En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 6Bannière 7Bannière 38Bannière 2

 TCD8 de Saint Martin 1

Saint-Martin-de-Belleville (Les Trois Vallées)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Une TCD8 possédant une gare Satellit à couverture basse en aval. Elle permet de rejoindre le télésiège de Saint Martin 2 afin de poursuivre vers les Menuires ou la vallée de Méribel.

Mise en service en : 2002
PDF Ce reportage possède 1 document PDF

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 26/10/2013 et mise à jour le 19/04/2014
(Mise en cache le 07/07/2014)

    Image


Au travers de ce reportage (re)découvrez la télécabine de Saint Martin 1, une installation importante pour le village de Saint-Martin-de-Belleville. Partez également à la découverte de l'histoire de cette ligne qui a contribué à faire de ce village un point d'accès au plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds.


Au sommaire :

  • Bienvenue à Saint-Martin-de-Belleville
  • Saint-Martin-de-Belleville devient également station de ski
  • 2002 : L'accès au domaine d'altitude passe au débrayable
  • Saint Martin 1 : Un accès express au domaine tout en confort
  • Ligne et Infrastructures de la télécabine de Saint Martin 1
  • Véhicules et Pinces
  • Depuis les pistes
  • Saint Martin 1 : un trait d'union entre authenticité et modernisme



Bienvenue à Saint-Martin-de-Belleville

Saint-Martin-de-Belleville est située dans la vallée des Belleville au Sud de Moutiers. Sur son territoire se trouvent les stations des Menuires et de Val Thorens. Nichée à 1450 mètres d’altitude, la commune est également une station-village. Elle est d'ailleurs la première station que l'on rencontre dans cette vallée. Cette dernière constitue une porte d’entrée sur le domaine skiable des Menuires - Saint Martin de Belleville, domaine faisant partie des 3 Vallées, le plus grand espace de glisse relié skis aux pieds du monde. A taille humaine et loin des grosses stations de la vallée que sont Les Menuires et Val Thorens, la commune se distingue par son authenticité et le respect des traditions montagnardes lors de son développement.

    Vue sur le village
    Image


Le domaine des Menuires – Saint-Martin-de-Belleville est compris entre 1400 mètres d’altitude et 2850 mètres d’altitude au sommet du Mont de la Chambre. Le domaine est frontalier avec les stations de Méribel et de Méribel-Mottaret ainsi que de Val Thorens. Ce domaine est l'un des plus vastes des 3 Vallées avec les nombreux itinéraires hors-pistes qu'il propose. Sur le domaine balisé, il offre du ski varié aussi bien pour les familles que pour les clients les plus chevronnés grâce aux 34 remontées mécaniques du domaine. Au total ce sont 160 kilomètres de pistes balisées qui sont offertes sur cet espace de ski.


Saint-Martin-de-Belleville devient également station de ski

Au début des années 1960, Nicolas JAY alors maire de Saint-Martin-de-Belleville exprime son intention de lancer une étude pour l'aménagement touristique de la vallée des Belleville dans sa partie haute afin de combler le retard pris par la commune dans la course à l'or blanc. Soutenu par Joseph FONTANET alors député de Savoie puis également maire de Saint-Martin-de-Belleville à partir de 1965, l'étude se concrétisera en 1963 avec la mise en place de trois téléskis sur le site de la future station des Menuires. La station des Menuires sera officiellement ouverte en 1967, date à laquelle sort de terre le premier tronçon de la télécabine de la Masse. Cette année-là, un petit téléski est installé au plus près du village de Saint-Martin-de-Belleville en remplacement d'un téléski construit dans les années 1950. Baptisé Chef-Lieu, cet appareil ne dessert qu'une seule piste et est encore complètement isolé du domaine skiable naissant des Menuires.

Le téléski va rester la seule remontée du chef-lieu pendant plusieurs années. Toutefois au début des années 1980, le maire de l'époque Georges CUMIN propose une diversification de l'offre dans la vallée, offre concentrée principalement sur les stations des Menuires et la dernière-née : Val Thorens. Ce projet baptisé "Grangeraies" va être approuvé et marque ainsi l'entrée de Saint-Martin-de-Belleville comme station de ski à part entière et non plus comme simple commune. Le projet immobilier prévoit la part belle aux matériaux traditionnels ainsi que le respecte du style architectural traditionnel. Parallèlement à l'édification de ce projet immobilier, est entrepris sur le futur domaine skiable la création des remontées mécaniques nécessaires pour relier le village au domaine skiable des Menuires. Pas moins de trois télésièges sont réalisés au cours de l'été 1983 pour connecter Saint-Martin-de-Belleville aux pistes des Menuires ainsi qu'au domaine relié des 3 Vallées.

Les appareils mis en service cette année-là sont baptisés Grangeraies, La Loy et Pramint. Grangeraies est le télésiège permettant depuis la station de gagner le domaine d'altitude. Pour les clients partant de Saint-Martin, on le rejoint depuis le sommet du téléski du Chef-Lieu ou directement à pieds pour les clients logeant dans les résidences nouvellement créés dans le cadre du projet des Grangeraies. Premier maillon de la chaine de trois appareils permettant de rejoindre les appareils des Menuires, le télésiège donne accès au télésiège de la Loy. De là, les clients peuvent gagner le Pas de Cherferie et continuer vers les Menuires via le télésiège de Pramint. Au sommet de La Loy, les clients vont pouvoir basculer dans la vallée de Méribel , le Pas de Cherferie étant devenu depuis la mise en service de ces appareils un point de liaison 3 Vallées. Les clients évoluant sur le domaine des Menuires ont donc accès à un tout nouveau secteur. L'accès se fait à l'époque entre autre depuis le sommet des téléskis du Mont de la Chambre ou de la Becca. Depuis ces appareils une belle descente de plus de 1000 mètres de dénivelée permet de rejoindre le bas de Saint-Martin-de-Belleville. Les clients faisant le circuit 3 Vallées arrivant de la vallée de Méribel par les points de liaison de Cherferie, Tougnète, Mont de la Challe et Roc des 3 Marches bénéficient également d'un accès direct pour découvrir ce nouveau secteur.

Les principales caractéristiques du télésiège des Grangeraies

TSF-Télésiège à attaches fixe : GRANGERAIES
Constructeur : MONTAZ MAUTINO
Année de construction : 1983

Débit à la montée : 1156 personnes/heure
Débit à la descente : 458 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2.5 m/s
Temps de Trajet : 12min32

Altitude Aval : 1420 m
Altitude Amont : 1849 m
Dénivelée : 429 m
Longueur développée : 1880 m
Pente Maxi : 44 %
Pente Moyenne : 23 %

Puissance Développée : 309 kW
Nb Sièges : 158


2002 : L'accès au domaine d'altitude passe au débrayable

L'ouverture de ces appareils a permis à la commune de Saint-Martin-de-Belleville de devenir une station de ski et d'ouvrir une vaste extension au domaine skiable des Menuires. Cependant au fil des années l'attractivité du secteur est quelque peu pénalisée par le temps de montée du télésiège des Grangeraies. En effet avec une ligne avoisinant les 1900 mètres de long, le temps de parcours sur cet appareil est relativement long. Il faut un peu plus de douze minutes en temps normal pour rejoindre le sommet de cet appareil équipé d'un tapis d'embarquement pour pouvoir l'exploiter à la vitesse de 2.5 mètres par seconde. A cela s'ajoute que le télésiège peut être utilisé à la descente notamment en fin de saison hivernale quand la piste ne peut plus être ouverte. Un point qui provoque des ralentissements lors d'un embarquement coté descente et qui rallonge encore un peu plus le temps de parcours de cet appareil. Cette exploitation à la descente sert également pour l'exploitation estivale de cet appareil. A tout ceci s'ajoute le confort spartiate des sièges, un point handicapant vu le temps nécessaire pour aller d'un bout à l'autre de cet appareil.

La Sevabel, société exploitant le domaine skiable des Menuires – Saint Martin entame à partir de 1997 un vaste plan d'aménagement qui vise à moderniser les axes forts tout en rationalisant le nombre d'appareils. Ce plan va d'ailleurs commencer à Saint-Martin-de-Belleville non pas avec le remplacement du télésiège des Grangeraies mais avec celui du télésiège La Loy rebaptisé Saint Martin 2 depuis le démontage du télésiège Pramint au début des années 1990. Suite au démontage du télésiège Pramint, le télésiège des Grangeraies a lui aussi été renommé. Il porte désormais le nom de Saint Martin 1. Les clients partant de Saint-Martin devront encore attendre cinq longues années après le remplacement de Saint Martin 2 avant de voir disparaitre du paysage l'interminable appareil partant du village. Mais au cours de l'été 2002 place est désormais faite à la modernité puisque la Sevabel investit plus de cinq millions d'euros dans une télécabine flambant neuve baptisée Saint Martin 1. Une télécabine qui va doter enfin le village d'un accès performant au domaine d'altitude permettant ainsi avec le télésiège débrayable de Saint Martin 2 construit en 1997 de redonner de l'attractivité à ce secteur du domaine skiable.

Les caractéristiques de la télécabine de Saint Martin 1

Caractéristiques Administratives

  • TCD-Télécabine à attache débrayable : SAINT MARTIN 1
  • Maître d’Ouvrage : SEVABEL
  • Maître d’Œuvre : DCSA
  • Exploitant : SEVABEL
  • Constructeur : POMAGALSKI
  • Installation Electrique : SEMER
  • Année de construction : 2002
  • Montant de l’investissement : 5.248.000 €


Caractéristiques d’Exploitation

  • Saison d'exploitation : Hiver et Eté
  • Capacité : 8 personne(s)
  • Débit à la montée : 1800 (2800*) personnes/heure (100%)
  • Débit à la descente : 1800 (2800*) personnes/heure (100%)
  • Vitesse d'exploitation : 6 m/s
  • Vitesse en marche de secours : 1.45 m/s
  • Temps de Trajet : 5min25


Caractéristiques Géométriques

  • Altitude Aval : 1427 m
  • Altitude Amont : 1801 m
  • Dénivelée : 374 m
  • Longueur développée : 1952 m
  • Pente Maxi : 50 %
  • Pente Moyenne : 19 %


Caractéristiques Techniques

  • Tension : Aval
  • Type de Tension : Hydraulique
  • Tension nominale : 38000 daN
  • Motrice : Amont
  • Type de motorisation : Courant Continu
  • Puissance Développée moteur principal : 692 kW
  • Puissance Développée moteur secours : 200 cv
  • Sens de montée : Gauche
  • Nb Pylônes : 18
  • Largeur de la voie : 5.7 m
  • Dispositif d’accouplement : Pince Omega T
  • Nb Véhicules : 48 (75*)
  • Espacement : 96 (61.71*) m


Caractéristiques du Câble

  • Fabricant du câble : TREFILEUROPE
  • Type de Câblage : Lang à droite
  • Diamètre du câble : 45 mm
  • Ame : Compacte

  • * Chiffres à terme


Saint Martin 1 : Un accès express au domaine tout en confort

La télécabine remplace le télésiège de Saint Martin 1 sur un tracé légèrement différent. Si la gare aval a été légèrement remontée, la gare amont a quant à elle été décalée. Du temps de l'ancien télésiège, l'arrivée se faisait au plus proche du télésiège de la Loy. Depuis la mise en place du télésiège de Saint Martin 2, les clients devaient descendre un petit bout de piste pour rejoindre la gare aval de cet appareil. Grâce au nouveau positionnement de La gare amont de la télécabine, les clients sont désormais déposés à seulement quelques mètres du départ de Saint Martin 2. Les clients n'ont plus qu'à chausser tranquillement et rejoindre sains efforts le télésiège pour gagner les pistes d'altitude. Mais là où la télécabine a considérablement amélioré les choses c'est en premier lieu au niveau du temps de montée. Pouvant être exploitée à la vitesse de six mètres par seconde, le temps de trajet a été réduit plus que de moitié. Il faut désormais un peu plus de cinq minutes à vitesse maximale pour rejoindre le sommet de cet appareil contre plus de douze auparavant. Un gain indéniable qui se conjugue en second lieu avec le confort apporté par ce nouveau téléporté. Les clients voyagent désormais confortablement assis dans les cabines spacieuses qui équipent cet appareil après avoir déposé le matériel dans les racks prévus à cet effet sur les portes des cabines. Un voyage qui a également pour avantage de se faire à l'abri des éléments améliorant le confort notamment lors des jours de mauvais temps ou de grand froid. Parallèlement à tout cela, la venue de la technologie débrayable a permis de simplifier la mise en œuvre de l'exploitation à la descente. Plus besoin de ralentissements à chaque embarquement/débarquement, les clients à la descente embarquent normalement comme n'importe quel autres clients. Encore un autre avantage notamment quand la piste de retour à Saint Martin est fermée faute d'enneigement suffisant.

Tout comme son prédécesseur, la télécabine de Saint Martin 1 est avant tout une remontée servant d'accès au domaine skiable pour les clients logeant à la station et pour ceux skiant à la journée qui ne veulent pas pousser jusqu'aux Menuires ou jusqu'à Val Thorens. Une fois au sommet de cet appareil guère de possibilités sont disponibles : soit poursuivre avec Saint Martin 2 soit redescendre au pied du village avec la piste bleue Biolley. Les clients partant du village de Saint Martin peuvent toujours rejoindre la télécabine grâce au téléski partant du pied de l'Eglise qui a été remplacé en 2004 par un téléski à enrouleurs. Depuis Les Menuires, l'accès se fait de nos jours soit par le télésiège débrayable de la Becca soit par le télésiège débrayable du Roc des 3 Marches 2. De ces deux appareils, les clients ont accès à la grande descente sur Saint Martin qui représente une belle balade accessible à tous car elle se fait entièrement sur des pistes classées comme facile. La plupart de la descente notamment depuis le sommet du Roc des 3 Marches 2 se fait sur l'itinéraire du Soleil, itinéraire thématique sur la course du soleil. Pour les clients effectuant le circuit 3 Vallées, les points de liaison historiques continuent d'offrir un accès direct à ce secteur. Depuis Mottaret l'accès est possible depuis le sommet de la télécabine des Plattières 3 ou via le sommet des téléskis du Roc de Tougne, appareils desservant respectivement les points de liaison du Roc des trois marches et du Mont de la Challe. Depuis la rénovation de l'axe de la Tougnète, l'accès au domaine de Saint Martin se fait principalement par ce point de liaison dorénavant desservi par le télésiège débrayable Tougnète 2. L'accès par le téléski de Cherferie qui dessert le point de liaison éponyme est toujours possible. Quelques années après la mise en service du télésiège débrayable Olympic Express , une piste rejoignant le domaine de Saint Martin a été créé ouvrant ainsi un nouveau point de liaison baptisé Roc de Fer. Toutefois ce dernier n'est pas le plus important vu la fréquentation du télésiège Olympic Express et vu que la piste de liaison est relativement exposée et donc ouverte sur une plage réduite. Avec son rôle et son accessibilité pour les usagers du circuit 3 Vallées on peut penser que cette télécabine est dotée d'un très fort débit. Il n'en est rien puisque le débit installé sur cet appareil est de 1800 personnes par heure. En effet les capacités d'accueil de Saint Martin en termes de lits ne sont pas du même ordre que celles des Menuires. Dans la réalité plusieurs clients ne poussent pas jusqu'au bas de Saint Martin se cantonnant à reprendre de l'altitude via Saint Martin 2. Un fait qui est également en partie dû à la saturation régulière de ce télésiège débrayable. Malgré cette valeur relativement faible, le débit a été augmenté de plus de cinquante pourcent par rapport à l'ancienne installation et il suffit pour le moment à cantonner l'attente à quelques minutes lors des périodes de fortes affluences.

    Situation sur le plan des pistes
    Image


Lors de la saison hivernale, la télécabine est également ouverte aux piétons. Au sommet de la télécabine les clients auront à disposition deux restaurants d'altitude pour se restaurer. Ils pourront également accéder au télésiège Saint Martin 2 et profiter du panorama offert au sommet de Tougnète ou poursuivre sur Méribel, le forfait piéton journalier donnant accès à toutes les remontées du domaine relié ouvertes pour cette clientèle. Lors de la saison estivale la télécabine est également exploitée pour monter randonneurs et vététistes en altitude. Ils pourront également poursuivre avec Saint Martin 2 qui est également ouvert l'été.


Ligne et Infrastructures de la télécabine de Saint Martin 1

Le marché de la télécabine de Saint Martin 1 a été attribué au constructeur français Pomagalski. Réalisée en 2002, nous trouvons donc ici une télécabine débrayable de la gamme Ariana. Ces appareils sont notamment dotés des gares pour téléportés débrayables baptisées SATELLIT. Ce type de gare était à cette époque le standard pour les téléportés de ce genre chez le constructeur de Voreppe. La télécabine adopte une configuration classique avec une gare aval de type retour-tension et une gare amont de type motrice fixe. L'installation offre à la vitesse de six mètres par secondes avec ses quarante-huit cabines un débit de 1800 personnes par heure et par sens. Toutefois l'installation est dimensionnée pour un débit de 2800 personnes par heure dans les deux sens.


  • La gare aval

La gare aval a été positionnée approximativement au même endroit que l'ancienne gare du télésiège fixe. A proximité on trouve plusieurs résidences justifiant l'installation de la gare motrice en amont ceci, afin de limiter les nuisances sonores. Les caisses pour les forfaits se trouvent également non loin de cette gare. Afin d'avoir une meilleure intégration sur ce front de neige, la gare est à couverture basse. Une particularité notable puisque c'est la seule télécabine Ariana à être équipée d'une gare possédant ce type de couverture dans nos montagnes. La gare est recouverte de tôles noires sur lesquelles a été déposé un fin bardage fait de bois. Le quai n'est malheureusement pas de plain-pied. Une marche est donc présente entre ce dernier et le plancher des cabines.

    Gare aval
    Image

    La gare et les résidences environnantes
    Image

    La centrale hydraulique alimentant le vérin de tension se situe sous le capot métallique près du contour
    Image

    Gare de profil
    Image

    Gare vue depuis l'arrière avec une partie du quai d'embarquement
    Image

    Une partie du quai d'embarquement depuis l'autre côté de la gare
    Image

    La poulie de retour montée sur lorry ainsi que le vérin de tension
    Image



  • La ligne

La ligne prend rapidement de l'inclinaison puisque la gare a été placée au plus proche des premières pentes à gravir. Peu après, au passage du P4, l'inclinaison va être diminuée quelque peu et cette dernière va rester quasi constante jusqu'à ce que la ligne atteigne les alpages situés au-dessus du village de Saint-Martin-de-Belleville. Cette zone est atteinte au niveau du P7 qui diminue encore de quelques degrés l'inclinaison de cette dernière. Pendant la traversée de cette zone, le profil reste quasi constant. Il va même devenir complètement plat au niveau du P9 avant que le P10 ne permette d'aborder une phase plus prononcée. Cette phase plus prononcée se termine au niveau du P12. En effet ce dernier remet le câble quasiment à plat afin de permettre un peu plus loin le passage sous une ligne électrique tout en gardant les distances d'espacement règlementaires. Le P13 permet d'engager le profil nécessaire à la dernière grosse phase montante que va devoir franchir la ligne. Après le passage successif sur le P15 et la P16, la ligne finit le parcours quasiment à plat jusqu'à la gare amont.

Les 1952 mètres de ligne sont portés par 18 pylônes fixés à des ancrages en béton. Dans l'ordre de la montée, nous trouvons :

    P1 : 8C/8C
    P2 : 8C/8C
    P3 : 8S/8S
    P4 : 12S/12S
    P5 : 8S/8S
    P6 : 8S/8S
    P7 : 12S/12S
    P8 : 8S/8S
    P9 : 12S/12S
    P10 : 12C/8C
    P11 : 8S/8S
    P12 : 12S/12S
    P13 : 8C/8C
    P14 : 6S/6S
    P15 : 12S/12S
    P16 : 12S/12S
    P17 : 6S/6S
    P18 : 4SC/4SC


    La ligne depuis le bas
    Image

    Premiers mètres de ligne
    Image

    Le P3 au bout du décaissement crée pour implanter la gare aval
    Image

    Le P4 avec sur la gauche le tunnel de la piste Biolley
    Image

    On croise la route menant aux Menuires ainsi qu'à Val Thorens avant de croiser la piste du Biolley
    Image

    Longue portée pour atteindre P6
    Image

    Portée P6 – P7
    Image

    On atteint les zones d'alpages tout en s'apprêtant à croiser de nouveau le tracé de la piste Biolley
    Image

    Passage au-dessus de la variante baptisée Loy
    Image

    P9
    Image

    Le P10 qui va nous permettre d'entamer une phase un peu plus raide
    Image

    Portée P10 – P11
    Image

    On continue en direction du P12
    Image

    P12. Des câbles de garde sont présents jusqu'au P13 à cause du passage d'une ligne électrique
    Image

    P13 pour imprimer la pente nécessaire pour la dernière partie raide
    Image

    P14 avec juste derrière le tracé de la piste Biolley
    Image

    On poursuit notre ascension
    Image

    P15 et P16
    Image

    La vue s'ouvre et permet d'observer le tracé de la ligne du télésiège Saint Martin 2 sur la droite
    Image

    Long final quasi plat pour atteindre la gare amont
    Image

    La dernière portée
    Image

    Arrivée en gare amont
    Image



  • La gare amont

La gare amont est située à 1801 mètres d'altitude au lieu-dit du Mollard. Non loin se trouve la gare aval du télésiège débrayable Saint Martin 2. La gare ici est une gare SATELLIT traditionnelle à couverture complète. Elle est entièrement recouverte de tôles peintes en noir mis à part les tympans qui eux, sont peints en blanc. La gare est reliée à un énorme chalet en bois qui abrite le garage de l'installation. C'est donc ici que se trouve tout l'entrainement de l'installation ainsi que le poste de conduite principal de l'appareil. Comme en gare aval, le quai de la gare amont n'est pas de plain-pied.

    Garage + gare amont Saint Martin 1 et gare aval Saint Martin 2
    Image

    La gare depuis le bas de la piste Verdet
    Image

    Vue sur la gare et l'intégralité du quai
    Image

    Gare amont
    Image

    Gare de profil
    Image

    Gare amont depuis l'entame de la piste Biolley
    Image

    Chaine de trainage pour le transfert des véhicules depuis ou vers le garage
    Image

    Zoom sur le chalet abritant le garage
    Image


Véhicules et pinces

Les véhicules sont accouplés grâce à une seule pince à ressorts de compression de type Omega T. Cette pince est considérée comme étant auto-dégivrante puisque le simple fait de comprimer les ressorts suffit à casser le givre.

    Pince OmégaT
    Image

    Passage de la pince sur un balancier support
    Image

    Passage de la pince dans un balancier support-compression
    Image


Les véhicules employés sur Saint Martin 1 sont des cabines de type Palace 8 fabriquées par l'ensemblier Sigma. Familièrement appelées cabines "bouées" avec leur forme arrondies et leur parechoc en relief, ces cabines possèdent deux banquettes de quatre places formant à l'intérieur un fer à cheval. Cette disposition assure place et confort pour les passagers même quand cette dernière est remplie au maximum. Un confort accru aussi par le fait que le matériel de ski prend place dans les rangements fixés sur les portes de chaque véhicule.

    Cabine en ligne
    Image

    Idem
    Image

    Intérieur d'une cabine
    Image

    Came d'ouverture amovible en gare aval
    Image

    Détails sur la came amovible présente coté débarquement en gare amont
    Image

    Levier de manœuvre au passage dans la came
    Image



Depuis les pistes

    Partie finale depuis la gare amont
    Image

    P15, P16 et P17
    Image

    Pylônes 15 et 16 vues en contre-plongée
    Image

    Croisement avec la partie haute de la piste Biolley
    Image

    Ligne vers l'aval depuis ce croisement
    Image

    Vers l'amont au niveau du P9
    Image

    Vers l'amont depuis l'entame de la piste Loy
    Image

    P7 depuis la piste Loy
    Image

    Ligne vers l'aval avant de passer sous la route d'accès aux Menuires et à Val Thorens
    Image



Saint Martin 1 : un trait d'union entre authenticité et modernisme

Avec Saint Martin 1 version 2002, il est loin le temps du long et interminable télésiège jouant autrefois le rôle d'ascenseur vers le domaine skiable d'altitude depuis Saint-Martin-de-Belleville. Désormais les clients bénéficient d'un accès tout en confort bien assis à l'intérieur des cabines; le tout avec un temps de transport ultra réduit. Un investissement complètement réussi qui permet à Saint-Martin-de-Belleville de concilier d'un côté l'authenticité du village et de l'autre le modernisme du domaine avec au milieu la télécabine de Saint Martin 1 qui représente le trait d'union entre ces deux univers.

    Image





Suivre la discussion sur le forum


Appareil en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.08935 secondes. 28 requete(s).
100 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés