En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 26Bannière 5Bannière 29Bannière 41

 TKD du Champ Bleu

La Clusaz (La Clusaz-Manigod)

Arnaud

T2 ES
Description rapide :
Un petit téléski débutants aux alentours du centre du village de la Clusaz. Appareil méconnu qui a été réalisé par le constructeur Marcel Arnaud à la fin des années 1950.

Mise en service en : 1959

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 17/06/2009 et mise à jour le 13/08/2014
(Mise en cache le 14/09/2014)

Je vous présente un reportage sur le téléski débrayable du Champ Bleu à la Clusaz dans le massif des Aravis.


La Clusaz est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations du Grand-Bornand, de Manigod et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de trois grandes zones habitables :

  • le centre du village de la Clusaz : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée des Confins : cette vallée suit la chaîne des Aravis, du massif de l’Aiguille à la Tête Pelouse (2537m).
  • les Aravis/Etale : cette vallée part du centre de la station et monte vers les cols des Aravis, de la Croix-Fry et de Merdassier.


L’équipement du domaine skiable démarra vers 1935 mais ce n’est qu’en 1955 avec la construction du téléphérique de Beauregard que la station prit de l’ampleur.



Image


Au sommaire :

  • L'aménagement des espaces autour du centre du village et l'accès au Crêt du Merle
  • Le Champ Bleu, vestige des déboires de Marcel Arnaud
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion


L'aménagement des espaces autour du centre du village et l'accès au Crêt du Merle

Le lancement du ski à la Clusaz débuta en 1934 lorsque le premier télétraineau entra en service. Partant du village, cet étrange appareil (dont on était assis dans une sorte de luge remorquée par un câble) montait sur le Crêt du Merle. Il fut bien vite remplacé par un second appareil du même type mais quelque peu différent. L'existence du télétraineau s’acheva prématurément lorsqu'en 1945 un accident coûta la vie à 5 personnes.

En 1949, le Crêt du Merle vit apparaître son premier vrai téléski, entièrement métallique, qui permit de hisser les skieurs vers le Crêt du Loup. Mais il restait un problème et de taille : le départ du téléski du Crêt du Merle se situait beaucoup plus haut que le front de neige et donc son accès était loin d'y être aisé !

Ainsi deux ans plus tard, en 1951, le petit téléski École fut construit juste au-dessus du village. Il ne commençait pas du front de neige mais au-dessus du chemin des Etages pour ne s'arrêter que sous la route du col, ce qui imposait de monter à pied skis sur l'épaule pour rallier dès 1953 le téléski de la Ruade qui permettait de rejoindre le téléski du Crêt du Merle jusqu'en 1969, année où ce dernier fut reconstruit juste à côté du téléski de la Ruade. On notera que le téléski École fut entièrement reconstruit dès 1954.

Image
Le bas du massif de l'Aiguille, un espace de glisse très populaire à proximité du village.


En 1959, la famille Gallay résidente à la Clusaz fit installer un petit téléski juste au-dessus du village : le téléski du Champ Bleu. Il part de la route du Crêt du Merle et monte jusqu'à celle des Aravis. L'appareil n'est donc pas très long et a été conçu pour les débutants, comme en témoigne la piste verte longeant l'installation. C'était à l'époque une affaire familiale comme beaucoup d'autres à la Clusaz, et qui marcha relativement bien. Toutefois, ce téléski fut racheté à la fin des années 70 par la SEM "du télébenne de la Combe des Juments" avant d'être rattaché à la SATELC lorsque la SETLC et la SEM "du télébenne de la Combe des Jument" se sont regroupés pour créer cette unique société.

On trouvait ainsi à cet époque deux téléskis débutants dans cette zone : le téléski École et le téléski du Champ Bleu.

Image

Mais cela ne dura pas...

En effet, en 1966, un troisième téléski apparu. Il s'agissait du téléski Montaz-Mautino des Clus. Il était situé à proximité de celui du Champ Bleu. Quelques années plus tard, en 1971, le téléski École laissa sa place au télésiège de la Patinoire qui partait du front de neige du bas du village (Champ Giguet) pour monter vers le Merle en survolant les deux routes. Il permit ainsi de remédier aux difficultés d'accès au Merle depuis le téléski École.

Image

On notera qu'au début des années 1970, il existait un téléski "le Champ Giguet" sur le bas du village. Malheureusement, je n'ai pas réussi à en savoir plus sur ce téléski.

Pendant ce temps, le massif continuait son développement dans sa partie supérieure avec notamment la construction des deux téléskis du Crêt du Loup en 1970 et le télésiège débrayable du Crêt du Merle en 1974.

En 1984, dans le cadre de la rénovation du secteur du Crêt du Merle, le télésiège de la Patinoire fut remplacé par une télécabine et les téléskis du Merle, vétustes et complètement dépassés par leur propre succès, furent démontés au profit des deux télésièges des Praz et de la Ruade, dépendants sur le plan architectural. La nouvelle télécabine de la Patinoire permit donc à la fois d'améliorer l'accès au Crêt du Merle mais également aux téléskis du Champ Bleu et des Clus puisque auparavant les débutants devaient s'y rendre à pied ou prendre le télésiège de la Patinoire, ce qui n'était guère pratique pour eux.

Pour finir, en 1997, le téléski des Clus fut démonté car il n'était plus rentable de conserver deux téléskis débutants à cet endroit. Le téléski du Champ Bleu continua ainsi de remonter seul les débutants venus apprendre le ski sur cette piste.



Situation du téléski sur le plan des pistes :

Image

Ce téléski ne dessert que deux pistes, dont l'une partiellement. La piste du Champ Bleu retourne au départ de l'installation en le longeant tandis que la piste du Cœur du Village, pour laquelle le départ n'est pas accessible du sommet du téléski du Champ Bleu mais de la télécabine de la Patinoire, permet de rejoindre le Champ Giguet qui est le point de départ station vers les massifs de l'Aiguille et de Beauregard.



Le Champ Bleu, vestige des déboires de Marcel Arnaud

La réalisation du téléski du Champ Bleu en 1959 a été confiée à Marcel Arnaud, un constructeur très peu connu car il n'a réalisé des appareils que dans un court laps de temps. Voici une petite brève de l'histoire de ce constructeur :

En 1958, Marcel Arnaud est ingénieur dans l'entreprise Pingon-Grue qui installa en plein hiver trois téléskis dont le Télé-Baby au Grand-Bornand. A la suite de ces chantiers, la société Pingon abandonna ce marché. Mais Marcel Arnaud souhaitait toujours continuer dans l'aventure de la construction de téléskis. Il trouva alors un autre partenaire, disposant d'un atelier de mécanique capable de fabriquer le matériel dont il a besoin. En 1959, Marcel Arnaud pris la commande de 7 appareils (un à Châtel, deux à la Féclaz, un à Aussois, un à Chamonix et enfin un à la Clusaz). C'est ce dernier qui nous intéresse et qui est l'objet de ce reportage.

En 1960, 34 de ses téléskis équipaient les stations françaises ! Devenant un concurrent sérieux, le leader de la profession l'attaqua pour contrefaçon, lui réclamant des dommages et intérêts. Marcel Arnaud fut alors contraint d'abandonner...

Le téléski de Marcel Arnaud est un remonte-pente assez léger. La gare est constituée d'un seul pied très fin qui supporte une structure accueillant le stockage des perches, le motoréducteur et les poulies d'entrées et de sortie de gare. La ligne était quant à elle constituée de deux pylônes bivoie aux fûts également fins. Pour terminer, l’arrivée est constituée d'un pylône tubulaire verticale avec le contrepoids placé devant le fût, ce qui peut être justifié par le manque de place disponible du fait de la proximité avec la route des Aravis.

Ce téléski sera ensuite rénové par Montaz-Mautino, après que Marcel Arnaud eût fini avec les téléskis. Montaz-Mautino rajouta à cette occasion le pylône 1 monovoie et entrepris quelques ajouts et modifications, tel que le remplacement des poulies.

Actuellement, le débit de cet appareil est presque suffisant, sauf quelquefois lors de forte affluence. Son remplacement ne semble donc pas être envisagé pour le moment, même si le Champ Bleu est le second appareil le plus vieux du massif des Aravis après le téléski des Aiglons.



Les caractéristiques actuelles du téléski du Champ Bleu :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Champ Bleu
  • Type d'appareil : téléski à perche découplable
  • Secteur : Aiguille
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : Société d'Aménagements Touristiques et d'Exploitation de La Clusaz (SATELC)
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Marcel Arnaud
  • Année de construction : 1959
  • Année de modernisation : 19?? par Montaz-Mautino

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1065 m
  • Altitude de la gare amont : 1100 m
  • Longueur : 195 m
  • Dénivelée : 35 m
  • Pente moyenne : 17%
  • Pente maximale : 22%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 3
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 2.5 m/s
  • Temps de montée : 1mn 18s
  • Débit : 675 p/h
  • Difficulté de la ligne : facile



La gare aval

La gare aval est située au-dessus du Champ Giguet, à 1065 mètres d'altitude au bord de la route du Crêt du Merle. Elle se compose d'un pied très fin supportant une structure sur laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du motoréducteur et de la poulie motrice. Il est à noter que le départ des perches se fait de façon manuel. Le conducteur actionne une pédale placée au sol à l'avant de la glissière pour libérer une perche.

La gare aval vue de la route de l'Etale :
Image

Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image

Image

Image

Image



La ligne

La ligne du téléski est très courte. Après un court replat en sortie de la gare, le pylône 1 marque le début d'une pente douce qui est linéaire jusqu'à l'arrivée.

La ligne comporte 3 pylônes numérotés de 1 à 3. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : SC
  • P2 : SC/SC
  • P3 : SC/SC


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image

Le départ de l'appareil et le début de la ligne vue du côté de la piste du Champ Bleu :
Image

Et vue depuis l'autre côté du téléski :
Image

La totalité de la ligne vue du départ de l'installation :
Image

Le milieu de la ligne :
Image

Image

Une jeune skieuse montant au téléski, avec la télécabine de Beauregard en arrière-plan :
Image

La ligne vue de la gare amont :
Image

Le dernier pylône et la gare amont situés en contrebas de la route des Aravis :
Image

Pylône 1, rajouté par Montaz-Mautino lors de la rénovation :
Image

Portée entre les pylônes 1 et 2, avec la piste du Champ Bleu à gauche :
Image

Pylône 2 :
Image

Pylône 3 :
Image

Portée entre le pylône 3 et la gare amont avec la zone de lâcher en plein milieu :
Image



La gare amont

La gare amont est située à 1100 mètres d'altitude, au niveau de la route du col des Aravis. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire vertical.

Vues sur la gare :
Image

Image

Image



Conclusion

Le Champ Bleu est un bon téléski débutants, même si son accessibilité depuis le village peut être remise en cause. Pour les amateurs de téléski, cet appareil est unique en son genre car il a été construit par une personne qui n'a pas réussi à perdurer dans le monde des remontées mécaniques. De plus, je n'ai à ce jour pas connaissance d'autres téléskis Marcel Arnaud encore en service en France !

Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1100m à 2600m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 130 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le massif de Beauregard, le massif de l’Etale, le massif de l’Aiguille et le massif de Balme.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09488 secondes. 41 requete(s).
70 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés