En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 22Bannière 21Bannière 26Bannière 24

 TKD des Granges

Chalmazel

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Plus long téléski du Massif central, cet appareil a ouvert la voie au développement du domaine skiable actuel de Chalmazel, sur les pentes de Pierre-sur-Haute. Il dessert la descente principale de la station, qui bénéficie de la neige de culture, et donne accès aux téléskis de Couzan et du sommet. Le téléski des Granges a été rénové en 2006.

Mise en service en : 1965

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : lolo42
Section écrite le 24/12/2008 et mise à jour le 02/04/2016
(Mise en cache le 02/04/2016)

Image
station Chalmazel téléski remontées mécaniques granges Chalmazel Loire 42 Forez
.
Dans la Loire, au cœur des monts du Forez, à quelques tours de roues du bourg médiéval dominé par son château du XIIIe, la station de Chalmazel propose un petit domaine de 12 kilomètres de pistes qui se développe depuis les landes sauvages des calottes sommitales (les Hautes-Chaumes) jusquʼau cœur de la dense forêt de sapins. On y skie de 1109 à 1600 mètres d´altitude sur les pentes de Pierre-sur-Haute (1634 mètres), point culminant des monts du Forez.

Chalmazel est géré en direct par le département de la Loire et assure un rôle social de station de proximité. Le domaine est qualitativement bien équipé et dispose de 90 enneigeurs ainsi que dʼun parc récent de 9 remontées mécaniques. L'exploitation du domaine actuel sur les pentes de Pierre-sur-Haute a commencé en 1965 avec la construction du téléski des Granges.

Partons ensemble à la découverte de cet appareil qui a ouvert la voie au développement de la station.




« Chalmazel à l'heure des stations alpines »


À Chalmazel, la pratique d’un ski organisé commence dans les années 1930. Le ski-club roannais établit son camp de base en 1934 au lieu-dit Les Bois et aménage une première piste sur les contreforts du Procher qui permet l'organisation des premières compétitions régionales d'envergure.

A l'issue de la Deuxième guerre mondiale le Ski-club Chalmazellois est créé et installe en 1953, la première remontée : le téléski de Chapouilloux, à proximité de la piste A (voir le reportage sur le téléski de Chapouilloux). La bonne fréquentation du téléski de Chapouilloux inspire trois membres du Ski-club de Thiers, qui rachètent en 1959 un téléski léger à Saint-Anthème et le réimplantent sur les chaumes d'altitude à l'est du Procher. Enfin, Eu égard à l'affluence de son premier appareil, le Ski-club Chalmazelois acquiert pour la saison 1963-1964 un autre petit remonte-pente, « La Parre », implanté au niveau du tremplin, non loin du téléski de Chapouilloux.


Image
L'implantation des téléskis de Chapouilloux, de la Parre, de Chalmazel 1500 et le futur pied des pistes des Granges sur une ancienne carte IGN
Institut Géographie National



Mais, développée par des amateurs passionnés, l’offre ski du lieu-dit des Bois n’a pas été pensée dans une optique de développement globale. Hors, à l'aube des années 1960, les sports d’hiver se démocratisent et, aidés par les plans neige de l'Etat, des centres de ski se développent un peu partout. Dans cette logique, dès 1958, qu'Eloi Marcoux, président du ski-club, ambitionne à Chalmazel de créer un domaine structuré sur les pentes des Granges, vastes espaces boisés en contrebas de Pierre-sur-Haute, depuis la scierie Chazelle jusqu'aux replat des jasseries des Granges. La société Pomagalski est contactée pour l'étude d'une implantation d'une télébenne de 2,5 kilomètres et réalise un devis à 35 millions d'anciens Francs. Une somme conséquente pour le petit village qui ne peut donner suite au projet.

Image
Le projet de télébenne fait les gros titres de la presse locale


L'idée d'équiper les pentes des Granges n'est pas abandonnée pour autant. Les bonnes volontés locales, portées par Eloi Marcoux et René Roche, le nouveau maire de la commune, permettent au projet d'être engagé en 1963 avec un téléski à perches débrayables. La bienveillance des propriétaires des terrains permettent à la commune d'acheter facilement les 14 ha de parcelles nécessaires à l'établissement de la piste.

Image
Coupures presse avec Eloi Marcoux, Président du ski-club, René Roche, maire de la commune, et le projet de téléski des Granges. (DR, JG)

Image
Représentation de la future piste des Granges et de son téléski. (DR, coll. Laurent Berne)


À compter de mi-août 1964, dix à douze jeunes chalmazellois se relaient pour réaliser le déboisement, aidés par des bœufs. Le 20 octobre, l'entreprise lyonnaise Mazat entame les travaux de terrassement. Le 15 décembre l'entreprise Montaz-Mautino livre les pièces du téléski. Il faut encore tirer un câble de 4 kilomètres pesant plus de trois tonnes. Il est acheminé par le haut, depuis le col de Béal, via un chemin entre le col de Chamboîte et le plat des Granges.

Image
Déboisement de la piste des Granges. (DR, coll. Laurent Berne)


Jean Barou, chef des pistes, étrenne finalement le téléski le 18 janvier 1965 en effectuant les premiers essais. L'équipement est inauguré sous un soleil radieux le dimanche 24 janvier. Avec sa longueur établie à 1 708,5 mètres, l'appareil est le plus long téléski du Massif central (il sera même rallongé dans les années 1990). La presse locale relate avec enthousiasme sa mise en service et ne comptabilise pas moins de 18 cars et 1 500 voitures.

Ces nombreux véhicules sont garés sur la nouvelle route-parking d'accès de 11 mètres de large réalisée à l'automne entre la plateforme de stationnement du secteur des Bois (téléski de Chapouilloux) et la nouvelle piste des Granges. Il n'existe cependant pas encore de voie d'accès directe à la remontée : pour rejoindre le départ les skieurs doivent emprunter un sentier traversant la forêt.

Image
Le départ du téléski pour sa mise en service en janvier 1965.

Image
La mise en service du téléski et de sa piste dans la presse (cliquez pour agrandir)
(remerciements à Joëlle Gouttefarde)


L'installation n'est cependant présentée officiellement au préfet et aux instances du Conseil général de la Loire associés au projet que le 23 janvier de la saison suivante. Un délai qui aura laissé le temps à la régie communale qui gère l'équipement :
- de construire un véritable chalet de commande maçonné en remplacement du frêle cabanon en bois installé rapidement fin 1964 ;
- d'améliorer, par l'emploi de bulldozers, le terrassement insuffisant de la piste ;
- de relocaliser au pied de cette piste des Granges le téléski-école de la Parre, renommé téléski Plume Galline.

Image
Nouvelle inauguration du téléski le 23 janvier 1966, en présence du préfet et des instances du Conseil général. (Collection LB)

Image
Foule au départ du téléski dans les premières années d'exploitation. (Cim / Collection LB)


Du fait de sa longueur, la remontée mécanique est équipée d'une gare en treillis modèle T100 Spécial, version rallongée de la T100 treillis classique, à savoir avec un un magasin de stockage long (jusqu'à 200 suspentes) et un pylône tubulaire placé sur l'avant supportant une extimité dudit magasin et qui intègre la poulie de compression/déviation du brin montant. La remontée est équipée d'un moteur de 85 Ch ; 162 suspentes autorisent un débit de 600 skieurs par heure. Elle reçoit une finition couleur corail, très en vogue dans les années 1960 (qui sera remplacée, ensuite, par une livrée vert profond plus sobre).

Image
La gare de départ était une version T ralongée avec pylône de compression intégré. (Cellard / Collection LB)

Image
La station T rallongée dans sa livrée d'origine couleur corail, très en vogue à l'époque. (Cellard / Collection LB)


La Régie communale a déjà planifié l'extension de ce nouveau secteur avec l'implantation du téléski des Cimes sur la calotte supérieure et l'installation d'un tremplin sur la partie sud de la piste des Granges, qui permettra des sauts de 30 mètres (un projet qui restera cependant avorté). Pour autant, l'exploitation du secteur des Bois continue avec les téléskis de Chapouilloux et Chalmazel 1500 (ce dernier sera démonté en 1967, et Chapouilloux cessera d'être exploité en 1980).

Fort du nouvel élan donné à la station et d’un effectif en constante augmentation, le ski-club roannais, lui aussi, la jasserie Novarina de Chapouilloux pour les pentes des Granges. Durant plus de 5 ans, des bénévoles construisent, de 1965 à 1970, un nouveau chalet d’hébergement. Cette première construction de la station actuelle est directement implantée au pied du téléski des Granges (l'histoire détaillée du chalet est consultable ici : lien). Une construction plus modeste est également réalisée à côté : il s'agit du tout premier magasin de location d'André Combréas, fondateur, avec deux autres moniteurs stéphanois, de l'École de Ski Français de Chalmazel.

Image
Le front de neige avec le départ du téléski des Granges et juste en retrait, le chalet des Roannais. (DR / Cellard / Collection LB)

Image
La gare, le chalet des Roannais et la première "cabane" de location Combréas. (Cellard / Collection LB)


Le remonte-pente des Granges rencontre immédiatement le succès auprès des Ligériens. Il donne le coup d’envoi du développement de la station, dont l'expansion se poursuit les années suivantes avec l'appui financier du département : l'emblématique télécabine de Pierre-sur-Haute est commandée à Pomagalski, les pentes des Cimes et de Couzan sont à leur tour équipées et des infrastructures d’accueil sont construites.

Image
Le tracé du téléski des Granges dans les années 1970, avec la télécabine installée en 1967. (DR / Cim / Collection LB)

Image
Le téléski des Granges aux côtés de la télécabine de Pierre-sur-Haute (CG42).



Caractéristiques de l’appareil


  • Nom de l'installation : Granges
  • Type : RDP - remonte-pente à perches débrayables
  • Constructeur initial : Montaz Mautino
  • Modèle : type T100
  • Année de construction initiale : 1964
  • Travaux : G2 LSP et prolongement (années 1990, GMM) ; chalet du conducteur, commandes électriques et nouvelle G1 (2006, GMM)
  • Exploitant : Département de la Loire
  • Saison d'exploitation : Hiver


  • Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s
  • Débit : 800 personnes/heure


  • Altitude aval : 1 122 mètres
  • Altitude amont : 1 447 mètres
  • Dénivelée : 325 m
  • Longueur suivant la pente : 1 836 mètres
  • Pente maximale : 29 %
  • Pente moyenne : 18 %


  • Sens de la montée : gauche
  • Nombre de pylônes : 17, dont 1 de déviation
  • Temps de trajet : 8 minutes 30


  • Type de station aval : motrice
  • Modèle de station aval : GMM T100 motrice déplaçable (2006)
  • Moteur : électrique de 85 kW


  • Type de station amont : lâcher sous poulie - tension
  • Modèle de station amont : GMM LSP T9
  • Tension : par vérin hydraulique à 3 150 daN
  • Pression hydraulique : 117 bar


  • Véhicules : perches avec sellette monoplace GMM
  • Nombre de véhicules : 161
  • Attache : douille autocoinçante

Image
Situation sur le domaine actuel(cliquez sur l'image pour l'agrandir).




La station T100 motrice déplaçable


Le départ du téléski des Granges est implanté à 1 122 mètres d'altitude sur le côté ouest du front de neige, en bordure de la forêt, en aval du chalet des Roannais et juste en amont de l'arrivée de la piste des Sangliers.

La gare en treillis d'origine a laissé sa place en 2006 à une station T 100. Il s'agit d'une récupération d'un téléski du Chambon des Neiges, reconditionnée par GMM. Elle stocke les 161 perches et assure l'entraînement de l'appareil grâce à un moteur électrique de 85 kW.

Image
La station de départ du téléski des Granges, quelques mètres plus haut que le restaurant des Épilobes.

Image
La G1, juste au dessus de l'arrivée de la piste des Sangliers (chemin sur la droite).

Image

Le départ est situé à proximité du chalet du ski-club roannais.


Le remplacement de la station aval a été réalisée dans le cadre d'un programme d’investissement de 400 000 euros visant à remettre à niveau des remontées vieillissantes du domaine. En plus d'assurer une pérennité d'exploitation pour les saisons futures, ces travaux ont permis, grâce à la réalisation d'un nouveau profilage du terrain, d'améliorer le confort pour les skieurs au départ de l'équipement.

Le treuil (moteur, freins, réducteur, poulie motrice) est désormais monté sur un lorry. Ce dispositif a été quelques (rares) fois mis en place par GMM sur des téléskis aux G2 exposées à de mauvaises conditions pour permettre une gestion de la tension en aval, en lieu et place de l'habituelle gestion amont (voir reportage téléski de Couzan 2). Cependant, sur ce téléski c'est bien la station amont qui assure la tension, d'ailleurs, on ne trouve pas de vérin sur la G1. Le lorry sert ici à rattraper l'allongement du câble (d'autant plus important que Granges dispose d'une ligne longue). Ainsi, lorsque cela s'avère nécessaire, au lieu de procéder à une épissure pour raccourcir le câble, on désolidarise simplement ce lorry de la structure de la G1, on le fait coulisser sur les rails, et on le fixe plus en arrière avec une barre de maintien plus longue.

Image
Le rail situé à l'arrière permet de déplacer le lorry du treuil et rattraper l'allongement du câble.
Configuration à la livraison de la gare : le lorry est avancé au maximum.

Image
Configuration 3 ans plus tard : le lorry est reculé pour rattraper l'allongement du câble.

Image
Le recul du lorry s'opère par remplacement de la barre de maintien par une plus longue.


Le local de commande a également été remplacé lors des travaux réalisés en 2006. C'est maintenant un petit chalet au bardage en bois qui bénéficie sur l'arrière d'un local de rangement à destination des pisteurs. À l'intérieur du poste de conduite, l'entraînement électrique est désormais géré par une armoire Seirel (puissance et commande) et un coffret de ligne de sécurité EGVA de type DRVA DUAL FB560.

Image
Le chalet de commande, avec sur l'arrière, un petit local à destination des pisteurs.

Image
L'armoire de puissance et commande Seirel.

Image
La gare et le bas de la ligne.




Le plus long téléski du Massif central


La ligne

Avec ses 1 836 mètres de ligne, ce plus long téléski du Massif central compte également parmi les plus longs de France. Ses 17 pylônes sont implantés sur le côté ouest de la piste des Granges. Un pylône de déviation permet à la remontée d'amorcer un virage à droite au niveau du premier replat. L'ensemble assume une dénivelée de 325 mètres. Le ligne se caractérise par sa forme en "toboggan" qui, suivant le profil de la piste des Granges, alterne trois passages en pentes et trois replats.

Depuis la reconstruction de la station aval, la numérotation des pylônes commence désormais à 2 suite à la disparition du premier ouvrage de ligne.
Image

Image
Le P2, S/C, premier pylône de la ligne depuis les derniers travaux.

Image
Vue sur le bas de la ligne, avec le P2 et le front de neige.

Image
Le P3.


Au passage du pylône 4, la ligne marque une première rupture de pente. Sur ce premier replat, le pylône 5 assure une déviation du tracé sur la droite. Le téléski retrouve une inclinaison marquée quelques dizaines de mètre après.

Image
P4 et premier replat.

Image
Vue arrière sur la portée et le P5 qui assure une déviation de la ligne à droite.

Image
P5 et reprise de pente.



En milieu de ligne, le skieur rencontre un nouveau replat, long de 300 mètres. Du fait de ce profil de pente en toboggan, le brin retour circule parfois largement au dessus du sol. C'est en particulier le cas ici, entre les pylônes 9 et 13. Les 3 pylônes rencontrés sont uniquement destinés au brin montant.


Image
Le profil de pente s'adoucit au passage du P8 puis du P9.


Image
Passage plat sur près de 300 m : la ligne enchaîne 3 demi-pylônes sur brin montant.


La pente reprend, une dernière fois, une inclinaison prononcée pour permettre au téléski de gagner les 1 400 mètres d'altitude.

Image
Le P13 récupère les deux brins de la ligne.

Image
Le P14.


Passé une petite trouée entre arbustes, la ligne de l'appareil gagne le plat des Granges. Le paysage change : la forêt laisse place à la lande sauvage des Hautes-Chaumes, avec, pour toile de fond, la tour d'émetteurs hertziens et la base militaire, trônant au point culminant du massif. A la belle saison, une fois les neiges fondues, ce plateau d'altitude sert d'estive aux troupeaux.

Image
Passage entre arbustes au niveau du P15.

Image
Arrivée sur le plat des Granges, vue sur le P16.

Image
Le P17, à gauche, l'arrivée du TSDB des Jasseries et, à droite, le téléski de Pierre-sur-Haute

Image
Vue arrière sur le P17.

Image
P18 et lâcher imminent.



La station amont

A l'origine, la station amont était de type retour flottant avec un contrepoids en béton suspendu à un pylône poussard en treillis. Dans les années 1990, elle a été remplacée par un lâcher sous poulie à tension hydraulique GMM LSP9T. La tension du câble est depuis assurée par un autovérin disposant d'une course de 3 mètres.

La nouvelle station a été implantée plus en amont que la précédente, à 1 447 mètres d'altitude, sur une bute réalisée lors des travaux de prolongement. Son nouveau positionnement permet une desserte plus directe du secteur de Couzan.

Image
Vue générale de la G2.

Image

Image
Vue sur la structure centrale qui héberge l'autovérin de tension du câble.

Image




Une remontée efficace pour seconder le télésiège


Le téléski dessert principalement la piste des Granges. Cette descente de deux kilomètres constitue l’axe principal du domaine et draine durant toute la saison l’essentiel du flux de skieurs. Son exploitation a d’ailleurs été fiabilisée par un parc important d’enneigeurs dès 1983.

Emprunts d'une certaine nostalgie, d'aucuns regrettent la déforestation progressive qu’elle a subi au fil du temps : d’abord en son centre (Granges et Jasseries étaient auparavant deux pistes physiquement séparées par une bande centrale de résineux), également au niveau du "bosquet" au pied des pistes, ou bien plus récemment entre la piste et le téléski des Granges lui-même… Un petit reboisement, à minima du pied du domaine, serait de l’avis de beaucoup une bonne idée... Mais admettons qu'en contrepartie, la piste a gagné en ensoleillement et son traitement au sol lui assure une skiabilité excellente, même avec un manteau neigeux modeste.

Image
La piste des Granges, grande trouée dans la forêt et principal produit ski de la station

Image
La dernière pente de la piste des Granges au départ du téléski


Le téléski des Granges donne également accès à la piste du Replat, qui permet de rejoindre au secteur de Couzan. Depuis 2002, la remontée dessert également le téléski de Pierre-sur-Haute, situé dans son prolongement.

Image

Image
La piste du Replat donne accès au secteur de Couzan depuis l'arrivée du téléski



Cette remontée a tenu durant plusieurs décennies un rôle de premier plan, d’abord comme unique remontée sur le nouveau domaine, puis, dès 1967, comme alternative à la télécabine de Pierre-sur-Haute dont le débit (600, puis 900 personnes/heure après rénovation) se révélait fréquemment insuffisant, notamment durant les week-ends et les périodes vacances scolaires..

Depuis 2002 et la construction du télésiège à bulles des Jasseries, la donne a quelque peu évolué : le débit de 1 800 personnes/heure du nouveau téléporté rend désormais l’exploitation du téléski des Granges moins essentielle.

Image
La piste des Granges et le télésiège des Jasseries


Cependant, l'appareil reste un atout efficace pour épauler le télésiège des Jasseries durant des vacances de février, ou au contraire, conserver un accès au cœur du domaine pendant les périodes creuses ou par vent violent, sans obliger à ouvrir le téléporté. L'exploitant ne s'y est d'ailleurs pas trompé en commandant à GMM son rallongement et un lâcher sous poulie dans les années 1990, puis le changement de la station aval et une rénovation électrique en 2006. Après son I30 en 2010, et un resuivi complet des pylônes en 2011 et 2012, le plus long téléski du Massif central à désormais encore de beaux jours d'exploitation devant lui.

Laurent Berne

J'accepte volontiers la réutilisation de mes textes ou visuels (photos personnelles, issues de ma collection, plans des pistes; schémas...) pour peu que l'on ait la délicatesse d'en citer la source à proximité.

Image


Compléments

Discussion
Liens internet :


.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13042 secondes. 39 requete(s).
154 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés