En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 32Bannière 28Bannière 5Bannière 40

 TKD du Creux Noir

Pralognan-la-Vanoise

Poma

T2 ES
Description rapide :
Le plus long téléski de Pralognan la Vanoise

Mise en service en : 1975

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 01/05/2010 et mise à jour le 02/05/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Pralognan la Vanoise est une petite station de Tarentaise située au fond de la Vallée du Bozel. La station qui accueillit les épreuves olympiques de Curling dans la cadre des Jeux Olympique de 1992 est également connue pour sa proximité immédiate avec le Parc National de la Vanoise. La station possède un domaine skiable compris entre 1400 mètres d’altitude et 2355 mètres d’altitude et offre 35 kilomètres de pistes balisées desservies par onze remontées mécaniques. Le téléski débrayable Creux Noir installé en 1975 est le plus long téléski de la station de Pralognan la Vanoise.


Un peu d’histoire

Le village de Pralognan vivait essentiellement comme bon nombre de villages de montagne de l’élevage et de l’agriculture. Lors du développement du commerce Pralognan se trouva sur la route du sel et du Beaufort. Située au carrefour des vallées glacières de la Glière et de Chavière le village était un point de passage pour l’acheminement de ces produits vers l’Italie par le Col de la Vanoise. Le lieu-dit du Barioz qui signifie barrière faisait alors office de poste de douane.

Image
Vue sur la vallée de Chavière

En 1860 un nouveau souffle apparaît grâce à la conquête de la Grande Casse, le plus haut sommet de Savoie par un alpiniste britannique. Dès lors les courses de haute montagne se sont développées amenant une manne d’alpinistes venus partir à la conquête des hauts sommets entourant le village. Cette activité attire encore pas mal de monde de nos jours dans la station.

Image
Vue sur la vallée des Glières au niveau du refuge des Barmettes avec le sommet de la Grande Casse sur la droite

Le début de l’activité ski démarrera bien plus tard avec la réalisation du premier appareil de la station en 1937 à savoir le téléski du Barioz. La station restera plusieurs années avec cette seule et unique remontée et continuait de vivre principalement avec les courses en haute-montagne.


A la conquête du Mont Bochor

Toutefois au bout d’un certain temps, les courses de montagne ne suffisaient plus à elles-seules à assurer l’avenir de la station. La solution consistait entre autre à développer l’activité ski qui jusqu’à présent était très peu développée. Le problème est que le bas de Pralognan est peu propice à la réalisation d’un domaine pouvant proposer une offre de ski intéressante pour toutes les clientèles. Cependant au dessus du Mont Bochor qui toise la station du haut de ses 2023 mètres des pentes plus propices sont disponibles. La station va alors lancer un pari audacieux en lançant le projet de réaliser un téléphérique qui relierait le village de Pralognan au Mont Bochor.

Une fois le sommet du Mont Bochor conquis en 1952 par cette remontée mécanique, des possibilités d’aménagements ont pu voir le jour afin de proposer un domaine skiable intéressant pour la clientèle. Un premier téléski fut rapidement construit sur le plateau du Bochor répondant au nom de Bochor. Le domaine skiable s’étendra progressivement avec notamment la réalisation du téléski des Fontanettes installé dans la vallée des Glières.

Le bas du domaine sera amélioré en 1972 avec la mise en place du télésiège débrayable biplace du Dou de l’Ecu. Après cette modernisation de l’accès au domaine d’altitude, durant les années 1970 de nouvelles remontées vont voir le jour et les plus anciennes installations sont remplacées sur le haut.


Creux Noir : Vers le sommet du plateau du Bochor

Avant 1975, sur le plateau du Bochor seul était présent un téléski débrayable qui permettait de gravir quelques centaines de mètres de dénivelée. Il desservait alors des pistes faciles et bien enneigées. Toutefois avec le développement de la station des années 1970, ce dernier ne suffisait plus à absorber le flux de skieurs arrivant sur le plateau grâce au téléphérique du Mont Bochor. En 1975, la commune entrepris alors d’ouvrir un nouvel appareil sur le plateau afin d’offrir plus de débit et surtout d’atteindre un nouveau point culminant. Creux Noir est le nom de ce nouvel appareil. Cette dénomination est en référence à la pointe portant le même nom qui borde le plateau du Bochor. Long de pratiquement deux kilomètres cet appareil part en contrebas du téléski du Bochor dans un cul-de-sac non loin du départ du téléski du Foin réalisé la même année. Accessible directement depuis le téléphérique, il va rejoindre le point culminant du plateau du Bochor à 2330 mètres d'altitude, point situé au pied du cirque du Creux Noir en longeant la ligne de crête formée par la combe des Pariettes.

Du sommet de cet appareil devenu prestigieux puisque desservant un nouveau sommet, les clients pourront aussi bien accéder à des pistes faciles qu’à des pistes plus difficiles qui descendent sur la vallée des Fontanettes. Malgré un tracé difficile par la présence de trois angles sur la ligne et d’une vitesse d’exploitation élevée, le succès fut au rendez vous sur cet appareil. Avec l’ouverture du télésiège de la Chaberne en 1980, une nouvelle chaine de remontées rejoignant le plateau du Bochor fut formée. Il n’était donc plus rare de voir une longue file d’attente se former au pied de cet appareil. La mairie de Pralognan décida donc deux ans plus tard de doubler cet appareil. Le second appareil baptisé du même nom suit le même tracé mais s’arrête au pied de la dernière montée emprunté par l’appareil original. La venue de cet appareil a permis aussi de préparer l’aménagement de la Combe alors sauvage des Pariettes. La commune pu dès lors tracer une piste noire au sein de cette magnifique combe. La piste ouvrira un an après la mise en service du deuxième appareil des Creux Noir.


2003 : Optimisation des remontées sur le plateau du Bochor

Les deux téléskis resteront en place dans cette configuration pendant 21 ans. Cependant la donne changea en 2003. La municipalité voulant rationaliser sont nombre de remontées sur le plateau du Bochor tout en apportant plus de confort. Dès lors elle entrepris la réalisation d’un télésiège débrayable six places. Remplaçant le télésiège à vocation débutante du Bochor, cet appareil va avoir des conséquences sur le deuxième téléski du Creux Noir. Arrivant à la même hauteur que le premier téléski du Creux Noir, desservant les mêmes pistes, étant plus confortable et ayant un débit bien supérieur, la venue du télésiège de l’Ancolie va entrainer le démontage du plus jeune téléski du Creux Noir. Seul le premier appareil implanté va rester en place servant de remontée d’appoint pour absorber le surplus de clientèle au départ du télésiège. De nos jours on trouve encore trace des vestiges de l’ancien appareil puisque la ligne est encore en place. Toutefois la gare aval a été démontée et le câble a été retiré. Le seul téléski restant garde le même rôle qu’auparavant car accessible depuis toutes les remontées mécaniques arrivant sur le plateau du Bochor et desservant toutes les pistes accessible en haut de ce même plateau. Il dessert également le snowpark situé le long de la piste Combe permettant ainsi de faire plusieurs rotations rapides sur cet espace ludique.

Au sommet de cet appareil cinq pistes sont accessibles :

- La piste noire Combe des Pariettes qui permet un retour direct sur le hameau des Darbelays à Pralognan
- Les pistes noires Epena et Glières qui permettent de basculer dans la vallée des Glières
- Les pistes bleues Bochor et Combe qui rejoignent le bas du télésiège de l’Ancolie
- La piste bleue Crêtes qui redescend au pied de ce téléski.


Situation sur le plan des pistes
Image


Les Caractéristiques techniques de l’installation

RDP-Téléski à perche débrayable : CREUX NOIR
Exploitant : PRALOGNAN LABELLEMONTAGNE
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1975

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1940 m
Altitude Amont :2330 m
Dénivelée : 390 m
Longueur développée : 1870 m
Pente Maxi : 38 %
Pente Moyenne : 21 %

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4 m/s
Temps de Trajet : 7min47

Caractéristiques Techniques

Type de Gare : H210
Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 110 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
Nb Pylônes : 18
Angles : Oui ; 3
Nb Suspentes : 207
Espacement : 18 m


Ligne et infrastructures du téléski Creux Noir


  • La Gare Aval

La gare aval est située à 1940 mètres d’altitude. La gare motrice Pomagalski de type H210 assure la mise en mouvement du câble de l’installation. Elle présente la particularité d’avoir deux poulies de compression en entrée de gare. Le cadre qui reliait les deux gares quand les deux appareils des Creux Noir étaient en service est encore en place. La gare aval est peinte en vert afin de s’intégrer au mieux dans le paysage.

Vues sur la gare aval
Image

Image

Image

Image

Image

Zoom sur le moteur de 110KW et les deux poulies d’entrée de gare
Image

Le double déclencheur
Image


  • La ligne

La ligne de cet appareil est considérée comme difficile à cause des trois angles et de la vitesse élevée d’exploitation. Le début de ligne de Creux Noir est assez prononcé mais se raplatit assez rapidement. Après un nouveau passage plus incliné, on arrive sur le premier angle décrit par la ligne. S’en suit une longue parte qui monte doucement. La ligne nous emmène alors au deuxième angle et reprend un peu d’inclinaison avant d’enchainer le troisième et dernier angle. Elle reprend un profil faiblement montant avant d’enchainer une nouvelle montée plus prononcée afin de rejoindre l’ex aire d’arrivée du second téléski. Au terme d’une dernière forte montée, on arrive au terme du parcours.

Le parcours comporte 18 ouvrages de ligne ancrés sur des massifs en béton. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P1 : C
P2 : S/S
P3 : SC
P4 : C
P5 : Angle Envers
P6 : SC/SC
P7 : S/S
P8 : SC/SC
P9 : Angle Endroit
P10 : SC/SC
P11 : Angle Endroit
P12 : S/SC
P13 : SC
P14 : C
P15 : S/SC
P16 : C
P17 : S/S
P18 : S/S


La ligne depuis le bas
Image

En avant sur la ligne
Image

La première forte montée
Image

Une partie plus plate
Image

P4
Image

On remonte vers le premier angle
Image

Premier angle : angle envers
Image

Une longue partie faiblement montante
Image

Un des modules du snowpark sur la droite
Image

Second angle avec le tracé du TSD6 de l’Ancolie en arrière plan
Image

La ligne reprend de l’inclinaison
Image

La piste Crêtes sur la droite
Image

On arrive sur le dernier angle
Image

Une autre partie plus faiblement montante
Image

On remonte plus fortement
Image

A droite le dernier pylône du deuxième téléski Creux Noir
Image

A droite le poussard sur lequel était accroché la poulie flottante du deuxième téléski Creux Noir
Image

La montée finale de notre parcours
Image

Image

Dernier pylône
Image


  • La Gare Amont

La gare amont classiquement pour ce type d’appareil est une poulie flottante reliée à un contrepoids qui assure la tension du câble. Elle est située non loin du sommet du télésiège de l’Ancolie.

Vues sur la gare amont
Image

Image


Diverses Photos

La montée finale avec l’entrée du Cirque du Creux Noir au fond
Image

La ligne au niveau de l’entrée de la piste Combe des Pariettes
Image

Le dernier angle depuis la piste

Image

Ligne avec le snowpark sur la gauche
Image

Le deuxième angle
Image

Ligne depuis le snowpark
Image


Pour Conclure

Ce téléski fut longtemps le seul et unique appareil à desservir le sommet de Pralognan lui donnant alors un certain prestige. Ce prestige combiné avec les piste offertes ont conduit à son doublement toutefois la démocratisation des remontées mécaniques moderne et performante auront eu raison du deuxième téléski du Creux Noir. Malgré tout, le téléski laissé en place continue inlassablement de remonter les clients au sommet du domaine de Pralognan tout en gardant une trace de l’histoire de cette charmante petite station de Tarentaise.

Image

Ainsi se termine ce reportage
A bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.20138 secondes. 40 requete(s).
102 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés