En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 21Bannière 4Bannière 2Bannière 30

 TKD des Bruyères

Le Ballon d'Alsace

GMM

T2 ES
Mise en service en : 2009

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 10/01/2016 et mise à jour le 11/01/2016
(Mise en cache le 12/01/2016)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Le Ballon d'Alsace
  2. Historique : le Ballon d'Alsace avant 2009, l’aménagement séparé des deux versants de la station : le Langenberg et la Gentiane
  3. Bruyères, entre ski propre et liaisons
  4. Ligne et infrastructures du téléski des Bruyères
  5. Bruyères, un appareil qui a révolutionné le domaine skiable du Ballon d'Alsace


Le Ballon d'Alsace

Le Ballon d’Alsace est un centre de ski vosgien, situé à la limite entre les départements du Haut-Rhin et du Territoire de Belfort.
Découpé selon les deux secteurs principaux de la Gentiane et du Langenberg reliés entre eux par le téléski des Bruyères, il propose un domaine skiable de taille modeste composé de 11 remontées mécaniques desservant un total de 5 kilomètres de pistes entre 815 mètres d’altitude au départ du téléski du Grand Langenberg et 1150 mètres d’altitude, au sommet du téléski de la Mannheimer, à la Chaumière.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : le Ballon d'Alsace avant 2009, l’aménagement séparé des deux versants de la station : le Langenberg et la Gentiane

La première remontée mécanique du Ballon d’Alsace a été construite en 1938 sur les pentes du Grand Langenberg : un télétraineau pouvant transporter 5 personnes à la fois. N'ayant pas plus d'informations à son sujet, notons qu'il a été démonté seulement deux ans plus tard.
En 1950, un télécorde est installé, puis en 1953, le premier téléski à perches fixes est construit sur les pentes du Grand Langenberg, qui surplombent aujourd’hui le Lac d’Alfeld. Compte tenu de la forte pente de la piste desservie, ce premier gros remonte-pente était réservé aux bons skieurs.

A partir de 1962, les premiers téléskis modernes sont construits. Cette année-là, Montaz-Mautino installe le téléski débrayable des Écureuils afin d’agrandir le versant du Grand Langenberg avec deux pistes rouges supplémentaires.

Image
Le téléski des Ecureuils (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).


En 1966, le téléski du Grand Langenberg est remplacé par un téléski débrayable sur un tracé plus long afin d’allonger par le bas la piste noire du même nom. La même année, le téléski du Petit Langenberg est installé à une centaine de mètres en amont de l’auberge du Langenberg. Ce dernier appareil, long d’environ 400 mètres, permet de rejoindre le sommet de la Tête des Redoutes et de desservir une piste verte adaptée aux débutants.

Image
La piste et le téléski débrayable du Grand Langenberg de 1966 (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).

Image
La piste et le téléski du Petit Langenberg (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).


En 1967, un secteur dédié aux premières glisses est créé à la Gentiane. Sont ainsi installés par Montaz Mautino les téléskis à perches fixes de la Petite Gentiane, qui desservent une seule piste verte sur la gauche de leurs tracés. Ils sont transformés en téléski à perches découplables quelques années plus tard.
Trois ans après, le téléski de la Grande Gentiane est construit afin d’agrandir le secteur de la Gentiane avec la création d’une piste bleue d’environ 400 mètres de longueur.

Image
Les gares aval des téléskis débrayables de la Petite Gentiane 1&2 (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).

Image
Le téléski de la Grande Gentiane (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).


La même année, deux autres téléskis sont installés sur le secteur du Langenberg. Le premier, le téléski à perches fixes du Tourtet, ouvre une autre porte d’entrée sur le domaine du Langenberg tout en desservant une nouvelle piste bleue. Le second téléski, les Myrtilles, situé en face du secteur de la Gentiane, dessert une piste rouge depuis le sommet de la Tête des Redoutes.

En 1984, le dernier agrandissement du domaine du Langenberg est réalisé : le téléski et la piste bleue de la Mannheimer.

Image
La gare aval du téléski de la Mannheimer (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).


Années après années, les deux exploitants du Ballon d'Alsace, à savoir les SARL des téléskis du Langenberg et de la Gentiane projettent la réalisation d'une liaison afin d'agrandir et de dynamiser le domaine en créant une liaison skis aux pieds entre les deux secteurs.
Dans un premier temps, il est envisagé d'allonger par le bas le téléski existant des Myrtilles, avec la création d'un virage sur l'appareil pour placer la gare aval à proximité du départ du téléski de la Grande Gentiane. Cet allongement aurait aussi nécessité la création d'une passerelle skieurs pour passer au-dessus de la route d'accès au Ballon d'Alsace. Ce projet, longtemps étudié, est néanmoins enterré à la fin des années 2000 car la piste des Myrtilles était exposée sud, ce qui aurait contraint l'exploitant à souvent fermer la liaison pour manque de neige. Ce projet, enfin, aurait coupé en deux l’accrobranche Acropark créée en 2003.
Notons aussi que dès 1991, la solution d'un télésiège à pinces fixes est écartée du projet de liaison, pour des raisons de coûts d'installation trop importants.

En 2009, le SMIBA (Syndicat Mixte Interdépartemental du Ballon d'Alsace) rachète les deux secteurs de la station du Ballon d’Alsace et décide dès lors de lancer un plan d’investissement de 4 ans, de 2009 à 2013, portant sur l’amélioration du domaine skiable. Dès 2009, le téléski du Tourtet est démonté pour être modernisé et transformé en téléski à perches découplables sur un tracé raccourci de seulement quelques mètres en aval, tandis que celui des Myrtilles est définitivement démantelé, sans remplacement.

Image
La nouvelle gare aval du téléski du Tourtet (cliquez sur l'image pour accéder au reportage lié à cette installation).


La même année, le SMIBA décide de relier les secteurs de la Gentiane et du Langenberg skis aux pieds. Pour ce faire, GMM installe le téléski à perches découplables des Bruyères entre le front de neige de la Gentiane (en partant à quelques mètres en aval des départs des téléskis de la Petite Gentiane) et le sommet de la Tête des Redoutes, à proximité des arrivées des téléskis du Tourtet et du Petit Langenberg. Par la même occasion, la route du Ballon d’Alsace est déviée en créant un pont entre les pylônes 2 et 3 du téléski des Bruyères afin de supprimer le carrefour de la Gentiane qui coupait en deux le front de neige éponyme.

Image
Les deux domaines du Ballon d'Alsace avant 2009 (© cliché Google Earth, infographie 91@g).

Image
Le domaine du Ballon d'Alsace après la réalisation du téléski et de la piste verte des Bruyères (© cliché Google Earth, infographie 91@g).



Bruyères, entre ski propre et liaisons

Le téléski des Bruyères est installé sur le secteur de la Gentiane et permet de rallier depuis le front de neige de la Gentiane la Tête des Redoutes, point de liaison entre les différents versants de la station. Ainsi, cet appareil est très important car il permet de rejoindre le secteur du Langenberg desservi par les téléskis des Ecureuils, du Grand Langenberg, du Petit Langenberg et le télécorde des Chamois. Du haut des Bruyères, on peut également accéder au secteur de la Chaumière composé des téléskis du Tourtet et de la Mannheimer, ce dernier desservant principalement le snowpark de la station.

Au niveau ski propre, le téléski des Bruyères donne accès à la piste verte éponyme qui est l’une des plus longues du domaine après la piste noire desservie par le téléski du Grand Langenberg.

Au total, le téléski des Bruyères donne accès à trois pistes, dont deux vertes et une bleue :
  • La piste verte des Bruyères, qui longe le téléski du même nom sur toute sa longueur.
  • La piste verte du Petit Langenberg qui redescend au téléski éponyme. Au niveau de la partie intermédiaire de cette piste, nous pouvons rejoindre la piste noire du Grand Langenberg, desservie par le téléski du même nom.
  • La piste bleue du Tourtet qui permet de basculer sur le secteur de la Chaumière et les téléskis de la Mannheimer et du Tourtet.

Image
Situation du téléski des Bruyères sur le plan des pistes du Ballon d’Alsace.


Le téléski des Bruyères est un appareil classique de la gamme des téléskis débrayables GMM. C’est l’un des derniers téléskis à perches découplables entièrement neufs que GMM a installés en France


Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : BRUYÈRES
Maître d'œuvre : MTC
Exploitant : SARL des TSK LANGENBERG - GENTIANE (SMIBA)
Constructeur : GMM
Année de construction : 2009

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,40 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1057 m
Altitude amont : 1133 m
Dénivelé : 76 m
Longueur développée : 635 m
Longueur horizontale : 630 m
Pente moyenne : 12 %
Pente maximale : 19 %
Temps de trajet : 3 minutes 7 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : S90
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Courant continu
Type de gare amont : LSP4T
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Masse du contrepoids : 2000 kg
Nombre de pylônes : 8
Nombre de virage : 1
Type de virage : Virage envers
Nombre de véhicules/suspentes : 93
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante GMM


Ligne et infrastructures du téléski des Bruyères

La gare aval

La gare aval du téléski des Bruyères est située à 1057 mètres d'altitude, sur le front de neige de la Gentiane et en face des départs des téléskis débrayables de la Petite Gentiane 1 & 2.
On retrouve une gare S90 livrée par GMM qui assure la mise en mouvement du câble et le stockage des perches dans une glissière.

Image
La gare aval dans son environnement.

Image
Vue de trois-quarts avant depuis la piste verte des Bruyères.

Image
Vue de face.

Image
Vue arrière.

Image
La poulie motrice et la glissière.



La ligne

La ligne du téléski des Bruyères est peu difficile puisque la pente n’atteint même pas les 20 % d'inclinaison maximale. A la sortie de la gare aval, la pente est très faible jusqu'au passage sur un pont qui permet d'enjamber la route du Ballon d'Alsace. Juste après la fin de ce pont, une courte pente est rapidement affaiblie au pylône 3. Après le virage imprimé par l'ensemble des pylônes 4 et 5, la montée reste très peu difficile jusqu'à quelques mètres de l'arrivée où nous grimpons une petite butte sur laquelle est installée la gare amont.

GMM a ainsi équipé la ligne de 8 pylônes, dont 4 supports compressions, 3 supports et un virage à l'envers :
  • P1 : SC/S+Compression de modification de la largeur de voie
  • P2 : SC/SC
  • P3 : SC/SC
  • P4 : S/-
  • P5 : Virage envers/Virage endroit + S
  • P6 : SC/SC
  • P7 : S/S
  • P8 : S/S

Image
P1.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3 et passage sur le pont enjambant la route du Ballon d'Alsace.

Image
P3.

Image
Le virage imprimé par les pylônes 4 et 5.

Image
P6.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.



La gare amont

La gare amont est située à 1133 mètres d'altitude, au sommet de la Tête des Redoutes et à proximité des arrivées des téléskis du Tourtet et du Petit Langenberg.
Nous retrouvons un LSP4T de GMM assurant la tension du câble grâce à un contrepoids logé dans le pied de la gare.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
Vue de trois-quarts arrière.

Image
Vue de plus loin.

Image
La gare amont et le dernier pylône.

Image
Vus d'un peu plus bas.



Véhicules et pinces

Le téléski des Bruyères est équipé de perches télescopiques reliées au câble grâce à des douilles auto-coinçantes GMM.

Image
Zoom sur une perche sortant de la gare aval.



Vues depuis la piste verte des Bruyères

Image
Vue sur la dernière partie de la ligne avec le pylône 7 au premier plan.

Image
Vue sur le virage imprimé par l'ensemble des pylônes 4 et 5.

Image
Le début de la ligne avec en arrière-plan le versant de la Gentiane.



Bruyères, un appareil qui a révolutionné le domaine skiable du Ballon d'Alsace

Bruyères est le téléski le plus récent du Ballon d'Alsace. Cet aménagement a révolutionné le ski au Ballon d'Alsace car il permet aux clients de rejoindre facilement le secteur de la Gentiane grâce à la piste verte des Bruyères, tout en leur permettant de revenir sur le Langenberg ou la Chaumière via le téléski. Ainsi, Bruyères a largement permis de dynamiser le Ballon d'Alsace en agrandissant le domaine accessible sans déchausser les skis et permet aussi une répartition plus équitable des flux de skieurs entre la Gentiane et le reste du stade de neige.

Image
Bruyères, un téléski très important qui permet de faciliter la liaison entre les secteurs de la Gentiane, de la Chaumière et du Langenberg.


Je tiens à remercier 91@g pour les photos et Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Photos : 91@g
Texte et mise en page : Alspace
Date des photos : 28 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.17144 secondes. 36 requete(s).
148 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés