En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 31Bannière 18Bannière 33Bannière 37

 TKD du Chabataron

Aiguilles (Queyras)

Alta - Dandelot

T2 HS
Description rapide :
Le téléski du Chabataron fait partie des tout premiers téléskis débrayables dans les années 1930 développés conjointement par Jean Pomagalski et Georges Dandelot. Partez à la découverte de cette remontée unique et atypique à travers ce reportage...

Mise en service en : 1938
Fin de service en : 1969

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : francois05
Section écrite le 23/09/2013 et mise à jour le 23/10/2013
(Mise en cache le 23/10/2013)

Téléski du Chabataron – Aiguilles

Dandelot - 1938

Image



Aiguilles

Aiguilles est une commune du département des Hautes-Alpes. Située à 1475 mètres d'altitude dans la haute vallée du Guil elle est au cœur du parc naturel régional du Queyras. Victime de nombreux incendies et inondations en 1746 et 1829, le village fut dévasté. Bon nombre d'Aiguillons migrèrent alors en Amérique du Sud et Latine. Ayant fait fortune dans le commerce, certains revinrent au pays pour y construire d'importantes bâtisses bourgeoises, encore aujourd'hui présentes dans le patrimoine d'Aiguilles. Autre curiosité du village : la maison "Eiffel" du célèbre Gustave Eiffel présente au cœur du bourg, et, bien entendu, la remontée vintage qui nous intéresse ici : le téléski du Chabataron !

Aujourd'hui le ski à Aiguilles se limite à 5 pistes desservies par 3 téléskis et un espace ludique installé en 2012, dans le cadre d'une politique de redynamisation du secteur après que toute la partie supérieur du domaine ait été fermée pour des raisons économiques (plan visible plus bas).


Le Chabataron

Le téléski du Chabataron a été construit en 1938 sur l'iniatives d'habitants du village et de la Société du Grand Hôtel. L'appareil a été réalisé sous licence Pomagalski par les Établissements Georges Dandelot, basés à Annecy. Notons qu'à l'époque, Jean Pomagalski ne disposait pas de moyens de production ; il s'était ainsi rapproché de ce constructeur annécien qui disposait de toutes les compétences nécessaires pour réaliser en série de vraies poulies et des pylônes en treillis standardisés. Dandelot commercialisait d'ailleurs déja depuis plusieurs années divers engins à câbles (en particulier des monte-foins pour granges) et vennait également de mettre au point son propre téléski : le remonte-pente Alta (à enrouleurs).

    Image


Le téléski du Chabataron était équipé à l'origine d'attaches dites "fer à cheval" mais celles-ci connaissaient quelques soucis de décrochage en ligne et de débrayage en gare. Ces attaches primitives furent donc finalement remplacées dans les années 1940 par des attaches à douille (imaginées en 1944 par Jean Pomagalski) telles que nous les connaissons sur les téléskis débrayables actuels.

Cet appareil est donc l'un des tout premiers téléskis à perches débrayables ! Neuf autres appareils sont issus de la même génération, en Haute-Savoie à Chamonix - Le Tour (téléski de Charamillon), en Savoie à Valloire (le téléski du Grand Hôtel), en Isère à la Morte, dans les Pyrénées à Font Romeu (téléski des Airelles), dans le Massif central au Mont-Dore (deux exemplaires), ainsi que dans les Hautes-Alpes, à Vars (le téléski de Peynier), à Abriès et à Saint-Véran (téléski Pré du Géant).

L’appareil est implanté en face du village de l'autre côté du Guil. Il s'agit d'une installation débrayable primitive avec gare haute de type pylône treillis et un pylône compression en sortie de gare permettant, dans la théorie, un départ en douceur et autorisant une vitesse de ligne élevée. Les suspentes étant stockées en gare sur une glissière et mises à disposition à la demande, la vitesse de ligne pouvait dès lors être augmentée et dépasser celle des téléskis à enrouleurs Bleichert-Constam ; ainsi, pour se démarquer de la concurrence, Poma et Dandelot parlaient de « monte-pente individuel rapide ».

La ligne, d’une longueur d'environ 870 mètres et d'un dénivelé de 449 mètres, est composée de 6 pylônes treillis. La tension de l'installation est effectuée en gare amont grâce à un contrepoids se situant au milieu du pylône soutenant la poulie retour aérienne.

Il apparait sur certaines cartes postales d'époque un téléski à perches fixes destinés aux débutants et dont la ligne s'arrêtait aux environs du premier pylône.

L'arrêt de l'appareil date de 1969, année ou le télésiège voisin de Peynin rentre en service, et dessert ainsi un domaine skiable plus vaste.

A noter que le terme "Chabataron" viendrait du qualificatif "bataron" qui désigne une personne fatigante par son babillage semblable au claquet du moulin.

Dans un viel exemplaire du Ski français un visuel montrant le téléski en exploitation,
Image
(DR, collection Laurent Berne)

Deux vues comparatives avec une des cartes de ma collection,
Image

Image

Situation approximative sur un ancien plan des pistes de la station :
Image

Sur Google Earth
Image
En jaune le téléski du Chabataron, en noir les remontées démontées, en rouge les 3 téléskis plus exploités mais encore en place et en bleu les appareils en fonctionnement.

Les caractéristiques de l’installation :

* Caractéristiques administratives :
TKD - Téléski à pinces débrayables : Chabataron
Constructeur : Dandelot - système Poma
Année de construction : 1938

* Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 Personne

* Caractéristiques géométriques :
Altitude gare aval : ≈1490 m
Altitude gare amont : ≈1785 m
Dénivelé : ≈ 295 m
Longueur : ≈ 870 m
Pente moyenne : ≈ 34,00 %
Pente maximale : ≈ 53,00%

* Caractéristiques techniques :
Type de gare : type Poma débrayable rapide
Gare motrice : Aval
Gare tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Nombre de véhicules : ≈ 40
Nombre de pylônes : 6+1
Sens de la ligne : Anti-horaire
Equipement d’aide à l’embarquement : Non


La gare aval :

La gare aval du téléski construit en 1936 se situe à environ 1490 mètres d'altitude au milieu d'un champs, le téléski débutants était lui installé sur la gauche,
Image

Image

Image

Image

Vue vers l'Ouest,
Image

Image

Image

Zoom sur la partie motrice de l'installation,
Image

Au premier plan, le guide d'entrée des perches en gare,
Image

Image

P0 en sortie de gare, permettant le système "rapide"
Image

Image

Une pince présente sous ce pylône, au loin le P1,
Image


La ligne :

La ligne, longue de 870 mètres, permet d’atteindre la cote 1785, 295 mètres plus haut que le départ. Même si, depuis 44 ans d'inactivité, la nature a par endroit repris ses droits, le tracé reste relativement dégagé.

* Caractéristiques de la ligne :

P0 :
C/-
P1 : S-C/-
P2 : S/S
P3 : S/S
P4 : S/S
P5 : S/S
P6 : S/S


P1 qui permet d'amorcer une forte pente,
Image

Image

Image

Image

La suite de la ligne se poursuit en forte pente tout en s'enfonçant dans la végétation "luxuriante" depuis l'arrêt de l'appareil,
Image

Le deuxième pylône se distingue au loin parmi les arbres,
Image

Le P2 est si j'ose dire l'ouvrage le "moins" bien conservé du téléski, effectivement il lui manque la partie soutenant le câble sur le brin descendant,
Image

Ce même ouvrage vu de derrière,
Image

P3, se situant également après une montée, mais celle ci est plus douce,
Image

Un pylône comme les autres en treillis, classique des téléskis et autres remontées jusqu'aux années 1950,
Image

Image

Derrière, le haut vu village d'Aiguilles,
Image

P4, prit en "sandwich" entre deux arbres
Image

Image

Image

P5,
Image

Refuge pour cet arbrisseau,
Image

Image

Image

Continuons pour ce qui surement de la plus longue portée, permettant d'arriver au dernier pylône de la ligne,
Image

Passage d'un chemin forestier,
Image

P6, dernier pylône avant l'arrivée,
Image

Image

L'arrivée dernière une haie d'arbres,
Image


La gare amont :

La gare amont assurant la tension du câble tracteur de l'installation grâce à un contrepoids,
Image

Image

Vue vers l'Est,
Image

La tension effectué au milieu du pylône treillis par un contrepoids,
Image

Vue vers l'Ouest,
Image


Détails et autres photos :

Détail de la partie inférieur d'une perche avec en noir un bout de pneu, les perches ne disposent pas de tubes télescopique comme aujourd'hui,
Image

Fondations d'un pylône,
Image

Panneau encore visible sur le dernier pylône,
Image

Un pylône,
Image

Support-compression,
Image

Support avec un guide pour les perches,
Image

Ici encore visible, et avec un reste de galet palpeur sur la droite,
Image

Image

Partie supérieur d'un pylône,
Image



Le téléski du Chabataron, un patrimoine à conserver

Le téléski de Chabataron n'est rien d'autre le dernier remonte-pente encore existant parmi les tout premiers téléskis débrayables imaginés par Jean Pomagalski, du temps de sa collaboration avec le constructeur annécien Dandelot. L'appareil, en très bon état de conservation, constitue un témoin historique des débuts du ski alpin et de la mécanisation des villages, initiée dans le but de lutter contre l'exode rural et d'attirer de nouveaux habitants en créant de nouvelles activités autour du tourisme.
Si l'on en juge par la promotion qui en est faite, la commune a, semble-t-il, dors-et-déja pris conscience du carractère patrimoniale de cet équipement pionnier. Il est a espérer qu'un programme de conservation pourra voir le jour rapidement pour la mise en valeur ce téléski et sa pérennité.

Image


Lien vers le forum de discussion : http://www.remontees-mecaniques.net/forums/index.php?showtopic=17676&view=findpost&p=204798
Pour plus d’information : Site Queyras et site d'Aiguilles
Les photos ont été prises le : 21 Juillet 2013
Texte : François05
Mise en page et photos : François05

© - 2013 - François05 - www.remontes-mecaniques.net



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.0923 secondes. 24 requete(s).
141 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés