En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 9Bannière 29Bannière 37Bannière 6

 TKD du Plan Leschaux

Montchavin - Les Coches (Paradiski)

Poma

T1 ES
Mise en service en : 1978

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : remontees
Section écrite le 29/08/2015 et mise à jour le 31/07/2016
(Mise en cache le 31/07/2016)

Image


Au sommaire du reportage :

  1. La Plagne : toute la montagne en onze stations !
  2. Plan Leschaux et l'aménagement d'un second point de passage phare de Montchavin-les Coches : le Bijolin
  3. Plan Leschaux, entre liaison facilitée et desserte d'un espace de ski propre d'altitude
  4. Ligne et infrastructures du téléski de Plan Leschaux
  5. Plan Leschaux, un téléski très utile et fréquenté



La Plagne : toute la montagne en onze stations !

La Plagne est l'une des plus grandes stations de la Savoie, située à cheval sur les communes de Bellentre, Aime en vallée de la Tarentaise et Champagny-en-Vanoise en vallée de Bozel. Reliée aux Arcs/Peisey-Vallandry par le téléphérique Vanoise-Express, elle propose un immense domaine skiable composé de 130 pistes et 115 remontées mécaniques entre 1230 m et 3120 m en haut du télésiège du Glacier sous le sommet de Bellecôte.

Image
^^ Découvrez une présentation plus détaillée de la station en cliquant sur le logo ^^


Plan Leschaux et l'aménagement d'un second point de passage phare de Montchavin-les Coches : le Bijolin

La station-village de Montchavin ouvre en 1972 avec la construction d'un télésiège fixe 2 places couplé au petit téléski débrayable débutant de l'École Montchavin. Sur les hauteurs, il est également construit le téléski des Pierres Blanches sur un tracé à virage reprenant le départ et l'arrivée de l'actuel télésiège débrayable. Ces deux remontées mécaniques permettent de desservir près de 1000 mètres de dénivelé de ski propre en forêt.
Dès l'année suivante, le téléski du Dos Rond est construit afin de permettre la liaison par gravité avec le téléski à enrouleurs de la Salla construit la même année et permettant l'accès au point de liaison de la tête des Arpettes. Depuis l'autre versant, le télésiège 2 places de l'Arpette assure le retour : Montchavin-les Coches intègre alors le domaine skiable de la Grande Plagne. Preuve de l'engouement pour ces projets audacieux, le secteur d'altitude permettant la liaison par le Dos Rond est baptisé « la Folie ». On observera d'ailleurs qu'une piste rouge « La Folie » avait été aménagée dans la combe sous les téléskis de la Salla pour rejoindre le Plan Bois. Cette piste a ensuite été marquée comme un itinéraire hors-pistes avant d'être effacé du plan des pistes au milieu des années 1980.

Image
Vue aérienne du Dos Rond et de la montagne du Carroley avant aménagements, en 1965/1966 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Cette liaison a tellement de succès que le téléski de la Salla est doublé en 1978, en même temps que la construction de l'axe Bauches-Carroley, offrant alors un vaste espace de ski propre d'altitude à la convergence entre les domaines d'altitude de la Plagne et la station-village de Montchavin-les Coches. Carroley offre alors aussi un meilleur retour par gravité vers Montchavin-les Coches en remontant les skieurs en provenance de la tête des Arpettes jusqu'au sommet du Dos Rond.

Le Dos Rond ayant assis sa vocation de point de passage structurant du domaine d'altitude de Montchavin-les Coches, la SAP double en 1979 le téléski du Dos Rond par un second appareil du même type mais beaucoup plus court, ne desservant que le plateau jusqu'au sommet du téléski des Pierres Blanches, et ne permettant que l'accès aux télésièges des Bauches et du Carroley. Ce téléski devient rapidement un itinéraire bis permettant d'éviter le très fréquenté téléski du Dos Rond. En effet, le télésiège du Carroley permet par la suite d'atteindre le Dos Rond puis les téléskis de la Salla 1 & 2 afin de rejoindre le versant principal de la Plagne.

Voici quelques photos anciennes du téléski du Plan Leschaux, construit par Poma :

Image
Vue de la gare aval en été avec les anciens téléskis des Pierres Blanches 1 & 2 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
La fin du stade de slalom, à proximité de la ligne du téléski, au niveau de l'actuelle piste retour du boarder-cross (photo prise en 1992 - cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
La fin de la ligne vue en 1992 (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Image
Vue aérienne du sommet du Bijolin avec l'ancien télésiège fixe 3 places et la gare amont de type « poulie flottante » du téléski de Plan Leschaux (cliché http://www.perso-laplagne.fr).

Dans le même temps, la station des Coches se développe et installe le télésiège fixe 2 places de Plan Bois en 1981. L'axe est prolongé l'année suivante avec le télésiège 3 places du Bijolin qui arrive directement au sommet du téléski de Plan Leschaux. Ce nouvel axe permet depuis les Coches d'atteindre le domaine d'altitude tout en évitant les très fréquentés téléskis des Pierres Blanches et du Dos Rond.
Néanmoins, ce nouveau télésiège présente un problème majeur : il ne permet pas d'accéder par gravité aux téléskis de la Salla, seuls moyens pour effectuer la liaison avec les stations d'altitude de la Plagne.

Ainsi, l'installation du télésiège fixe 4 places des Crozats en 1986 vient résoudre ce problème en permettant d'avoir un axe confortable et à haut débit desservant la piste des Barrières en direction de Belle Plagne et Plagne Bellecôte.

Image
Aménagement du secteur d'altitude de Montchavin-les Coches au cours de la saison 1996/1997 (source http://www.perso-laplagne.fr).

L'année suivante, la piste rouge des Marmottes est ouverte et permet d'atteindre le télésiège des Inversens pour monter à la Roche de Mio.
Notons que la piste rouge des Barrières présentait l'inconvénient d'être assez difficile et exposée aux avalanches. La SAP a donc aménagé une piste de contournement en 1998, devenant officiellement la seule piste bleue de liaison en 2000.

Avec la construction du téléphérique du Vanoise Express en 2004, le domaine de Montchavin-les Coches a été totalement réaménagé pour faciliter l'accès à la Plagne. Le télésiège débrayable des Pierres Blanches partant de trop haut, la SAP a alors mis l'accent sur l'axe Plan Bois > Bijolin > Salla. Bijolin a été remplacé par un 6 places débrayable dès 2004 pendant que Salla a quant a lui vu son tracé totalement modifié pour être accessible depuis le télésiège du Bijolin et est devenu un 6 places fixe. Afin de délester la télécabine du Lac Noir et moderniser le domaine, le télésiège fixe de Plan Bois a été remplacé par un 6 places débrayable en 2006.
Grâce à ces travaux, le domaine skiable de Montchavin-les Coches possède un nouvel axe structurant de liaison avec la Plagne mais assurant aussi la cohésion même du domaine skiable Paradiski.
Ces changements ont notamment eu pour effet de rendre le télésiège fixe du Dos Rond bien moins utile et de renforcer l'usage du téléski de Plan Leschaux.


Plan Leschaux, entre liaison facilitée et desserte d'un espace de ski propre d'altitude

Le téléski de Plan Leschaux est un appareil parallèle au télésiège du Dos Rond, troisième tronçon de l'axe Est du secteur de Montchavin-les Coches. Néanmoins, Plan Leschaux est plus court (il arrive au sommet du télésiège du Bijolin) tout en permettant d'accéder au télésiège de la Salla et au reste du domaine d'altitude de Montchavin-les Coches. Il dessert aussi du ski propre facile en évitant le premier mur pour descendre le pommeau du sommet du Dos Rond.

En effet, il est possible de descendre les pistes bleues Dos Rond ainsi que la première section de la piste bleue Mont Blanc, et même emprunter un boarder-cross situé en bordure de la ligne du téléski. Celui-ci est d'ailleurs préféré au télésiège du Dos Rond pour sa rapidité d'accès à ce parcours ludique, mais aussi pour l'accès au stade de slalom des écoles de ski.

Le téléski de Plan Leschaux dessert une offre de ski propre facile :

  • La piste bleue du Carroley, permettant d'accéder successivement au télésiège de la Salla (liaison avec le versant principal de la Plagne), puis aux télésièges Crozats (liaison avec le versant principal de la Plagne et la Roche de Mio) et Carroley (accès Dos Rond). Il est ensuite possible de continuer par les pistes Malatray ou Bauches jusqu'au télésiège éponyme.
  • La piste bleue du Dos Rond, descendant au niveau de la gare amont du télésiège du Bijolin avant de longer la partie basse de la ligne du télésiège du Dos Rond. Il est ensuite possible de continuer à descendre en forêt sur le secteur de Montchavin-les Coches.
  • La piste bleue du Mont Blanc, la plus longue du secteur de Montchavin-les Coches. Elle passe le long du télésiège du Bijolin avant de s'engager sur le plateau d'altitude et bifurquer au niveau de la gare amont du télésiège des Pierres Blanches. Elle se termine sur le front de neige de Montchavin, au niveau du télésiège et de la télécabine.

Notons qu'à partir du sommet du téléski du Plan Leschaux, il est possible d'emprunter un parcours boarder-cross qui se termine juste en amont des gares avals du télésiège du Dos Rond et du téléski du Plan Leschaux.

Image
Situation du téléski de Plan Leschaux sur le plan des pistes de la Plagne.

Notons que le téléski a vu son câble remplacé en 2000 par un exemplaire de diamètre 16 mm.

Voici donc les caractéristiques de ce téléski :

Caractéristiques administratives

TKD-Téléski à pinces débrayables : PLAN LESCHAUX
Exploitant : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Maître d'ouvrage et d'œuvre : SAP (Société d'Aménagement de la Plagne)
Constructeur : Pomagalski
Année de construction : 1978

Caractéristiques d’exploitation

Saison d'exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 900 personnes/heure
Vitesse d'exploitation maximale : 3,6 m/s

Caractéristiques géométriques

Altitude aval : 2100 m
Altitude amont : 2270 m
Dénivelée : 170 m
Longueur développée : 904 m
Longueur horizontale : 902 m
Pente maximale : 34 %
Pente moyenne : 18,81 %
Temps de trajet : 4 minutes 12 secondes

Caractéristiques techniques

Emplacement motrice : Aval
Type de gare aval : H130
Type de motorisation : Asynchrone
Puissance développée : 55 kW
Emplacement tension : Amont
Type de gare amont : LSP 9T
Type de tension : Hydraulique
Pression nominale : 108,17 bars
Tension nominale : 2920 daN
Sens de montée : Par la droite
Nombre de pylônes : 10
Nombre de véhicules : 127
Espacement : 4 s
Type de pinces : Douille auto-coinçante



Ligne et infrastructures du téléski de Plan Leschaux


La gare aval

La gare aval du téléski de Plan Leschaux est située à 2100 mètres d'altitude en contrebas de l'arrivée du télésiège des Pierres Blanches, à l'écart du départ du télésiège du Dos Rond, au bord d'un chemin permettant de rallier le hameau des Bauches en été et hors-pistes en hiver.
On retrouve une gare H130 chargée de mettre en mouvement le câble de l'installation et de stocker les perches.

Image
Vue de trois-quarts en venant du mur hors-pistes dans le prolongement de la piste Mont Blanc.

Image
Vue en plongée de la gare aval depuis le télésiège du Dos Rond. On aperçoit également la piste d'accès en arrivant depuis la bleue Mont Blanc.

Image
Vue zoomée depuis la file d'attente du télésiège du Dos Rond.

Image
Vue rapprochée avec la cabine de conduite au premier-plan.

Image
Vue de côté face au massif de Bellecôte.

Image
Vue plus large avec la file d'accès à l'embarquement.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Zoom sur la poulie motrice.

Image
L'embarquement au bout de la glissière.


La ligne

La ligne du téléski de Plan Leschaux est très adaptée aux skieurs moyens : la seule forte pente se trouve dans la première montée entre la gare aval et le virage situé au pylône 3. S'ensuit une pente assez faible jusqu'au pylône 6 avant un replat rapide. Le pylône 7 amorce une nouvelle montée le long du stade de slalom, et qui s'amenuise au fur et à mesure à partir du pylône 9.

Pomagalski a ainsi équipé la ligne de 10 pylônes dont 2 compressions, 4 supports-compressions, 1 virage et 3 supports :

  • P1 : C/-
  • P2 : S/S+Compression de modification de la largeur de voie
  • P3 : S+Virage à l'endroit/Virage à l'endroit (déviation de 13°)
  • P4 : SC/-
  • P5 : S/SC
  • P6 : S/SC
  • P7 : C/-
  • P8 : S/S
  • P9 : S/S
  • P10 : S/S


Image
La ligne vue depuis la gare aval.

Image
Vue de dos du premier pylône dans la première forte montée. On aperçoit derrière sur la gauche l'arrivée du télésiège des Pierres Blanches.

Image
P2.

Image
Portée vers le pylône 3.

Image
P3.

Image
Vue de dos du pylône 3 : on voit à droite du virage les pistes du domaine skiable de Peisey-Vallandry.

Image
Portée vers le pylône 4.

Image
P4.

Image
Croisement avec la fin de la piste de boarder-cross dans la portée entre les pylônes 4 et 5.

Image
P5.

Image
Portée vers le pylône 6.

Image
P6.

Image
Portée vers le pylône 7.

Image
P7.

Image
Portée vers le pylône 8.

Image
P8.

Image
Portée vers le pylône 9.

Image
P9. On aperçoit bien les gares amonts des télésièges du Dos Rond et du Bijolin.

Image
Portée vers le pylône 10.

Image
P10.

Image
Longue portée vers la gare amont.

Image
Arrivée en gare amont. Sur la droite, on aperçoit l'arrivée du télésiège du Carroley. Sur la gauche, on voit la crête séparant l'arrivée du télésiège des Crozats et la tête des Arpettes.


La gare amont

La gare amont est située à 2270 mètres d'altitude juste à côté de celle du télésiège débrayable du Bijolin. Néanmoins, comme les skieurs partent généralement sur la gauche à l'arrivée, cela ne pose pas de problèmes avec les skieurs bien plus nombreux sortant du télésiège.
On retrouve un lâcher sous poulie 9T installé par Poma en 2001 pour remplacer la gare d'origine de type « poulie flottante ». Cette nouvelle installation assure la tension dynamique du câble grâce à un vérin hydraulique.

Image
Gare amont vue depuis la ligne.

Image
Vue de côté.

Image
Vue de trois-quarts.

Image
Vue opposée. On aperçoit une partie de la gare du télésiège du Bijolin et le mont Blanc qui pointe au-dessus du niveau de la piste de montée du téléski.

Image
Vue rapprochée avec la gare du télésiège du Bijolin en arrière-plan.

Image
Vue de côté depuis le début de la piste d'accès au boarder-cross de Plan Leschaux.

Image
Vue en contre-plongée avec le Dos Rond en arrière-plan.

Image
Vue de trois-quarts avec de gauche à droite : les télésièges Carroley, Dos Rond et Bijolin.



Véhicules et pinces

Le téléski débrayable de Plan Leschaux est équipé de perches reliées au câble grâce à des douilles auto-coinçantes.

Image
Zoom sur une perche située sur le brin retour.

Image
Une perche avec son ressort et sa douille auto-coinçante.


Vues depuis les pistes…

Image
Vue en contre-plongée de la fin de la ligne depuis la piste d'accès au boarder-cross. On voit de gauche à droite : le télésiège du Carroley, le téléski de Plan Leschaux puis les télésièges du Dos Rond et du Bijolin.

Image
Vue des environs du pylône 9 face au massif du Mont-Blanc.

Image
Le téléski de Plan Leschaux évolue sur le plateau d'altitude, à proximité de la piste bleue Mont Blanc et face au domaine skiable de Peisey-Vallandry.

Image
Vue de la ligne depuis la piste bleue Mont Blanc.

Image
Le virage vu depuis la piste bleue Mont Blanc.

Image
Vue des pylônes 2 et 3 depuis le hors-pistes revenant à la gare aval du téléski depuis la piste bleue Mont Blanc.

Image
Vue d'ensemble du début de la ligne depuis la sortie du télésiège des Pierres Blanches. Au-dessus de la gare aval, on aperçoit le col de la Chiaupe, puis un peu plus à droite le sommet de la Roche de Mio.


Plan Leschaux, un téléski très utile et fréquenté

Si le télésiège du Dos Rond a longtemps été un appareil essentiel du domaine skiable de Montchavin-les Coches, permettant en arrivant depuis le télésiège débrayable des Pierres Blanches d'atteindre les téléskis de la Salla 1 & 2, preuve est de constater qu'il n'en est plus la même chose aujourd'hui. Le changement de tracé du nouveau télésiège fixe 6 places de la Salla a joué en la faveur du téléski de Plan Leschaux qui est devenu plus rapide pour avoir accès au télésiège de la Salla en arrivant depuis le télésiège des Pierres Blanches.
De plus, Plan Leschaux dessert plus efficacement le stade de slalom et le boarder-cross de Leschaux, démarrant tous deux au niveau de la gare amont du téléski. Le télésiège du Dos Rond constitue donc un doublon plus long et moins rapide.
En plus du matin où le téléski est pris d'assaut, il n'est pas rare d'y voir régulièrement de la queue en journée : ce plateau d'altitude ensoleillé est prisé pour l'offre de ski facile face au massif du Mont-Blanc, mais aussi pour le parcours ludique de boarder-cross.
C'est pourquoi la SAP envisage de reconstruire un téléski de Plan Leschaux lors du programme de rationalisation de Montchavin-les Coches qui devrait advenir dans les années 2020.

Image
Plan Leschaux, un téléski très fréquenté qui devrait être conservé dans le cadre de la rationalisation du secteur de Montchavin-les Coches.


Je tiens à remercier le webmaster du site http://www.perso-laplagne.fr pour la mise à disposition du plan des pistes et de nombreux clichés historiques.

Bannière : Bovinant
Photos : remontees (hors mention contraire)
Texte et mise en page : remontees
Date des photos : 23 décembre 2012, 22 avril 2012, 3 et 7 mars 2013, 16, 20 et 21 février 2015.



Suivre la discussion sur le forum


Appareils en relation :





Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.148 secondes. 39 requete(s).
139 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés