En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 27Bannière 42Bannière 35Bannière 26

 TKD du Dromadaire

La Plagne (Paradiski)

Poma

T1 ES
Description rapide :
Court téléski d'Aime 2000, servant aux écoles de ski mais aussi pour la desserte des pistes du secteur.

Mise en service en : 1969

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 10/05/2014 et mise à jour le 24/08/2015
(Mise en cache le 25/08/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la station en onze stations !
  2. 1966 : Lancement d'Aime-La Plagne
  3. Dromadaire : entre téléski-école et itinéraire alternatif
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Dromadaire
  5. Dromadaire : un téléski victime de son succès ?



La Plagne : toute la station en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^



1966 : Lancement d'Aime-La Plagne

À la fin de l'été 1966, la SAP lance la construction de la deuxième station de la Plagne : Aime-La Plagne. Cette nouvelle station est marquée par un bâtiment emblématique encore aujourd'hui de la Grande Plagne : « le Paquebot des Neiges ». Ce gigantesque immeuble abrite le plus grand nombre de logements possible ainsi que des galeries commerçantes afin d'optimiser les taux de remplissage pendant les vacances et accueillir toute la clientèle.
Depuis novembre 2012, le nom de la station a changé : on dit désormais « Aime 2000 », en référence à l'altitude du lieu.

Image
Vue d'ensemble d'Aime 2000 depuis le Télémétro à l'heure actuelle.


En 1967, afin d'exploiter le potentiel skiable de ce nouveau pôle, la SAP lance la construction du premier téléski des Bouclets. Celui-ci dessert deux longues pistes noires, la Farandole et l'Émile Allais, qui peuvent également être prolongées jusqu'en bas de la Roche, à l'arrivée de la piste Vallée de l'Ours où des navettes remontent les skieurs. En 1969, puis en 1970, le téléski est respectivement doublé puis triplé afin de répondre à la demande croissante en ski sur le secteur. En effet, au-delà de la desserte de deux pistes noires, il permet aussi le retour vers les stations d'altitude après avoir descendu les pistes de la combe des Envers (les Étroits, les Coqs, Palsembleu, …), très attractives par leur diversité et les pentes soutenues offertes. Au fil du temps, Aime 2000 devient un point de passage obligatoire pour la liaison avec Plagne Montalbert. Le télésiège de 1800 construit en 1982 permet d'atteindre en 5 minutes la piste de Cornegidouille en direction du télésiège des Adrets. En 1989, le télésiège des Coqs ouvre un nouvel axe dans le sens inverse, entre le départ du télésiège des Adrets et la station d'Aime 2000. Il permet ainsi un retour rapide vers Plagne Centre tout en évitant les difficiles téléskis des Bouclets. C'est aussi un moyen pour la SAP d'améliorer l'accès aux pistes de la combe des Envers et de faciliter les rotations sur le secteur. L'année suivante, le secteur devient si attractif et porteur de clients-skieurs qu'il est décidé de construire un télésiège fixe quadriplace sur la partie haute de la piste Farandole, desservant ainsi une zone pour débutants et propice aux entraînements des écoles de ski. Lors de cette opération, le téléski des Bouclets II est raccourci par le bas et renommé « Dromadaire ». Ce téléski assure une desserte « bis » en particulier pour le stade d'entraînement des écoles de ski.

Image
L'arrivée des téléskis triples des Bouclets, avant la modification du téléski n°2 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).


Aujourd'hui, Aime 2000 est toujours en mutations. En 2001, il a été décidé de construire un court téléski le long du « Paquebot des neiges » afin de desservir un deuxième stade débutant. Plus récemment, en 2012, le télésiège du Biolley assurant la desserte des pistes du secteur du Bécoin a été démonté, laissant place au télésiège du Bécoin à Plagne Centre pour jouer ce rôle seul. Pendant l'été 2013, le télésiège des Coqs a également été supprimé du domaine, obligeant à emprunter le télésiège de la Roche pour revenir vers Aime 2000. De manière générale, la tendance est à transformer ce secteur en lieu de passage pour les liaisons plus qu'un vrai domaine de ski propre.


Dromadaire : entre téléski-école et itinéraire alternatif

Au début des années 1990, Aime 2000 se développe de plus en plus, à tel point que la SAP trouve la nécessité d'y installer un court télésiège fixe pour drainer les flux des skieurs débutants ainsi que d'offrir du ski tranquille à proximité des résidences. Avec la construction de ce nouvel appareil, on voit fleurir un stade de slalom pour les écoles de ski. Afin de ne pas empiéter sur les flux du télésiège du Golf, il est donc décidé de raccourcir le téléski des Bouclets 2 et de modifier son tracé afin d'en faire un téléski spécialement dédié pour ce stade. L'UCPA utilise aussi de temps en temps la partie haute de la piste rouge Émile Allais afin de tracer un slalom pour ses clients.

Il n'est donc pas rare d'y faire la queue quelques minutes aux heures de cours. Il n'en reste pas moins un appareil efficace et rapide pour la desserte du domaine skiable d'Aime 2000.

Desservant des pistes bleues, rouges et noires, ce téléski s'adresse à tous types de clientèles, des skieurs moyens et débutants aux skieurs confirmés souhaitant rapidement atteindre Plagne Montalbert.

Au sommet de cet appareil, quatre pistes sont accessibles :

  • La piste bleue Cornegidouille, qui après avoir traversé le large espace skiable au-dessous du « paquebot des neiges » permet de rejoindre le télésiège des Adrets en direction du sommet Fornelet.
  • La piste rouge Émile Allais, alternative intéressante à la Cornegidouille afin d'éviter les skieurs débutants, permettant ensuite sur sa partie basse de rejoindre le hameau de la Roche, dans une belle descente en forêt.
  • La piste noire Palsembleu, long mur d'un seul tenant très pentu et toujours bien damé. Elle permet de rejoindre rapidement le télésiège des Adrets, même s'il est aussi possible de suivre ensuite vers le télésiège de la Roche par la partie basse de la piste bleue Cornegidouille.



Image
Situation du téléski du Dromadaire sur le plan des pistes de la Plagne.



Le téléski du Dromadaire est donc un téléski assez vieux, puisque datant du début des années 1970, et modernisé en 1990 avec le changement du tracé. On retrouve ainsi en gare aval une station motrice fixe Pomagalski, et en amont un lâcher sous poulie 9T Pomagalski de remplacement afin de faciliter le débarquement et fiabiliser l'exploitation. Ce téléski semble parfaitement fait pour durer dans le temps.

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :


Caractéristiques administratives

TKD-Téléski débrayable : DROMADAIRE
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1969
Année de modernisation : 1992

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 900 personnes/heure (600 personnes/heure en pratique)
Vitesse d'exploitation maximale : 3,8 m/s
Embarquement : À plat

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2000 m
Altitude amont : 2130 m
Dénivelée : 130 m
Longueur développée : 630 m
Pente maximale : 30 %
Pente moyenne : 21 %
Temps de trajet : 2 minutes 46 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare aval : H Tubulaire
Type de gare amont : LSP 9T Pomagalski
Emplacement motrice : Aval
Puissance développée : 26 kW
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 7
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante



Ligne et infrastructures du téléski du Dromadaire


La gare aval

La gare aval du téléski du Dromadaire est située à 2000 mètres d'altitude en aval de l'arrivée du télésiège de 1800, et à proximité directe du départ du télésiège du Golf. Elle est ainsi relativement accessible, même si les skieurs ont tendance à apercevoir en premier le télésiège et à s'y diriger.
On retrouve une gare motrice fixe Pomagalski de type H, mais avec la particularité d'avoir un fut tubulaire à l'arrière.

Image
Vue d'ensemble de la zone de départ du téléski du Dromadaire et du télésiège du Golf depuis le télésiège de la Roche.

Image
Vue de trois-quarts de la gare aval depuis la partie haute de la piste rouge Émile Allais.

Image
Vue arrière.

Image
Vue d'ensemble de la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
La glissière, ainsi que le portillon de cadencement de la zone d'embarquement.



La ligne

La ligne du téléski du Dromadaire est relativement courte, et se résume à une première montée soutenue avant un passage plus tranquille sous le télésiège de la Roche. S'en suit ensuite un virage à gauche, où la pente à tendance à redevenir plus prononcée jusqu'à l'arrivée en gare amont.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de sept pylônes, dont un compressions, trois supports-compressions et trois supports :

  • P1 : SC
  • P2 : S/SC
  • P3 : S/S
  • P4 : S
  • P5 : S + Virage à gauche / Virage à gauche
  • P6 : S/SC
  • P7 : C



Image
P1.

Image
P2. On peut observer un système de rétrécissement de largeur de voie sur le brin descendant.

Image
P3.

Image
Longue portée sous le télésiège débrayable de la Roche.

Image
P4.

Image
P5. On peut encore voir une pièce servant à la jonction des pylônes de virage des anciens téléskis des Bouclets.

Image
Le pylône 6. On peut voir que l'étiquette du numéro de pylône n'a pas été modifiée en 1990.

Image
P7.

Image
La montée finale.



La gare amont

La gare amont est située légèrement en aval de l'arrivée du télésiège de la Roche, sur un emplacement en hauteur par rapport aux pistes adjaçantes afin de faciliter le débarquement.
On retrouve un lâcher sous poulie 9T ajouté en 1990 en remplacement du système de poulie flottante. Ce système permet maintenant la tension dynamique du câble à l'aide d'un vérin hydraulique.

Image
Le lâcher sous poulie vu depuis la ligne.

Image
La gare amont vue depuis le télésiège de la Roche.

Image
Vue en plongée de la gare amont.

Image
Vue de la gare amont et de la fin de la ligne depuis la piste bleue Cornegidouille.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue opposée.

Image
Autre vue de trois-quarts.



Véhicules et pinces

Le téléski du Dromadaire est équipé de perches Pomagalski reliées au câble par des douilles auto-coinçantes.


Image
Une perche en ligne.

Image
Le système téléscopique et la douille auto-coinçante.



Dromadaire : un téléski victime de son succès !

Aujourd'hui, le téléski du Dromadaire est un appareil relativement fréquenté. En effet, les écoles de ski l'utilisent régulièrement accéder au stade et donner leurs cours. Il permet aussi de doubler efficacement le télésiège du Golf, en offrant un accès rapide aux pistes Palsembleu et Émile Allais en arrivant depuis Plagne 1800 par le télésiège éponyme. Ainsi, le téléski du Dromadaire est un véritable itinéraire bis pour les bons skieurs en direction du domaine de Montalbert, tout en permettant des rotations rapides sur la partie haute de la piste rouge Émile Allais.
Avec le démontage du télésiège du Golf qui devrait intervenir en 2016 et la construction dans le même temps du télésiège débrayable des Coqs, Dromadaire devrait prendre de l'importance en devenant le seul appareil desservant le plateau débutant de Plagne Aime 2000.

Image
Dromadaire, un appareil prisé par les écoles de ski, mais aussi par les skieurs voulant accéder rapidement aux pistes du secteur.


Je tiens à remercier tout particulièrement le webmestre du site http://www.perso-laplagne.fr pour la mise à disposition de la photo historique.


Photos : remontees (sauf mention contraire)
Texte, bannière et mise en page : remontees
Date des photos : 21 février 2014, 15 février 2015, 17 février 2015 et 20 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.12757 secondes. 40 requete(s).
117 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés