En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 7Bannière 24Bannière 12Bannière 31

 TKD du Grand Langenberg

Le Ballon d'Alsace

Poma

T1 ES
Mise en service en : 1966

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : alspace
Section écrite le 13/12/2015 et mise à jour le 16/12/2015
(Mise en cache le 16/12/2015)

Image



Au sommaire de ce reportage :
  1. Le Ballon d’Alsace
  2. Grand Langenberg, du télétraineau au téléski débrayable moderne
  3. Grand Langenberg, desserte de la piste la plus difficile de la station
  4. Ligne et infrastructures du téléski du Grand Langenberg
  5. Grand Langenberg, un appareil rénové pour une remise à niveau moins onéreuse


Le Ballon d'Alsace

Le Ballon d’Alsace est un centre de ski vosgien, situé à la limite entre les départements du Haut-Rhin et du Territoire de Belfort.
Découpé selon les deux secteurs principaux de la Gentiane et du Langenberg reliés entre eux par le téléski des Bruyères, il propose un domaine skiable de taille modeste composé de 11 remontées mécaniques desservant un total de 5 kilomètres de pistes entre 815 mètres d’altitude au départ du téléski du Grand Langenberg et 1150 mètres d’altitude, au sommet du téléski de la Mannheimer, à la Chaumière.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Grand Langenberg, du télétraineau au téléski débrayable moderne

La première remontée mécanique du Ballon d’Alsace a été construite en 1938 sur les pentes du Grand Langenberg : un télétraineau pouvant transporter 5 personnes à la fois. N'ayant pas plus d'informations à son sujet, notons qu'il a été démonté seulement deux ans plus tard.
En 1950, un télécorde est installé, puis en 1953, le premier téléski à perches fixes est construit sur les pentes du Grand Langenberg, qui surplombent aujourd’hui le Lac d’Alfeld. Compte tenu de la forte pente de la piste desservie, ce premier gros remonte-pente était réservé aux bons skieurs.

A partir de 1962, les premiers téléskis modernes sont construits. Cette année-là, Montaz-Mautino installe le téléski débrayable des Écureuils afin d’agrandir le versant du Grand Langenberg avec deux pistes rouges supplémentaires.

En 1966, le téléski du Grand Langenberg est remplacé par un téléski débrayable sur un tracé plus long afin d’allonger par le bas la piste noire du même nom. La même année, le téléski du Petit Langenberg est installé à une centaine de mètres en amont de l’auberge du Langenberg. Ce dernier appareil, long d’environ 400 mètres, permet de rejoindre le sommet de la Tête des Redoutes et de desservir une piste verte adaptée aux skieurs débutants.

En 1970, le secteur du Langenberg est agrandi avec deux nouveaux téléskis : le Tourtet et les Myrtilles. Le premier dessert une piste bleue et ouvre une nouvelle porte d’entrée et le domaine, tandis que le second permet de remonter la piste rouge des Myrtilles.

En 2012, après 46 ans de service, le téléski du Grand Langenberg est modernisé avec notamment le changement des gares aval et amont par Poma, le remplacement d’une partie des potences ainsi que de 3 pylônes, et le rajout d’une jambe de soutien pour le virage.


Grand Langenberg, desserte de la piste la plus difficile de la station

Le téléski du Grand Langenberg est situé sur le secteur du Langenberg, sur la partie la plus basse du domaine skiable du Ballon d’Alsace. Ce téléski est utilisé pour remonter la seule piste noire de la station, située le long de son tracé. Historiquement, il desservait aussi une piste rouge, qui n'était autre qu'un itinéraire longeant la gauche de la piste noire, et qui bifurquait dans la forêt sur la fin. Aujourd'hui, ces deux tracés ont été fusionnés au profit de la noire actuelle.
Et quelle noire ! Car son altitude, sa pente prononcée et son exposition nord font que skier dessus peut parfois nous amener à rencontrer différents types de qualité de neige en une seule descente : gelée au début, poudreuse au milieu, et de printemps sur la fin, le tout étant souvent jalonné de champ de bosses. Cette piste se démarque de fait du niveau du reste du domaine skiable, plutôt axé familles et débutants, et constitue un intérêt indéniable pour les skieurs expérimentés.
A noter que cette piste est comme les autres équipée d'un dispositif d'enneigement artificiel sur sa partie inférieure, ce afin de lui assurer une meilleure qualité de neige et une plus grand ouvrabilité. A ce propos, quand la neige vient à manquer sur le bas du Grand Langenberg, l'ouverture du haut de cette piste peut être assurée grâce à la présence d'un chemin de liaison situé juste au-dessus du virage du téléski du Grand Langenberg, qui permet de rejoindre le téléski des Ecureuils. En outre, ce chemin de liaison couplé à celui provenant de la piste rouge des Ecureuils - et effectuant donc le trajet inverse - favorise et simplifie les flux des skieurs du secteur le plus difficile du Ballon d'Alsace.

A part à cette piste noire, il est possible d'accéder depuis l'arrivée du téléski du Grand Langenberg :
  • Au téléski du Petit Langenberg, grâce auquel on peut remonter sur la Tête des Redoutes et basculer sur les secteurs de la Gentiane ou de la Mannheimer. Gagner le sommet de cette montagne permet également d’allonger la descente en dévalant le plus gros dénivelé de la station - près de 310 mètres -, en retournant à l'aval du téléski du Grand Langenberg.
  • Aux pistes des Ecureuils via un chemin de liaison partant de la gauche de la gare aval du téléski du Petit Langenberg.

Enfin, le téléski du Grand Langenberg dessert également quelques hors-pistes très techniques en sous-bois sur la gauche de son tracé ou le long de la piste noire.

Image
Situation du téléski du Grand Langenberg sur le plan des pistes du Ballon d’Alsace.



Voici donc les caractéristiques de cette installation :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à perches découplables : GRAND LANGENBERG
Maître d’œuvre : MTC
Exploitant : SARL des TSK LANGENBERG - GENTIANE (SMIBA)
Constructeur : POMAGALSKI
Année de construction : 1966
Année de rénovation : 2012 (assurée par Poma)

Caractéristiques d’exploitation

Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 3,5 m/s
Sens de la montée : Par la droite

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 817 m
Altitude amont : 1076 m
Dénivelé : 259 m
Longueur développée : 679 m
Longueur horizontale : 640 m
Pente moyenne : 41,45 %
Pente maximale : 60 %
Temps de trajet : 3 minutes 14 secondes

Caractéristiques techniques

Type de gare motrice : G100
Emplacement motrice : Aval
Type de motorisation : Électrique
Type de gare amont : LSP9T Poma
Emplacement tension : Amont
Type de tension : Hydraulique
Nombre de pylônes : 11
Nombre de virage : 1 (Virage envers)
Nombre de véhicules/suspentes : 89
Espacement : 15,8 s
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante


Ligne et infrastructures du téléski du Grand Langenberg

La gare aval

La gare aval du téléski du Grand Langenberg est située à 817 mètres d’altitude, au point le plus bas du domaine du Ballon d’Alsace. On retrouve une gare G100 livrée par Poma qui assure la mise en mouvement du câble et le stockage des perches dans une glissière. Notons la présence d'un départ lancé sur cet appareil.

Image
Vue en plongée sur la gare aval depuis la piste noire du Grand Langenberg.

Image
Vue depuis le début de la file d’attente.

Image
La gare aval vue de profil. On remarque ici les différents éléments constituant le départ lancé du téléski : en-dessous des perches stockées, à droite de l'objet orange, on distingue une bosse avant une pente, dont l'accès est régulé par un feu rouge (boîtier noir). Au bout de cette pente, le skieur lancé à une vitesse s'approchant de celle du téléski vient taper une tige (reliée au boîtier gris) qui enclenche le départ de la perche isolée, que l'on aura saisie au passage.



La ligne

La ligne du téléski du Grand Langenberg se découpe en trois parties. La première est une montée assez importante sur moins de 200 mètres, redressée par le pylône 4. Les pylônes 5 et 6 marquent ensuite un virage à droite, aboutissant entre les pylônes 7 et 9 sur une portion dont les pourcentages de pente sont les plus faibles du parcours, bien que toujours prononcés. Enfin, le pylône 9 imprime la montée principale de ce téléski, dont l'inclinaison ne fera qu'augmenter progressivement jusqu'à atteindre les 60 %, avant d'être légèrement radoucie par le pylône 11 pour l'arrivée en gare amont.

Montaz-Mautino et Poma ont équipé la ligne de 11 pylônes :
  • P1 : SC/-
  • P2 : SC/-
  • P3 : S/S+Dispositif d’aide à la réduction de la voie
  • P4 : S/S
  • P5 : S/-
  • P6 : Virage envers/S+Virage envers
  • P7 : S/SC
  • P8 : SC/-
  • P9 : SC/-
  • P10 : S/-
  • P11 : S/S

Image
Ligne depuis la gare aval.

Image
P2.

Image
P3.

Image
P4.

Image
P5.

Image
L’ensemble P5-P6 assurant le virage à l’envers vers la droite vu depuis la piste noire du Grand Langenberg.

Image
P7, avant de croiser les chemins de liaison allant vers et en provenance des pistes des Ecureuils.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9.

Image
P10.

Image
Portée vers le pylône 11.

Image
P11.



La gare amont

La gare amont est située à 1076 mètres d'altitude, en contrebas de la piste verte du Petit Langenberg. Nous retrouvons un LSP9T de Poma assurant la tension du câble grâce à un vérin hydraulique logé au centre de la structure.

Image
Gare amont depuis la ligne.

Image
Vue arrière.

Image
Vue de trois-quarts en allant vers la piste verte du Petit Langenberg.

Image
A l'arrière, on devine au centre le sommet de la Chaumière, et à droite, les Démineurs.

Image
Vue opposée.

Image
La gare amont dans son environnement. A droite, entre les sapins, on peut distinguer la gare aval du téléski du Petit Langenberg.



Véhicules et pinces

Le téléski du Grand Langenberg est équipé de perches reliées au câble grâce à des douilles auto-coinçantes.

Image
Une perche en ligne.


Autres vues…

Image
Vue sur une grande partie de la ligne depuis le sommet de la piste noire du Langenberg.

Image
La montée finale à partir du pylône 8.

Image
La partie intermédiaire de la ligne entre les pylônes 4 et 8. Au second plan, nous pouvons apercevoir le téléski des Écureuils, et derrière, la Vallée de la Doller
sous les nuages, ainsi que la Tête des Charbonniers.



Grand Langenberg, un appareil rénové pour une mise à niveau moins onéreuse

La piste du Grand Langenberg est donc très appréciée depuis la construction des premiers remonte-pentes et constitue ainsi le secteur historique de la station. Depuis 1938 et les différents types d’appareils utilisés, la piste du Grand Langenberg est toujours très utilisée, malgré l’altitude assez basse du départ du téléski la desservant. A cause de son âge et de sa pente importante, le SMIBA avait lancé une étude concernant le remplacement du téléski par un télésiège à pinces fixes sur un tracé plus court, partant à proximité de l’actuel virage du Grand Langenberg. Ainsi, il aurait pu permettre de décharger le téléski des Ecureuils, et qui ce serait accompagné de la création d'une nouvelle piste, surement bleue. Néanmoins, peut-être par manque de moyens, le SMIBA a préféré rénover le téléski du Grand Langenberg.
La dernière phase de ce projet a été réalisée en 2014 avec l’installation de canons à neige sur la piste noire. Aujourd’hui, l’exploitation de la pente historique du Ballon d’Alsace est désormais plus fiable même si l’enneigement naturel peut rester assez faible.

Je tiens à remercier 91@g pour les photos et son aide ainsi que Bovinant pour la bannière.

Bannière : Bovinant
Photos : 91@g
Texte et mise en page : Alspace
Date des photos : 15, 22 et 28 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1509 secondes. 36 requete(s).
96 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés