En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 33Bannière 22Bannière 41

 TKD de la Gare

Le Lioran

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le téléski de la Gare assure la liaison entre la gare ferroviaire, au niveau du hameau historique, et le centre de la station, à la prairie des Sagnes, permettant au Lioran de proposer le concept original du train + ski.

Mise en service en : 1965

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 13/02/2014 et mise à jour le 01/09/2016
(Mise en cache le 01/09/2016)

Image


Dans le Cantal, au cœur du plus grand stratovolcan d'Europe, Le Lioran dispose d'un des plus beaux et plus variés domaines du Massif central. La station étend ses 60 kilomètres de pistes sur les sommets cerclant la prairie des Sagnes, depuis les forêts abritées de Font d'Alagnon jusqu'aux vastes alpages dégagés s’étageant de Prat de Bouc au Plomb du Cantal, deuxième sommet d'Auvergne (1.855 mètres).

Le Lioran est en outre une des rares stations à disposer de sa propre gare ferroviaire. Un atout qui lui permet de proposer le concept du train + ski : à savoir chausser les skis et prendre le remonte-pente directement à la descente du train. Une idée originale rendue possible depuis 50 ans grâce à une remontée mécanique : le téléski de la Gare...


Sommaire
  • Quand le train développe le ski
  • Naissance du concept ski + train
  • De la gare ferroviaire à la gare du téléski
  • Station aval du téléski
  • Ligne du téléski
  • Lâcher et station amont du téléski
  • Un argument marketing fiabilisé


Quand le train développe le ski

Si la plupart des stations de ski classiques ont été créées autours de bourgs existants pour les premières générations, ou sur des sites d'altitude construits de toute pièce pour les plus récentes, au Lioran, c'est le train qui a permis l'émergence du ski. En pleine révolution industrielle, la France voit se développer sur son territoire tout un maillage de réseaux de chemin de fer. Parmi ces grands projets, se concrétise celui d'une ligne reliant Clermont-Ferrand à Montauban via Aurillac.

Ainsi, la Compagnie du chemin de fer de Paris à Orléans réalise, entre 1861 et 1868, la ligne de Figeac à Arvant, qui fait partie prenante de cette grande liaison et passe au niveau du lieu-dit du Lioran. Cette ligne se démarque des autres réalisées jusqu'alors par "ses précipices à pic et sans fond" et son tunnel de 1.959 mètres construit à une altitude inédite de plus de 1.100 mètres. Une gare est implantée au Lioran en sortie du tunnel, au point de jonction entre la vallée d'Alagnon et celle de la Cère, à quelques encablures du Plomb du Cantal, point culminant du massif.

Dès les années 1890, se développe en ce lieu une petite activité touristique avec la construction de deux hôtels pour les estivants venus "prendre le grand air de la montagne". Mais la gare assure également une desserte efficace du site en période hivernale et les premiers adeptes de sports d'hiver ne tardent pas à se retrouver au Lioran les week-ends de bonne neige. On note ainsi, dès 1906, l'apparition des premiers groupes de skieurs et la naissance, deux ans plus tard, du Ski Club du Lioran. En 1911, le train permet l'acheminement de 7000 personnes pour l'organisation du 5e concours international de ski. D'une manière générale, la gare du Lioran joue un rôle essentiel dans la structuration de l'activité hivernale durant toute l'époque pionnière.

Image
Arrivée d'un groupe de skieurs à la gare du Lioran dans les années 1910. (DR, collection Laurent Berne)



Naissance du concept ski + train

En 1963, sous l'impulsion d'Hector Peschaud, sénateur du Cantal et président du Conseil général, avec la collaboration du Docteur Maurice Delort et des élus locaux, le Département prend la décision de transformer le Lioran en véritable station de ski, avec, en particulier la construction du téléphérique du Plomb du Cantal et l'aménagement de la Prairie des Sagnes (nouveau cœur de la station du Lioran). C'est tout naturellement que la petite gare va se retrouver intégrée au projet.

Ainsi, la remontée de la Gare fait-elle partie de la salve des deux tout premiers téléskis installés en 1965 pour équiper la station nouvelle de Super-Lioran. Le marché est remporté par Poma, qui livre des appareils à perches débrayables type T, tandis que la piste verte reliant la prairie des Sagnes à la Gare est défrichée.

Image
Le plan des pistes des années 1960 montre l'intégration de la gare
au projet de développement de la station. (Collection Laurent Berne)


Image
Face à la gare, le téléski tout juste réceptionné en décembre 1965 (Département du Cantal - Archives La Montagne)


La mise en service du téléski de la gare signe la naissance du concept ski+train. La gare et le téléski mettent les pistes du Lioran à 1/2 heure d'Aurillac et 1 heure 50 de Clermont-Ferrand et des trains spéciaux sont régulièrement rajoutés pour assurer la desserte en période d'affluence. A la descente du train, les passagers n'ont qu'à traverser la voie pour se retrouver au pied du téléski de la Gare et profiter des joies de la glisse. Dès 1969, ce sont plus de 45 kilomètres de pistes desservies par un téléphérique et quatorze téléskis qui sont ainsi à portée de train.

Image
Saison 1969-1970 : arrivée d'un autorail Renault ADP déposant les skieurs en gare du Lioran. (L. Pilloux, collection Laurent Berne)


Image
Départ du téléski de la Gare, face à la gare ferroviaire, dans les années 1960. (L. Pilloux, collection Laurent Berne)



De la gare ferroviaire à la gare du téléski

Avec son corps de bâtiment du XIXe siècle dans le plus pur style auvergnat et son château d'eau d'époque inscrit au titre des monuments historiques, le temps semble s'être arrêté sur la petite gare SNCF d'altitude (1.152 mètres) du Lioran, où seul le passage des autorails modernes Alstom X 73500 vient nous rappeler notre époque. Grâce à sa liaison avec les pistes de ski de la station, la fréquentation de la gare demeure toujours soutenue les week-ends de bonne neige.

Image
Situation du téléski de la Gare sur un plan 3D du domaine du Lioran.


Image
Zoom sur le téléski de la Gare et sa piste sur un plan 3D du domaine du Lioran.


Image
Avec son château d'eau monument historique, la gare a conservé tout le charme incarné par les lignes ferroviaires d’antan.



Un passage déneigé est entretenu entre la gare et le départ de la remontée mécanique, implantée de l'autre côté des voies ferroviaires à l'orée de la forêt. Pour des raisons de sécurité évidentes, des barrières empêchent de circuler skis aux pieds entre la gare et le téléski. Il reste ensuite quelques mètres à parcourir et l'on arrive au départ du remonte-pente.

Image
L'accès au téléski s'opère en traversant les voies ferroviaires via un chemin piéton dégagé.


Image
Pour la sécurité, des barrières obligeant à déchausser les skis séparent les voies ferroviaires de la piste de ski.


Image
Derrière les voies, la station de départ du téléski de la Gare.



Caractéristiques de l’appareil


  • Nom de l'installation : La Gare
  • Type : TKD - téléski à perches débrayables
  • Constructeur initial : Poma
  • Modèle : type T
  • Année de construction initiale : 1965
  • Rénovation: 1980, remplacement de la station de départ Poma type T50 treillis par une station Montaz-Mautino type T30.DA trapézoïdale
  • Exploitant : SAEM Super Lioran

  • Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s
  • Débit : 720 personnes/heure

  • Altitude aval : 1.159 mètres
  • Altitude amont : 1.262 mètres
  • Dénivelée : 103 m
  • Longueur suivant la pente : 678 mètres
  • Pente maximale : 20 %
  • Pente moyenne : 15 %

  • Sens de la montée : droit
  • Nombre de pylônes : 6, dont 1 de déviation à gauche
  • Temps de trajet : 3 minutes 10

  • Type de station aval : motrice
  • Modèle de station aval : Montaz-Mautino T30.DA
  • Moteur : électrique
  • Ligne de sécurité : Métraplan 7DG

  • Type de station amont : tension
  • Modèle de station amont : poussard-contrepoids
  • Tension : 1.400 kg

  • Véhicules : sellettes monoplaces Montaz Mautino
  • Nombre de véhicules : 80
  • Attache : douille autocoinçante système Poma


Station aval du téléski

La station de départ du téléski est située à 1.159 mètres d'altitude. La remontée a été rénovée en 1980 ; la gare de départ Poma type T en treillis originelle a laissé place à cette occasion à une station Montaz-Mautino type T30 trapézoïdale plus moderne, avec départ automatique.


Image
La station de départ du téléski, au bas de la piste de la Gare.


Image
La station de départ et la vue en enfilade sur la voie de chemin de fer au passage d'un autorail X 73500.


Image
La végétation a poussé depuis les années 1960, mais l'on distingue toujours, entre les arbres, la gare du Lioran depuis le départ du téléski.


Image
La station de départ est depuis 1980, un modèle T30.DA trapézoïdal Montaz Mautino.



Ligne du téléski

Intégralement située en forêt, la ligne du téléski de la gare évolue sur une longueur suivant la pente de 678 mètres. Elle rachète une dénivelée de 103 mètres suivant une inclinaison douce et régulière avec une pente moyenne de 15%. A la vitesse de 3,5 m/s, le temps de parcours est de 3 min 10 sec.

Le téléski dispose, hors stations terminales, de six pylônes parmi lesquels le P2, qui fait assumer à la ligne un virage à gauche aux deux-cinquièmes du parcours. A ce niveau, l'appareil laisse la piste de descente de la Gare, qu'il longeait, pour évoluer sur un parcours en site propre, au niveau d'une trouée au cœur de la forêt, avant d'aboutir en amont de la Prairie des Sagnes, sur les contreforts du Rocher du Cerf.

Voici les caractéristiques des pylônes :
(P = pylône, S = support, C = compression, S/C = support-compression, DG = déviation)
Montée - Descente

P1 : S - SC
P2 : D - D
P3 : S - S
P4 : S - S
P5 : S - S
P6 : S - S

Image
Portée gare aval - P1.


Image
Le P1, S - SC.


Image
Vue arrière sur le P1 et le départ du téléski.


Image
Le P2 assure une déviation de la ligne vers la gauche.


Image
Poulie horizontale de déviation du câble sur le P2.


Image
Vue arrière sur le P2


Image
La ligne abandonne désormais la piste de descente pour évoluer en site propre au niveau d'une trouée au cœur de la forêt.


Image
Le P3, S - S.


Image
Portée P3 - P4.


Image
Le P4, S - S.


Image
Le P5, S - S.


Image
Arrivée sur la zone du lâcher, avec ses panneaux signalétiques légaux.


Image
Le P6, S - S.



Lâcher et station amont du téléski

Le lâcher de la perche s'effectue à 1.262 mètres d'altitude, au niveau du pylône 6, où est aménagée la piste de dégagement. Le renvoi est réalisé quelques mètres plus loin par une station retour à poulie flottante. Celle-ci assure la tension du câble de l’appareil via un contrepoids en béton de 1,4 tonne suspendu au pylône poussard.

Image
Contrepente de la piste de dégagement après le P6.


Image
La perche poursuit son trajet sur quelques mètres...


Image
...jusqu'à la station retour-tension, de type pylône poussard.


Une fois la perche lâchée, les skieurs peuvent redescendre au pied de l'appareil par la piste de la Gare. Les débutants trouveront avec cette descente, peu fréquentée, un terrain de glisse tout indiqué pour progresser en toute tranquillité et dans un cadre forestier agréable. Mais peu de clients effectuent des rotations sur ce secteur ; la plupart des skieurs rejoignent la prairie des Sagnes par la petite piste aboutissant à la gare de départ toute proche du téléphérique du Plomb du Cantal.

Image
La petite piste reliant l'arrivée du téléski à la Prairie des Sagnes. On aperçoit, entre les sapins, la gare de départ, toute proche, du téléphérique du Plomb du Cantal.



Un argument marketing fiabilisé

Installé au point bas du domaine, le téléski et la piste de la Gare souffraient parfois par le passé d'un déficit d'enneigement. Les navettes routières garantissent, il est vrai, en tout temps, la liaison entre la gare ferroviaire et la prairie des Sagnes ; mais la station cantalienne est la seule, en France, à disposer d'un téléski au départ d'une gare ferroviaire et Hervé Pounau, directeur de la SAEM, comptait bien tirer parti de cet atout. En 2012, lors la création du nouveau bassin d'une capacité de 55.000 m³ réalisé à proximité de la gare, la piste verte a été intégrée au programme d'enneigement de culture de la station.

Le concept original de train + ski est très porteur auprès de la clientèle auvergnate. Grâce à un partenariat avec la SNCF, les clients ayant opté pour cette formule bénéficient d'un billet TER + forfait remontées mécaniques à tarif très avantageux. Plus qu'un simple remonte-pente, le téléski de la Gare est un bel argument marketing pour le Lioran.

Laurent Berne

Image
La piste verte de la Gare et son téléski sont fiabilisés depuis 2012 par des enneigeurs.


Image
Arrivée d'un autorail diesel Alstom DDF X 73500 en gare du Lioran.

.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1436 secondes. 37 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés