En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 9Bannière 11Bannière 24Bannière 42

 TKD du Fornelet

La Plagne (Paradiski)

Poma

T1 HS
Mise en service en : 1987
Fin de service en : 2015

Remplacé par l'appareil suivant : Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 12/05/2015 et mise à jour le 16/05/2015
(Mise en cache le 16/05/2015)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Historique : l'aménagement du sommet du Fornelet
  3. Fornelet : second tronçon du domaine de Montalbert
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Fornelet
  5. Fornelet, un téléski appréciable mais peu accessible



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 et 3120 mètres d'altitude en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une introduction plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Historique : l'aménagement du sommet du Fornelet

Dix ans après l'ouverture de la Plagne, en 1971, la SAP décide d'étendre le domaine skiable vers Montalbert. Il est ainsi construit le téléski des Adrets, permettant d'atteindre le sommet du Fornelet depuis Aime- La Plagne après avoir emprunté préalablement la piste bleue de la Cornegidouille. La même année, le téléski du Fornelet 1 est construit afin de relier le Dou de la Ramaz au sommet du Fornelet, et ainsi desservir les nombreuses pistes d'altitude du domaine en forêt de Montalbert.
Enfin, le téléski débrayable du Gentil est construit afin de drainer les flux en provenance des trois centres de vacances construits (Jean Franco, Gentil et Dou de la Ramaz).
Le domaine est construit tellement vite que la construction des lits sera faite après coup.

Mais le projet de station de Montalbert a du mal à voir le jour. Entre les controverses à propos de l'architecture des bâtiments prévus et la difficulté à racheter les terrains pour aménager les pistes de ski, il a fallu attendre au total neuf ans pour que la commune puisse racheter l'ensemble des terrains dont elle avait besoin. Enfin, il a été également très compliqué de trouver un accord avec l'ONF pour défricher le layon du télésiège projeté afin de relier Montalbert au Dou de la Ramaz. Néanmoins, un télésiège a fini par être construit afin de relier le village de Montalbert à la station intermédiaire du Dou de la Ramaz, d'où partait le téléski du Fornelet.

Le succès est tel que le téléski du Fornelet 1 n'arrive plus correctement à absorber les flux en période scolaire. Il est doublé en 1987 par le téléski du Fornelet 2, plus court, plus rapide, et desservant plus efficacement les pistes en forêt du domaine de Montalbert.
Dans le même temps, le front de neige de Montalbert reçoit le téléski de la Grangette afin d'éviter que les usagers du stade de slalom ne viennent surcharger le télésiège fixe de Montalbert.

En 1990, la SAP décide de remplacer le téléski du Fornelet 1 par un télésiège fixe 4 places offrant un débit et un confort bien meilleurs, et ce même si le temps de montée est largement rallongé. Cette tranche de modernisation est parachevée en 1995 avec le remplacement du télésiège fixe de Montalbert par un débrayable 4 places. La SAP espérait ainsi supprimer définitivement les queues matinales pour accéder au domaine. Néanmoins, on peut bien se rendre compte que ce nouveau télésiège, bien que rapide et confortable, n'a pas eu totalement l'effet escompté. C'est pour cela qu'il a été remplacé au cours de l'été 2015 par une télécabine 10 places au tracé direct vers le sommet du Fornelet.


Fornelet : second tronçon du domaine de Montalbert

Le téléski du Fornelet était donc le second tronçon permettant d'accéder aux pistes du domaine en forêt de Montalbert. Situé dans la continuité du télésiège débrayable de Montalbert, il permettait de doubler le télésiège du Fornelet en offrant une montée plus rapide (tracé plus court et vitesse plus rapide).
Pour autant, la situation de la gare amont du téléski lui permettait de desservir la piste bleue des Adrets afin d'accéder aux télésièges des Adrets et surtout de la Roche par la piste bleue de la Cornegidouille. On pouvait ensuite facilement basculer vers le domaine principal de la Plagne.
Néanmoins, le téléski du Fornelet avait un débit très faible et était assez difficile, ce qui le rendait peu accessible à la clientèle. Il ouvrait uniquement pendant les périodes de vacances ces dernières années afin de délester le télésiège du Fornelet tout en offrant une possibilité d'accéder plus rapidement aux différentes pistes du secteur.

Le téléski débrayable du Fornelet desservait donc les pistes suivantes :

  • La piste bleue des Adrets, permettant de rejoindre le télésiège des Adrets, puis le télésiège de la Roche en continuant par la piste de la Cornegidouille. Cela permet ainsi la liaison avec le domaine principal de la Plagne.
  • Moyennant quelques mètres en hors-pistes, on pouvait accéder sans trop de problèmes à la piste bleue de Montalbert.
  • La piste rouge du Fornelet, et en particulier le premier mur, souvent peu entretenu et soumis au manque d'enneigement. Il permet de rejoindre ensuite le reste des pistes du domaine en forêt de Montalbert.


Image
Situation du téléski débrayable du Fornelet sur le plan des pistes de la Plagne.

Le téléski du Fornelet était un appareil issu de la gare H qui a doublé le téléski du Fornelet 1. Jusqu'à son démontage en 1990, le téléski du Fornelet était numéroté 2.
Il était assez difficile, tant par sa vitesse, sa longueur, sa forte pente à plusieurs reprises et le virage en fin de ligne.

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :


Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches débrayable : FORNELET
Maître d'œuvre : CETARM 73
Maître d'ouvrage : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1987
Année de démontage : 2015

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,76 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 1627 m
Altitude amont : 1980 m
Dénivelée : 353 m
Longueur développée : 1235 m
Pente maximale : 51 %
Pente moyenne : environ 30 %
Temps de trajet : 5 minutes 29 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : H210
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Tension nominale : 8371 daN
Pression nominale : 141 bars
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 110 kW
Nombre de pylônes : 13
Nombre de véhicules : 168
Espacement : 4 s
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante

Caractéristiques du câble

Diamètre : 18 mm
Type de câblage : Lang à droite
Âme : Textile
Composition : 6×7 fils
Résistance à la rupture : 21 000 daN



Ligne et infrastructures du téléski du Fornelet


La gare aval

La gare aval du téléski du Fornelet était située à 1627 mètres d'altitude, sur le front de neige intermédiaire de Plagne Montalbert, à proximité directe du départ du télésiège du Fornelet. Cela le rendait donc très accessible par la clientèle par gravité en arrivant depuis les centres de vacances et du télésiège de Montalbert.
On retrouvait une station motrice-fixe de type H210, le plus grand modèle de la gamme de téléskis H Pomagalski.

Image
Vue d'ensemble du front de neige d'altitude du Dou de la Ramaz. À gauche, la gare aval du téléski du Fornelet et à droite celle du télésiège du même nom.

Image
Vue dans l'axe de la ligne de la gare aval.

Image
Zoom sur la gare aval.

Image
Vue de trois-quarts depuis la file d'attente du télésiège du Fornelet.

Image
Vue opposée depuis la fin de la partie haute de la piste bleue de Montalbert. Derrière, on aperçoit la gare aval et le pylône 1 du télésiège du Fornelet.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
La poulie motrice et son moteur.

Image
Le départ lancé est cadencé par un portillon.



La ligne

La ligne du télésiège débrayable du Fornelet était assez difficile car longue, pentue, et sa piste de montée était souvent mal damée. En sortie de gare aval, la pente augmentait très fortement afin de s'échapper de la plate-forme intermédiaire du Dou de la Ramaz. Cette première forte montée se terminait après le pylône 3, où commençait une section bien plus clémente en forêt. Après le pylône 8, il y avait même une petite descente qui menait au croisement avec la piste bleue de Montalbert. S'en suivait une seconde montée soutenue amorcée par les deux pylônes compressions 9 et 10. On observait ensuite un replat entre les pylônes 11 et 12 avant d’entamer la montée finale, particulièrement pentue. Celle-ci se terminait par un virage qui réduisait lui aussi la pente afin de permettre une arrivée plus tranquille en gare amont.
La ligne présente la particularité d'avoir un brin retour qui n'est maintenu par aucun ouvrage de ligne entre les pylônes 8 et 13.

Pomagalski avait donc équipé la ligne de 13 pylônes comme ceci :

  • P1 : C/-
  • P2 : S/-
  • P3 : S/S
  • P4 : S/S
  • P5 : SC/SC
  • P6 : S/S
  • P7 : SC/SC
  • P8 : S/SC
  • P9 : C/-
  • P10 : C/-
  • P11 : S/-
  • P12 : S/-
  • P13 : Virage à l'endroit/S+Virage à l'envers


Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
Portée vers le pylône 2.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Longue portée vers le pylône 4. Sur notre gauche, la partie haute de la piste rouge du Fornelet.

Image
P4.

Image
Vue de la rupture de pente suivant le pylône 4 depuis le télésiège du Fornelet. On remarque également bien le croisement avec la piste bleue de Montalbert.

Image
Portée vers le pylône 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9 en descente. Nous allons croiser la partie haute de la piste bleue de Montalbert, permettant également d'accéder aux pistes rouges du Bois Crozelin et de la Roclisse.

Image
P9.

Image
Vue en plongée du croisement depuis le télésiège du Fornelet. La situation en cuvette ne laisse d'autre choix à la ligne que de reprendre de l'inclinaison pour s'élever vers la gare amont.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.

Image
Portée vers le pylône 12.

Image
P12.

Image
Vue de côté de l'augmentation de la pente à ce niveau depuis la piste rouge du Fornelet.

Image
Portée vers le pylône 13.

Image
P13.

Image
Portée vers la gare amont.



La gare amont

La gare amont est située à 1980 mètres d'altitude au niveau de la tête du Fornelet, à proximité de la ligne du télésiège du Fornelet. C'est un sommet assez perdu, très étroit, et uniquement desservi par le téléski. On se retrouve assez loin des différentes pistes du secteur.
Initialement, la gare amont était une poulie flottante. Mais la gare amont a été déplacée en 12 mètres en amont et remplacée par le lâcher sous poulie 9T actuel en 1995.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue de face en partant vers la piste bleue des Adrets.

Image
Vue de trois-quarts en partant vers la piste bleue des Adrets.

Image
Vue opposée.

Image
Vue de trois-quarts en contre-plongée en partant vers la piste rouge du Fornelet.

Image
Vue de côté depuis le télésiège du Fornelet.

Image
Vue en contre-plongée depuis le début de la partie haute de la piste rouge du Fornelet.

Image
Vue en contre-plongée depuis le télésiège du Fornelet.


Véhicules et pinces

Le téléski du Fornelet est équipé de perches télescopiques à ressorts reliées au câble par douilles auto-coinçantes.

Image
Une perche télescopique avec son ressort et sa douille auto-coinçante.



Fornelet, un téléski appréciable mais peu accessible

Le téléski du Fornelet était un double peu fréquenté mais bien plus rapide que le télésiège fixe en parallèle. Même s'il était beaucoup plus difficile, il était très apprécié car il permettait d'enchaîner assez rapidement des descentes en forêt sur le domaine de Montalbert, tout en permettant une liaison rapide avec le reste du domaine de la Plagne par la piste des Adrets.
N'étant pas très âgé, le téléski du Fornelet a été réimplanté au cours de l'été 2015 sur le tracé de la Grangette afin de recréer un téléski moderne pour le stade de slalom du front de neige de Plagne Montalbert. Néanmoins, celui-ci sera réservé exclusivement à la clientèle des écoles de ski…

Image
Fornelet, un téléski balayé par le modernisme : trop rapide et trop pentu.


Bannière : Bovinant
Photos : remontees
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 15 février 2015 et 20 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.15218 secondes. 39 requete(s).
121 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés