En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 14Bannière 10Bannière 4

 TKD de la Combe

Peisey-Vallandry (Paradiski)

Mécalift

T2 ES
Description rapide :
Téléski construit par Mécalift en 1980 sur le domaine de Pesiey-Vallandry

Mise en service en : 1980

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 08/04/2011 et mise à jour le 11/04/2011
(Mise en cache le 08/07/2014)

Image


Le domaine skiable de Peisey-Vallandry est situé en Tarentaise juste en face de la station de Montchavin. Ce domaine qui possède 11 remontées mécaniques exploitées par la STAG est relié au domaine des Arcs. Il s’étend de 1200 mètres jusqu’à 3226 mètres d’altitude au sommet de l’Aiguille Rouge. Ce domaine offre 200 kilomètres de pistes desservies par 54 remontées mécaniques allant du petit téléski au Funiculaire d’une capacité de 270 personnes. Depuis 2003 le domaine des Arcs est relié à celui de la Plagne via Peisey-Vallandry formant ainsi l'espace de ski dénommé Paradiski. Le téléski de la Combe est l’un des deux téléskis débrayable encore présent sur le domaine de Peisey-Vallandry


Les débuts de Peisey-Vallandry

Le tourisme commence à pointer le bout de son nez dans les années 1900 au village de Peisey Nancroix amenant par la même occasion les premiers skieurs. La première école de skis voit le jour en 1937 mais ce n’est que onze ans plus tard que verra le jour la première remontée mécanique. Il s’agit d’un appareil privé qui est utilisé en temps que télésiège ou téléski à archets suivant la hauteur du manteau neigeux. Cet appareil emmène les clients du village de Peisey Nancroix au hameau de Plan Peisey. Peu de temps après l’installation de cet appareil, un petit téléski sera installé près de son sommet. En 1963 le premier grand téléski moderne de la station est réalisé ; il s’agit du téléski du Rey. Les clients vont pouvoir désormais accéder au plateau du Rey et admirer la vue sur le massif de l’Aiguille Grive. La commune passe un cap en 1966 et décide d’autoriser des constructions sur le hameau de Plan Peisey qui commenceront à sortir de terre cette même année. Parallèlement, la mairie qui gère également le domaine skiable continue l’aménagement du Plateau du Rey avec la réalisation d’un premier téléski sur ce dernier, téléski qui ouvrira fin 1965. Le développement de la station étant lancé et les constructions se succédant la station va planifier la modernisation de son domaine. Durant l’été 1970 verront le jour le premier télésiège moderne de la station ainsi que trois autres téléskis sur le domaine d’altitude.


Le développement du Plateau du Rey

Parcher a été le premier télésiège moderne de la station à avoir été réalisé. Placé sur la partie Sud de Plan Peisey et situé plus en amont que le téléski du Rey, il servait d’ascenseur pour les logements les plus hauts de la station. Construit par Montaz Mautino, il s’agissait d’un télésiège biplace développant 110 kW. Long de 1336 mètres, il gravissait 416 mètres de dénivelée afin de rejoindre l’aval du plateau du Rey. A son sommet les clients avaient le choix de redescendre au bas de la station ou de poursuivre sur le domaine d’altitude. Ce dernier a été largement modernisé avec sa venue. En effet le premier téléski de la Cote 2300 est doublé la même année par un autre téléski un peu plus long. En empruntant ces appareils et notamment le dernier en date, on arrive au point le plus haut du plateau du Rey. Mais ce n’est pas tout. La même année la station installe un double téléski baptisé Grand Renard. Ces appareils atteignent le point culminant du domaine. Plus tard, ils permettront la liaison avec la station voisine des Arcs. En 1976, il offre un accès vers le domaine débutant d’altitude sur le plateau du Rey. Bien que plusieurs remontées soient à disposition de cette clientèle sur le front de neige de Plan Peisey, le bas de la station étant assez exposé, la commune pris donc la décision d’aménager un second espace en altitude moins sujet à un enneigement aléatoire.


Seule véritable remontée accessible à tous depuis Plan Peisey, il fut rejoint dix ans plus tard par le télésiège de Pra Lombard. Ce télésiège doublait le téléski du Rey et le téléski du Plan de l’Ours. En effet entre 1970 et 1980, le téléski du Rey subit une grosse modification et est nettement raccourci. Désormais son sommet ne se fait plus au plateau du Rey mais non loin du lieu-dit du Plan de l’Ours. Pour accéder au plateau, il faut désormais enchainer un second appareil qui monte sur le plateau. Toutefois, le Pra Lombard supplanta totalement le téléski du Rey quelques années après sa mise en service. Jusqu’au démontage de la première ligne moderne de la station, il représentait la seule alternative facile depuis la partie Nord de Plan Peisey pour rejoindre le domaine d'altitude Tout comme le télésiège du Parcher, cet appareil rejoint l'aval du plateau du Rey. De même ce télésiège permettait à ses clients de rejoindre les remontées d'altitude du domaine de Peisey. Mais en cette année 1980, il y’ a également une autre nouveauté. Le domaine d’altitude est enrichi d’un nouveau téléski : le téléski de la Combe.


Combe : Le ski nature

Situé à l’extrémité Sud du plateau du Rey, cet appareil vient ouvrir un nouveau tracé dans la forêt de Plan Peisey sans toutefois atteindre le bas de la station. En effet en plus de l’éloignement par rapport aux constructions de la station, le départ de ce téléski se trouve cent mètres plus haut. Ce nouveau tracé permet de créer une nouvelle piste quasiment entièrement en forêt le tout avec un sentiment d’isolement marqué puisque excentrée des grandes pistes descendant tout au bas de la station. Directement accessible depuis le télésiège du Parcher ou depuis n’importe quelle autre remontée présente en altitude, le téléski offre donc du ski nature aux clients venant l’emprunter.

La piste de la Combe qu’il dessert est en effet très belle et le succès semble avoir été au rendez-vous. Il permet aux clients qui empruntent cette piste d’enchainer les rotations sur cette dernière mais il sert également de retour sur les autres appareils du domaine sans avoir à passer par le bas de la station. La gare étant éloignée de toute autre installation, la station créa également une piste de retour sur Plan Peisey permettant de regagner le bas du télésiège du Parcher faisant office d’échappatoire à ce « cul de sac ». Ainsi les clients n’étaient pas bloqués en cas de panne de l’appareil ou si la neige venait à manquer sur son tracé.


Combe : Une remontée devenue secondaire

Malgré l’intérêt de la piste de la Combe, le retour en altitude par ce téléski n’est pas très facile. Avec une vitesse rapide et une pente assez forte par moments, s’ajoute à cela le tracé quasi intégralement en forêt qui rend le retour au bas de l’appareil en cas de chute peu aisé. En effet si une chute intervient la forêt empêche le retour sur la piste la plus proche, il faut donc descendre à skis la piste de montée ou remonter à pieds. Tout ceci combiné à la mention « téléski difficile » devait rebuter plus d’un client pas très à l’aise qui s’hasardait au pied de cet appareil.

Mis à part retenir un peu de monde en altitude ce téléski n’a guère d’autre intérêt car même s’il est fermé, les pistes qu’il dessert peuvent être maintenues ouvertes grâce à la présence du télésiège du Parcher. Seul le temps d’accès à ces pistes sera plus long. Cependant, la donne changera un peu quand le télésiège du Parcher est remplacé par le télésiège de Peisey En effet si la piste Retour Combe est toujours maintenue, l’accès skis aux pieds à une remontée partant du bas de Plan Peisey n’est plus garanti. Il faut déchausser et marcher un peu pour rejoindre le premier télésiège débrayable six places du domaine. Ceci a sans doutes été fait afin de maintenir un certain intérêt à cet appareil tout en gardant la possibilité aux personnes les moins à l’aise de retourner assez facilement sur la station. Mais la réalisation en 2010 du télésiège du Parchey a permis de revenir à une situation analogue à l’époque où le télésiège du Parcher existait dans le sens où il n’est plus nécessaire de maintenir cet appareil ouvert pour que les clients puissent accéder à la piste de la Combe. Malgré l’augmentation de la fréquentation de Peisey-Vallandry, cet appareil reste secondaire dans les flux du domaine.

Au sommet de cet appareil trois pistes sont accessibles :
- La piste noire Ecureuils qui rejoint le bas du télésiège du Parchey. Elle donne accès au bas de la piste Retour Plan Peisey qui rejoint le départ du télésiège débrayable de Peisey
- La piste rouge Combe qui permet de rejoindre le téléski bas de ce téléski ainsi que la piste retour Combe qui rejoint le télésiège du Parchey
- La piste bleue Cabri qui donne accès à la piste bleue de la forêt et à la piste rouge de l'Ours. Elle donne accès à son pied au télésiège des 2300 et au téléski du Cabri.

Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques de l’installation

RDP-Téléski à attache débrayable COMBE
Maître d’Ouvrage : COMMUNE DE PEISEY NANCROIX
Maître d’Œuvre : CETARM73
Exploitant : STAG
Constructeur : MECALIFT
Année de construction : 1980

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 490 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3.5 m/s
Temps de Trajet : 5min28


Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1764 m
Altitude Amont : 2079 m
Dénivelée : 315 m
Longueur développée : 1148 m
Pente Maxi : 52 %
Pente Moyenne : 27 %


Caractéristiques Techniques

Sens de montée : Gauche
Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 110 kW
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
Nb Pylônes : 12
Angles : Oui ; 1
Nombre de suspentes : 155
Espacement : 26 m

Caractéristiques du Câble

Diamètre du câble : 18 mm
Câblage : Lang à droite


Ligne et Infrastructures du téléski de la Combe

Ce téléski a été construit par un constructeur relativement méconnu : Mecalift. Ce dernier à pourtant réalisé plusieurs téléskis débrayable et à enrouleurs entre les années 1970 et 1980. Il a également fourni durant cette période un télésiège sur le domaine savoyard de la Norma. Mais les choses n’ont pas du bien se passer pour se constructeur car après 1980 plus aucune installation n’a été réalisée par ses soins. Etant l’un des derniers appareils construit par Mécalift, le téléski de la Combe a subit pas mal de modifications. Une première a été effectuée par Montagner avec le changement de la gare amont par un Lâcher Sous Poulie et une intervention sur la gare aval. Une autre modification interviendra en 1994 par GMM qui changea plusieurs guidages et poulies.


  • La gare aval

La gare aval est située au pied de la piste de la Combe à 1764 mètres d’altitude. Cette gare est la gare motrice et assure la mise en mouvement du câble. La structure de cette dernière est portée par trois futs tubulaires. La présence des ces trois fûts est justifiée par la longueur de la glissière qui doit pouvoir contenir 155 perches.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Le déclencheur
Image

La poulie motrice. Sous le chapeau, le moteur et le réducteur
Image


  • La ligne

Rapidement après le départ, la ligne s’engouffre dans la forêt de Plan Peisey. Cette première partie monte tranquillement au début avant de prendre plus d’inclinaison à partir de P3. C’est après cet ouvrage de ligne que la pente va atteindre son inclinaison maximale. Après le passage du cinquième ouvrage de ligne, l’inclinaison se réduit et la piste de montée suit une pente relativement régulière. Evoluant toujours au cœur de la forêt de Plan Peisey, la ligne nous monte en lisère de la forêt où se trouve l’angle que décrit le tracé. Une fois passé cet angle, il ne reste plus que quelques dizaines de mètres à parcourir avant de rejoindre le sommet de cette installation.

Le tracé de cet appareil comporte 12 pylônes ancrés sur des massifs en béton.
Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : C
P2 : SC
P3 : SC
P4 : S
P5 : S/S
P6 : S
P7 : S/S
P8 : SC/C
P9 : S/S
P10 : SC/S
P11 : S/S
P12 : Angle Endroit


La ligne depuis le bas
Image

En avant sur la ligne
Image

On entre rapidement dans la forêt de Plan Peisey
Image

Au niveau de P3
Image

Zoom sur le S/C
Image

Une partie raide du tracé
Image

Partie qui se termine à P5
Image

On continue notre voyage dans la forêt de Plan Peisey
Image

La montée sur cette partie est calme et régulière
Image

On arrive à P7
Image

On poursuit notre ascension
Image

Image

P9
Image

Portée entre P9 et P10
Image

P10
Image

On arrive à la lisière de la forêt[/i]
Image

On arrive sur l’angle
Image

Vue sur l’angle en se retournant
Image

On se remet dans le sens de la marche avec la dernière portée et le télésiège de Peisey sur la gauche
Image

Arrivée en gare amont
Image


  • La gare amont

La gare amont se trouve à l'extrémité Sud du plateau du Rey non loin du sommet du téléski du Cabri et du télésiège de Peisey. Il s’agit d’un classique Lâcher Sous Poulie Montagner avec un système de contrepoids pour tendre le câble. Toutefois aucun débrayeur de perche n’a été mis place sur cette gare.

Vues sur la gare amont
Image

Image

Image


Combe un appareil en sursis ?

La venue de Combe aura permis à la commune de Peisey d’ouvrir du ski nature en ouvrant la très belle piste rouge du même nom tout en augmentant l’offre de son domaine d’altitude. Mais quelque peu victime de ses caractéristiques et de sa difficulté, le téléski n’a peut être pas eu au final le succès escompté. Non obligatoire pour ouvrir les pistes qu’il dessert ce dernier est devenu rapidement un appareil secondaire. L’ouverture en 2010 du télésiège du Parchey permettant de nouveau de regagner facilement Plan Peisey depuis l’échappatoire a peut être définitivement condamné ce téléski. En cette saison 2010, Combe n’a pas ouvert de la saison. Est-ce à mettre sur le compte du manque de neige ou est ce le signe d’un démontage proche ? L’avenir nous dira si l’un des derniers véritables téléskis du domaine des Arcs-Peisey va disparaître du paysage emportant au passage l’une des rares installations Mecalift encore en service …

Image


Ainsi se termine ce reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13758 secondes. 41 requete(s).
115 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés