En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 3Bannière 10Bannière 39Bannière 4

 TKD du Bouc Blanc

La Tania (Les Trois Vallées)

Poma

T2 HS
Description rapide :
Le premier téléski installé sur les pentes au dessus de la station de la Tania. Remplacé en 2013 par un télésiège débrayable six places

Mise en service en : 1972
Fin de service en : 2013

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 21/07/2010 et mise à jour le 14/09/2013
(Mise en cache le 08/07/2014)

Image


La Tania est une petite station située entre Méribel et Courchevel. Nichée à 1400 mètres d’altitude, elle constitue une porte d’entrée sur le domaine de Courchevel, domaine faisant partie des 3 Vallées, le plus grand espace de glisse relié skis aux pieds du monde. A taille humaine et loin de l’exubérance de Courchevel 1850, la Tania qui a accueilli en 1992 athlètes et journalistes pour les Jeux Olympiques d’Albertville attire de nombreuses familles. Le téléski du Bouc Blanc est la première remontée mécanique à avoir vu le jour sur les pentes de la Tania.


Courchevel au temps des pionniers et le premier téléski du Bouc Blanc

Le téléski du Bouc Blanc ayant été réalisé bien avant l’ouverture de la station de la Tania, replongeons-nous aux débuts de Courchevel 1850. Courchevel 1850, station située sur le plateau des Tovets voit sa première remontée installée en 1947 sous l’impulsion d’un pionnier local : Jean Blanc. La station se développera petit à petit avec notamment la réalisation du premier téléphérique de la Saulire en 1952 et le télébenne des Verdons en 1954. Courchevel 1850 est alors partagé entre plusieurs sociétés d’exploitation qui aménagent différentes secteurs des pentes surplombant Courchevel 1850. La société du Lac Bleu aménage en partie les pentes situées sur le flanc de montagne des Chenus qui est situé au Sud-Ouest de la station.

En1956, le téléski artisanal de Loze, est remplacé par deux appareils neufs Dans ce même laps de temps, cette société installe le premier téléski du Bouc Blanc. Installé sur un secteur vierge, ce dernier à donc permis une extension importante sur le secteur Chenus de l’époque. Partant du lieu-dit du Bouc Blanc, il remonte sur la crête de Praz-Juget non loin du sommet des deux téléskis de la Loze. La venue en 1970 de la télécabine des Chenus et en 1971 de la télécabine de la Forêt partant du Praz va amener un certain surplus de clients sur ce secteur avec son fort débit. Sans doute pas taillé et pas assez performant pour supporter cet afflux de clients, le premier téléski du Bouc Blanc sera démonté et remplacé peu après la venue de la télécabine par l’actuel téléski que nous connaissons sur le domaine.


Le téléski du Bouc Blanc deuxième version avant la Tania

Réalisé en 1972 le téléski du Bouc Blanc deuxième version reprend intégralement le tracé de son prédécesseur et est donc la seconde remontée à avoir vu le jour sur ce qui deviendra plus tard le secteur de la Tania. Il est alors directement accessible depuis la télécabine des Chenus ou depuis les téléskis de la Loze. Situé entre la forêt du Praz et celle du Grand Bois, cet appareil permet aux clients de ne pas avoir à redescendre jusqu’au Praz et de remonter par cette station pour rejoindre le reste du domaine.

Ayant quelque peu du mal à absorber le choc niveau fréquentation, ce téléski sera doublé sur le même tracé peu après sa modernisation. Petit à petit, le développement de la station de Courchevel et du Praz font qu’il y’a plus de monde venant sur ce secteur. Cependant en 1983, la SPTV en charge de l’aménagement du domaine rallonge le tracé du télésiège des Crêtes, appareil partant du bas de la télécabine de la Forêt afin qu’il atteigne le sommet des Chenus. Afin de ne pas trop surcharger cet appareil, le tracé d’un des téléskis du Bouc Blanc est modifié. Cet appareil sera alors rebaptisé Bouc Blanc A Il transporte désormais les clients au sommet de la télécabine des Chenus alors que le Bouc Blanc B lui arrive donc plus bas que ce point. Dans tous les cas les appareils permettent de regagner Courchevel pour les différents clients arrivant du Praz et ceux skiant sur cette partie du domaine.

A partir de 1987 et l’ouverture du point de liaison entre Courchevel et Méribel du Col de la Loze, les appareils du Bouc Blanc vont récupérer une partie du flux de skieurs arrivant de Méribel par ce point de passage pour leur permettre l’accès sur le Praz et Courchevel. Ils assurent ainsi les retours pour les clients originaires de la vallée de Courchevel et la poursuite du circuit 3 Vallées pour ceux arrivant de Méribel.


L’ouverture de la Tania

La commune de La Perrière décide d’implanter sa station au lieu-dit de la « Tagna », nom signifiant, la tanière de l’Ours. Afin de préparer l’ouverture de la station est installé en 1989, le téléski du Gros Murger. Cet appareil dessert alors la première piste ouverte qui descendra au bas de la future station. Afin d’assurer la remontée sur Courchevel, le téléski trouvait son sommet juste à côté des départs des appareils du Bouc Blanc. Toutefois l’ouverture officielle de la station ne se fera que l’année suivante, le 22 décembre 1990. Cependant pendant l’été 1990 pousse la télécabine douze places de la Tania. Les téléskis du Bouc Blanc auront donc la lourde charge de monter les clients arrivant de cet appareil jusqu’à leur sommet d’où ils pourront partir à la découverte du reste du domaine de Courchevel voire même des 3 Vallées en passant par le Col de la Loze et le télésiège du même nom.

Cependant la société en charge de l’exploitation des remontées de Courchevel se rendit vite compte que les téléskis ne pouvaient à eux deux absorber tout le flux arrivant de la Tania plus celui arrivant de Courchevel composé de clients parti à la découverte des nouvelles pistes de ce secteur. En 1991 fut donc implanté le télésiège débrayable du Dou des Lanches. Suite à la venue de ce télésiège débrayable, Bouc Blanc A fut raccourci par le bas en 1994. Son départ a été décalé au niveau du nouveau télésiège débrayable. Afin d’éviter toute confusion dans les appareils, Bouc Blanc A est renommé en téléski de Praz-Juget et le téléski du Bouc Blanc reprend son nom originel.


Le Bouc Blanc de 1994 à l'hiver 2012/2013

Bouc blanc est donc devenu depuis la mise en service du télésiège du Dou des Lanches un appareil secondaire. Toujours accessible depuis le téléski du Gros Murger, cet appareil permet aux clients venant de la Tania de gagner Courchevel. Cependant le Gros Murger étant que très rarement ouvert de nos jours, ce n’est pas par cette voie que Bouc Blanc va transporter le plus de monte. Il sert à l’image de Praz–Juget d’appareil de délestage du Dou des Lanches pour rejoindre le reste du domaine skiable de Courchevel. Il est probable que les clients préfèreront sans doute le téléski de Praz-Juget comme itinéraire bis puisque partant juste à côté du Dou des Lanches. Toutefois de par les différents secteurs qui sont accessibles depuis son sommet, Bouc Blanc peut s’avérer être une alternative intéressante quand il y’a du monde aux appareils du Dou des Lanches et de Praz–Juget.
Accessible depuis les appareils, Coqs, Chenus, Loze, Praz, il permet aux clients de découvrir les pistes en forêt qui sont sur le secteur. Situé à peu près à mi-parcours sur la descente de la Tania, il permet aux clients ne souhaitant pas redescendre au bas de la station de remonter en altitude. Les clients pourront notamment de son sommet rejoindre le Praz par la célèbre piste noire Jean Blanc, Courchevel 1550 par la longue piste rouge Dou du Midi et Courchevel 1850 au niveau de la Croisette ou du lieu-dit du Lac. Il permettra également en cas de manque de neige sur les parties basse des pistes menant à la Tania de regagner la gare amont de la télécabine partant de cette station. Malgré les diverses options qu’il propose le téléski est largement moins fréquenté qu’auparavant et il y est assez rare de faire la queue à ses portes. Avec une clientèle moindre, il sert régulièrement d’ascenseur au ski club de la Tania qui l’utilise pour effectuer plusieurs rotations rapide sur le stade de slalom situé sur la partie basse de la piste Bouc Blanc.

Au sommet de cet appareil cinq pistes sont accessibles :

- La piste verte Loze Est qui permet de revenir sur Courchevel 1850 au niveau des appareils Coqs et Chenus Elle donne accès aux pistes rouge Loze et Chenus.
- La piste bleue Crêtes qui redescend au bas du télésiège du même nom. Elle donne accès à la piste bleue Arolles revenant sur la gare amont de la télécabine de la Tania
- La piste rouge Dou du Midi descendant directement à Courchevel 1550 en passant par notamment par le départ du télésiège débrayable du Plantrey
- La piste rouge Bouc Blanc descendant au bas de ce téléski
- La célèbre piste noire Jean Blanc descendant au Praz.

Situation sur le plan des pistes
Image


Le gri-gri du Bouc Blanc

En gare aval, l’échelle pour accéder au moteur et à la passerelle de maintenance passe au-dessus du passage skieur. Certains clients superstitieux refusaient de passer sous l’échelle et faisaient donc demi-tour ! Une solution originale fut donc trouvée par les employés travaillant à ce téléski et mise en place depuis cinq ans. Ils ont décidé d’apporter un remède aux plus superstitieux d’entre nous : le gri-gri du Bouc Blanc. Cet objet artisanal a été fait à partir de bouts de bâtons peints en orange fluo. Ils sont attachés par des fils de fer à une rondelle de bâton de ski. Désormais dès que les employés voient des clients hésitant à passer sous l’échelle, ils les invitent à faire sonner le gri-gri pour se « protéger contre le mauvais sort » et le résultat est là puisque désormais tout le monde monte à ce téléski. Donc si jamais vous êtes superstitieux n’hésitez pas à faire sonner le gri-gri du Bouc Blanc. Une idée qui aura fait des émules à la Tania puisque les deux autres grands téléskis du secteur ont désormais leur propre gri-gri.

Le gri-gri du téléski
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation


Caractéristiques Administratives

RDP-Téléski à attaches débrayable : BOUC BLANC
Maître d’Ouvrage :SPTV
Exploitant : S3V
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1972

Caractéristiques d’Exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 700 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Temps de Trajet : 5min39

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1683 m
Altitude Amont : 2198 m
Dénivelée : 515 m
Longueur développée : 1594 m
Pente Maxi : 57 %
Pente Moyenne : 32 %


Caractéristiques Techniques

Type de Gare : T210
Tension : Amont
Type de Tension : Hydraulique
Motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 103 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement :Douille auto-coinçante
Nb Pylônes :19
Angles : Oui ; 1
Nb Perches : 156
Espacement : 20.6 m


Caractéristiques du câble

Diamètre du câble : 18 mm
Câblage : Lang à droite


Ligne et infrastructures du téléski du Bouc Blanc


  • La Gare Aval

La gare aval est située au lieu-dit du Bouc Blanc qui donne donc nom à cet appareil. Elle est positionnée non loin du sommet du téléski du Gros Murger. La gare présente est une gare de type T, reconnaissable à ses larges futs supportant toute la structure de gare. Cette gare motrice assure l’entrainement du câble grâce à une chaine cinématique positionnée en hauteur. Elle possède une capacité de stockage de 210 perches et est sans doute la plus grosse gare de ce modèle lancé en 1966. Dans le chalet du conducteur, on trouvera tout l'équipement servant à la puissance. Au pied de la gare se trouve un coffret contenant le boitier de commande ainsi que le pavé de la ligne de sécurité. La gare est peinte en vert foncé afin de s’intégrer au mieux dans le paysage

Vues sur l’immense gare de ce téléski
Image

Image

Image

Image

La poulie motrice
Image


  • La Ligne

La ligne monte rapidement dès le départ afin de gravir les premières pentes situées au pied de l’appareil. Après avoir passé la bosse du P3, elle va entrer une petite partie boisée tout en conservant son inclinaison assez soutenue. L’inclinaison diminue petit à petit après le passage du P5 pour devenir quasiment plate. On arrive donc au niveau du départ des appareils Dou des Lanches et Praz - Juget. La ligne va remonter afin de passer la structure permettant aux clients arrivant de la télécabine de la Tania de rejoindre le départ des appareils Praz - Juget et Dou des Lanches sans couper le tracé du téléski. Peu après, la ligne va décrire un angle afin de suivre le tracé du téléski Praz - Juget. Cette partie commune est caractérisée par une forte montée. Au terme de cette montée, la pente diminue jusqu’au virage décrit par le tracé du téléski Praz - Juget. Dès lors la pente remonte pour gravir la dernière montée présente sur le tracé de Bouc Blanc. Le P18 réduit un peu l’inclinaison avant d’arriver en gare amont. Compte tenu de la vitesse d’exploitation, de la pente et de l’angle que décrit la ligne, le tracé de ce téléski est considéré comme difficile. Une particularité, la première partie de ligne qui est proche de la forêt est peinte en vert foncé comme la gare aval tandis que la seconde partie arbore une couleur grise plus conventionnelle.


Les 1594 mètres du tracé sont supportés par 19 ouvrages de ligne placés sur des ancrages en béton.

Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : C
P2 : S/SC
P3 : S/SC
P4 : SC
P5 : S/S
P6 : S/S
P7 : S/SC
P8 : S/S
P9 : C
P10 : S/S
P11 : Angle Endroit
P12 : C
P13 : SC
P14 : S/S
P15 : S/S
P16 : SC
P17 : C
P18 : S/S
P19 : S/S

La ligne depuis le bas
Image

En avant sur le tracé du Bouc Blanc
Image

Le P2
Image

Le bas de la piste Bouc Blanc sur la gauche
Image

Entrée dans une petite partie en forêt
Image

On continue pour se retrouver au niveau du P6
Image

De nouveau la piste Bouc Blanc à gauche
Image

Zoom sur P8
Image

On arrive au niveau du départ des appareils Dou des Lanches et Praz - Juget
Image

La montée pour passer au-dessus du passage permettant aux skieurs de rejoindre Praz - Juget et Dou des Lanches sans couper le tracé de Bouc Blanc
Image

L’angle pour s’aligner avec le tracé de Praz - Juget
Image

On arrive sur la partie commune avec une forte montée
Image

P13 de Bouc Blanc commun aux deux téléskis
Image

Les derniers mètres de cette forte montée
Image

La pente se calme
Image

La montée finale est en vue alors que le tracé de Praz - Juget tourne
Image

Au fond le télésiège des Crêtes
Image

La dernière montée sécurisée par un Gazex
Image

Les derniers mètres
Image

Arrivée en gare amont
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est située à 2198 mètres d’altitude. A l’origine du téléski cette gare amont était une classique poulie flottante qui réalisait la tension du câble de l’installation par un contrepoids. En 1997, elle a été remplacée par un Lâcher Sous Poulie 9T de chez Poma assurant la tension du câble par un vérin hydraulique. Pour faciliter le débarquement, le lâcher sous poulie est équipé d’un système débrayant un court instant la perche. En plus de faciliter les opérations de maintenance, la venue de cet équipement aura permis à Courchevel de libérer un peu plus d’espace pour le stationnement des clients.

Vue sur la gare amont
Image

Image

Image


Bouc Blanc un appareil en sursis ?

Malgré quelques péripéties, ce vieux téléski trône toujours fièrement sur le secteur de la Tania. Cependant victime de l’attrait offert par le télésiège du Dou des Lanches et de la difficulté de sa ligne, ce téléski est sous-exploité malgré les différentes options qu’il propose. A cela s’ajoute que le secteur de la Tania est encore assez méconnu par la clientèle skiant sur le domaine de Courchevel. La S3V a dans ses cartons un projet de remplacement de ce téléski par un télésiège débrayable pour redynamiser cette partie du domaine skiable. Evoqué pour 2011 par un précédent plan d’investissement, pour le moment cette installation ne semble pas prioritaire. A moins que son gri-gri ne conjure définitivement le sort de son remplacement futur, le téléski du Bouc Blanc semble donc avoir encore un peu de sursis mais pour combien de temps ? Finalement le gri-gri aura peut être épargné cet appareil qui sera raccourci et assurera d'autres fonction dès 2013 suite à la mise en service du télésiège débrayable du Bouc Blanc.

Image

Ainsi se termine ce reportage
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.13592 secondes. 37 requete(s).
75 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés