En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 4Bannière 12Bannière 6

 TKD du Louveteau & du Stade

La Clusaz (La Clusaz-Manigod)

Poma

T2 ES
Description rapide :
Construits en 1970, les téléskis du Crêt du Loup avaient pour but de monter les skieurs vers l'Aiguille. Mais progressivement, ce rôle est venu à complètement disparaître au profit de la desserte du stade de compétition et du snowpark présents sur le secteur.

Mise en service en : 1970

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 26/10/2009 et mise à jour le 23/11/2013
(Mise en cache le 11/01/2014)

Je vous présente un reportage sur les téléskis débrayable du Louveteau et du Stade (les ex "Crêt du Loup") à la Clusaz dans le massif des Aravis.


La Clusaz est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations du Grand-Bornand, de Manigod et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de trois grandes zones habitables :

  • le centre du village de la Clusaz : situé à l’entrée de la commune, il est le centre administratif de la commune.
  • la vallée des Confins : cette vallée suit la chaîne des Aravis, du massif de l’Aiguille à la Tête Pelouse (2537m).
  • les Aravis/Etale : cette vallée part du centre de la station et monte vers les cols des Aravis, de la Croix-Fry et de Merdassier.

L’équipement du domaine skiable démarra vers 1935 mais ce n’est qu’en 1955 avec la construction du téléphérique de Beauregard que la station prit de l’ampleur.

Actuellement, le domaine skiable s’étend de 1100m à 2600m et comporte une trentaine de remontées mécaniques pour 130 kilomètres de pistes réparties sur quatre secteurs : le massif de Beauregard, le massif de l’Etale, le massif de l’Aiguille et le massif de Balme.


Image

Au sommaire :

  • L'équipement du secteur du Crêt du Loup
  • Les téléskis du Crêt du Loup : deux anciens appareils encore très utilisés
  • Les gares aval
  • Les lignes
  • Les gares amont
  • Conclusion


L'équipement du secteur du Crêt du Loup

Le lancement du ski à la Clusaz débuta en 1934 lorsque le premier télétraineau entra en service. Partant du village, cet étrange appareil (dont on était assis dans une sorte de luge remorquée par un câble) montait sur le Crêt du Merle. Il fut bien vite remplacé par un second appareil du même type mais quelque peu différent. L'existence du télétraineau s’acheva prématurément lorsqu'en 1945 un accident coûta la vie à 5 personnes. Pendant ce temps, en 1938, le Crêt du Loup fut également équipé d'un téléski, construit avec les restes du premier télétraineau. Il reste peu d'infos sur cet appareil primitif qui ne fonctionnera que très peu de temps !

En 1950, le Crêt du Merle vit apparaître son premier vrai téléski, entièrement métallique et permettant de hisser les skieurs vers le nouveau téléski du Crêt du Loup construit un an plus tôt en remplacement du premier téléski de 1938. Ce nouvel appareil a permis l'accès dès 1957 au téléski de l'Aiguille, desservant le point culminant du massif. En 1966, afin de desservir un petit espace débutants sur le secteur du Loup, le téléski du Louveteau y fut installé.

Image
Le bas du massif de l'Aiguille, un espace de glisse très populaire à proximité du village.

Par la suite, le téléski du Crêt du Loup qui commençait à se faire vieux et ne débitait plus assez, fut remplacé en 1970 par... deux téléskis ! Les téléskis du Crêt du Loup partaient à proximité du téléski du Louveteau et montaient jusqu'au sommet du Crêt du Loup. La gare amont du téléski du Crêt du Loup 2 se trouvait au niveau du lâcher sous poulie du téléski du Crêt du Loup 1. Le téléski du Crêt du Loup 1 possédait quant à lui un pylône de virage à gauche supplémentaire avant la gare amont. Tous ces appareils étaient exploités par la SETLC qui fut l'un des nombreux exploitants du domaine. Il avait un rival dont l'influence augmenta sensiblement à partir du milieu des années 1970 : c'était la SEM "du télébenne de la Combe des Juments" qui possédait le télésiège biplace du même nom ainsi que de nombreux autres téléskis et télésièges sur l'Etale et le sommet de l'Aiguille.

Le secteur du Crêt du Loup est le point de passage obligatoire entre le Crêt du Merle et l'Aiguille. Il est donc nécessaire d'y avoir des remontées performantes notamment au niveau du débit afin de hisser tous les skieurs rapidement vers l'Aiguille. Ainsi, la SETLC songea fortement durant cette période à construire un nouveau téléski pour tripler ses deux téléskis du Crêt du Loup existant. Mais elle fut doublée en 1979 par la SEM "du télébenne de la Combe des Juments" qui frappa un grand coup en installant les télésièges du Crêt du Loup et du Mini-Loup sur son propre terrain, sachant très bien qu'elle pouvait y gagner gros en investissant sur ce secteur ! Ces télésièges partaient à droite de l'arrivée du télésiège du Crêt du Merle construit quelques années plus tôt et montaient vers le sommet du Crêt du Loup. Toutefois, le télésiège du Mini-Loup s'arrêtait avant la montée, ce qui fait qu'il ne desservait que
l'espace débutants du Loup et permettait un accès vers la Combe des Juments.

Afin de garantir une optimisation accrue domaine skiable dans l'avenir, la commune décida en 1983 de créer la société d'aménagement touristique et d'exploitation de la Clusaz (SATELC).

Cette société rassembla la SETLC et la SEM "de la Combe des Juments" qui se partageait à eux deux 90% du parc de remontées mécaniques de la Clusaz.
En 1994, le téléski du Crêt du Loup 2 fut raccourci de sa partie supérieur. Il ne compta plus que 8 ouvrages de lignes contre les 12 d'auparavant. A cette occasion, la gare amont a été remplacée par le lâcher sous poulie actuel. Par la suite, la vitesse des deux téléskis du Crêt du Loup furent réduite à celle du téléski du Louveteau. Le téléski du Crêt du Loup 2 fut renommé en téléski du Stade car il dessert entre autre le stade de slalom réservé aux compétitions. Le téléski du Stade permit également de doubler le téléski du Louveteau pour la desserte du snowpark. Au début des années 2000, le téléski du Crêt du Loup fut modifié par la suppression du virage et le remplacement de la gare amont par un lâcher sous poulie.

Quelques années plus tard, en 2001, un petit téléski est construit pour desservir uniquement le Half-Pipe mais sa carrière fut de courte durée puisqu'en 2009, il n'est pas réinstallé. Le Half-Pipe étant désormais accessible par le téléski du Louveteau ou du Stade.

A la suite du réaménagement du massif de l'Etale en 2007, la commune envisagea de reprendre le massif de l'Aiguille en trois phases : le Crêt du Loup, le Crêt du Merle/Bossonnet et enfin la Combe des Juments. La première phase programmé pour 2012 consistait à reprendre entièrement le secteur du Crêt du Loup en y renouvellement des appareils devenus âgées.

Voici rapidement le détail des principaux travaux :

  • Construire un télésiège débrayable six places (TSD6) dont le départ se situera près des téléskis du Crêt du Loup, en lieu et place du Half-Pipe qui sera démantelé. Ce télésiège sera doté d'un tapis de positionnement adapté au débit attendu.
  • Construire un télésiège quadriplace fixe (TSF4) sur le tracé de l'ancien télésiège du Mini-Loup pour desservir un espace débutants.
  • Démonter le téléski du Louveteau et les télésièges du Crêt du Loup et du Mini-Loup.
  • Raccourcir le téléski du Crêt du Loup 1 pour placer son arrivée au niveau de celui du téléski du Stade actuel.
  • Modifier le tracé de la piste du P'tit Loup, en supprimant le boarder cross au passage, pour permettre son accessibilité au plus grand nombre de débutants.
  • Modifier l'implantation du snowpark, en utilisant le maximum de place disponible au plus proche du tracé des téléskis du Stade et du Crêt du Loup 1 modifiés.
  • Réhabiliter l'ancienne gare aval du télésiège du Crêt du Loup pour le service technique des remontées mécaniques.


Pour terminer, voici un petit photomontage récapitulatif de l’évolution des tracés des téléskis depuis 1970 :
Image
Photomontage réalisé à partir d'une photographie Google Earth



Situation des téléskis sur le plan des pistes :

Image

Les téléskis ne desservent officiellement qu'une piste depuis leur sommet, celle du Stade de compétition qui est réservée aux courses et entrainements de ski. Toutefois, via un bout de piste, on rejoint sans grande difficulté la piste du Louveteau qui est également accessible via le lâcher intermédiaire du téléski du Louveteau. Enfin, on notera que ces téléskis permettent la rotation sur le snowpark de la Clusaz, entièrement revu en 2012.



Les téléskis du Crêt du Loup : deux anciens appareils encore utilisés

La réalisation du téléski du Louveteau (ou Crêt du Loup 1 tel qu'il était nommé à l'époque) a été confiée à l'entreprise Pomagalski. L'appareil n'a pas de grosses particularités hormis sa gare motrice très longue sur fût tubulaire, ce qui reste relativement peu courant. Ce téléski était équipé à sa construction d'une gare retour-tension par poulie flottante située quelques mètres après un léger virage à gauche. En 2000, elle a été remplacée par un LSP (lâcher sous poulie) qui a été positionnés plus en aval, au niveau de la place de l'arrivée du téléski du Crêt du Loup 2 libéré quelques années plus tôt. Cette modification a pu entrainer la suppression du virage. En 2012, c'est trois pylônes qui disparaissent lorsque la ligne fut amputée de sa partie supérieure. Le lâcher sous poulie a toutefois été réimplanté. On notera également que la vitesse du téléski a été réduite par rapport à celle d'origine.

Voici quelques photos datant de 2009 et montrant la fin de la ligne du téléski jusqu'au sommet du Crêt du Loup :
Image

Image


La réalisation du téléski du Stade (ou Crêt du Loup 2 tel qu'il était nommé à l'époque) a été confiée à l'entreprise Pomagalski qui fournira un appareil en tous points similaire au téléski du Crêt du Loup 1 : la seule différence provenait que son arrivée sur la crête du Crêt du Loup était positionnée un peu en avant de celle de son voisin : il n'y avait donc pas de virage. L'appareil a subit une grosse rénovation en 1994 par le l'amputation de toute sa partie haute. C'est à cette occasion que le LSP actuel a été mis en place. Tout comme le téléski du Crêt du Loup 1, la vitesse a été réduite par rapport à celle d'origine.

Actuellement, le débit de ces téléskis reste suffisant la majeure partie de la saison. Il est donc assez rare que ces appareils saturent.



Les caractéristiques actuelles du téléski du Louveteau :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Louveteau (ex Crêt du Loup 1)
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Aiguille
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : SATELC
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Pomagalski
  • Année d'origine : 1970
  • Années de modifications : 2000, 2012

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1476 m
  • Altitude de la gare amont : 1700 m
  • Longueur : 736 m
  • Dénivelée : 224 m
  • Pente moyenne : 32%
  • Pente maximale : 51%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : hydraulique
  • Nombre de vérins : 1
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 9
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 2.7 m/s
  • Temps de montée : 4mn 33s
  • Débit : 800 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen



Les caractéristiques actuelles du téléski du Stade :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Stade (ex Crêt du Loup 2)
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Aiguille
  • Commune : la Clusaz
  • Exploitant : SATELC
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Pomagalski
  • Année d'origine : 1970
  • Année de modification : 1994

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1476 m
  • Altitude de la gare amont : 1700 m
  • Longueur : 736 m
  • Dénivelée : 224 m
  • Pente moyenne : 32%
  • Pente maximale : 51%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 8
  • Nombre de virages : 0
  • Sens de montée : droite
  • Vitesse en ligne : 2.7 m/s
  • Temps de montée : 4mn 33s
  • Débit : 800 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen




Les gares aval

Les gares sont situées au sommet du Crêt du Merle, à 1476 mètres d'altitude près de la gare aval du télésiège débrayable six places du Crêt du Loup. C'est ici que ce trouve la partie motrice des deux appareils. Les gares se composent de deux pieds tubulaires supportant une structure supportant la chaîne cinématique à l'arrière (moteur, réducteur, poulie motrice), la glissière pour stocker les perches, le double déclencheur à l'avant sans oublier enfin les poulies d'entrée et de sortie de gare.

Situation des appareils du secteur depuis le Mur Edgar :
Image

Les gares aval des téléskis (à gauche) avec à droite la gare aval du nouveau télésiège du Crêt du Loup :
Image

Les gares des trois appareils vue depuis le bas du snowpark :
Image

Les gares aval dans leur environnement (le téléski du Louveteau est celui situé entre le téléski du Stade et le télésiège du Crêt du Loup) :
Image

Image

Image

Image

Vue sur les gares des téléskis du Louveteau (à gauche) et du Stade (à droite) :
Image

Vues sur la gare du téléski du Louveteau :
Image

Image

Vues sur la gare du téléski du Stade :
Image

Image



Les lignes

Les lignes sont de longueur moyenne et ne présentent pas de grandes difficultés. Au départ, on commence par une longue montée relativement linéaire jusqu'aux pylônes 6 qui marquent le rétablissement des lignes et où se trouve le lâcher intermédiaire du téléski du Louveteau. Après franchissement des pylônes 7, on attaque la courte montée finale à plus de 50%. Les lignes se rétablie partiellement au pylône 8 après lequel se trouve l'arrivée, ainsi qu'un 9ème pylône pour le téléski du Louveteau.

On notera que ces téléskis suivent sur toute leur longueur le télésiège débrayable six places du Crêt du Loup.

La ligne du téléski du Louveteau comporte 9 pylônes numérotés de 1 à 9. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : C
  • P2 : SC
  • P3 : S/S avec une poulie incliné à 90°
  • P4 : S/S
  • P5 : S/S
  • P6 : SC/SC (lâcher intermédiaire)
  • P7 : C
  • P8 : S/SC
  • P9 : S/S


La ligne du téléski du Stade comporte 8 pylônes numérotés de 1 à 8. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : C
  • P2 : SC
  • P3 : S/S avec une poulie incliné à 90°
  • P4 : S/S
  • P5 : S/S
  • P6 : SC/SC
  • P7 : C
  • P8 : S/S


Vues sur les lignes :

Vue aérienne des lignes avec l'emplacement des pylônes :
Image

Vue sur une grande partie des lignes des appareils du Crêt du Loup depuis leur départ :
Image

Le début des lignes des téléskis (à gauche) vue du télésiège du Crêt du Loup :
Image

Les lignes des téléskis, toujours vue du télésiège, avec le snowpark au-dessous :
Image

Et la piste du Louveteau à droite :
Image

L'entrée du snowpark, avec derrière les pylônes 6 des téléskis : c'est à ce niveau que se trouve le lâcher intermédiaire du Louveteau.
Image

Le milieu des lignes des appareils vue depuis la montée finale à plus de 50% :
Image

La dernière partie des lignes des téléskis vue du télésiège du Crêt du Loup :
Image

La fin des lignes, avec le télésiège du Crêt du Loup à proximité :
Image

Image

Les pylônes 1, on commence fort avec une bonne montée :
Image

Portée entre les pylônes 1 et 2, avec le Stade de compétition tout à gauche :
Image

Vue arrière :
Image

Pylônes 2, en support/compression :
Image

Pylônes 3 :
Image

Portée entre les pylônes 3 et 4, la pente reste toujours raide :
Image

Pylônes 4 :
Image

Pylônes 5, la ligne commence tranquillement à se rétablir :
Image

Portée entre les pylônes 5 et 6, avec le télésiège du Crêt du Loup à droite :
Image

Au niveau du pylône 6 du téléski du Louveteau se trouve le lâcher intermédiaire :
Image

Pylônes 6 :
Image

Pylônes 7, on attaque la dernière côte :
Image

Portée entre les pylônes 7 et 8, dans la montée à plus de 50% :
Image

Pylônes 8 :
Image

Image

Portée entre les pylônes 8 et 9 du téléski du Louveteau :
Image

Pylône 9 du téléski du Louveteau :
Image



Les gares amont

Les gares amont sont situées à 1700 mètres d'altitude sur le secteur du Crêt du Loup. Ce sont tous les deux des lâchers sous poulie mais celle du téléski du Stade est du constructeur Montagner et la tension y est assurée par contrepoids tandis que pour celle du téléski du Louveteau, elle est du constructeur Pomagalski et la tension y est assurée par le biais d'un vérin hydraulique.

Les gares amont dans leur environnement :
Image

Image

Vues sur les gares :
Image

Image

Image

Image



Conclusion

Le nuage noir qui devait s'abattre en 2012 sur ces appareils n'a au final que provoqué le raccourcissement du téléski du Louveteau. Ainsi, ces appareils vieux de plus de 40 ans ont encore leur place au sein du domaine et ce pour encore de très nombreuses années : ils ont été entièrement remis aux normes et leur remplacement s’avèrerait compliqué au vu de la configuration actuelle du secteur. Sauf si un ou deux téléskis à enrouleurs viendraient à être implantés en lieu et place des téléskis débrayables bien sûr...



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.16413 secondes. 40 requete(s).
103 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés