En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 25Bannière 28Bannière 38Bannière 34

 TKD du Laquais & du Grand Laquais

La Clusaz (La Clusaz-Manigod)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
Placé à l’extrémité du massif de l’Etale, le téléski du Grand Laquais joue deux rôles sur le domaine. D’une part, il permet la desserte des pistes du secteur et d’autre part, il contribue à favoriser la liaison inter-station entre la Clusaz et Manigod. Le téléski du Laquais est quant à lui arrêter depuis 2008 et est dans l’attente d’être vendu.

Mise en service en : 1965 & 1974

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 11/08/2009 et mise à jour le 13/08/2014
(Mise en cache le 29/08/2014)

Je vous présente un reportage sur les téléskis débrayables du Laquais et du Grand Laquais à la Clusaz dans le massif des Aravis.


La Clusaz est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations du Grand-Bornand, de Manigod et de Saint-Jean de Sixt, elle forme le massif des Aravis.

  • le centre du village de la Clusaz : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée des Confins : cette vallée suit la chaîne des Aravis, du massif de l’Aiguille à la Tête Pelouse (2537m).
  • les Aravis/Etale : cette vallée part du centre de la station et monte vers les cols des Aravis, de la Croix-Fry et de Merdassier.

L’équipement du domaine skiable démarra vers 1935 mais ce n’est qu’en 1955 avec la construction du téléphérique de Beauregard que la station prit de l’ampleur.
Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1100m à 2600m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 130 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le massif de Beauregard, le massif de l’Etale, le massif de l’Aiguille et le massif de Balme.


Image


Au sommaire :

  • Les Laquais : une seconde porte d'entrée sur le massif de l'Etale
  • Deux appareils Montaz-Mautino, mais avec neuf ans de différence d'âge...
  • Les gares aval
  • Les lignes
  • La gare amont du téléski du Laquais
  • Suite de la ligne du téléski du Grand Laquais
  • La gare amont du téléski du Grand Laquais
  • Conclusion


Les Laquais : une seconde porte d'entrée sur le massif de l'Etale

La popularité du domaine skiable commença en 1955 avec la construction du premier téléphérique de la Clusaz : celui de Beauregard. A l'époque, le domaine ne comptait que des téléskis, tous situés entre le Champ Giguet et le Crêt du Loup, c'est-à-dire le massif de l'Aiguille uniquement. Avec ce premier téléphérique, la SETLC permit de desservir un nouveau massif avec de nombreuses pistes qui seront rapidement exploités. De plus, il permettra de participer à l'ouverture du massif de l'Etale en 1961, accessible par la longue piste des Envers.

L'année 1961 fut marqué par la construction du téléphérique de l'Etale, second appareil de ce type au sein de la station, et qui permit d'escalader les pentes de ce massif reculé. Cet appareil construit par la SETLC était à l'époque accessible depuis le village uniquement par le téléphérique de Beauregard. Il fut rejoint dès 1962 par le téléski des Joux, installé par quatre locaux qui fondèrent ainsi une nouvelle petite société. Le téléski des Joux, contrairement au téléphérique de l'Etale qui montait jusqu'au sommet du secteur, s'arrêtait au milieu des alpages à proximité immédiate de la gare motrice de l'actuel télésiège du Belvédère.

Image
Le massif de l'Etale : un espace reculé mais où l'enneigement et l'ensoleillement permet la pratique du ski dans un cadre agréable.


En 1965, deux nouveaux téléskis apparurent sur l'Etale : le téléski du Baby-Joux, appareil conçu pour les débutants et installé en parallèle au téléski des Joux, ainsi que le téléski du Laquais, appareil ressemblant au téléski des Joux, montant au même endroit mais partant de l’extrême-droite du massif (du côté de la limite avec la commune de Manigod).

En 1971, le col de Merdassier commença à s'équiper de ces premières remontées mécaniques et construisit dès 1972 les deux téléskis du Choucas. Ces deux téléskis permettent notamment la liaison entre Manigod et la Clusaz par la piste de la Coverie. La S.A des téléskis des Laquais (qui ne gérait que le téléski du Laquais au sein de la station), décida par la suite de doubler son téléski en 1974 par le téléski du Grand Laquais. Ainsi, les skieurs peuvent facilement rejoindre le reste de la station en prenant un des téléskis au lieu de pousser sur les bâtons pour rejoindre le téléski des Joux. De plus, on a désormais plus de facilité pour rejoindre les téléskis du Choucas par le téléski du Grand Laquais qui monte plus haut que son voisin. Le téléski du Grand Laquais part du même endroit que le téléski du Laquais, reste parallèle sur à son voisin sur toute sa longueur mais se prolonge plus haut où il est dévié vers la gauche avant d'atteindre l'arrivée.

Quatre ans après le téléski du Grand Laquais, la société des Laquais installa le petit téléski débutant du Baby Laquais. Ce téléski ne fonctionnera que 22 ans avant d'être démonté en 2000. Il était également parallèle au début de la ligne du téléski du Laquais.

En 1985, la SATELC et la S.A des téléskis de la Croix-Fry décidèrent de déplacer le télésiège de la Patinoire à la Croix-Fry suite à la construction de la télécabine de la Patinoire. Il permit de doubler la liaison entre la Clusaz et Manigod depuis Beauregard puisque désormais on n'est plus obligé de redescendre aux Laquais.

Dans les années qui suivirent, les investissements seront quasiment inexistants sur le massif de l'Etale. Ce ne fut qu'après le remplacement du téléphérique de Beauregard en 2003 que le projet de restructuration du massif commença à se discuter. Le téléphérique de l'Etale était en effet le point noir du secteur. L'appareil était inadapté aux débutants et son débit de 455 p/h était largement insuffisant pour monter les skieurs vers le sommet, ces derniers préférant prendre le téléphérique au télésiège. Le projet prévoyant le démontage des téléskis des Joux, du téléphérique de l'Etale et du télésiège de l'Etale, le choix fut donc de savoir combien d'appareils seraient réimplantés sur le massif et quelles seraient leurs tracés...

Image
Le massif de l'Etale en 2006, à l'aube du grand réaménagement du massif.


Après avoir mené de longues réflexions, il fut décidé de réaliser deux appareils :

Le télémix, partant du même endroit que l'ancien téléphérique, a pour rôle de réceptionner les skieurs provenant du plateau de Beauregard et ceux provenant du téléphérique du Transval pour les monter à l'intermédiaire du massif. Cela permet également de desservir des pistes bleues accessible au plus grand nombre et en particulier aux débutants qui ne disposent plus que du téléski de U'Frédy sur ce secteur. De son côté, le télésiège du Belvédère, partant de l'intermédiaire du massif, a pour rôle la desserte de la partie haute du massif qui est donc plus axé sur du ski technique.

Cette nouvelle réorganisation des appareils permet ainsi d'améliorer considérablement la répartition des skieurs au sein du massif ainsi que la liaison avec Manigod.
A côté, la fréquentation des téléskis des Laquais commençait à diminuer alors que les coûts de fonctionnement et d'entretien augmentaient de plus en plus pour la petite société des Laquais. Ainsi, en 2007-2008, le téléski du Laquais fonctionna pour sa dernière saison puisque l'exploitant avait prévu de ne pas réaliser la grande visite nécessaire au maintien de l'exploitation de l'appareil.

La société des Laquais a donc fait augmenter le débit du téléski du Grand Laquais à son maximum afin de donner les clients du téléski du Laquais à son voisin pour qu'il continu, seul, de monter les skieurs sur les pentes de l'Etale. Depuis 2008, le téléski du Laquais est en vente et c'est pour cette raison qu'il est toujours en place plusieurs années après sa mise hors service.


Situation des téléskis sur le plan des pistes :

Image

Les téléskis des Laquais ne desservent pas moins de quatre pistes sur l'Etale. Tout d'abord, il y a la piste des Laquais qui retourne au départ des installations. Ensuite, la piste des Joux permet de se rendre au télémix de l'Etale et au téléphérique du Transval. Viens ensuite la piste des Ecrins qui retourne au départ de l'appareil en passant à droite des téléskis. Mais depuis plusieurs années, cette piste n'est plus damée ni balisée même si elle continue de figurer sur le plan des pistes. Enfin, la piste de Grand Montagne est une piste de liaison permettant de se rendre aux téléskis du Choucas, à Merdassier. Mais pour utiliser cette dernière piste, il ne fallait pas prendre le téléski du Laquais car il ne montait pas assez haut.



Deux appareils Montaz-Mautino, mais avec neuf ans de différence d'âge...

La réalisation du téléski du Laquais a été confiée à l'entreprise Montaz-Mautino qui a également fourni la majeure partie des téléskis de la Clusaz. La gare aval T50 en treillis figurait dans la gamme classique pour les années 1960 chez Pomagalski et Montaz-Mautino. La structure se compose d'un assemblage de nombreuses barres métalliques soudés entre elles, formant ainsi un assemblage maillé supportant la chaîne cinématique et le stockage des perches. On notera que la poulie motrice ainsi que celle de sortie de gare sont inclinées. On notera qu'à partir de 2007 et le démontage du téléski des Joux, cette gare devint le dernier exemplaire de gares treillis dans les quatre stations du massif des Aravis.

Image
Schéma type d'une gare treillis (ici la version T100, un peu plus longue que la T50 des Laquais)


Concernant la ligne et la gare amont du téléski du Laquais, elles ne possèdent aucune particularité par rapport à d'autres téléskis Montaz-Mautino de cette époque.

La réalisation du téléski du Grand Laquais en 1974 a été confiée à l'entreprise Montaz-Mautino. La gare aval T100 désormais trapézoïdale figurait dans la gamme classique pour les années 70 chez ce constructeur où la structure se compose de deux pylônes en trapèze assez typiques et supportant la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne et la gare amont ne possèdent également aucune particularité. On notera juste la mise en place d'un virage à gauche sur deux pylônes : le premier monovoie a pour but de remettre droit le brin montant pour passer la poulie de virage installée sur le second pylône qui dévie également le brin descendant.

Il est également intéressant de remarquer qu'une économie importante de pylônes a été effectuée sur le téléski du Grand Laquais par rapport à son voisin : malgré le profil identique, les pylônes ont été plus espacés et donc il y en a moins pour une même distance.

Actuellement, le débit du téléski du Grand Laquais poussé au maximum de ce type d'appareil reste suffisant la majeure partie de la saison. Il arrive juste quelquefois que l'appareil sature quelque peu lors de forte affluence.


Les caractéristiques actuelles du téléski des Laquais :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Laquais
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Etale
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : S.A "des téléskis des Laquais"
  • Saison d'exploitation : non exploité de manière définitive / autrefois exploité en hiver
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1965

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1330 m
  • Altitude de la gare amont : 1554 m
  • Longueur : 786 m
  • Dénivelée : 224 m
  • Pente moyenne : 29%
  • Pente maximale : 35%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare T50 Treillis
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 10
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 3.62 m/s
  • Temps de montée : 3mn 37s
  • Débit : 673 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen


Les caractéristiques actuelles du téléski des Grand Laquais :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Grand Laquais
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Etale
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : S.A "des téléskis des Laquais"
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montaz-Mautino
  • Année de construction : 1974

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1330 m
  • Altitude de la gare amont : 1634 m
  • Longueur : 1184 m
  • Dénivelée : 304 m
  • Pente moyenne : 26%
  • Pente maximale : 40%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Type de gare motrice : gare T100 Trapézoïdale
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 12
  • Nombre de virages : 1
  • Sens de montée : gauche
  • Vitesse en ligne : 3.75 m/s
  • Temps de montée : 5mn 16s
  • Débit : 900 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen



Les gares aval

Les gares sont situées au lieu-dit du Laquais, à 1330 mètres d'altitude à proximité de la route départemental montant au col de la Croix-Fry. C'est ici que ce trouve la partie motrice des deux appareils. Concernant le téléski du Laquais, la gare aval Montaz-Mautino en treillis était classique pour l'époque : elle se compose d'une structure de barres métalliques formant un maillage supportant la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant sans oublier enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare. Concernant le téléski du Grand Laquais, la gare aval Montaz-Mautino plus récente était typique de l'époque et la structure est totalement différente de son voisin puisque dans son cas on a deux pylônes trapézoïdale supportant une structure sur laquelle sont montés les équipements et l’entrainement.

Vue sur les gares en arrivant de la piste des Laquais, avec le téléski du Grand Laquais à gauche et le téléski du Laquais à droite :
Image

Image

Vues rapprochées des gares :
Image

Image

Image

Image

Image

Vues sur la gare treillis du téléski du Laquais :
Image

Image

Sur la photo de gauche, on aperçoit la poulie motrice, inclinée, avec le réducteur juste au-dessus et le moteur électrique à côté de la poulie d'entrée de gare. Sur les deux autres photos, la poulie de sortie de gare est inclinée pour permettre la reprise de la largeur de la voie :
Image

Vues sur la gare du téléski du Grand Laquais :
Image

Image



Les lignes

Les lignes sont de longueur moyenne et relativement linéaire jusqu'à l'arrivée du téléski du Laquais. Au départ, on attaque une petite côte entre les pylônes 1 et 2 des deux téléskis. Puis, la montée se poursuit plus tranquillement jusqu'à l'arrivée du téléski du Laquais. En effet, durant toute cette partie les pylônes support/compression et support s'enchainent, montrant que l'on a peu de cassures de pente dans les alpages de l'Etale. Après l'arrivée du téléski du Laquais, la ligne du téléski du Grand Laquais continue seule sur un premier long replat avant de grimper vers le virage à gauche situé au pylône 10. On franchi alors de nouveau un replat avant de terminer par la petite montée finale.

Au niveau des pylônes, ceux-ci n'ont pas le même espacement entre les deux téléskis. On peut en effet citer le pylône 4 du Laquais placé au même niveau que le pylône 3 du téléski du Grand Laquais ou le pylône 7 du téléski du Laquais placé au niveau du pylône 5 du téléski du Grand Laquais, comme vous pourrez le constater sur les photos ci-dessous.

La ligne du téléski du Laquais comporte 10 pylônes numérotés de 1 à 10. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : C
  • P2 : S/S
  • P3 : SC
  • P4 : S/S
  • P5 : SC
  • P6 : SC
  • P7 : S/S
  • P8 : SC
  • P9 : S/S
  • P10 : SC/S


La ligne du téléski du Grand Laquais comporte 12 pylônes numérotés de 1 à 12. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : C
  • P2 : S/S avec une poulie incliné à 90°
  • P3 : S/S
  • P4 : SC/SC
  • P5 : S/S
  • P6 : S/S
  • P7 : S/S
  • P8 : C
  • P9 : S
  • P10 : virage à gauche/virage
  • P11 : C
  • P12 : S/S


Vues sur les lignes :

Vue aérienne des lignes avec l'emplacement des pylônes :
Image

Le début des lignes vue du départ des installations :
Image

Le début des lignes vue depuis le pylône 2 du téléski du Laquais :
Image

Les téléskis sous un beau soleil éclatant, avec la piste des Laquais à gauche :
Image

Le début des lignes avec la tête du Danay en arrière-plan :
Image

Les lignes avec la piste des Laquais à droite :
Image

Le début des lignes :
Image

Image

Le milieu des lignes, avec le village de la Clusaz au fond :
Image

Et le plateau de Beauregard en face à gauche :
Image

Une skieuse montant sur le téléski du Grand Laquais :
Image

Le milieu des lignes dans les alpages du massif de l'Etale :
Image

Les lignes avec le sommet de l'Etale en arrière-plan et le télésiège du Belvédère à gauche :
Image

La fin de la ligne du téléski du Laquais avec la piste des Laquais à gauche :
Image

Petit retour en arrière :
Image

Le sommet du téléski du Laquais :
Image

Suivi par un long replat pour le téléski du Grand Laquais :
Image

La fin de la ligne du téléski du Grand Laquais :
Image

Image

Vue arrière depuis le sommet du téléski, avec la retenue colinaire de l'Etale juste derrière :
Image

La partie finale de la ligne :
Image

De gauche à droite : le lac artificiel de l'Etale, la fin de la ligne du téléski du Grand Laquais ainsi que l'arrivée du téléski du Laquais et le départ du télésiège du Belvédère :
Image

Pylônes 1, amorçant le début de la montée :
Image

Pylône 2 du téléski du Laquais :
Image

Suivi quelques mètres plus loin par le pylône 2 du téléski du Grand Laquais :
Image

Portée entre les pylônes 2 et 3 du téléski du Grand Laquais :
Image

Pylône 3 du téléski du Laquais :
Image

Pylône 4 du téléski du Laquais et pylône 3 du téléski du Grand Laquais :
Image

Image

Portée entre les pylônes 3 et 4 du téléski du Grand Laquais, avec la piste des Laquais à gauche :
Image

Pylône 5 du téléski du Laquais, en support/compression :
Image

Pylône 4 du téléski du Grand Laquais :
Image

Portée entre les pylônes 4 et 5 du téléski du Grand Laquais, on continu de monter tranquillement dans les alpages du massif de l'Etale :
Image

Pylône 6 du téléski du Laquais :
Image

Pylône 7 du téléski du Laquais et pylône 5 du téléski du Grand Laquais :
Image

Image

Pylône 8 du téléski du Laquais :
Image

Pylône 6 du téléski du Grand Laquais :
Image

Pylône 9 du téléski du Laquais :
Image

Portée entre les pylônes 6 et 7 du téléski du Grand Laquais :
Image

Pylône 10 du téléski du Laquais, le dernier de la ligne de l'appareil :
Image



La gare amont du téléski du Laquais

La gare amont est située à 1550 mètres d'altitude sur l'Etale. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

Vues sur la gare :
Image

Image

Image



Suite de la ligne du téléski du Grand Laquais

La ligne du téléski du Grand Laquais se poursuit :

Pylône 7, au niveau de la gare amont du téléski du Laquais :
Image

Pylône 8, annonçant une forte pente après le premier replat :
Image

Pylônes 9 et 10, le virage à gauche :
Image

Portée entre les pylônes 10 et 11 du téléski du Grand Laquais, avec la piste des Laquais à gauche et le télésiège du Belvédère au fond à gauche :
Image

Pylône 11, dernière compression avant l'arrivée :
Image

Pylône 12 :
Image



La gare amont du téléski du Grand Laquais

La gare amont est située à 1635 mètres d'altitude, un peu plus haut que le départ du télésiège du Belvédère. Elle est constituée d'une simple poulie de retour tension par contrepoids montée sur un pylône tubulaire.

La gare vue depuis le lâcher :
Image

La gare et le départ de la piste de liaison inter-station Grand Montagne :
Image

Image



Conclusion

Le téléski du Laquais, dernier appareil possédant une gare en treillis dans les Aravis, devrait être prochainement démonté s'il trouve un acheteur étranger. En effet, du fait de son ancienneté, il ne pourra jamais être réimplanté en France. En revanche, le téléski du Grand Laquais continuera de jouer son rôle stratégique sur le massif de l'Etale pendant un petit moment puisque il n'y a aucun projet de remplacement à l'ordre du jour : il assure amplement sa fonction.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.1912 secondes. 41 requete(s).
77 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés