forte fréquentation du reste du Grand Domaine.

Image
Le parking au pied de la télécabine.


Ne desservant aucune piste pour le retour au village de Celliers, elle est exploitée à débit égal à la montée et à la descente afin de permettre aux personnes de regagner le village de Celliers et le parking situé au pied de la gare aval.

Image
Situation de la télécabine de Celliers sur le plan des pistes de Valmorel.


La télécabine de Celliers est également exploitée en hiver pour la clientèle piétonne et pour le ski de fond. Depuis la gare avant, il est possible de rejoindre le sommet du télésiège de Combelouvière en 30 minutes. Sinon, il est possible de faire le circuit piéton du Balcon du Morel. On rejoint alors en 1 heure le sommet de la Montagne de Tête d'où l'on peut redescendre sur Valmorel via le télésiège des Lanchettes puis revenir depuis le départ de ce dernier télésiège au sommet de la télécabine de Celliers en 1 heure également. Dans le sens inverse, il faut 45 minutes pour rejoindre le départ du télésiège des Lanchettes, puis de l'arrivée de ce dernier, 45 minutes pour revenir au sommet de la télécabine de Celliers.

Image
Situation de la télécabine de Celliers sur le plan des promenades sur neige de Valmorel.


En été, la télécabine de Celliers est ouverte le mercredi et le jeudi pour permettre de rejoindre les sentiers pédestres tant sur le versant de Valmorel que de la vallée de l’Eau Rousse. Aussi, il est possible de faire l’ascension en vélo du col de la Madeleine, sur les traces du tour de France cycliste, sans redescendre sur Aigueblanche puis La Léchère en venant de Doucy ou de Valmorel. Enfin, elle permet de rejoindre rapidement les pistes de VTT sur Valmorel/Doucy Combelouvière lorsque l'on vient de la vallée de la Maurienne via le col de la Madeleine.

Image
Situation de la télécabine de Celliers sur le plan des pistes VTT de Doucy.


La télécabine est issue de la gamme Multix8 de Poma. Elle possède un dénivelé très important pour une faible longueur. Ainsi, la pente est très importante. Notons que du fait d'une portée conséquente avec un survol important, Poma a installé un système de sauvetage intégré à la ligne afin de pouvoir rapatrier les véhicules au niveau d'un point permettant l'évacuation verticale. Ce système sera présenté plus en détails plus loin dans ce reportage.


Voici donc les caractéristiques de cette télécabine :

Caractéristiques administratives

TCD-Télécabine à attache débrayable : CELLIERS
Maître d'œuvre : AIM
Maitre d'ouvrage : CCVA (Communauté des communes de la vallée d'Aigueblanche)
Exploitant : DSV (Domaine Skiable de Valmorel)
Constructeur : POMAGALSKI
Montage/Génie civil : JOLY & PHILLIPE
Année de construction : 2008
Montant de l'investissement : 4 380 000 €

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver et été
Capacité : 8 personnes
Débit à la montée : 700 personnes/heure
Débit à la descente : 700 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4,5 m/s
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1255 m
Altitude amont : 1560 m
Dénivelée : 305 m
Longueur développée : 804 m
Longueur horizontale : 695 m
Portée la plus longue : 312 m
Hauteur de survol maximale : 84 m
Pente moyenne : 44,88 %
Pente maximale : 79,9 %
Temps de trajet : 2 minutes 59 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gares : MULTIX8
Emplacement motrice : Amont
Diamètre de la poulie motrice : 4200 mm
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 400 kW
Emplacement tension : Aval
Diamètre de la poulie retour : 4900 mm
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 40 000 daN
Pression nominale : 157 bars
Nombre de pylônes : 5

Caractéristiques des véhicules

Nombre de véhicules/suspentes : 10 (+ 1 véhicule de service)
Dates de pose : 2008
Masse à vide d'un véhicule : 710 kg
Dispositif d’accouplement : LPA XL
Espacement : 41,14 s

Caractéristiques du câble

Fabriquant : TREFILEUROPE
Type de câblage : Lang à droite
Diamètre : 46 mm
Type d'âme : Compacte
Section du câble : 878 mm²
Section du toron : 1 mm²
Pas de câblage : 337 mm
Pas de toronage : 129 mm
Résistance à la rupture : 165 880 daN


Ligne et infrastructures de la télécabine de Celliers

La gare aval

La gare aval de la télécabine de Celliers est située à 1255 mètres d’altitude, au pied du village de Celliers-la Chapelle. On y trouve à proximité un petit parking permettant d’accueillir une cinquantaine de voitures.
On retrouve une gare Multix couverture bois avec un liseré vert prolongé par un arceau décoratif à l'avant de la gare.
Au niveau technique, elle assure le retour-tension du câble grâce à un vérin hydraulique.

Image
Vue de trois-quarts avant depuis le parking visiteurs.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de l’autre côté.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de face.

Image
Gare aval depuis la ligne.



La ligne

La ligne de la télécabine de Celliers n'est pas bien longue, mais présente un tracé très spectaculaire. Entre le pylône 1 et le pylône 2, la ligne survole un ravin très profond où coule le torrent de l'Eau Rousse 84 mètres plus bas. Le pylône 2 imprime la pente maximale de l'installation, avec des pointes à près de 80 % d'inclinaison. Le pylône 4, situé au sommet de cette pente radoucit l'inclinaison du câble puis, après une ultime portée, le pylône 5 remet le câble sur le plan horizontal pour l'entrée en gare amont.

Poma a ainsi équipé la ligne de 5 pylônes, dont 2 compressions et 3 supports :
  • P1 : 8C/8C
  • P2 : 12C/12C
  • P3 : 6S/6S
  • P4 : 10S/10S
  • P5 : 8S/8S


Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P1.

Image
Portée vers le pylône 2 et survol du torrent de l'Eau Rousse.

Image
Retour sur le pylône 1 et la gare aval. Le survol est très important.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3. La pente est alors maximale.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
Milieu de la portée et survol de quelques paravalanches.

Image
P4.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.



La gare amont

La gare amont est située à 1560 mètres d’altitude, à proximité des arrivées des téléskis débrayables des Charmettes et des départs des téléskis à enrouleurs de Montolivet-Rochette.
On retrouve une gare Multix couverture bois avec un liseré vert prolongé par un arceau décoratif à l'avant de la gare.
Elle assure la mise en mouvement du câble.

Situation générale

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Le quai de débarquement en été.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois-quarts arrière en partant vers Combelouvière.

Image
Vue en contre-plongée.

Image
Vue de trois-quarts avant.

Image
Vue de profil.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Vue de plus loin depuis la fin de la piste bleue du Montolivet.

Image
Zoom sur la gare amont depuis le téléski des Charmettes 2.

Image
Vue depuis le sommet des téléskis des Charmettes.

Image
Vue sur la gare amont avec en toile de fond le col de la Madeleine.


La machinerie

La mise en mouvement du câble de la télécabine de Celliers est effectuée en gare amont, grâce à un moteur électrique relié à un réducteur par un arbre rapide. Celui-ci est relié à un volant d'inertie sur lequel agit le frein de service. Enfin, le réducteur assure ensuite l'augmentation du couple et la réduction de la vitesse de l'arbre de transmission vers la poulie motrice. Afin d'assurer plus de sécurité, nous retrouvons aussi des freins hydrauliques, agissant directement sur la poulie motrice.

Image
Vue générale de la machinerie (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le moteur électrique et en jaune, les volants d’inertie (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Vue opposée du moteur électrique. Le petit cylindre bleu juste derrière le moteur est le frein de service, qui agit directement sur le volant d’inertie
(Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Le réducteur (Jean-Pierre GARDET/POMA).


La voie de maintenance

On trouve en gare amont une voie de maintenance qui permet d'isoler une cabine en cas de besoin. En fin de ce rail, on trouve un véhicule de service signé Poma et une plate-forme de maintenance à la hauteur des pinces permettant aux employés d'intervenir aisément sur celles-ci. Si le véhicule de service est en ligne, l'une des cabines doit être rangée sur ce rail.

Image
Le véhicule de service, garé sur le rail de stockage en gare amont.



Véhicules et pinces

La télécabine de Celliers est équipée de 10 cabines Diamond du carrossier français SIGMA. Spacieuses et confortables, elles peuvent accueillir 8 skieurs avec leurs skis.

Elles sont reliées au câble par une pince débrayable LPA XL. L’ouverture des portes s’effectue grâce à un petit levier sur la suspente qui actionne les portes au passage d’une came.

Image
Une cabine Diamond 8 places en ligne.

Image
Croisement de deux cabines depuis le sens descendant.

Image
Deux cabines se croisant avant le pylône 2 (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
La pince débrayable LPA XL.

Image
Les assises.

Image
Vue sur la came d’ouverture des portes en gare amont.

Image
Vue sur la came de fermeture des portes, toujours en gare amont.


Lors des périodes d'inactivité de l'appareil ou de tempêtes, les cabines sont décyclées dans le contour en gare amont. Pendant le décyclage, les poutres à pneus s'arrêtent afin que les véhicules se stoppent avant le lanceur. Cet arrêt des pneus s'explique par le fait que ces derniers sont montés sur des moyeux découplables. Voici des images des opérations de décyclage : https://www.youtube.com/watch?v=b89gKh0v6lg&feature=youtu.be.

Image
Les cabines décyclées en gare amont (photo prise début novembre 2008).

Image
Vue rapprochée (photo prise début novembre 2008).


Le système de sauvetage intégré des véhicules

Pour cette télécabine, Poma a mis au point deux nacelles de sauvetage intégrées aux pylônes 2 et 3 de l'installation afin de rapatrier les cabines et leurs passagers à un point de la ligne permettant l'évacuation verticale. Ces nacelles roulent sur le câble de la télécabine et sont tractées grâce à un treuil situé au pied de ces deux pylônes.

Le chariot de la nacelle est équipé d'une trompette fermée en aval afin de retenir la cabine grâce à la gravité. Ainsi, lorsque la pince est débrayée du câble, le chariot peut transporter la cabine jusqu'en gare aval.
Cette solution de rapatriement des véhicules s'est imposée, car l’évacuation verticale est rendue impossible à cause de la trop forte pente entre les pylônes 2 et 3 et de l’importante hauteur de survol entre les pylônes 1 et 2.

Ce système équipe aussi la télécabine du Ley à Gourette, construite en 2010 par Poma.

Image
Le chariot de secours du pylône 3.

Image
Vue sur le pylône 3, équipé comme le pylône 2 du système de sauvetage intégré. La passerelle au pied du pylône accueille le treuil du chariot.

Image
Le chariot du véhicule de secours. Nous remarquons aisément le câble qui met en mouvement le chariot, qui roule sur le câble de l’installation
(Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Prise de la pince (Jean-Pierre GARDET/POMA).

Image
Une cabine prise en charge par le système de sauvetage (Jean-Pierre GARDET/POMA).



Autres vues…

La ligne à la descente

Le tracé de la télécabine de Celliers étant très impressionnant, je vous propose une série de photos de la ligne à la descente.

Image
Portée vers le pylône 4, avec le village de Celliers-la Chapelle en arrière-plan.

Image
Portée vers le pylône 3, la pente devient importante.

Image
P3.

Image
Portée vers le pylône 2 et plongeon dans la vallée de l’Eau Rousse.

Image
Fin de la portée vers le pylône 1.


En été...

Image
L'arrière de la gare amont.

Image
La gare amont vue de profil.

Image
Vue sur le pylône 4.

Image
La ligne dans sa totalité en été, depuis le village de Celliers-la Chapelle.



Celliers, une télécabine très impressionnante pour désenclaver une vallée

La télécabine de Celliers est un appareil très important pour la vallée de l’Eau Rousse puisqu’elle est un ascenseur rapide et direct vers le domaine de sports d’hiver et d’été de Valmorel. En effet, grâce au petit parking situé à côté de la gare aval, elle permet de proposer un départ ski-journée où il est possible d'y garer son véhicule facilement et gratuitement. Au-delà de sa vocation, cette télécabine est particulièrement impressionnante car elle est très pentue et présente une hauteur de survol très importante, à déconseiller aux personnes sujettes au vertige.
Depuis sa construction en 2008, elle permet de désenclaver la vallée de l’Eau Rousse et de la rendre plus attractive touristiquement, chose qu'elle avait perdue depuis la fermeture définitive du tronçon de la route de Combelouvière entre la Thuile et Doucy en septembre 1997.

Image
Celliers, une solution durable et efficace pour désenclaver une vallée toute entière sur le long terme.


Je tiens à remercier Jean-Pierre Gardet (Pomagalski) pour m’avoir transmis gracieusement ses photos de l’installation, ainsi que Valmo* et Sébastien pour les photos du chantier.

Bannière, texte et mise en page : Alspace
Photos : Valmo*, Sébastien, Jean-Pierre Gardet (Pomagalski) et Alspace
Date des photos : 17 janvier 2009, 12 juillet 2012, 21 août 2013 et 11 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11511 secondes. 37 requete(s).
72 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés