En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 5Bannière 38Bannière 10Bannière 19

 TKD des Reys

Crest-Voland (Espace Diamant)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Désormais cinquantenaire, le téléski des Reys assure encore pleinement sa fonction de desserte des pistes de ski propre de l'alpage de la Varoche. Plus vieil appareil en service sur le domaine skiable de Crest-Voland, ce téléski a encore de belles années devant lui, nous permettant par la même occasion de profiter d'un des derniers témoins des débuts de la station !

Mise en service en : 1963

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : 91@g
Section écrite le 27/05/2014 et mise à jour le 09/08/2016
(Mise en cache le 14/08/2016)

Bonjour !

Voici un reportage sur le...
Image


Sommaire :
I- Les Reys, plus vieil appareil en service sur le domaine de Crest-Voland
II- Le téléski des Reys de nos jours
III- Situations
IV- Caractéristiques techniques
V- Photos


I- Les Reys, plus vieil appareil en service sur le domaine de Crest-Voland

Crest-Voland/Cohennoz est une station village située en Savoie dans le Val d’Arly. Elle fait partie depuis 2005 du domaine relié de l’Espace Diamant, comprenant également les stations de Flumet, Hauteluce, Les Saisies, Notre-Dame de Bellecombe et Praz sur Arly.
La pratique du ski alpin apparait à Crest-Voland à la fin des années 1920 à travers des randonnées à ski allant entre autre jusqu’au Mont Bisanne. Plus tard, en 1942, sera créée la première piste de ski de la station à côté du Refuge du Lachat, non loin de la piste actuelle des Bâches. Mais ce n’est que suite à la chute démographique brutale des années d’après guerre et à l’apparition des sports d’hiver dans des stations voisines telles que Megève, Praz sur Arly ou bien Notre-Dame de Bellecombe que le village décida de dynamiser son activité en développant son propre tourisme hivernal. C’est ainsi que Crest-Voland réalisa sa première remontée mécanique lors de l’hiver 1950/1951 sur les pentes de la montagne du Lachat sur lesquelles le village est implanté : le téléski du Lachat. Construite par Pomagalski et équipée d’une des premières versions des gares de type T en treillis, cette remontée longue de 1400 mètres propulsait les skieurs à la vitesse de 3m/s non loin du sommet situé 350 mètres plus haut en moins de 10 minutes.
Fort du succès de ce premier appareil et dans l’optique d’offrir une alternative au téléski du Lachat qui, par ses caractéristiques, était relativement difficile, Crest-Voland implanta en 1953 un second téléski sur la gauche du premier. Evoluant sur l’alpage peu pentu du Tovat dont il reprend le nom, cette installation au tracé plus facile que son prédécesseur permit aux moins aguerris de profiter des plaisirs du ski.
Au milieu des années 50, Crest-Voland disposait donc d’un petit domaine skiable adapté à la clientèle locale, proposant des descentes aussi bien aux débutants qu’aux skieurs plus chevronnés.

Ce ne sera que 10 ans plus tard, en 1963, que Crest-Voland investira dans une nouvelle remontée mécanique afin d’agrandir son offre de ski. Pour ce faire, il fut décidé de construire un nouveau téléski, baptisé Reys, en référence au lieu-dit au-dessus duquel est implantée sa gare aval, sur les alpages de la Varoche situés au nord du mont Lachat, garantissant un enneigement optimal tout au long de la saison. Lors de son ouverture au public, le téléski des Reys s’imposa comme une alternative appréciable au téléski du Lachat, d’une part car ce dernier était jusque-là le seul appareil à offrir un minimum de dénivelée, d’autre part, car l’exploitation du téléski du Lachat n’était pas des plus faciles du fait de sa mécanique qui entrainait quelques problèmes matériels et exigeait une maintenance régulière. Les déraillements et les pannes n’étaient ainsi pas rares et les skieurs devaient dès lors remonter à pied la pente le long du téléski.
Construit par Montaz Mautino, le téléski des Reys bénéficia d’une gare aval en treillis nouvelle génération et de pylônes tubulaires plus performants et plus fiables. Il donna de ce fait un nouveau départ au petit domaine de Crest-Voland qui fut désormais doté d’une remontée mécanique répondant aux attentes de la clientèle.

Lors de ses premières saisons d’exploitation, le téléski des Reys desservit exclusivement du ski propre, tout en permettant un retour au village de Crest-Voland depuis son sommet. Néanmoins, la station ne s’arrêta pas là et continua l’agrandissement de son domaine skiable en construisant dès 1968 deux autres téléskis : le premier le fut dans la continuité du développement impulsé par le téléski des Reys, sur des terrains situés encore plus à l’est du mont Lachat, juste au-dessus de l’impressionnant canyon du Nant Rouge. Egalement livrée par Montaz Mautino, cette installation dénommée Moliettes constitua par conséquent la seconde extension du domaine skiable en confirmant l’offre de ski déjà présente jusque-là. Par sa position, le téléski des Reys facilita l’accès à ce tout nouveau secteur de ski, en constituant encore aujourd’hui, avec le téléski de Crestera réalisé en 1989, un terrain de jeu intéressant pour tous les skieurs de bon niveau du fait de l’enneigement de qualité que l’on peut globalement y trouver tout au long de la saison.
Le second téléski réalisé en 1968, dénommé Combettes, fut quant à lui implanté entre les téléskis du Lachat et des Tovats afin de conforter l’offre débutante.

Crest-Voland continua de s’étendre jusque dans les années 80 avec notamment la liaison avec la commune voisine de Cohennoz puis avec la station des Saisies en 1984, donnant naissance au premier domaine relié entre Beaufortain et Val d’Arly : l’Espace Cristal.
Au fil des saisons, la station procéda également à des réaménagements d’axes déjà existants, comme la rénovation et le doublement du téléski du Lachat en 1970 ou bien le changement en 1989 du TK des Tovats par un téléski et un télésiège neufs dans le cadre de la restructuration du secteur débutant du front de neige de la Logère. Elle s’équipa même en 1976 de son premier télésiège, remplacé 10 ans plus tard par un téléporté débrayable 4 places, afin de seconder les téléskis du Lachat dans leur tâche.
Pourtant, malgré cette volonté nette de dynamiser et de moderniser son domaine, Crest-Voland ne touchera pas au téléski des Reys qui restera en place jusqu’à aujourd’hui, ce qui fait de lui la plus vieille remontée mécanique encore en service de la station.


II– Le téléski des Reys de nos jours
Le téléski à perches découplables des Reys est un donc appareil desservant du ski propre. Ce rôle n’a pas tellement évolué depuis sa construction, même si le développement du village de Crest-Voland en direction du nord-est a amené ce téléski à servir de porte d’entrée sur le domaine skiable à tous les résidents du quartier des Reys, malgré la difficulté de se rendre au pied de sa gare aval avec les skis sur l’épaule, du fait qu’il est situé sur les hauteurs de ce quartier.

Côté pistes, il dessert principalement :
-la verte Retour Station : piste boulevard du secteur permettant un retour aisé au front de neige de la Logère et donnant accès à l’ensemble des remontées mécaniques du secteur nord du mont Lachat, à savoir les téléskis des Moliettes, du Crestera, des Reys, du Stade et des Tovats ainsi que les télésièges du Lachat, des Tovats et de la Logère via leurs pistes respectives. Malgré sa couleur verte, le mur présent au pied de la Croix de la Varoche pourra surprendre plus d’un débutant ;
-la bleue des Déserts : classée verte jusqu’à la saison 2012/2013, cette piste consiste en une balade sans grandes difficultés sur les pentes du Lachat, slalomant entre les chalets de l’alpage de la Varoche. Elle retourne à l’aval de l’appareil. A savoir que cette piste est également desservie par le TK du Crestera ;
-la bleue de la Maison Neuve : uniquement accessible depuis la piste verte Retour Station, cette piste propose une variante à la partie basse de la bleue des Déserts. Elle retourne également à l’aval de l’appareil ;
-la bleue de la Varoche : démarrant en haut du téléski des Reys, cette piste longe ce dernier sur sa partie amont sur un tracé agréable en forêt offrant une vue imprenable sur le Mont Charvin. Elle permet en outre l’accès à la piste rouge de Paravy avant de bifurquer vers la Croix de la Varoche, qui a donné son nom à la piste, pour rejoindre le Retour Station. Tout comme la bleue des Déserts, cette piste était classée verte jusqu’à la saison 2012/2013 ;
-la rouge de Paravy : seule piste rouge arrivant en aval du téléski des Reys, il s’agit du prolongement de la piste de la Varoche, longeant l’appareil. Elle propose une variante plus technique aux pistes bleues des Déserts et de la Maison Neuve, notamment avec son mur final qui, sans être impressionnant, permettra aux bons skieurs de profiter du bon enneigement du secteur sur des pentes un peu plus soutenues.

Mises à part ces pistes, le téléski des Reys donne accès aux secteurs des Moliettes et de Crestera via la piste verte de Retour Station, ainsi qu’à celui de la Logère et à la belle piste bosselée des Chardons, pour qui aime bien pousser sur les bâtons. On peut également se rendre facilement au sommet du mont Lachat grâce au téléski du Grand Bois, du haut duquel on peut aller vers le secteur du Cernix ou vers la liaison avec Les Saisies.
Enfin, le téléski des Reys offre également la possibilité de prendre une pause, son arrivée jouxtant La Belle Métairie, principal bar/restaurant d’altitude de Crest-Voland.

Le téléski des Reys peut par ailleurs s’avérer très pratique pour les skieurs ayant emprunté le téléski du Crestera, dont la gare amont a été déplacée de quelques centaines de mètres vers l’aval lors de la construction de la retenue collinaire du Lachat en 2006. Cette nouvelle configuration fait qu’il est désormais pénible de se diriger vers la cuvette du Lachat depuis l’arrivée du Crestera, et donc vers les pistes des versants Logère et Cernix, si bien que la plupart des skieurs redescendent via la piste des Déserts directement desservie par ce TK. Le téléski des Reys peut de ce fait être utile pour gagner rapidement le sommet du Lachat en évitant aux skieurs d'emprunter la piste verte Retour Station qui peut vite devenir bondée en période d’affluence et de se retrouver en aval du télésiège de la Logère en bas duquel il n'est pas rare de faire la queue. A ce titre, malgré sa situation privilégiée et son grand âge (cinquantenaire cette saison), le téléski des Reys n’est jamais saturé même s’il peut parfois y avoir quelques minutes d’attente pendant les vacances scolaires. De ce fait, cet appareil peut, grâce à ses pistes bien exposées, proposer une alternative aux télésièges débrayables du Cernix et de la Logère qui sont régulièrement blindés tout au long de la saison.
D'une manière générale, le téléski des Reys fait partie des remontées mécaniques de Crest-Voland que l'on pourrait qualifier de stratégiques si l'on ne veut pas trop faire la queue, et s'inscrit dans la suite logique d'un itinéraire personnel que je ne peux que vous conseiller, que vous découvriez ou non le domaine. Cet itinéraire consiste à s'affranchir des temps d'attente ainsi que (et surtout) du plus gros défaut de la montagne du Lachat, à savoir sa cuvette, qui fait que la circulation peut s'avérer très délicate selon l'endroit où l'on est et vers où l'on souhaite se diriger, notamment pour les snowboarders. De ce fait, il vaut mieux partir de la piste des Auges située à l’extrémité du domaine côté Cernix, puis progressivement se diriger à l'opposé, aux Moliettes, en passant par le télésiège du Cernix, le téléski des Darbelots, les télésièges de la Logère et du Lachat puis par le téléski des Reys. Vous balayerez ainsi l'ensemble des pistes de Crest-Voland sans trop pousser sur les bâtons et pour un temps d'attente limité.


En conclusion sur cet appareil : désormais cinquantenaire, le téléski des Reys assure encore pleinement sa fonction de desserte des pistes de ski propre de l'alpage de la Varoche. Plus vieil appareil en service sur le domaine skiable de Crest-Voland, ce téléski a encore de belles années devant lui, nous permettant par la même occasion de profiter d'un des derniers témoins des débuts de la station !



III- Situations
Sur le plan des pistes de l'Espace Diamant :
Image

En zoom sur le secteur de Crest-Voland :
Image



IV- Caractéristiques techniques

Voici les principales caractéristiques de l’installation :

    Caractéristiques administratives

    TKD-Téléski à perches découplables : Reys
    Maître d’ouvrage / Exploitant : Val d'Arly Labellemontagne
    Constructeur ayant assuré la rénovation : Montaz-Mautino
    Année de construction : 1963

    Caractéristiques d’exploitation

    Saison d'exploitation : Hiver
    Capacité : 1 personne / perche
    Débit à la montée : 600 personnes/heure
    Vitesse d'exploitation : 3,5 m/s

    Caractéristiques géométriques

    Altitude aval : 1317 m
    Altitude amont : 1582 m
    Dénivelée : 265 m
    Longueur développée : 1226 m
    Longueur horizontale : 1197 m
    Pente maximale : 36 %
    Pente moyenne : 22,14 %
    Temps de trajet : 5 minutes et 50 secondes

    Caractéristiques techniques

    Type de gare :
    Emplacement motrice : Aval
    Emplacement tension : Amont
    Type de tension : Contrepoids
    Nombre de pylônes : 14
    Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante
    Sens de montée : Droite
    Type d'embarquement: A plat





V- Photos

Les photos ont été prises lors de la saison 2013/2014 et le 31 décembre 2014.

La gare aval
La gare aval du téléski des Reys est située en amont du lieu-dit éponyme qui a donné son nom à l'appareil. Il s'agit d'une gare en treillis du constructeur Montaz Mautino, typique de l'époque, assurant la motorisation de l'appareil.
Elle est accessible depuis l'ensemble des pistes qu'elle dessert, à savoir les bleues des Déserts et de la Maison Neuve et la rouge de Paravy. On y accède également depuis l'ensemble des résidences du quartier des Reys.

La gare aval :
Image

Image

La glissière et les deux poulies de déviation :
Image

Vue sur le moteur :
Image

La zone d'embarquement :
Image


La ligne
La ligne de ce téléski ne présente pas de grosses difficultés. Démarrant sur les hauteurs des Reys, elle croise la fin des pistes Maison Neuve et Déserts après le pylône 1 avant d'entamer une première ascension pendant laquelle la ligne atteint sa déclivité maximale de 36%. Puis, après le p4, elle arrive au niveau de l'alpage de la Varoche avant de croiser la piste Retour Station et de rentrer dans la forêt au niveau des pylônes 8 et 9. La ligne gagne alors de nouveau en inclinaison pour se redresser petit à petit juste avant d'arriver sur l'une des buttes situées au nord de la cuvette du Lachat.

Dans le sens de la montée, nous trouvons :
P1 : C / -
P2 : S-C / -
P3 : S / S-C
P4 : S / S
P5 : S / S-C
P6 : S-C / -
P7 : S / -
P8 : S / S
P9 : C / -
P10 : S / -
P11 : S-C / -
P12 : S / S
P13 : S / S
P14 : S / S


Le début de la ligne :
Image

Le pylône n°1, première compression, puis croisement de la fin des pistes Maison Neuve et Déserts :
Image

Vue arrière sur G1 avec le premier pylône :
Image

P2 :
Image

Dans la pente maximale de la ligne avant P3, longée à droite par Paravy et à gauche par Maison Neuve :
Image

P3 :
Image

La ligne se radoucit légèrement tandis qu'elle quitte le tracé de Maison Neuve :
Image

P4, arrivée au niveau de l'alpage de la Varoche :
Image

P5 avant croisement avec la piste verte de Retour Station :
Image

P7 :
Image

P8, on aperçoit le début de la piste de Paravy sur la droite :
Image

P9, deuxième compression et entrée dans la forêt :
Image

Passage de la perche au pylône n°9 :
Image

P10 :
Image

On longe désormais la piste bleue de la Varoche :
Image

P11 :
Image

P12 :
Image

P13 :
Image

Avant p14, vue sur la cuvette du Lachat avec la retenue collinaire éponyme à gauche, le TK du Grand Bois derrière et le restaurant La Belle Métairie à droite :
Image

P14, dernier pylône :
Image

L'aire de lâcher :
Image
On aperçoit la gare amont du TK de Crestera derrière à droite.

En se dirigeant vers le téléski du Grand Bois :
Image


La gare amont
Située sur la butte nord de la cuvette du Lachat, il s'agit d'une simple poulie flottante du fabricant de remontées mécaniques Montaz Mautino assurant la tension de l'installation via un contrepoids en béton.

La poulie flottante avec le TK du Grand Bois derrière :
Image

De côté :
Image

Avec le restaurant La Belle Métairie derrière :
Image



Voilà pour ce reportage !

Je tiens à remercier vivement l'alexois pour ses très belles photos, sans lesquelles ce reportage n'aurait pu se faire !

Bonne soirée !



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0957 secondes. 36 requete(s).
71 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés