En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 12Bannière 30Bannière 32Bannière 24

 TKD du Marquis

Courchevel (Les Trois Vallées)

Montaz Mautino

T2 ES
Description rapide :
L'un des plus vieux téléskis encore en service sur le domaine de Courchvel.

Mise en service en : 1953

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : Geofrider
Section écrite le 17/01/2010 et mise à jour le 27/01/2010
(Mise en cache le 11/07/2014)

Image


Courchevel 1650 est une station située en Tarentaise dans la Vallée du Bozel. Cette station au caractère plus familiale que sa grande sœur Courchevel 1850 compose le plus grand domaine skiable du monde relié skis aux pieds les 3 Vallées. Le téléski du Marquis est l'un des plus vieux appareils encore en service dans la vallée de Courchevel.

Courchevel au temps des pionniers

En 1947, se crée la première remontée mécanique de Courchevel 1850 sur le plateau des Tovets. L’aménagement de Courchevel se fera principalement par le bais de la société publique dénommée SPTV. Toutefois plusieurs autres petites sociétés privées aménageront quelques secteurs de Courchevel. L’équipement du hameau de Moriond commencera par une petite entreprise locale menée par Jean Blanc. En 1945 ce pionnier du ski à Courchevel installa un téléski artisanal baptisé Saint Agathe. Son appareil comme beaucoup d’autres rencontra divers problèmes techniques et la société de Jean Blanc fit faillite.

L’aménagement Moriond va dès lors être supervisé par la commune de Saint Bon. Au niveau des remontées mécaniques c’est la STM (Société des Téléskis de Moriond) dirigée par Laurent Boix-Vives qui est en charge de la gestion de cette partie du domaine skiable. Le premier téléski installé de Sainte Agathe fut dès lors modernisé en 1951 par un appareil en métal issu du constructeur français Montaz Mautino. Fort de cette modernisation, la STM va procéder rapidement à l’implantation de deux nouvelles remontées. Il s’agit des téléskis du Marquis et du Signal tout deux mis en service durant l'hiver 1953.


Le Marquis : l’accès au domaine d’altitude

Les deux remontées mécaniques installées en 1953 forment une chaine conduisant au sommet du signal d’Ariondaz qui culmine à 2260 mètres d’altitude. Ce sommet était à l’époque le point culminant du domaine de Moriond. Le téléski du Marquis était le premier appareil de cette chaine. Partant du bas de la station qui est en plein boom, il rejoint un petit plateau appelé le Plan du Marquis. Ce point est assez haut pour que les skieurs puissent rejoindre par gravité le téléski du Signal. Avoisinant les 1800 mètres ce long téléski permet également aux clients de profiter de toutes les pentes situées au dessus de la station. Les pentes assez douces permettent l’apprentissage du ski en complément du téléski de Sainte Agathe.

La situation au niveau des infrastructures du domaine skiable restera dans cette configuration pendant un bon moment. Ce n’est qu’en 1962 que les choses vont évoluer. Le domaine de Moriond n’était pas relié au reste du domaine de Courchevel qui lui c’est fortement agrandi au fil du temps. Afin d’assurer le développement de la station qui deviendra plus tard Courchevel 1650 et pour proposer encore plus de ski, en 1962, les domaines de Moriond et de Courchevel 1850 sont reliés grâce à l’aménagement du vallon de Praméruel qui sépare les deux stations. Cette même année là sur le domaine de Moriond voit le jour deux autres appareils : le télésiège 3 Vallées et le téléski des grandes bosses. Le télésiège 3 Vallées vient renforcer l’offre au départ de la station de Moriond. Marquis qui ne débite que 500 personnes par heure avait donc une capacité limitée qui aurait pu empêcher le bon écoulement des clients depuis le front de neige de la station. Il donne cependant accès au téléski des Grandes Bosses qui permettait de rejoindre le vallon de Praméruel.


Entrée dans l’ère moderne

Toutefois une révolution aura lieue en 1974 avec l’installation de la télécabine d’Ariondaz. La capacité d'accueil s'étant fortement développée, la station avait besoin d'un appareil performant pour emmener ses clients en altitude. La réponse fut trouvée avec l'installation de cette télécabine six places. Débitant 1500 personnes par heure, cette remontée mécanique à reléguée au second plan notre bon vieux téléski du marquis le tout avec un confort inégalable. Marquis est donc devenu une remontée d'appoint servant à absorber le surplus de clients de la télécabine. Cependant les jours de vent ou quand la télécabine est en panne, ce vieux téléski assure l'accès au domaine skiable d'altitude de Courchevel 1650. Toutefois en temps normal la fréquentation sur cet appareil n'est plus ce qu'elle était à ses débuts et les plages d'ouverture ont été largement réduites pour se cantonner aux périodes de fortes fréquentation.

Marquis reste tout de même bien pratique quand il est ouvert puisqu'il permet de reprendre de l'altitude sans avoir à déchausser et grimper l'escalier d'accès à la télécabine d'Ariondaz. De nos jours à son sommet il offre accès aux principales remontées du domaine. Les clients vont pouvoir basculer sur le télésiège des Chapelets ou le téléski des Granges. A proximité de son sommet se trouvent les appareils Petite Bosse et Signal qui permettent entre autre de rejoindre le vallon de Praméruel et la liaison vers Courchevel 1850. Niveau pistes il dessert toute la partie basse de Courchevel 1650 qui est plutôt facile. Nombreuses pistes bleues sont à disposition au terme de son tracé. A son sommet sont accessibles

- La piste bleue Indiens qui permet de retourner au bas de Courchevel 1650.
- La piste bleue « Piste Bleue » qui débouche sur la piste Marquis.
- La piste bleue Marquis, piste équipée d'enneigeurs qui retourne au bas de la station
- La piste bleue Granges qui rejoint le bas du téléski du même nom.
- La piste verte Praline qui permet d'accéder au télésiège des Chapelets.


Situation sur le plan des pistes
Image

Les Caractéristiques techniques de l’installation

RDP-Téléski à perche débrayable : MARQUIS
Exploitant : S3V
Constructeur : MONTAZ MAUTINO
Année de construction : 1953

Caractéristiques Géométriques

Altitude Aval : 1590 m
Altitude Amont : 1882 m
Dénivelée : 292 m
Longueur développée : 1797 m
Pente Maxi : 32 %
Pente Moyenne : 16 %

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne(s)
Débit à la montée : 500 personnes/heure
Vitesse d'exploitation : 4.5 m/s
Temps de Trajet : 6min39

Caractéristiques Techniques

Type de Gare : T100 Treillis
Tension : Amont
Type de Tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Type de Motorisation : Asynchrone
Puissance Développée : 85 KW
Sens de montée : Droite
Dispositif d'accouplement : Douille auto-coinçante
Nb Pylônes : 14
Angles : Oui ; 2
Nb Suspentes : 110
Espacement : 32.4 m


Ligne et infrastructures du téléski du Marquis

Le téléski a été construit en 1953 par Montaz Mautino. La gare de type T100 treillis présente est d’origine mais le téléski a subi tout de même une rénovation. Cette rénovation a eue lieu en 1969 avec le changement du moteur électrique et le remplacement de sept pylônes par des pylônes tubulaire. Une partie des pylônes d’origine en treillis est donc encore présente sur le tracé.


  • La Gare Aval

La gare aval du téléski est située sur le front de la station de Courchevel 1650. Elle est située en amont de l'entrée de la télécabine d'Ariondaz. Cette gare étant motrice, c'est ici que l'on va trouver les éléments qui assurent la mise en mouvement du câble de l'appareil. Un groupe électrogène est présent dans le local des opérateurs de ce téléski.

Vues sur la gare aval depuis le sol:
Image

Image

Image

Vues sur la gare depuis la télécabine d'Ariondaz :
Image

Image


  • La ligne

Le début de parcours est assez basique avec une montée assez faible. Après avoir passé le P2 qui est le premier ouvrage de ligne que l’on rencontre, la pente s’accentue. Elle va atteindre entre le P3B et le P4 son inclinaison maximale. Après ce passage, la pente diminue et le tracé redevient relativement facile. Le tracé va décrire deux angles endroit consécutifs afin d’entamer la dernière partie du trajet. Ces derniers mètres sont également sans difficultés et le sommet de l’installation est rejoint tranquillement.

La ligne comporte 16 pylônes. Dans l’ordre de la montée cela donne :

P2 : S/SC
P3 : SC
P3B : SC
P4 : S/S
P5 : S/S
P6 : S/S
P7 : S/S
P8 : S/S
P9 : S/S
P10 : Angle Endroit
P11 : Angle Endroit
P12 : S/S
P13 : S/S
P14 : S/SC
P15 : SC/S

La ligne depuis le bas de l’installation :
Image

En avant sur la ligne:
Image

Le tracé de la télécabine d'Ariondaz sur la gauche :
Image

Le tracé du téléski Sainte Agathe à gauche du tracé de la télécabine :
Image

Croisement avec la piste menant au bas du télésiège 3 Vallées :
Image

La pente la plus raide du tracé :
Image

On continue sur une partie moins raide :
Image

Croisement avec le bas de la piste des Indiens :
Image

Zoom sur le P6 :
Image

La piste, piste bleue sur la droite :
Image

En approche sur le P8 :
Image

P9; le dernier pylône en treillis de la ligne :
Image

En approche sur le premier angle décrit par la ligne :
Image

Zoom sur cet angle :
Image

Le second angle immédiatement après le premier virage :
Image

le tracé du télésiège 3 Vallées sur la droite :
Image

Le tracé du télésiège débrayable Signal visible en haut à droite de l'image :
Image

Le P14 avec le tracé de la télécabine d'Ariondaz :
Image

Les derniers mètres de ligne et le sommet du télésiège 3 Vallées sur la droite :
Image

Le dernier pylône et l'aire de lâcher juste après :
Image


  • La Gare Amont

La gare amont est une classique poulie flottante reliée à un contrepoids qui assure la tension du câble.

Image


Pour Conclure

Autrefois jouant les premiers plans ce téléski a été relégué au fur et à mesure à un rôle d'appoint ou de secours. Quand il est ouvert cet appareil qui a traversé une bonne partie de l'histoire de Courchevel 1650 s'avère très pratique pour rejoindre le domaine d'altitude. Toutefois le projet de remplacement de la télécabine d'Ariondaz qui semble se dessiner dans un futur proche pourrait bien sonner le glas de cet illustre ancêtre du domaine de Courchevel.

Remerciements à Persil pour les précisions historiques de ce téléski.

Ainsi se termine le reportage de cette installation
A Bientôt



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.18078 secondes. 39 requete(s).
125 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés