En naviguant sur notre site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites. En savoir plus
Bannière 17Bannière 42Bannière 37Bannière 2

 TKD du Pommier

Le Salève

Montagner

T2 ES
Description rapide :
Un téléski connu uniquement des habitants de la région, remis en service en 2015-2016 après 5 ans d'abandon ; le téléski le plus proche géographiquement des ateliers de son constructeur, une vue à couper le souffle, un cadre grandiose... Autant de facteurs qui font de ce téléski un appareil unique!

Mise en service en : 1972

Suivre la discussion sur le forum


Localisation(s)
Photo

Auteur de ce reportage : collonges74
Section écrite le 19/03/2014 et mise à jour le 26/03/2014
(Mise en cache le 26/03/2014)

LE TELESKI DU POMMIER
Le Salève / Archamps (Haute-Savoie, 74)
Montagner - 1972


Le Salève, le terrain de jeu de Genève

Bienvenue sur le Salève.
Entre Alpes et Jura, au coeur de la Haute-Savoie, entre le Genevois et le Plateau des Bornes, le Salève est un imposant massif montagneux d'altitude moyenne, situé à quelques kilomètres de la frontière suisse avec le canton de Genève.
Culminant au "Grand Piton", à 1379 mètres d'altitude, il offre un panorama époustouflant et unique sur le Jura, le Bassin Lémanique, le Chablais, les Aravis, les Bornes, le Massif du Mont-Blanc, les Bauges... Par beau temps on y aperçoit également la Vanoise, le Beaufortain, les Alpes Suisses, et même parfois le Cervin! ! Falaises à pic sur plus de 700 mètres de dénivelé, paisibles alpages montagnards, grottes, parois, c’est un terrain de jeu idéal pour tous les habitants de la région, notamment les quelque 740000 habitants de l’agglomération Genève-Annemasse-Pays de Gex. Ce n’est tout de même pas pour rien qu’il est surnommé la « Montagne des Genevois » !
Il est composé de trois montagnes distinctes :
- Le Petit Salève, culminant à 899 mètres. Il se situe entre la ville d’Annemasse et le village de Monnetier-Mornex.
- Le Grand Salève, culminant à 1309 mètres. C’est sans nul doute la partie la plus impressionnante du Salève, notamment de par ses imposantes falaises à pic. Il s’étale sur plus de dix kilomètres du nord-est vers le sud-ouest, entre les villages de Monnetier-Mornex et d’Archamps (hameau de la Croisette)
- Les Pitons, la partie la plus élevée, culminant à 1379 mètres, et s’étirant de la Croisette au village de Cruseilles.
En 1932 y est construit le téléphérique du Salève, devenu un véritable phare sur la montagne, visible depuis tout Genève. Découvrez ce téléphérique unique au monde dans le très complet reportage de Laurent Berne : http://www.remontees-mecaniques.net/bdd/reportage-4498.html

BIENVENUE A LA CROISETTE !

La Croisette est un charmant petit hameau situé sur le col du même nom, réalisant ainsi la jonction entre le massif des Pitons et le massif du Grand Salève.

Image


Image


Image

La route montant à la Croisette sur la face nord du Salève, depuis Collonges-sous-Salève et Archamps, est un long enchaînement de lacets très serrés sur une pente moyenne de 13%. Avec un dénivelé de près de 700 mètres depuis la frontière suisse se situant à 480 mètres, c’est une longue montée difficile et très fréquentée. (Droits réservés)



Image

Entre le Grand Salève et les Pitons se trouve le Col de la Croisette, où s’est développé un petit hameau à cheval sur les communes d’Archamps, de Collonges-sous-Salève et de La Muraz. (Droits réservés)



Image

Le hameau de la Croisette, petit bourg très sympathique abritant quelques restaurants et auberges, quelques habitations et un foyer de ski de fond. (Droits réservés)



Image



Image

En été comme en hiver, la Croisette est un des points de départ ou d’arrivée de nombreux sentiers de randonnée sur le Salève, tels que les sentiers de la Grotte d’Orjobet, de la Corraterie, du Trou de la Tine, de la Grande Gorge, des Pitons... (Droits réservés)


Image

Nombreux sont, depuis le début du vingtième siècle, les habitants de la région, notamment les Genevois, qui sont montés passer la journée, ou bien quelques heures au Salève... (Droits réservés)



On y pratique, aujourd’hui encore, la luge, le ski de fond et de randonnée en hiver, et la randonnée, l’escalade, la spéléologie et surtout le parapente l’été.


Image

Le foyer de ski de fond du Salève. (Droits réservés)



Image

Le foyer de ski de fond de la Croisette possède une petite dameuse utilisée pour damer les pistes de ski de fond et les sentiers de randonnée. Au temps du téléski, c’est elle qui damait la piste de ski et la montée du téléski. (Droits réservés)



Image

Depuis les pentes situées au sud de la Croisette, une vue magnifique sur la ville de Genève (altitude 375m) et sur tout le canton de Genève (s’étalant de 375 à 500m d’altitude), ainsi que sur le Genevois Haut-Savoyard (450 à 1000m d’altitude). (Droits réservés)



Image

Quelques vues des grands espaces que propose le Salève... Ici, vue sur la Corraterie depuis la piste de ski de la Croisette. Au fond, la ville de Genève, avec, tout au fond, les montagnes du Jura (1690m) (Droits réservés)



Image



Image



Image



Déjà, à l’aube de la Première guerre mondiale, existait entre la Croisette et le hameau de Vovray, entre les communes d’Archamps et de Collonges-sous-Salève, un téléphérique. Voici quelques caractéristiques de cet antiquité :

Constructeur : Ateliers de la Galochère (Grenoble)
Dénivelé : 530 m
Longueur : env. 1800 m
Année de construction : 1913
Année d’arrêt d’exploitation : 1953
Nombre de pylônes : 12
Altitude aval : 640 m
Altitude amont : 1170 m

Utilisé par les habitants de la Croisette, il n’est absolument pas usité à des fins touristiques. En effet : les hbitants s’en servent essentiellement pour remonter les provisions, le fourrage. Il est même parfois utilisé par les habitants voulant éviter les sentiers sinueux, escarpés et dangereux du Salève, puisqu’à l’époque, la route reliant les villages du pied du Salève (Collonges, Archamps, Bossey, Beaumont...) n’existait pas encore. Vous trouverez de plus amples informations à son propos dans le reportage sur le téléphérique du Salève.

LE TELESKI DU POMMIER

Image


C’est pour attirer encore plus de monde et développer de nouvelles activités que la commune d’Archamps décide, en 1972, de construire un petit téléski pour permettre la pratique du ski alpin au Col de la Croisette. C’est le constructeur Montagner, basé à Allonzier-la-Caille, à quelques kilomètres du Salève, qui est retenu pour la construction de cet appareil. Ce dernier dessert une sympathique piste de ski alpin, lorsque l’enneigement le permet. Son exploitation nécéssite cependant un minimum d’enneigement, puisque sont tracé coupe celui de la D41A, qui relie la Croisette à Cruseilles. Cependant, malgré l’enneigement plutôt bon de ces dernières années et son exposition nord-est, il n’a pas ouvert depuis mars 2010. En effet : si l’enneigement a été bon ces dernières années, il était très irrégulier, puisque le Salève est régulièrement balayé par des vents pouvant parfois être violents, expliquant l’absence de végétation sur le Grand Salève. Les 100 km/h sont par exemple relativement fréquents !
Lorsqu’il était ouvert, ce n’était que les mercredis après-midi, les week-ends et pendant les vacances scolaires de Rhône-Alpes, et ce dès que l’enneigement le permettait. Ainsi, il est arrivé certaines années que le téléski ouvre fin avril ou début novembre !
C’est un téléski relativement classique pour ce constructeur, d’une longueur modeste : la motorisation de l’appareil est réalisée en gare aval, et la tension en amont, via une classique poulie flottante reliée à un contrepoids. On notera toutefois que, à cause de son relatif abandon depuis quelques années, certains éléments de la ligne (notamment la poulie flottante en amont ainsi que son poussard) commencent à rouiller.

Un aperçu du tracé du téléski:

Image


Caractéristiques du téléski :

Caractéristiques administratives :
RDP – Téléski à perches débrayables : LE POMMIER
Exploitant : Privé
Constructeur : Montagner
Année de construction : 1972
Année d’arrêt d’exploitation : 2010

Caractéristiques d’exploitation :
Saison d’exploitation : Hiver
Capacité : 1 personne
Débit à la montée : 800 personnes/heure
Vitesse d’exploitation : 4 m/s

Caractéristiques géométriques :
Altitude aval : 1170 m
Altitude amont : 1289 m
Dénivelé : 119 m
Longueur développée : 636 m
Pente maxi : 30%
Pente moyenne : 19.11%

Caractéristiques techniques :
Type de gare : 2LD
Tension : Amont
Type de tension : Contrepoids
Motrice : Aval
Sens de montée : Gauche
Dispositif d’accouplement : Douille auto-coinçante
Nombre de pylônes : 7
Angles : 1

LIGNE ET INFRASTRUCTURES :
Descriptif rapide de la ligne :
La ligne est somme toute assez régulière et ne présente pas de difficultés particulière. Une fois en ligne, on monte assez rapidement pour franchir la route départementale. Puis le reste de la ligne est composée d’une succession de portions plus ou moins plates, avant un petit replat suivi d’une petite butte finale, derrière laquelle il faudra lâcher la perche.


La gare aval :

Image

Dans son environnement, depuis le foyer de ski de fond



Image

Petit zoom sur le haut de la bête



Image



Image



Image



Image



Image



Image

Le haut de l'appareil



Image

Vu d'en dessous



Image

Zoom sur la poulie motrice et le moteur



Image

Idem



Image

Les poulies compression d’entrée et de sortie de gare



Image

La glissière de stockage des perches


Sur la ligne du téléski:


Image

Sortons du creux dans lequel est situé la gare



Image
Nous arrivons ainsi au premier pylône



Image



Image
Vue arrière



Image



Image

Portée P1-P2



Image
Puis nous arrivons au deuxième pylône



Image
Depuis la droite



Image
Vu de derrière



Image



Image
Assez longue portée P2-P3



Image
Nous arrivons ainsi au troisième pylône



Image



Image

Depuis la gauche



Image
Vue arrière



Image



Image
Portée P3-P4



Image



Image
Quatrième pylône



Image



Image

Détail des poulies du P4



Image
Longue portée P4-P5



Image
Cinquième pylône



Image



Image

Détail de la poulie du brin montant



Image

Vue arrière



Image



Image
On arrive au niveau du virage, sixième pylône



Image



Image

Vue arrière



Image
De dessous



Image
Détail des poulies du brin montant



Image
Idem pour le brin descendant



Image
Enfin, ultime portée P6-P7



Image
Le ciel se découvre pour notre arrivée au dernier pylône



Image
Détails des poulies du pylône



Image
Vue arrière sur le pylône et l'aire de débarquement


Image


La gare amont:

C'est une toute simple poulie flottante reliée à un contrepoids réalisant ainsi la tension de l'installation.

Image

Vue depuis l'aire d'arrivée



Image
La poulie retour s'est substituée au soleil



Image



Image
Vue de derrière


Image



Image
Le contrepoids réalisant la tension de l'installation



Image
Elle s'intègre plutôt bien au paysage du fait de son état quelque peu rouillé



Image
Le poussard est même très rouillé!


Quelques photos en vrac:

Image


Image


Image


Un téléski abandonné?

Ce très sympathique petit téléski n'est malheureusement plus en service depuis 2010, mais il est malgré tout en bon état de marche.
Depuis deux ans, il est question à la mairie d'Archamps de le remettre en exploitation... Cependant, comme rien n'a bougé depuis, tout laisse penser qu'il sera petit à petit abandonné.
Toutefois, il trône toujours sur les pentes du Salève, au Col de la Croisette, tel un fantôme, nous rappelant qu'il fut un temps où le ski alpin était possible au Salève.

Collonges74



Textes et photos: collonges74
Photos prises les 1er et 2 mars 2014, et le 22 février 2014.


!!Toutes les photos de ce reportage sont soumises aux droits d'auteur!!



Suivre la discussion sur le forum


Contact - Mentions Légales - Cookies
Site déclaré à la CNIL sous le numéro 1173095
Page générée en 0.09385 secondes. 23 requete(s).
95 membres connectés sur les forums
Valid XHTML 1.0 Transitional 
©2003-2016 - www.remontees-mecaniques.net - Tous droits réservés