En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 16Bannière 41Bannière 38Bannière 42

 TKD de la Crête

Aillon-Station (Les Aillons - Margériaz)

Montagner

T1 HS
Mise en service en : 1969
Fin de service en : 2012

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 04/07/2015 et mise à jour le 07/07/2015
(Mise en cache le 09/07/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :

  1. Aillon-Station
  2. L’aménagement des crêtes du Mont Pelat
  3. Crête, du ski panoramique
  4. Ligne et infrastructures du téléski de la Crête
  5. Crête, un téléski vieux et obsolète


Aillon-Station

Aillon-station est une station de ski située dans le massif des Bauges. Implantée sur la commune d’Aillon le Jeune, elle propose un forfait commun avec le stade de neige du Margériaz, distant de 12 kilomètres.
Ce regroupement propose un domaine skiable d'une taille raisonnable composé de 40 pistes (soit 40 km) et de 20 remontées mécaniques entre 945 et 1800 mètres d'altitude au sommet du téléski du Golet au Margériaz reliées entre elles par un service de navettes gratuites.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


L’aménagement des crêtes du Mont Pelat

En 1964, le conseil municipal d'Aillon le Jeune décida de construire le téléski de la Croisette et un télécorde au lieu-dit de la Correrie afin de développer une activité ski sur la commune. Ces deux appareils desservaient quelques pistes faciles. Le télécorde fut démonté quelques années plus tard pour être remplacé par le téléski des Ginets sur un tracé différent et plus long.

Image
Le secteur de la Croisette. Au premier plan le téléski de la Croisette et juste derrière le téléski des Ginets (DR).


En 1968, une chaîne de trois téléskis permettait de rejoindre les crêtes du Mont Pelat et les fortes pentes les précédant. Le téléski de la Combe aux Biches partait en contrebas du téléski de la Croisette pour rejoindre un second téléski, plus difficile que le premier : l’Aigle.
Le téléski de la Crête, qui était le troisième appareil de cette chaîne, desservait une piste sur les crêtes du Mont Pelat et permettait de basculer sur deux autres pistes inaccessibles avec le seul téléski de l’Aigle. Il était alors un téléski primordial puisqu’il desservait le sommet de la station.

Image
Le front de neige d'Aillon-Station au cours des années 1970. Le téléski au centre de l'image est celui de la Combe aux Biches. En haut à droite,
nous pouvons distinguer le tracé du téléski de l'Aigle (DR).

Image
La piste bleue de la Crête. En face, nous distinguons la gare amont du téléski de l'Aigle (DR).


Dès 1991, le téléski de l'Aigle fut remplacé par le télésiège fixe du Mont Pelat sur un tracé plus direct. Crête fut dès lors un peu délaissé de la clientèle, qui préférait les longues pistes noires et bleues desservies par le télésiège du Mont Pelat à la seule piste de la Crête.


Crête, du ski panoramique

Le téléski de la Crête était situé sur le haut du domaine skiable d’Aillon-Station, sur les crêtes du Mont Pelat. Il empruntait donc un tracé sur des crêtes qui pouvait être exposé aux vents, mais très facile à négocier pour un skieur moyen. Malgré son intérêt, Crête n’était pas très fréquenté car la piste qui le longeait ne présentait aucune difficulté.
Crête était un appareil accessible par tous les niveaux de skieurs, voulant profiter d’une piste facile et pas très fréquentée tout en pouvant observer un magnifique panorama sur les environs.

Depuis le sommet du téléski de la Crête, quatre pistes panoramiques étaient accessibles :

  • La piste bleue de la Crête qui longeait l’installation sur la totalité de sa longueur.
  • La piste bleue de la Sciaz. Longue piste accessible aussi par le télésiège du Mont Pelat. Elle redescend jusqu’à l’arrivée du téléski du Cabri.
  • La piste noire des Massines, une variante très difficile de la piste bleue de la Sciaz.
  • La piste noire du Golet. Débutant au sommet du télésiège du Mont Pelat et finissant son chemin à proximité de la gare amont du téléski de la Combe aux Biches, c’est un tracé très difficile totalement en forêt.

Image
Situation du téléski de la Crête sur le plan des pistes d’Aillon-Station.


Le téléski de la Crête était un appareil de la première génération de téléskis à perches découplables produits par Montagner. On retrouvait une gare aval avec les poulies d’entrée et de sortie au même niveau ainsi que des pylônes avec une potence basique. Notons que la gare amont d’origine a été remplacée en 1991 par un lâcher sous poulie GMM.


Voici quelques caractéristiques techniques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : CRÊTE
Exploitant : SAEM DES BAUGES
Constructeur : MONTAGNER
Année de construction : 1968
Année de démontage : 2012

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 665 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 2,8 m/s
Embarquement : À plat
Sens de montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1458 m
Altitude amont : 1535 m
Dénivelée : 77 m
Longueur développée : 496 m
Longueur horizontale : 490 m
Pente moyenne : 16 %
Pente maximale : 21 %
Temps de trajet : 3 minutes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : 1B MONTAGNER
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Type de gare retour : LSP9T GMM (Poulie flottante jusqu’en 1991)
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique (Contrepoids jusqu’en 1991)
Nombre de pylônes : 5
Type de véhicules : Perches télescopiques
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçantes


Ligne et infrastructures du téléski de la Crête

La gare aval

La gare aval du téléski de la Crête était située à 1458 mètres d’altitude, à la fin de la piste bleue de la Crête.
Nous retrouvions ici une station motrice-fixe Montagner de type 1B, qui était l’une des dernières en France lors de son démontage. Notons que l'appareil n'était pas équipé de double déclencheur, le départ n'était donc pas automatique.

Image
La gare aval vue depuis la piste bleue de la Crête.

Image
Vue de trois-quarts avant.



La ligne

La ligne était assez courte et longeait sur son intégralité la piste bleue de la Crête. La pente était assez faible, mais avait tendance à augmenter plus on avançait dans la montée.

Montagner avait équipé la ligne de 5 pylônes :

  • P1 : SC/S+Dispositif d'aide à la réduction de la largeur de voie
  • P2 : SC/SC
  • P3 : S/S
  • P4 : SC/SC
  • P5 : S/S incliné afin de modifier la largeur de la voie


Image
P1.

Image
Vue arrière.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
P4.

Image
Le haut du pylône 5.



La gare amont

La gare amont était située à 1535 mètres d’altitude, à proximité de l’arrivée du télésiège fixe du Mont Pelat.
Au niveau technique, c’était un lâcher sous poulie GMM qui assurait la tension du câble grâce à un vérin hydraulique. Ce LSP a remplacé en 1991 la poulie flottante d’origine de l’appareil afin de gagner le maximum de place sur le sommet du Mont Pelat.

Image
Vue de face.

Image
Vue de trois-quarts arrière.



Les véhicules

Le téléski de la Crête était équipé de perches télescopiques accouplées au câble par une douille auto-coinçante Montagner.

Image
Croisement de trois perches.



Autres vues...

Image
La ligne dans sa quasi-totalité depuis le sommet de la piste bleue de la Crête.

Image
Vue sur le haut de la ligne.

Image
La piste bleue de la Crête en fin de journée.



Crête, un téléski vieux et obsolète

Le téléski de la Crête avait donc un vrai rôle de ski propre dans un cadre exceptionnel dans la continuité du téléski de l’Aigle, mais n'était pas très facile d'accès pour les skieurs moyens à cause du tracé très difficile de ce dernier qui les freinait. Depuis que le télésiège du Mont Pelat a été construit, le téléski de la Crête était enfin accessible aux skieurs moyens, qui pouvaient profiter du sommet en y enchaînant des descentes sur la piste bleue. Mais le télésiège du Mont Pelat a en fait asphyxié le téléski de la Crête, le rendant inutile : les skieurs préféraient alors descendre directement par la piste bleue jusqu'en bas de l'appareil.
De ce fait, le téléski de la Crête était de moins en moins fréquenté. C'est pourquoi il fut démonté durant l'été 2012 afin de réduire les coûts d’exploitation des remontées mécaniques d’Aillon-Station. En effet, cet appareil se faisait vieux et les frais pour le maintenir en état étaient trop conséquents.

Image
La gare amont du téléski de la Crête en janvier 2015.



Je tiens à remercier Bovinant pour la bannière, et surtout un grand merci à l’alexois et au site cyclo-rando.over-blog.com pour leurs photos.

Bannière : Bovinant
Texte et mise en page : Alspace
Photos : l’alexois et cyclo-rando.over-blog.com
Date des photos : 6 février 2005 et 25 janvier 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.11127 secondes. 35 requete(s).
130 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés