En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 9Bannière 24Bannière 19Bannière 36

 TKD des Bruyères

Puy-Saint-Vincent

Poma

T1 HS
Mise en service en : 1991
Fin de service en : 2014

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Clément05
Section écrite le 12/07/2014 et mise à jour le 12/07/2014
(Mise en cache le 23/07/2014)

Bonjour, je vous présente un reportage un le...

Image

Au sommaire :


  • Puy-Saint-Vincent
  • Le téléski des Bruyères : accéder au télésiège de la Pendine rapidement et desserte débutante
  • Caractéristiques
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Véhicules et pinces
  • Conclusion


Puy-Saint-Vincent

Puy-Saint-Vincent est une station de taille moyenne des Hautes-Alpes (05). Implantée dans le briançonnais, la station est perchée au-dessus de la vallée de la Vallouise. La station s’étage sur quatre niveaux :
- 1400, la station 1400 regroupe des complexes hôteliers tels que les hôtels St Roche et de La Pendine. C'est un départ pour les skieurs de tous niveaux.
- Le village, c'est le cœur de la station. C'est le lieu où se trouvent les bâtiments administratifs.
- 1600, est composé d'un grand ouvrage blanc et carré qui se voit de la vallée. Cette barre d'immeubles est dénommée La Voile et comprend des logements ainsi qu'une galerie commerciale en sous-sol.
- 1800, est un quartier avec des immeubles plus traditionnels. Ceux-ci arborent un bardage de bois et une hauteur moins haute que les bâtiments de 1600. Le quartier est situé juste à côté de la piste retour-station Clos d'Aval, ce qui a permis le développement de parkings de stationnement.

La station de Puy-Saint-Vincent attire principalement des provençaux et des marseillais ainsi que des locaux. A taille humaine, le domaine n'est pas très grand. Le principal atout de la station est son exposition en versant nord. Ceci contribue beaucoup à la conservation de la neige en fin de saison. Les remontées mécaniques et les pistes sont implantées sur la Pendine, pointe dominant Vallouise et le village de Puy-Saint-Vincent du haut de ses 2750m d’altitude. La station propose aussi un domaine de ski de fond composé d'une dizaine de pistes s'étendant entre les stations 1400, 1600 et le col de la Pousterle. La station est implantée dans le territoire du pays des Ecrins englobant la vallée de la Vallouise jusqu'à l'Argentière la Bessée. On surnomme Puy-Saint-Vincent « La protégée des vents » du fait que les sommets voisins bloquent le vent venant du Nord.

Le domaine skiable se compose de douze remontées qui desservent trente-deux pistes pour tous les niveaux. Cet espace de ski comporte trois télésièges débrayables, quatre télésièges fixes et quatre téléskis et un télécorde. Ces appareils desservent 2 pistes noires, 12 pistes rouges, 14 bleues et 6 pistes vertes. A noter qu’un snowpark et un boardercross sont aménagés sur le secteur 2000 afin de proposer des espaces nouvelles glisses.
Le domaine skiable propose aussi de magnifiques panoramas s’étendant de l’Embrunais au Mont Chaberton, à la frontière italienne.

Image
Le secteur 2000.

Le téléski des Bruyères : accéder au télésiège de la Pendine rapidement et desserte débutante

Le téléski des Bruyères est un appareil situé sur le secteur 2000, à l'arrivée du télésiège débrayable quatre places de la Bergerie.

Ce téléski a remplacé un téléski à enrouleurs sur le même tracé, sauf que nous n’avons pas plus d’informations à son sujet.

A l'origine, cet appareil était destiné aux débutants, car il dessert deux pistes bleues peu pentues. Mais, en 2010, le télésiège fixe biplaces de la Pendine est changé. La gare aval du nouvel appareil est remontée un peu en dessous de l'arrivée du téléski des Bruyères. Cette modification a eue pour effet principal que le téléski est devenu surchargé car tous les skieurs arrivant des deux principaux ascenseurs (télésièges de la Bergerie et de la Crête des Bans) sont obligés de l'emprunter, si ils veulent accéder. Même si l'alternative télésiège des Lauzes est possible, l'utilisation de ce téléski est privilégiée car il permet d'accéder plus rapidement et plus facilement au départ du télésiège de la Pendine, car le cheminement depuis l'arrivée du télésiège des Lauzes peut être compliqué pour une personne ne connaissant que peu le domaine.

Le téléski des Bruyères garde aussi une fonction d'appareil pour débutants au sein du secteur 2000. En effet, il dessert :
- Mésanges : Large piste bleue dans le prolongement de la fin de la piste rouge Grande Combe.
- Dahus : Cette piste bleue longe le téléski.

Situation sur le plan des pistes :

Image

Zoom sur le secteur 2000 :

Image

Caractéristiques

Voici les caractéristiques de l'appareil :

- Caractéristiques Administratives

TKD – Téléski à perches débrayables : LES BRUYERES
Maître d'oeuvre : MDP
Exploitant : SEM Les Ecrins
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1991

- Caractéristiques d'Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 2,8 m/s

- Caractéristiques Géométriques

Altitude gare aval : 2160 m
Altitude gare amont : 2280 m
Dénivelé : 120 m
Longueur développée : 575 m
Pente moyenne : 20,8 %
Pente maximale : 38 %
Temps de trajet : 3min 40sec

- Caractéristiques Techniques

Type de gare aval : H90
Type de gare amont : LSP (Lâcher Sous Poulie)
Emplacement gare de tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Emplacement gare motrice : Aval
Type de motorisation : Eléctrique
Puissance développée : 59.00 kW
Sens de montée : Droit
Type d'embarquement : A plat
Nombre de pylônes : 6
Dispositif d'accouplement : Douilles auto-coincantes
Espacement : 4 sec
Nombre de perches : 103

La gare aval

La gare aval assure la mise en route du téléski. De type H, elle est implantée à proximité immédiate de l'arrivée du télésiège de la Bergerie et au-dessus du départ du télésiège des Lauzes.

Image
La gare aval depuis la piste bleue Mésanges.

Image
En descendant. En arrière-plan, on peut voir l’arrivée du télésiège de la Bergerie.

Image
Vue rapprochée sur la gare aval.

Image
La gare aval en arrivant depuis le télésiège de la Bergerie.

Image
Le moteur.

Image
La zone d’embarquement.

La ligne

La ligne se compose de six pylônes tubulaires.
Le premier pylône permet de franchir une petite butte. Le pylône qui suit met un terme à la montée. A partir du pylône trois, la ligne entame une assez longue portée jusqu'au pylône quatre. Celle-ci est presque plate. L'ouvrage quatre redresse légèrement la pente. Le pylône cinq donne la dernière inclinaison à la ligne. Le pylône six remet le câble à la presque horizontale.

Caractéristiques de la ligne :
P1 : 1C/-
P2 : 1S/1S
P3 : 1S/1SC
P4 : 1SC/-
P5 : 1SC/-
P6 : 1S/1S

S : poulie support
C : poulie compression
SC : poulies support-compression


Image
Le P1, on attaque la pente directement.

Image
La première portée. Nous sommes dans la partie la plus pentue de la ligne.

Image
Le P2, la ligne se redresse. Derrière ce pylône, on peut voir le tracé du télésiège de la Pendine.

Image
La portée qui suit ce pylône, peu pentue.

Image
Le P3, arrivée au niveau de la zone de la gare aval du télésiège de la Pendine.

Image
Le P4, la pente reprend lentement de l’inclinaison.

Image
Le P5 donne la dernière pente.

Image
Avant dernière portée, la gare amont pointe le bout de son nez.

Image
Le dernier pylône, P6.

La gare amont

La gare amont effectue la tension du câble de l'installation. A noter que la gare est en lâcher sous poulie, chose qui devenait courante pour un téléski qui date des années 2000. Depuis le débarquement, les pistes Mésanges (vers les télésièges de la Pendine et des Lauzes ainsi que plus, loin, le retour-station vers 1600 et le télésiège du Rocher Noir) ou du Dahus (vers le télésiège du Rocher Noir) sont accessibles.

Image
La gare amont depuis la ligne.

Image
La gare amont dans son ensemble.

Image
En partant vers la piste bleue du Dahus.

Image
La gare amont de derrière.

Image
La gare amont avec le dernier pylône.

Image
Tout cela depuis le télésiège de la Pendine.

Véhicules et pinces

Les perches sont classiques. Elles sont reliées au câble par des douilles auto-coincantes.

Image
Une perche téléscopique.

Image
La douille.

Conclusion

Le téléski des Bruyères ne répond plus aux attentes de l'exploitant. Bien que jeune, son double rôle est trop important et le débit offert par ce type est trop faible. La SEM des Ecrins l’a donc remplacé par un télésiège fixe quatre places GMM durant l’été 2014 et le téléski a été vendu.

Texte & bannière : Clément05
Photos : Clément (le 4 mars 2014)

A bientôt.

(C) – 2014 – Clément05 – www.remontées-mécaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10104 secondes. 36 requete(s).
128 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés