En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 1Bannière 10Bannière 11Bannière 5

 TKD des Charmieux

Saint-Sorlin-d'Arves (Les Sybelles)

Montaz Mautino

T2 HS
Description rapide :
Premier Téléski moderne de Saint Sorlin d'Arves avec celui de la Loze. Appareil démonté en 2010

Mise en service en : 1962
Fin de service en : 2010

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 30/05/2008 et mise à jour le 03/08/2011
(Mise en cache le 08/07/2014)

Image


Saint Sorlin d’Arves est une station village, située dans la vallée de Maurienne. Son domaine s’étend entre 1600 mètres d’altitude et 2590 mètres d’altitude. Depuis 2003 le domaine de Saint Sorlin d’Arves est relié skis aux pieds au domaine des Sybelles. Le Téléski des Charmieux est l’un des tout premier téléski moderne à l’époque de Saint Solin d’Arves.

Saint Sorlin d'Arves station située en contrebas du col de la croix de fer, commence à aménager ses pentes vers la fin des années 1940. Dans le début des années 1960, un vaste plan d’aménagement des pentes de St Sorlin d’Arves est entrepris avec la création de plusieurs téléskis modernes et à gros débit pour l’époque. Les pentes équipées sont situées sur le massif de la Balme, massif qui culmine à 2240m. Le téléski des Charmieux fait partie du début de ce plan d’aménagement puisque sa construction réalisée par l’entreprise Montaz Mautino a été effectuée en 1962. Au passage, la même année sera réalisée la modernisation du téléski de la Loze par Pomagalski.

Revenons en donc à notre téléski des Charmieux. Ce téléski relativement court, part du hameau des Charmieux, hameau légèrement excentré de Saint Sorlin d’Arves. Il emmène les clients sur une partie intermédiaire du massif de la Balme. Toutefois ce téléski était difficile d’accès, le téléski de la Loze n’étant pas à proximité. Ceci fut amélioré dès l’année suivante en 1963 avec la création du premier téléski de Claforay. Ce téléski devient donc facilement accessible depuis le bas de Saint Sorlin d’Arves. L’intérêt pour ce téléski deviendra vraiment important en 1965 avec la réalisation du téléski de la Balme qui propulse les client à plus de 2100 mètres d’altitude. Le téléski deviendra une remontée incontournable à l’époque puisque le seul moyen d’accès depuis le bas de Saint Sorlin d’Arves à la partie haute des pentes de la Balme. Cependant un problème va émerger au fur et à mesure du temps. La station se développant et le nombre de clients augmentant, le téléski ne débite plus assez. En effet le téléski des Charmieux offre un débit de 600 personnes par heure et ce débit devient insuffisant pour absorber ces nouveaux clients. En 1976 est donc réalisé le télésiège fixe du Plan du Moulin. Le téléski des Charmieux perd alors sa fonction première d’accès au massif de la Balme et devient un second moyen d’accès à ce massif.

Au fur et à mesure de l'évolution du domaine jusqu'en 2010 cet appareil va permettre de rejoindre le massif de la Balme via le téléski de la Balme. Ce Téléski se trouvait être une bonne alternative au télésiège du Plan du Moulin quand ce dernier était peu surchargé. Il servait également à remonter les clients qui sont allés se restaurer dans un restaurant situé à proximité. On pouvait lui prêter une vocation débutante si les clients lâchaient la perche à peu près à mi parcour, la seconde moitié étant beaucoup plus raide. D’ailleurs, il arrivait régulièrement que cette seconde moitié soit fermée quand la piste du Mur, piste qui longe la deuxième partie du téléski n’était pas en de bonnes conditions.

Cet appareil donnait accès à deux pistes, une noire et une rouge :

- La piste noire du Mur, piste qui longe la seconde moitié de cet appareil et qui permet de revenir sur le bas de la piste verte Claforay et de revenir au bas de cet appareil ou de prendre la direction du TSD6 des Choseaux. Cette courte piste noire n’est jamais entretenue.
- Le bas de la piste rouge de la Balme, qui est un étroit chemin qui retombe sur le bas de la piste verte Boulevards et qui permet de rejoindre le bas de ce téléski ou de prendre la direction du TSD6 des Choseaux.


Situation sur le plan des pistes
Image

Vue Globale du tracé
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation

Caractéristiques administratives :

RDP-Téléski à perche débrayable : CHARMIEUX
Constructeur : MONTAZ MAUTINO
Exploitant : SAMSO
Année de construction : 1962

Caractéristiques Géométriques :

Altitude Aval : 1616 m
Altitude Amont : 1854 m
Dénivelée : 238 m
Longueur développée : 669 m
Pente Maxi : 59 %

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 600 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 3.5 m/s
Temps de Trajet : 3min11

Caractéristiques Techniques

Type de Gare : T50 Treillis
Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 48 KW
Sens de montée : Gauche
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
Nb Suspentes : 63
Espacement : 21 m
Nb Pylônes : 8
Angles : Non
Diamètre du câble : 12 mm


Les photos de l’installation


La Gare Aval

La gare aval était située dans un cul de sac au bord d’un chemin provenant du hameau des Charmieux. La gare aval en treillis était assez petite et de ce fait, assez discrète. Il s'agissait bien évidement de la gare motrice de l'installation

Image

Image

Image

Image

Vue sur le double déclencheur et la chaîne cinématique de cet appareil :
Image


La Ligne

La première partie de la ligne montait tout doucement avant de monter un peu plus fort au niveau du P2. Entre le P4 et le P5 le tracé de la ligne coupaot la piste verte Boulevards et c’était à cet endroit que les débutants pouvaient lâcher la perche. La seconde partie qui débutait au P5 était nettement plus raide puisque la pente avoisinait les 60%. La pente se calmait uniquement au niveau du P7 pour finir tranquillement par la suite son chemin. Ces deux derniers pylônes étaient les deux seuls sur lequel passait le brin descendant.


Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : SC
P2 : C
P3 : S
P4 : S
P5 : C
P6 : SC
P7 : S/S
P8 : S/S

La ligne depuis le bas de l’installation :
Image

En avant sur la ligne :
Image

Image

Première partie ou la pente est plus prononcée :
Image

Passage entre des bosquets d’arbustes :
Image

Image

Croisement avec la piste verte Boulevards :
Image

Dans la partie la plus raide de la ligne :
Image

Image

Les deux derniers pylônes :
Image

Arrivée au sommet :
Image

La Gare Amont

La gare amont était une classique poulie flottante avec un contrepoids pour assurer la tension du câble de l’installation :

Image

Image

Pour finir ce reportage une petite vue du haut de la ligne avec la Pointe du Corbier en toile de fond et une partie de la station de Saint Sorlin d’Arves sur la droite

Image

En conclusion, un appareil qui à ses débuts était incontournable. Victime de la modernisation et de son faible débit cet appareil a perdu son importance au sein du domaine. Malgré cela, il restait un appareil bien pratique pour éviter le télésiège du Plan du Moulin quand ce dernier était surchargé. Avec le remplacement du télésiège du Plan du Moulin par un télésiège débrayable et la création d'une nouvelle piste verte permettant de rejoindre ce nouvel appareil, il a donc disparu des pentes de Saint Sorlin d'Arves au cours de l'été 2010.

Ainsi se termine le reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.10848 secondes. 39 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés