En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 23Bannière 32Bannière 13Bannière 18

 TKD du Merle

Manigod (La Clusaz-Manigod)

Montagner

T2 ES
Description rapide :
Un téléski a quatre virages montant sur la Tête de Cabeau depuis Merdassier et ayant double rôle dont celui de liaison avec la Croix-Fry.

Mise en service en : 1983

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : GPS-74
Section écrite le 18/03/2009 et mise à jour le 13/09/2014
(Mise en cache le 14/09/2014)

Je vous présente un reportage sur le téléski débrayable du Merle à Manigod dans le massif des Aravis.


Manigod est une station de sport d’hiver située en Haute-Savoie. Avec les stations de la Clusaz, du Grand-Bornand et de Saint-Jean-de-Sixt, elle forme le massif des Aravis.

La commune se compose de deux grandes zones habitables :

  • le centre du village de Manigod : situé au dessus de Thônes, il est le centre administratif de la commune.
  • les cols de la Croix-Fry et de Merdassier : ces deux cols situés de chaque côté de la Tête de Cabeau (1680m) concentrent la majorité des activités touristiques notamment avec le ski alpin dont le domaine skiable occupe depuis la fin des années 60/début des années 70 la Tête de Cabeau et l’Etale.

Actuellement, le domaine skiable comporte une vingtaine de remontées mécaniques pour 25 kilomètres de pistes réparties sur deux secteurs : le secteur de la Croix-Fry et le secteur de Merdassier/Etale.

Image


Au sommaire :

  • Le téléski du Merle : un accès stratégique au sommet de la Tête de Cabeau
  • Présentation du téléski du Merle
  • La gare aval
  • La ligne
  • La gare amont
  • Conclusion


Le téléski du Merle : un accès stratégique au sommet de la Tête de Cabeau

En 1971, les deux premières remontées mécaniques de Merdassier furent installées : il s'agit des téléskis du Petit Chamois et du Chevreuil. Ce dernier montait sur le tracé de l'actuel télésiège du Chevreuil. Il s'agissait probablement d'un téléski du constructeur Montagner, comme les autres appareils de ce type sur la station. Le téléski du Chevreuil desservait de nombreuses pistes de niveau intermédiaire sur la Tête de Cabeau et permettait d'accéder au secteur de la Croix-Fry (le retour se faisant par le téléski de la Tête de Cabeau 1 doublé en 1972 par le téléski de la Tête de Cabeau 2).
Cette même année 1972, l'expansion du domaine skiable de Merdassier continua avec l'installation des téléskis du Petit Choucas, du Grand Choucas et des Chevrettes (appelé aussi téléski du Petit Chevreuil). Les téléskis du Petit Choucas et des Chevrettes étaient dédiés aux débutants.

Dans les années qui suivent, la station de Manigod se développe : sur le secteur de la Croix-Fry sera notamment construit en 1981 le télésiège deux places de la Crète Blanche, desservant de nombreuses pistes et permettant de basculer sur Merdassier, rôle que tenaient auparavant les deux seuls téléskis de la Tête de Cabeau. Le sommet de la Tête de Cabeau devint ainsi un lieu stratégique car il permettait la liaison entre les deux parties du domaine. Mais, du côté de Merdassier, le téléski du Chevreuil avait de plus en plus de mal à suivre l'afflux de skieurs qu s'y rendaient.

Ainsi, en 1983, le téléski du Merle fut installé. Cet appareil part du fond du col de Merdassier, à proximité du départ du téléski du Grand Chamois construit en 1977, et monte par l'intermédiaire de quatre virages à droite jusqu'au sommet de la Tête de Cabeau. Ainsi, il a pu doubler le téléski du Chevreuil dans la desserte des pistes du secteur et l'accès à la Croix-Fry, sur un tracé différent permettant désormais aux skieurs d'avoir plus de choix sur les pistes qu'ils veulent faire avant de monter sur la Tête de Cabeau puisqu'ils n'avaient plus un seul endroit où il fallait se rendre. Il est à noter que l'emplacement de l'appareil à l’extrême gauche du versant fait office de "barrière", montrant la limite du domaine skiable à cette endroit, de la même façon que le téléski du Grand Chamois.
De plus, l'utilisation de quatre virages, qui n'est pas courant pour des appareils aussi court, a permis de limiter la présence du téléski sur la piste longeant l'appareil afin de laisser le maximum de place aux skieurs.
Mais malgré ce nouvel appareil, les files d'attentes perdurèrent toujours pour monter au sommet de la Tête de Cabeau...

Une nouvelle solution pour enrayer définitivement l'attente au départ des téléskis du Chevreuil et du Merle fut trouvée en 1987. En effet, le téléski du Chevreuil qui ne débitait toujours pas assez fut remplacé par le premier télésiège de Merdassier et à quatre places de surcroit ! Il s'agit également du premier télésiège quatre places installé dans l'ensemble du massif des Aravis. Ce télésiège du Chevreuil, construit par Pomagalski, reprit le même tracé que l'ancien téléski. A cette occasion il devint l'appareil le plus important du secteur. Outre l'effet de prestige à cette époque pour une petite station comme Manigod, il remplit les mêmes rôles stratégiques que son prédécesseur et le téléski du Merle.

Pour améliorer l'espace débutant de Merdassier, les téléskis du Blanchot et du Baby Chou furent installé en 2000 entre les téléskis du Merle et des Chevrette. Avec ce dernier, ils constituent ainsi une grande zone de trois appareils de niveau différents pour l'apprentissage du ski.


Situation du téléski sur le plan des pistes :

Image

Ce téléski dessert de nombreuses pistes sur la Tête de Cabeau. Tout d'abord, il y a la piste de l'Armoise (10) qui longe l'appareil sur la droite jusqu'à son départ. Vers le début de son parcours, la piste de la Chevrette (11) permet de se rendre au départ du téléski du Blanchot. Ensuite, il y a les Girolles (14) et les Framboises (15) qui peuvent être rejoint pour descendre le long du télésiège du Chevreuil. Enfin, la piste de la liaison Croix-Fry permet de rejoindre le secteur du même nom, sur l'autre versant de la Tête de Cabeau.



Présentation du téléski du Merle

La réalisation du téléski du Merle a été confiée à l'entreprise Montagner qui fournira également la quasi-totalité des téléskis du domaine. La gare aval figurait dans la gamme classique pour cette époque chez ce constructeur où la structure se compose d'un double pylône arrière relié au double pylône avant par une structure supportant la chaîne cinématique et le stockage des perches. La ligne et la gare amont ne possèdent également aucune particularité par rapport à d'autres téléskis Montagner. Au niveau des virages, ceux-ci sont composés de deux pylônes, l'un servant au virage du brin montant et le maintien du brin descendant, tandis que l'autre sert au virage du brin descendant. Par leur liaison fixes au sommet, ils permettant l'un et l'autre d'avoir une meilleur stabilité.

Actuellement, le débit de cet appareil qui est au maximum pour un téléski de ce type est régulièrement limite pour absorber l'afflux des skieurs. Malgré tout, il n'y a pas d'urgence à procéder à son remplacement car la présence du télésiège du Chevreuil permet de le seconder dans sa tâche. D'ailleurs, aucun projet de remplacement n'est envisager pour le moment.



Les caractéristiques actuelles du téléski du Merle :

Caractéristiques administratives :

  • Nom de l'installation : le Merle
  • Type d'appareil : téléski à perches découplables
  • Secteur : Merdassier
  • Commune : Manigod
  • Exploitant : Manigod Labellemontagne
  • Ouverture : 9H00
  • Fermeture : 16H45
  • Saison d'exploitation : hiver
  • Constructeur : Montagner
  • Année de construction : 1983

Caractéristiques géométriques :

  • Altitude de la gare aval : 1503 m
  • Altitude de la gare amont : 1680 m
  • Longueur : 1090 m
  • Dénivelée : 177 m
  • Pente moyenne : 16%
  • Pente maximale : 28%

Caractéristiques techniques :

  • Emplacement de la station motrice : aval
  • Emplacement de la station de tension : amont
  • Type de tension : contrepoids
  • Type de gare retour : lâcher sous poulie (LSP)
  • Capacité des perches : 1 personne
  • Dispositif d'accouplement : douille auto-coinçante

Caractéristiques de la ligne et d'exploitation :

  • Nombre de pylônes : 10
  • Nombre de virages : 4
  • Sens de montée : gauche
  • Sens d’exploitation : montée
  • Vitesse en ligne : 3.8 m/s
  • Temps de montée : 4mn 47s
  • Débit : 900 p/h
  • Difficulté de la ligne : moyen



La gare aval

La gare est située au fond du col de Merdassier, à 1503 mètres d'altitude non loin du départ du téléski du Grand Chamois qui part dans la direction opposée. Elle se compose de deux fois deux pieds supportant une structure sur laquelle se trouve l'entrainement de l'installation, composé du motoréducteur et de la poulie motrice. Le poste de conduite principal se trouve ici, accolé à la gare. Du fait qu'il s'agit d'un appareil construit au cours des années 1980, le groupe moteur est protégé d'un chapeau Montagner.

La gare aval vue depuis le départ du téléski du Petit Chamois, sur le versant de l'Etale :
Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Image

Image

A l'approche de l'embarquement :
Image



La ligne

La ligne du téléski est la plus longue de la station, même si elle ne dépasse que de peu les 1000 mètres de long. Toutefois, elle est relativement linéaire et ne comporte qu’une difficulté : la présence de quatre virages à droite au cours de la montée. Au départ, on commence par un plat jusqu'au premier pylône où l'on monte doucement jusqu'aux pylônes 5 et 6, qui sont les deux premiers virages.
Ensuite, la pente devient nulle et même légèrement descendante à l'approche du pylône de virage 8. De là, on attaque la montée finale durant laquelle on franchi le pylône de virage 10 à moins de 30 mètres de la gare amont.

La ligne comporte 10 pylônes numérotés de 1 à 10. Dans l'ordre de la montée, cela donne :

  • P1 : SC
  • P2 : SC
  • P3 : S/SC
  • P4 : SC/SC
  • P5 : S virage à droite/S virage
  • P6 : S virage à droite/S virage
  • P7 : S/S
  • P8 : S virage à droite/S virage
  • P9 : SC/SC
  • P10 : S virage à droite/virage


Vues sur la ligne :

Vue aérienne de la ligne avec l'emplacement des pylônes :
Image

La totalité de la ligne vue du sommet du téléski du Grand Chamois :
Image

La même image avec en plus l'emplacement des gares et des virages :
Image

Le début de la ligne avec la piste de l'Armoise à droite :
Image

Le début de la ligne où l'on distingue sur l'autre versant de Merdassier la ligne des téléskis du Petit Chamois (à gauche) et du Grand Chamois (à droite) :
Image

Les pylônes de virage 5 et 6 :
Image

Vue vers le bas de la ligne depuis les environs du pylône 10, avec la piste de l'Armoise longeant l'appareil et la piste des Chevrettes partant sur la gauche :
Image

La fin de la ligne sur le sommet de la Tête de Cabeau :
Image

Pylône 1 :
Image

Portée entre les pylônes 1 et 2, on monte tranquillement la première côte :
Image

Pylône 2 :
Image

Pylône 3 :
Image

Pylône 4 :
Image

Pylône 5, premier virage :
Image

Pylône 6, second virage :
Image

Portée entre les pylônes 6 et 7, sur le replat du Merle avec la piste de l'Armoise à droite :
Image

Pylône 7 :
Image

Pylône 8, troisième virage :
Image

Portée entre les pylônes 8 et 9, on monte la plus forte côte de l'installation :
Image

Pylône 9 :
Image

Pylône 10 et gare amont :
Image



La gare amont

La gare amont est située à 1680 mètres d'altitude au sommet de la Tête de Cabeau à environ 200 mètres de la gare amont du télésiège du Chevreuil. Cette gare est de type lâcher sous poulie. Celle-ci est constituée d'une poulie reliée à un contrepoids installé sur la structure de la gare et assurant la tension du câble. On notera également la présence d'un système de débrayage de la perche qui provoque son ralentissement au niveau du débarquement sous le lâcher.

La gare vue du côté, on distingue le contrepoids sur le pylône avant de la gare :
Image

Vues sur la gare :
Image

Image

Le débarquement :
Image

Le système de débrayage de la gare avec une perche qui est entrainé par la chaîne :
Image



Conclusion

Ce téléski a permis de créer une alternative très intéressante au téléski (puis télésiège) du Chevreuil par son tracé inédit avec ses nombreux virages. Il permet ainsi de desservir facilement la totalité de la partie gauche de la Tête de Cabeau en plus de la liaison avec la Croix-Fry. Ce téléski est fortement apprécié des skieurs comme en témoigne les files d'attente régulières au départ de l'appareil. L'absence de projets de remplacement de cet appareil permettra de continuer à emprunter pendant encore longtemps ce charmant téléski qui est d'ailleurs le téléski débrayable entièrement neuf le plus jeune de Manigod.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.22923 secondes. 43 requete(s).
133 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés