En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 8Bannière 11Bannière 17Bannière 16

 TKD de l'Almet

Le Grand-Bornand (Les Aravis)

Montagner

T2 ES
Description rapide :
Un des trois téléskis Montagner du domaine, appareil desservant deux pistes dans un endroit assez excentré du domaine.

Mise en service en : 1974



Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 08/10/2010 et mise à jour le 21/04/2014
(Mise en cache le 21/04/2014)

Je vous présente un reportage sur le téléski débrayable de l’Almet au Grand-Bornand dans le massif des Aravis.


Le Grand-Bornand est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations de la Clusaz, de Manigod et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de trois grandes zones habitables :

  • le centre du village du Grand-Bornand : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée du Bouchet : cette vallée suit le cours du Borne en longeant la chaîne des Aravis dont le point culminant est la Pointe Percée (2750m).
  • le Chinaillon : situé en amont du centre du village du Grand-Bornand, il est le principal pôle d’activité hivernal par sa situation au pied des pistes.

Au centre de ces trois zones se trouve le Mont Lachat de Chatillon (2100m) autour duquel s’est dressé le domaine skiable créé en 1953 avec le téléski des Outalays. Toutefois, c’est la construction du téléski de la Floria en 1961 qui a déclenché l’essor de la station.

Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1000m à 2100m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 90 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le plateau de la Joyère, le plateau du Rosay, le secteur du Chinaillon et la vallée du Maroly.

Vous pouvez consulter un dossier écrit par Guillaume sur l'aménagement du domaine skiable du Grand-Bornand depuis sa création en 1944 en cliquant ici.



Image


Au sommaire :

  • L'équipement du Maroly : vers la pointe d'Almet
  • L'un des trois téléskis Montagner du domaine
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion



L'équipement du Maroly : vers la Pointe d'Almet

Dans les années 1950, la S.A "du téléski du Grand-Bornand" commença à équiper en remontées mécaniques les pentes du Chinaillon. En 1961, des propriétaires de terrains jaloux de la réussite de la S.A "du téléski du Grand-Bornand" ont décidés de créer une nouvelle société pour l'équipement du domaine skiable : la S.A "du téléski de la Mulaterie" était née, et elle installa le téléski de la Mulaterie dès 1961. La commune, soucieuse du développement du domaine skiable quasi-inexistant vers la fin des années 1960, décida de réunir en 1971-1972 les deux sociétés de remontées mécaniques pour l'établissement d'un accord concernant deux grands secteurs à équiper dans les années suivantes. Pour la S.A "des téléskis du Grand-Bornand", le projet était d'équiper les secteurs de la Côte et de la Joyère, notamment avec la liaison village/domaine skiable. Pour la S.A "Chinaillon Beausite", il s'agissait d'équiper la vallée du Maroly, très prisée par les skieurs depuis les années 1930.

Image
Les vastes espaces de la vallée du Maroly : une mine d'or pour le domaine skiable !


Ainsi, en 1972, la S.A "Chinaillon Beausite" entama l'équipement de la vallée du Maroly en construisant trois appareils : les téléskis de la Cour 1, des Bouts puis du Maroly créant désormais un premier accès vers le secteur du Maroly qui devint à ce moment un territoire à conquérir rapidement ! Ainsi, dès cette même année, la société prévoyait de construire quatre nouveaux téléskis sur ce secteur : les téléskis de la Sonnerie, le téléski du Vacheret, le téléski des Terres Rouges et enfin celui de l'Almet. Toutefois, elle ne pourra construire aucun de ces appareils...car la commune du Grand-Bornand, après avoir repris la main sur une partie du domaine suite à la faillite de la S.A "des téléskis du Grand-Bornand" et réalisé l'équipement des Envers, s'attaqua à devancer la S.A "Chinaillon Beausite" au Maroly. Ce sont quatre appareils qui commencèrent à être construits en 1974 :

  • Le télésiège de la Tolar, appareil permettant de relier la vallée du Maroly au sommet de la Floria pour un retour direct vers le Grand-Bornand et une facilité de desserte de la Combe de la Tolar.
  • Le téléski du Chouly, immense appareil ouvrant de nouvelles dessertes dans la vallée.
  • Le téléski du Prarian, permettant un retour vers le Maroly aux personnes s'étant dirigé vers l'Almet.
  • Et enfin le téléski de l'Almet qui, par sa position à l'extrême bord du secteur, permettait d'ouvrir une nouvelle piste sous la Pointe d'Almet.

Tandis que la société Pomagalski fut retenue pour construire le télésiège de la Tolar, l'entreprise Montagner fournira cette année-là les trois téléskis qui demeureront les seuls de ce constructeur au sein de la station. La construction de ces appareils a débuté vers la fin de l'été. Seulement, un froid inhabituel apparut courant septembre et apporta la neige. Le génie civil des téléskis ayant été terminé juste à temps, les monteurs avec le soutien de la société Montagner se lancèrent dans l'héliportage des pylônes dans le froid et la neige... En une journée, ils réussirent à mettre en place pas moins de 38 pylônes sur la quarantaine que comptait l'ensemble des trois téléskis ! Cette opération terminé, la construction des appareils continuait en cet automne 1974 où la neige s'était implantée durablement et avait bloqué la construction du télésiège de la Tolar qui fut terminé l'été suivant.

Image
L'héliportage des trois appareils sous la neige durant l'automne 1974 : un pylône de ligne du Chouly (à gauche), un pylône de gare du Prarian (au milieu) et un de l'Almet (à droite).


En 1982, l'ouverture de la vallée de la Duche avec ses deux télésièges offrit une nouvelle possibilité au téléski de l'Almet. La piste du Fenil, dont le départ est situé sur la crête à l'arrivée du téléski de l'Almet, permet en effet de descendre vers la Duche en offrant un bon dénivelé sur sa première partie.

A la fin des années 1980, les "hivers sans neige" minèrent les finances du domaine skiable. Au premier de ces hivers, seul le téléski du Prarian put assurer sur une partie de la saison une offre minime en ski ! Ce ne fut qu'au second hiver où le téléski de l'Almet et le haut de celui du Chouly purent ouvrir pour aider le Prarian. Suite aux mauvaises saisons qui suivirent, le téléski des Bouts fut déplacé en 1990 pour être implanté en parallèle au Prarian, ce qui permit de conforter l'offre sur cette partie du domaine et garantir un retour facilité vers le Maroly depuis l'Almet en cas de panne de l'un des appareils. Avec l'arrivée du snowpark dans les années 2000, les Prarian commencèrent à prendre une très grande importance, tandis que l'Almet continue d'assurer son rôle. Avec le remplacement du téléski du Maroly en 2003 par le télésiège débrayable du Maroly, ce dernier entraina en 2009 l'arrêt puis le démontage du long téléski du Chouly, supprimant l'un des trois appareils Montagner du domaine.


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Image

Le téléski l'Almet dessert deux pistes. La piste de l'Almet retourne au départ de l'appareil et des téléskis du Prarian. La piste du Fenil permet quant à elle de descendre vers le secteur de la Duche, rejoignant la piste des Annes sur le bas de son parcours qui a une pente négligeable sur cette partie.



L'un des trois téléskis Montagner du domaine

La réalisation du téléski de l'Almet a été confiée à l'entreprise Montagner qui fournira également la même année les téléskis du Prarian et du Chouly. Ces trois appareils sont ainsi très ressemblants par leur composition. La gare aval figurait dans la gamme classique pour cette époque chez ce constructeur où la structure se compose d'un double pylône arrière relié au pylône avant par deux jambes de forces et supportant la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne et la gare amont ne possèdent également aucune particularité par rapport à d'autres téléskis Montagner. On notera qu'à l'origine, le téléski possédait un pylône 1 en compression juste en sortie de gare (voir photomontage de l'héliportage ci-dessus). Il fut par la suite supprimé.

Actuellement, le débit de cet appareil qui est au maximum pour un téléski de ce type est suffisant sur l'ensemble de la saison. Etant donné que cette installation se trouve légèrement à l'écart sur le domaine et qu'il demeure adapté pour transporter la clientèle à son sommet, il n'y a pas de projets de remplacement.


Les caractéristiques actuelles du téléski de l'Almet :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : l'Almet
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Maroly
  • Commune : le Grand-Bornand
  • Exploitant : SAEM "les Remontées mécaniques du Grand-Bornand"
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur d'origine : Montagner
  • Année de construction : 1974

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1600 m
  • Altitude de la gare amont : 1818 m
  • Longueur : 1216 m
  • Dénivelée : 218 m
  • Pente moyenne : 18%
  • Pente maximale : 35%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare A100-D
  • Puissance : 74 kW
  • Diamètre de la poulie motrice : 2 m
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Masse du contrepoids : 2800 kg
  • Diamètre de la poulie retour : 3 m
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Nombre de perches : 178
  • Espacement des perches : 14 m (4s)
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante
  • Diamètre du câble : 16 mm

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 12
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 3.5 m/s
  • Temps de montée : 5mn 47s
  • Débit : 900 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen



La gare aval

La gare est située à proximité des chalets du Maroly d'en bas, à 1600 mètres d'altitude non loin des gares aval des téléskis du Prarian 1 & 2. C'est ici que ce trouve la partie motrice de l'appareil. Cette gare aval Montagner typique de sa génération se compose de trois pylônes (un simple à l'avant et un double à l'arrière) supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant et enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare.

La gare est située à proximité des chalets du Maroly d'en bas, à 1600 mètres d'altitude non loin des gares aval des téléskis du Prarian 1 & 2. C'est ici que ce trouve la partie motrice de l'appareil. Cette gare aval Montagner typique de sa génération se compose de trois pylônes (un simple à l'avant et un double à l'arrière) supportant une structure où sont montées la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant et enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare.

Les gares des téléskis du Prarian 1 & 2 au premier plan, avec celle du téléski de l'Almet juste derrière :
Image

Vue sur la gare depuis les environs du pylône 1 de l'appareil, avec les chalets d'alpage du "Maroly d'en bas" juste derrière :
Image

Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image

Image

Image

Image



La ligne

La ligne est de longueur moyenne et très régulière. On notera qu'elle reste très plate sur la quasi-intégralité du parcours, comme vous le verrez sur les photos ci-dessous. Dès le départ, on monte lentement vers le pylône 1 à partir duquel la pente redevient quasiment plate. Entre les pylônes 2 et 5, on passe en contrebas d'une butte situé à droite de la ligne et sur laquelle passe la piste. Au passage du pylône 6, la ligne remonte légèrement mais sur une courte durée car au pylône 8, la pente est déjà quasiment nulle. Il faudra attendre le pylône 11 pour attaquer la montée finale, passage le plus raide de la ligne mais dont la pente reste toutefois assez faible.

La ligne comporte 12 pylônes numérotés de 1 à 12. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : S/S
  • P2 : SC/SC
  • P3 : SC
  • P4 : S/SC
  • P5 : S/SC
  • P6 : SC
  • P7 : SC/SC
  • P8 : S/S
  • P9 : S/SC
  • P10 : SC
  • P11 : C
  • P12 : S/S


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image

La totalité de la ligne vue de la traversée sous le snowpark. On remarque bien le profil assez plat de la ligne de l'installation :
Image

Le début de la ligne vue du départ de l'installation :
Image

Image

Vue arrière :
Image

Le début de la ligne avec l'Aiguille Verte et le Roc des Tours au fond :
Image

Vue en direction du départ depuis la butte de la piste de l'Almet :
Image

La partie relativement plate du début de ligne :
Image

Image

Le milieu de la ligne, avec la piste de l'Almet à gauche :
Image

Une vue arrière de la ligne. On devine au fond à gauche le tracé de la Piste 2000 descendante du sommet du Lachat :
Image

La seconde moitié de la ligne :
Image

Le milieu de la ligne vue de la piste de l'Almet :
Image

La montée tranquille du téléski :
Image

La fin de la ligne :
Image

Image

Image

La vallée du Maroly avec le téléski de l'Almet au premier plan :
Image

La piste et le téléski de l'Almet :
Image

On approche du sommet :
Image

Image

Image

Au sommet de l'appareil...
Image

Image

Pylône 1 :
Image

Pylône 2 :
Image

Pylône 3 :
Image

Portée entre les pylônes 3 et 4, dans un faux plat montant :
Image

Pylône 4 :
Image

Pylône 5 :
Image

Portée entre les pylônes 5 et 6 :
Image

Pylône 6 :
Image

Pylône 7, dans un passage un peu plus pentu que sur la première partie de la ligne :
Image

Pylône 8 :
Image

Portée entre les pylônes 8 et 9, en s'approchant de la crête du Maroly d'en haut :
Image

Pylône 9 :
Image

Pylône 10 :
Image

Pylône 11, seule compression de la ligne :
Image

Portée entre les pylônes 11 et 12 dans la montée finale :
Image

Pylône 12 d'arrivée :
Image



La gare amont

La gare amont est située sur une crête à 1818 mètres d'altitude sur la crête du Maroly d'en haut. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

La zone de lâcher :
Image

La poulie retour vue de la zone de lâcher :
Image

Vue sur la gare :
Image

Image

Image



Conclusion

Le téléski de l'Almet, de par son emplacement sur la zone la plus enneigé du domaine, permet une desserte de nombreux hors-pistes prisé par les skieurs sur une partie de la saison. Il permet l'accès à deux beaux itinéraires sur versants opposés, surtout du côté du Fenil car la piste est bien exposé et est assez raide sur sa partie haute. La piste de l'Almet devient quant à elle à éviter l'après-midi lors de période de fonte des neiges pour les skieurs ne souhaitant pas pousser sur les bâtons ! Malgré cela, le téléski de l'Almet reste très utilisé et garde tout son charme. Son débit adapté fait qu'il est prêt à rester encore longtemps sur le domaine afin de continuer à monter les skieurs sous la Pointe d'Almet !

Image
La Pointe Percée, point culminant du massif des Aravis, vue du sommet du téléski de l'Almet.





Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09582 secondes. 32 requete(s).
126 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés