En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 6Bannière 37Bannière 16Bannière 26

 TKD de Brésy

Praz-de-Lys (Praz-de-Lys - Sommand)

Montagner

T1 ES
Mise en service en : 1992



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 04/12/2014 et mise à jour le 08/12/2014
(Mise en cache le 08/12/2014)

LE TELESKI DE BRESY
Praz-de-Lys (Praz-de-Lys-Sommand)
Montagner - 1971


Image


Praz-de-Lys-Sommand : le ski famille à 45 minutes de Genève !

Praz-de-Lys est une jeune station haut-savoyarde. Née dans les années 70, elle est perchée sur un plateau, à 1400 mètres d’altitude. Gérée par la commune de Taninges, sur laquelle elle est située, elle a fusionné son domaine avec celui de la station voisine de Sommand, gérée par la commune de Mieussy, créant ainsi un domaine skiable de taille moyenne et proposant des pistes agréables et de tout niveau : Praz-de-Lys-Sommand, géré par le Syndicat Intercommunal Taninges-Mieussy.
La station se situe proche des villes de la région : la vallée de l'Arve se situe à proximité, mais aussi le bassin genevois et ses 900 000 habitants, faisant de cette station une destination très prisée des skieurs à la journée de la région.
Le domaine s’étend de 1230 à 1950 mètres d’altitude, et l’on y skie de décembre à avril. En effet, malgré l’altitude modeste du domaine, il se trouve dans le Sud du Chablais et bénéficie de ce fait de l’enneigement abondant de ce dernier.
On y skie donc sur une cinquantaine de pistes, dont 6 pistes vertes, 29 pistes bleues, 14 pistes rouges et 6 pistes noires. Ces dernières sont desservies par : 6 télésièges, tous à pinces fixes, et de nombreux téléskis débrayables.

Le Plateau de Sommand : un lieu chargé d'histoire

L’histoire du Praz-de-Lys commence en 1971, avec la réalisation d’un nouveau téléski à l’extrémité est du plateau éponyme : le téléski du Planey, du constructeur Weber, chose rare puisqu’il s’agit du dernier exemplaire de téléski débrayable de ce constructeur encore en service aujourd’hui. Sa construction intervient la même année que celle des téléskis de Crintat et du Col de Sommand, sur le plateau voisin de Sommand. Ce premier téléski, assez isolé et raide, ne dessert qu’une piste, assez difficile, puisqu’elle aujourd’hui devenue une piste noire.

L’année suivante voit la construction de deux téléskis cette fois sur la partie centrale du plateau du Praz-de-Lys : le petit téléski à perches fixes du Beuloz, destiné aux débutants et situé au cœur des bois occupant le plateau, et le téléski de Roy. Celui-ci, en revanche, n’était absolument pas destiné aux débutants. Situé à l’extrémité sud du plateau de Sommand, c’est un téléski destiné, tout comme son collègue au Planey, à desservir des champs de neige assez engagés.

En 1975, le retour vers le Praz-de-Lys depuis le téléski du Planey est quelque peu facilité avec la construction du téléski du Canevet. Celui-ci devait faciliter l’accès au plateau central pour les skieurs du Planey par gravitation, en skiant à flanc de coteau. L’année suivante, un autre téléski débutant est construit sur le plateau du Praz-de-Lys, sur un tracé quasiment parallèle mais plus long à celui du téléski des Beuloz.

Dans la deuxième moitié des années 70, en revanche, l’accès au secteur du Planey est considérablement simplifié, avec la réalisation du téléski de l’Hôtel en 1978. Ce nouvel appareil, dont le départ est nettement plus accessible que celui du téléski du Canevet, permet aux skieurs de revenir sur le plateau central depuis le départ du téléski du Planey sans avoir à le reprendre pour accéder au téléski du Canevet. Dans le même temps est construit le téléski de Brésy, qui, situé à l’ouest du téléski du Canevet, facilite la desserte de plusieurs pistes très agréables, de même que la bascule du secteur Planey vers le secteur Roy.

C’est au début des années 80 que le domaine connait sa plus grosse évolution, puisque deux télésièges voient le jour : le télésiège de Véran, dont l’arrivée se situe au Col de Sommand, construit pour effectuer la liaison avec le domaine voisin de Sommand. Praz-de-Lys-Sommand est alors né. En 1983 est construit un second télésiège, celui de Praz-l’Evêque, donnant accès à de nombreuses pistes en forêt en contrebas de la station.

En 1986, devant l’affluence considérable que rencontrait le téléski de Roy du fait de sa position stratégique, sera construit le téléski du Betex. Situé à gauche du téléski de Roy, il a pour vocation de le seconder dans le rapatriement des skieurs dans leurs résidences situées à proximité des téléskis débutants de Chevaly et du Beuloz, qui étaient inaccessibles depuis le bas du téléski de Roy. La même année, devant la fréquentation élevée du téléski de Chevaly, ce dernier se voit doublé par un autre téléski sur un tracé parfaitement identique.

Quelques années plus tard, deux téléskis sont construits : le téléski de Jorat voit le jour en 1991 sur le plateau du Praz-de-Lys, entre les téléskis de l’Hôtel et de Chevaly 1 & 2. L’année suivante, en 1992, c’est le téléski de Brésy qui est remplacé par un téléski Montagner plus moderne et performant.

Cinq ans plus tard, en 1997, le télésiège du Haut-Fleury voit le jour. Partant du village et arrivant au sommet éponyme, il ouvre non seulement l’accès à de nouvelles pistes, mais inaugure également un nouveau point de liaison vers le domaine de Sommand. Cette même liaison sera renforcée en 2003 par le remplacement du télésiège biplace de Véran par un nouveau télésiège à quatre places.

Enfin, dernier changement en date, le remplacement du téléski de Roy en 2008, par un télésiège fixe à quatre places.

Le téléski de Brésy : un téléski vital pour le domaine

Le téléski de Brésy voit donc le jour en 1992 en remplacement d’un téléski sur un tracé parfaitement identique.
D’un point de vue technique, c’est un téléski très classique pour son constructeur et son époque. Doté d’une gare motrice de type 6L, caractérisée par des fûts rectangulaires et commercialisée par le constructeur haut-savoyard Montagner à partir de 1986. La gare amont est quant à elle un LSP (lâcher-sous-poulie), en portique, caractéristiques des gares amont des téléskis Montagner à partir des années 80.

Il occupe une place absolument stratégique sur le domaine.
En effet : c’est le seul moyen de rejoindre le reste du domaine depuis les principales portes d’entrée du plateau du Praz-de-Lys, à savoir les Beuloz, les Chevaly, le Jorat et l’Hôtel. C’est également le seul moyen de rentrer sur Sommand lorsque l’on se trouve sur le plateau du Praz-de-Lys ou sur le secteur du Planey. Ces deux fonctions s’effectuent par la suite en empruntant les télésièges de Roy ou du Haut Fleury, directement accessibles par gravité depuis le sommet du téléski.
Il dessert également un secteur de ski propre très agréable, composé de deux pistes, longeant l’intégralité de la ligne du téléski sur sa droite. Il s’agit de la piste rouge Brésy et de la piste bleue Brésy.
Cette place stratégique qu’il occupe sur le domaine fait de ce téléski une remontée très fréquentée qui sature régulièrement, notamment pendant les week-ends et les vacances scolaires.

Situation sur le plan des pistes :
Image

D'un peu plus près :
Image

Situation sur la carte IGN au 1/25000 des lieux (Droits réservés - Géoportail):
Image

Caractéristiques de l’appareil :

Caractéristiques administratives :


  • Type de remontée : TKD - Téléski à perches découpables
  • Nom de la remontée : BRESY
  • Exploitant : Remontées mécaniques de Taninges
  • Constructeur : Montagner
  • Année de construction : 1992
  • Maître d'oeuvre : CETARM 74
  • Maître d'ouvrage : Commune de Taninges

Caractéristiques d’exploitation :


  • Saison d’exploitation : Hiver
  • Capacité : 1 personne
  • Débit : 900 p/h
  • Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s

Caractéristiques géométriques :


  • Altitude aval : 1423 m
  • Altitude amont : 1610 m
  • Dénivelé : 187 m
  • Longueur développée : 810 m
  • Longueur horizontale : 399 m
  • Pente maximale : 38 %
  • Pente moyenne : 24,04 %

Caractéristiques techniques :


  • Type de gare aval : 6L
  • Type de gare amont : LSP
  • Tension : Amont
  • Type de tension : Contrepoids
  • Motrice : Aval
  • Sens de montée : Droite
  • Nombre de pylônes : 8
  • Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
  • Nombre d'agrès en service : 128
  • Moment de puissance : 168
  • Diamètre poulie motrice : 1800 mm
  • Diamètre poulie retour : 3500 mm

Caractéristiques du câble :


  • Fabricant du câble : Arcelor Mittal
  • Diamètre du câble : 16 mm
  • Âme : Textile
  • Type de câblage : Lang à droite

Caractéristiques de la ligne:

P1 : S / S
P2 : S / S
P3 : SC / SC
P4 : S+Virage / S+Virage
P5 : SC / C
P6 : SC / SC
P7 : S / SC
P8 : S / S
G2 : S / S


Ligne et infrastructures du téléski de Brésy :

La gare aval :

C'est ici qu'est réalisée la motorisation de l'installation, par le biais d'une poulie d'un diamètre de 1800 mm. Les perches sont rangées les unes à la suite des autres dans le magasin de perches, et le départ se fait à l’aide d’un déclencheur automatique situé à l’extrémité du rail de stockage des perches.

Première vue de la gare aval depuis la piste rouge de Brésy :
Image

Rapprochons-nous un peu :
Image

Le chalet de commande et le panneau d’informations du téléski :
Image

La gare se dévoile peu à peu :
Image

La gare aval dans son ensemble :
Image

Dirigeons-nous à présent vers le départ :
Image



La ligne :

La ligne du téléski de Brésy est soutenue par 8 pylônes, dont un virage, et présente deux parties distinctes : de la gare aval au virage, elle quasiment plate et monte très doucement vers le pylône 4, seul et unique virage de l’installation. Une fois le petit bâtiment passé sur la droite, la pente s’accentue à partir du cinquième pylône, pour attendre la valeur de 38% avant le dernier pylône qui précède de très peu la gare amont.

Première portée G1-P1 :
Image

Premier pylône :
Image

Deuxième portée, P1-P2 :
Image

P2 :
Image

Portée P2-P3 :
Image

P3 :
Image

En avant vers le virage :
Image

Le virage vers la gauche, P4 :
Image

Détail des poulies de déviation :
Image

Portée P4-P5 :
Image

Cinquième pylône, la ligne commence à prendre de l’inclinaison :
Image

Portée P5-P6 :
Image

P6 :
Image

Portée P6-P7 :
Image

P7 :
Image

Dernière portée, P7-P8 :
Image

Dernier pylône, P8 :
Image


La gare amont :

C’est ici qu’est realisée la tension de l’appareil, à l’aide d’un contrepoids situé sur le pied gauche de la gare. C’est un lâcher-sous-poulie

Arrivée en gare amont :
Image

Vue sur la partie haute de la gare, en particulier de la poulie retour :
Image

La même gare vue de profil avec l’aire de débarquement :
Image

Dernière vue de la gare amont, cette fois plus éloignée, depuis le sommet du téléski du Betex :
Image



Le téléski de Brésy : pas assez performant ?

Ce téléski, bien que récent, n’assure plus avec suffisamment de débit ses fonctions très importantes au sein du domaine. Régulièrement surchargé et dépassé, il fut plusieurs fois question de le doubler par un second téléski sur un tracé parallèle, voire même de le remplacer par un télésiège à pinces fixes depuis le bas du téléski de l’Hôtel, mais ces projets n’ont pas encore abouti à une solution pérenne et abordable pour la petite station du Praz-de-Lys.

Image

------------------------------------------------

Ainsi se termine ce reportage.
Merci de m’avoir lu et à bientôt !

(c) - Décembre 2014 – Monts-Jura et collonges74 - Tous droits réservés

Photos : Monts-Jura
Textes, bannière et mise en page : collonges74
Photos prises en mars 2011





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.16386 secondes. 38 requete(s).
130 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés